Fin de l'aventure pour la tablette Jolla

Mickaël Bazoge | | 11:10 |  10

Jolla ne livrera pas toutes les tablettes achetées sur Indiegogo. Loin de là, même : aux 121 unités livrées en octobre dernier, le constructeur finlandais va en ajouter 540 autres à partir du mois prochain. La production s’arrêtera là, annonce Antti Saarnio sur le blog de l’entreprise : on est donc très loin des plus de 20 000 « soutiens » au projet sur le site de financement participatif, dont une vaste majorité avait commandé l’appareil. Cette campagne a permis à Jolla de lever 2,5 millions de dollars.

La société a rencontré de sérieux problèmes au niveau de sa chaîne de production, avec un fournisseur qui est passé d’une usine à une autre retardant ainsi la fabrication des tablettes. Mais surtout, Jolla a fait face à des difficultés de paiement de ses sous-traitants alors que l’entreprise s’attendait à une arrivée d’argent frais, qui n’est finalement arrivée qu’en décembre.

Entre temps, Jolla a dû se séparer d’une grosse partie de ses effectifs et s’est même placée sous la protection de la justice finlandaise afin de se restructurer. La société, qui n’est pas tout à fait sortie de ses tourments, compte rembourser les investisseurs enthousiastes qui ne recevront pas leurs tablettes. Elle met aussi en garde contre un clone sous Android qui circule en Asie et qui n’a rien à voir avec Jolla.

Si on peut faire son deuil de la tablette, Sailfish OS, le système d’exploitation développé par Jolla, intéresse des constructeurs comme le projet de téléphone « durable » Fairphone. D’autres partenaires pourraient rejoindre le bateau.

Catégorie : 
Tags : 

Les derniers dossiers sur iGeneration

10 Commentaires

avatar bompi 29/01/2016 - 12:35

Fluctuat nec mergitur ? Pas sûr.
J'ai été à deux doigts de me laisser aller à une seconde tentative, avec la tablette, après une première déception avec le téléphone (vraiment pas terrible).
J'ai été bien inspiré de n'en rien faire !!

avatar Ken-de-barbie 29/01/2016 - 12:35

dommage MeeGo est vraiment un très bon OS

avatar bompi 29/01/2016 - 14:08

Sauf que Sailfish n'est pas MeeGo.

avatar Rigat0n 29/01/2016 - 13:08via iGeneration pour iOS

Le crowdfunding me semble de plus en plus THE idée qui a dégénérée ces dernières années. Les produits qui réalisent des records sur Kickstarter finissent quasiment toujours par foirer à cause d'une mauvaise gestion de pognon ou un manque de réalisme (à part Pebble, en gros). La situation est la même sur Indiegogo et sur Steam avec l'Accès Anticipé, qui concentre un nombre incalculable de jeux à la recherche du jackpot qui ne seront jamais finis ou débuggés.
Peut-être qu'à côté de ça des tas de gens arrivent à lancer de petits projets pour eux, j'en sais rien ils ne sont pas médiatisés, mais en ce qui concerne les projets qui demandent beaucoup d'argent, on assiste généralement à des échecs cuisants, parfois en plus sur fond de scandale type gestion scandaleuse des fonds (par exemple pour Star Citizen).

Bref il serait temps qu'on arrête de mordre à l'hameçon tendu par Kickstarter et compagnie : créer un produit ambitieux de A à Z ça demande un peu plus que de l'argent et de la bonne volonté...

avatar lmouillart 29/01/2016 - 14:47

Idem, je n'ai jamais bien compris l’intérêt de ces sites pour la majorité des cas. C'est du financement participatif : OK. Mais contrairement à du capital risque : on n’a pas de parts, rien. Donc si ça foire tant pis pour nous, si le projet financé fait mouche, idem tant pis pour nous.

Côté réussite des projets, comme dans du capital risque, il y a un fort potentiel de perte du capital proposé et d'échec total du projet. Par contre là aussi contrairement à du capital risque on ne peut pas challenger ou aiguiller le responsable du projet/de la boite.

J'ai du mal à trouver un coté positif, en dehors de l'effet cool du terme financement 2.0.
Pour de la restauration de monuments, ou pour des associations c'est par contre plus intéressant.
On à plutôt affaire à du don 2.0 qu'a du financement, lancement de boite, ou je ne sais quoi.

avatar zoubi2 29/01/2016 - 16:00

@lmouillart: +1

avatar ipfix8 29/01/2016 - 13:27

pareil pour le connecteur magsafe ZNAPS, j'ai participé au crowdfunding l'année dernière et depuis plus rien. On est très nombreux dans ce cas. Perso c'était mon dernier crowfunding
Beaucoup trop de projets sont lancés sans en avoir les compétences

avatar Mickaël Bazoge macG 29/01/2016 - 16:18

Je suis dans le même cas…

avatar Difock788 29/01/2016 - 18:38via iGeneration pour iOS

@ipfix8 :
J'étais justement intéressé par ce connecteur qui devait être livré en novembre de mémoire, j'ai bien fait de ne pas participer. Je n'y vois d'ailleurs que peu d'intérêt sinon de servir de bêta testeur pour un produit qu'on achète malgré tout... Et les réductions de prix ne permettent clairement pas d'y tirer le moindre avantage. Autant attendre que le produit sortent et soit testé.

avatar lmouillart 29/01/2016 - 21:15

Sur ces plateformes, les produits sont des sortes de cadeaux offerts aux capitaux risqueurs en culotte courte. Si vous invertissiez dans le projet d’expansion d'une entreprise, de manière sympathique et avec des produits pas trop cher elle pourrait vous en offrir de la même manière.
La grosse arnaque de ce système réside dans le fait que l'on n’a aucune contrepartie : actions/parts, sauf parfois un produit. Ces plateformes ne sont pas des plateformes d'achats de produits fabriqués en très faible quantité.

Je le répète, car c'est fondamental, c'est du capital risque sans contrepartie (donc dons) avec parfois des cadeaux de remerciement.