Fermer le menu

Quand Free répond à Bouygues Telecom

Christophe Laporte | | 21:54 |  17

Les opérateurs de téléphonie mobile continuent de s’envoyer des roses. Après la lettre de Bouygues Telecom à Free Mobile (lire : Bouygues s'inquiète de l'avancée du développement du réseau Free Mobile), voici la réponse du berger à la bergère.

Si la lettre commence par un « Cher Olivier », elle n’a rien d’amical. Directeur général d’Iliad, Maxime Lombardini, a donc pris sa plume afin de remettre les points sur les i. Premier point, il a tenté de rassurer son concurrent par rapport à ses obligations de couverture réseau fixées par l’ARCEP. Poliment, Maxime Lombardini rappelle que ses concurrents, et notamment Bouygues, n’ont pas respecté la totalité de leurs obligations initiales lors du déploiement de la 3G.

image : BFM Business
image : BFM Business

D’après lui, l’objectif de couvrir 75 % de la population en janvier 2015 sera atteint. Free Mobile travaille à l’ouverture de 2000 nouveaux points cette année. Dans un entretien donné aux Echos, Maxime Lombardini estime que 4500 stations seront suffisantes pour respecter les obligations fixées par l’ARCEP.

Si ce chiffre paraît peu élevé, le bras droit de Xavier Niel rappelle que Free Mobile utilise systématiquement des fréquences à 900 MHz, qui portent mieux que les fréquences utilisées par ses concurrents quand ils ont commencé à déployer leurs réseaux 3G. D’autre part, selon lui, c’est le dernier quart de la population qui nécessite le plus d’antennes.

Se refusant à entrer dans les détails pour des raisons de confidentialité, il a également assuré que plus de la moitié des données mobiles circulent sur le réseau Free Mobile. Maxime Lombardini a fait savoir que la voix progressait de façon régulière. Par contre, il reconnaît qu’il y a encore un trafic 2G important qui passe par Orange puisque Free Mobile ne dispose pas d’une telle licence.

Dans sa lettre, Olivier Roussat de Bouygues Telecom affirmait avoir tout mis en oeuvre pour aider son concurrent à déployer son réseau. La réalité n’est pas aussi rose, selon Maxime Lombardini, qui affirme que les négociations entre les deux groupes ont traîné en longueur du fait de Bouygues. Il accuse son confrère également d’enjoliver la réalité,

image : Iliad
image : Iliad

S’il a souvent été question d’itinérance et du rythme de déploiement de Free Mobile, les enjeux semblent désormais se porter sur la mutualisation des réseaux. Les discussions entamées il y a plusieurs mois entre Bouygues Telecom et SFR sont sur le point d’aboutir. Les conseils d’administration des deux opérateurs se prononceront sur le lancement de cette nouvelle initiative ce vendredi.

L’idée est de monter une coentreprise qui serait présente sur la majeure partie du territoire à l’exception des grandes villes. Cette dernière lancerait un grand appel d’offres pour renouveler leurs équipements actifs et rationaliser les installations existantes.

Désormais, c’est Free qui s’inquiète qu’un tel accord puisse déstabiliser le marché. Dans son courrier, Maxime Lombardini demande à nouveau d’être invité à la table des négociations pour participer éventuellement à cet accord de mutualisation.

Catégorie : 

17 Commentaires

avatar frankm 26/01/2014 - 22:28via iGeneration pour iOS

Free se plantera

avatar Momblues 26/01/2014 - 22:34via iGeneration pour iOS

Free veux s'unir avec les pigeonniers ?
Bizarre bizarre ...

avatar Nathansatva 27/01/2014 - 00:17via iGeneration pour iOS

Free cherche certainement à se faire rembarrer par SFR et Bouygues pour aller pleurnicher un rapprochement forcé avec orange auprès de l'arcep.

Je sens qu'Orange va bien se faire en***er au passage...

Ah y a pas à dire c'est un très bon calculateur Niel ! Comme on aimerait rarement en croiser dans sa vie...

avatar Manu55 26/01/2014 - 23:40via iGeneration pour iOS

Il n'a pas mis en CC Montebourg et le président de l' arcep?

avatar denisbook 26/01/2014 - 23:53

un jour on réalisera qu'elles sont des entreprises privées et concurrentes, ou alors 4 instances Communistes privonationales..

je sais pas mais bon... oui elles sont pas censées être copines et se faire de jolies lettres.

avatar TotOOntHeMooN 27/01/2014 - 07:11

il pourraient tous commencer par faire en sorte qu'un telephone puisse téléphoner sur 100% du territoire et pas un pourcentage bidon de population, avant de faire évoluer les 4G 5G 6G....... ! (et pareil pour le débit internet....)

avatar Momblues 27/01/2014 - 08:09via iGeneration pour iOS

@Pato49
Forcer à signer la mutualisation, je me marre!!
Soit ils sont capables d'ériger leur propre réseau, comme le prétend Notre cher Maxime, soit ils ne le sont pas, et se contentent de squatter chez les autres tout en cassant les prix avec les économies réalisés sur le déploiement.

avatar Momblues 27/01/2014 - 08:39via iGeneration pour iOS

@pato49
Je suis partiellement d'accord avec toi.
Oui, Free finira par avoir un réseau avec une couverture nationale,
Non, personne n'est obligé de mutualiser son réseau avec Free, ARCEP ne tranch

avatar Momblues 27/01/2014 - 08:41via iGeneration pour iOS

@pato49
Suite:
ARCEP n'est plus disposé à trancher en faveur de Free comme se pût être le cas dans le passé.

avatar Momblues 27/01/2014 - 15:57via iGeneration pour iOS

@pato49
Hmm.. Je vois.
Ceci étant dit, orange préférait - si je me réfère au posts dans se forum par exemple - l'avant Free que l'après.
En d'autres mots, je ne pense pas qu'Orange souhaite continuer quelque partenariat avec Free, sauf si on l'y oblige.

avatar Momblues 27/01/2014 - 15:58via iGeneration pour iOS

Suite:
Par on je pense au régulateur, pas du tout à BT ou SFR.

Connexion utilisateur