Fermer le menu

Nokia X : Nokia présente son premier smartphone sous Android

Anthony Nelzin | | 09:20 |  44

Sans surprise, Nokia a ouvert le Mobile World Congress 2014 en présentant son premier smartphone sous Android. Petite surprise, il n’est pas seul : le Nokia X est accompagné par un Nokia X+ et un Nokia XL.

Les appareils de la famille Nokia X « font tourner des applications Android, utilisent les services de Microsoft et amènent l’expérience utilisateur de Nokia à de nouveaux utilisateurs », pour reprendre les termes de Stephen Elop. Le CEO de Nokia ne s’en cache pas, la firme finlandaise s’est servi du code de l’Android Open Source Project, mais « le Nokia X amène les gens vers le cloud de Microsoft, pas le cloud de Google. »

Les Nokia X prennent place entre les Nokia Asha et les Nokia Lumia et reprennent un peu des deux. L’écran d’accueil rappelle celui de Windows Phone, avec de grandes tuiles redimensionnables dont le contenu se met à jour régulièrement. L’écran de veille et le centre de notifications FastLane sont quant à eux directement issus de l’Asha Platform.

Les Nokia X n’ont évidemment pas accès au Play Store : Nokia propose sa propre boutique et permet d’en installer d’autres. La firme finlandaise y intègre aussi ses propres services (Here Maps, Mix Radio), mais aussi ceux de Microsoft, comme OneDrive, Skype et Outlook. Pour le navigateur web, c'est une version d'Opera qui sera préinstallée sur ces terminaux. « Le Nokia X permet à Microsoft de s’adresser à un nouveau public » : il semble donc que Nokia refile la patate chaude à la firme de Redmond.

Le Nokia X, doté d’un écran 4 pouces 860 x 480 px, d’un processeur bicœur 1 GHz, d'une caméra de 3 mpx, de 4 Go de stockage (plus un logement MicroSD) et de 512 Mo de RAM, est disponible immédiatement pour 119€. Une déclinaison baptisée Nokia X+ (avec 768 Mo de RAM et carte microSD de 4 Go incluse) sera lancée au deuxième trimestre, mais pas en France. Enfin, une version avec un écran 5 pouces et caméra 5 mpx, le Nokia XL, sera disponible dans quelques mois, à 149€ s'agissant de la France.

Nokia XL et Nokia X

Ces trois appareils seront d’abord commercialisés dans les pays émergents : il est clair qu’ils sont conçus pour prendre la relève d’un écosystème Asha vieillissant. Nokia ne cache pas son intention de continuer à faire descendre Windows Phone en gamme, et à utiliser la famille X comme introduction à très bas coût aux services de Microsoft. Reste à savoir ce qu’en fera la firme de Redmond, qui ne semble pas convaincue.

[MàJ] : correction sur les prix (mis en TTC) et disponibilités en France.

Catégorie : 

44 Commentaires

avatar napuconcture 24/02/2014 - 10:08

Pour remplacer totalement Asha, il faudrait que ces terminaux descendent encore de quelques 10ènes d'euros.

Bonne nouvelle pour Android, qui s'offre le support du leader mondial des logiciels, ainsi que le support d'un gros constructeur européen.

C'est également une très bonne nouvelle pour les personnes novices intéressées par Android et qui ne souhaitaient ne pas utiliser les services Google.

Reste à voir comment Microsoft va gérer cela vis-à-vis de ses partenaires OEM et s’ils licencient ce système ou si seulement Windows Phone sera proposé en OEM.

