Pandora veut se vendre au plus offrant

Mickaël Bazoge | | 21:55 |  14

Pandora pourrait bien être à vendre. Le service de radios personnalisées en streaming travaille avec la banque Morgan Stanley afin de rencontrer de possibles repreneurs, écrit le New York Times. Le quotidien prévient que ces discussions ne sont encore que préliminaires et pourraient n’aboutir sur rien de concret.

Cette envie de revente tombe à un moment curieux pour l’entreprise, qui nourrit de grosses ambitions dans le secteur du streaming musical après son acquisition de Rdio en novembre dernier (lire : Pandora achète et ferme Rdio). Mais il est vrai qu’il faut des reins solides pour batailler contre Spotify et Apple, dont l’offre Apple Music a attiré plus de 10 millions d’abonnés. Pandora, avec son service majoritairement gratuit (une offre premium, sans pubs, est disponible), comptait 78,1 millions d’utilisateurs au troisième trimestre 2015.

Devant cette concurrence, Pandora doit investir beaucoup pour attirer de nouveaux utilisateurs. La capitalisation boursière a fondu en deux ans, passant de 7 milliards de dollars à 1,8 milliards seulement. Un acquéreur potentiel pourrait donc faire là une bonne affaire ! Avant Apple Music, la Pomme avait lancé un concurrent direct à Pandora avec iTunes Radio, là aussi un service gratuit qui a fermé ses portes fin janvier.

Catégorie : 
Tags : 

Les derniers dossiers sur iGeneration

Ailleurs sur le Web


14 Commentaires

avatar Sulfate 11/02/2016 - 22:31via iGeneration pour iOS

Ils sentent le vent tourner...

avatar Applesoft 11/02/2016 - 22:50via iGeneration pour iOS

Petit tour d'horizon rapide :

- Spotify : 30 millions d'abonnés à 10 euros / mois - en très forte augmentation, la mayonnaise prend ... mais les résultats restent déficitaires et se creusent. La formule Spotify plait clairement au public mais la rentabilité n'est pas prouvée à long terme

- Apple Music : 10 millions d'abonnés à 10 euros ou formule famille - le nouvel entrant avec la marque Apple qui a tout de suite pris une base d'abonnés, trend à suivre de très près. Le service n'a pas besoin de réellement gagner de l'argent tant la boîte gagne des $, ils ne sont absolument pas dépendants du marché financier.

- Deezer : 7 millions d'abonnés à 10 euros - le petit frère français du suédois Spotify qui se fait de plus en plus distancer, notamment car son service n'est pas au niveau de Spotify (ben oui). Une tentative de lever 300 millions qui finit par le projet de 100 millions. L'arrivée d'Apple et les conditions de marché déplorables menacent l'avenir de Deezer.

- Pandora : 4 millions d'abonnés à 5 euros - le service américain très connu chez eux et très populaire (80 millions d'utilisateurs gratuits) qui a atteint son pic et bloque clairement dorénavant. Valorisé 7 milliards il y a 2 ans, moins de 2 milliards aujourd'hui, en vente potentielle actuellement : ce business model auquel on croyait encore beaucoup il y a 4-5 ans, on y croit plus du tout ... Et à raison, tous les derniers résultats le démontrent.

- Tidal : le service de streaming acheté pour 50 millions par Jay Z qui va se planter la gueule (mon avis). Il ne suffit pas d'acheter qqs stars et faire des exclus pour créer un vrai service d'échelle mondiale.

- Qobuz : le tout petit Poucet qui a été géré de manière complètement folle par un fou qui pense qu'il existe réellement un marché de niche :) Un service qui ressemble à un sponsoring de fonds publics (Ministère de la Culture). Sympatoche mais bon, on vit dans un système libéral et capitaliste. Et dans ce système, "the winner takes it all".

avatar C1rc3@0rc 12/02/2016 - 01:46

+1
Bonne analyse mais il ne faut pas negliger de prendre en compte le lourd passé d'Apple en terme de ce qu'on nomme "cloud". Ils sont capables de se saborder d'un coup! Donc on verra d'ici 2 ans si Apple Music est la premiere reussite "cloud" d'Apple ou si le service va rejoindre la longue liste...

avatar iRobot 5S 12/02/2016 - 03:14via iGeneration pour iOS

@Applesoft :
Sans oublier que Deezer possède le plus gros catalogue musical. Ils ont quoi tenir encore longtemps.

avatar Applesoft 12/02/2016 - 14:34via iGeneration pour iOS

@iRobot 5S :

Ouais mais bon, c'est vraiment pas un argument sérieux. 35 millions de titres pour Deezer contre 30 pour Spotify. Ils ont rien d'autre à dire, si ce n'est qu'ils sont présents dans 180 pays. Marketing ! A l'usage, ça ne fait aucune différence et ce sont des chiffres non vérifiables.

La réalité est bien différente : Spotify en nombre d'abonnés était équivalent à Deezer vers 2009-2010 (1 à 2 millions d'abonnés). Aujourd'hui Spotify en possède 4 fois plus que Deezer. En 2015, Spotify a décollé tandis que Deezer végète avec sa base d'abonnés.

Pour une raison simple, Deezer a d'une certaine manière acheté sa clientèle en les couplant à une offre mobile (ma mère paie pour Deezer depuis des années sans le savoir!). Sur les 7 millions d'abonnés, une étude a démontré que la moitié n'avait pas ouvert une seule fois son appli dans le mois !!!! Et la grande majorité de la base d'abonnés se trouve en France sur l'abonnement Orange.

Je le regrette pour ma part. Je pense que Deezer aurait pu prendre une place intéressante sur ce marché (dont on ne sait pas encore s'il est viable vu que tous les acteurs perdent de l'argent) s'ils avaient pu concevoir un outil aussi performant, ergonomique et simple que Spotify.

Ils attirent tellement pas que lorsque Deezer a racheté l'année dernière l'américain Muve avec ses 2 millions d'abonnés, seuls 60 000 ont suivi .... !

avatar Applesoft 11/02/2016 - 23:04via iGeneration pour iOS

Pour plus d'infos :

- Tidal : plus d'un million d'abonnés payants (plus de 500 000 lors du rachat par Jay Z)

- Qobuz : 37 000 abonnés payants ...

avatar Applesoft 11/02/2016 - 23:05via iGeneration pour iOS

NB : sur Spotify, 30 millions semblent exagéré de ma part. On devrait être plutôt à 25 millions actuellement et les 30 viendront vite (Spotify est en train de battre de battre des records de conversion).

avatar Lestat1886 12/02/2016 - 00:06via iGeneration pour iOS

Le streaming ressemble de plus en plus a un mirage pour l'industrie musicale!

avatar Applesoft 12/02/2016 - 00:29

@Lestat1886 :

Ben en fait, oui et non ... Pour vulgariser la chose :

- le business de la musique n'a jamais autant rapporté d'argent. Le streaming payant tue doucement le streaming ou le téléchargement illégal en proposant des services de qualité. Le business de la musique n'est pas sur un trend négatif et pourtant les services de streaming, tous sur un trend positif perdent tous de l'argent et n'arrivent même pas à rentrer dans leur frais ....

- .... essentiellement car les labels chopent en moyenne 70% des revenus ! Sans parler des procès (y'a qu'à voir la ribambelle de procès du côté de Spotify) et autres conditions intenables qu'ils imposent aux services de streaming.

Si les services de streaming ne sont pas sûrs de réussir, c'est majoritairement en raison des labels. Il y a clairement une guerre froide entre les labels et les services de streaming sur qui contrôle quoi. Les labels ont peur qu'un Spotify avec d'autres deviennent si forts qu'ils prennent le contrôle du business donc ils mettent toujours la barre plus haut. Ils ont dû déjà vu ce qu'ITunes leur avait fait !

avatar C1rc3@0rc 12/02/2016 - 02:01

En fait le streaming commercial est plus destiné a convertir les autres offres commerciales. Le business model de l'industrie c'est de vendre chaque ecoute donc tout ce qui est vente avec conservation ralentit la transition.

L'industrie a aussi pour objectif d'utiliser le streaming en remplacemment de l'outil a matraquage qu'a ete la radio FM: c'est ce qui se passe avec les "playlist", en fait c'est juste de la programmation commerciale comme ce que font les radios FM depuis longtemps: on matraque avec les titres "tete de gondoles" decidés par les editeurs.

L'impact sur le sharing est faible. En fait, l'élimination du sharing c'est surtout une stratégie au niveau legal (lobbying pour mettre en place des lois d'exception - beneficiant a une minorité du privé-) et une pression sur les diffuseurs, plus des plans marketing jouant sur la peur et l'ignorance.

Ce qui tombe bien puisque cette stratégie est compatible avec la confiscation des droits démocratiques qui se généralise depuis la mise en place du Patriot act.

avatar pikachoux_bzh 12/02/2016 - 07:26via iGeneration pour iOS

En plus, Pandora n'est disponible qu'au EU ?

avatar iPop 12/02/2016 - 07:52via iGeneration pour iOS

@pikachoux_bzh :
Comme tous les services en majorité.

avatar Mathias10 12/02/2016 - 14:06via iGeneration pour iOS

"Faire une belle affaire" je suis assez partagé... Pour un investisseur la valeur d'une entreprise se regard dans le futur, certainement pas le passé.

avatar aldomoco 12/02/2016 - 14:20

"Pandora veut se vendre au plus offrant"

...le titre est plutôt racoleur dans le style Entrevue, ici Paris, Gala... !