C'est un peu dommage qu'ils soient partis sur Android 4.1 et pas 4.4 par contre pour le X OS.

avatar mimounlouna 24/02/2014 - 09:42

Ce sont sans doute des prix hors-taxe pour le téléphone sans abonnement.

avatar Homer Simpson 24/02/2014 - 09:43via iGeneration pour iPhone

@iPad_Apple :
'Nokia X, c'est du plagiat envers Motorola et son Moto X'
Et ce n'est pas comme s'il y avait également un truc s'appelant OS X.

avatar Homer Simpson 24/02/2014 - 09:40via iGeneration pour iPhone

Question espace stockage, il ne me semble pas avoir vu de chiffre dans l'article. Qu'elle sera sa taille ?

avatar iFred-is-a-widget 24/02/2014 - 09:44via iGeneration pour iPhone

Bizarre que Microsoft laisse faire ... Ça revient à lancer le message que Windows Phone n'est pas une priorité pour eux...

avatar -oldmac- 24/02/2014 - 12:31via iGeneration pour iPhone

@Barbababar : D'un autre côté pour mériter l'appellation Android il faut les services Google, sinon ce n'est pas de l'Android. Amazon a renommé son système Fire OS si je ne m'abuse et ce n'est pas de l'Android non plus, même si ça fait band.. Certaines personnes

avatar mimounlouna 24/02/2014 - 10:05

Je trouve ça pas intuitif stratégiquement, mais intéressant. Nokia/MS vend son téléphone, vend sur son store et prend sa commission, utilise ses services (Skype, Here, Outlook, etc.) qui rapportent aussi, et il semble que beaucoup d'applications de Google Play soient compatibles.
Cela dit à moment donné, on va leur demander pourquoi ils se limitent à l'entrée de gamme. Autant développer une gamme complète, y compris des Pureview.

avatar denisbook 24/02/2014 - 10:56

tout un pan d'android n'est pas libre

c'est comme pour Darwin / OS X. Os X n'est pas entièrement libre

tout ce qui compte (les services, l'interface, etc) de Os X n'est pas libre

Il en est de même avec Android, et version après version, Google ferme toujours plus du système.

Cela se passe en transférant services et fonctionnalité à GMS. Et non ce n'est pas simplement gmail. Cela concerne des pans important comme la localisation, chrome, l'écran d'accueil (qui est dorénavant "search"), etc.

-
il est peu probable que des apps de la boutique amazon puissent fonctionner. Nombre d'entre elles reposent sur des fonctionnalités qu'Amazon a développé spécifiquement.

L'impossibilité d'utiliser le google play n'est pas un hasard: il est techniquement impossible d'utiliser la plupart des applications majeures sans utiliser la partie propriétaire d'Android.

"La preuve que si. Nokia l'a utilisé, sans les services Google pas de problème. "

des dizaines d'entreprises chinoises font ça depuis des mois. rien de neuf. on le savait déjà.

avatar napuconcture 24/02/2014 - 11:28

Non !
Android AOSP est libre, totalement, aucun service n'est fermé ou que sais je d'autre et le périmètre d'AOSP est plus grande de version en version.

Google Play Services, n'est pas "Android" c'est une api proposé par Google sous forme d'une bibliothèque avec une licence tout ce qu'il y a de plus propriétaire et qui couvre les éléments liés aux services Google :
Google Adword,Google Maps, Google+, Authentification Google, Google Games, Google Drive et Google Wallet.
La question qui peut se poser est pourquoi ces services ne sont pas libres, probablement car comme derrière le cloud est lui aussi totalement propriétaire et de plus non standard cela apporterait la nécessite un supplément de gouvernance que Google ne souhaite probablement pas gérer.

Un certain nombre d'applications Google fermé est aussi proposé via le playstore ou sur des appareils types Nexus, mais cela ne fait en aucun cas partie d'AOSP.

Ce sont des applications tierces et a voir en tant que tel.
La différence principale étant qu'une majorité de constructeurs à destination des pays occidentaux incluent à la demande de leurs clients ces services par défaut (par lot à la demande de Google).

avatar YanDerS 24/02/2014 - 12:19

"Comme je l'ai précisé Microsoft et Nokia disposent d'équivalents. Pas de problème ici donc. Quand à l'interface visiblement ça n'as pas été un problème..."

oui mais le problème que soulève oomu, à savoir que les parties intéressantes qui rendent un OS mobile attractifs sont propriétaires, reste entier.

Le cas de Nokia va aussi dans ce sens. Les parties interessantes, à savoir les services MS et Nokia, restent propriétaires.

Et ce problème qui fait qu'Android risquant fortement de ne devenir qu'un OS "support" pour d'autres services particuliers (comme c'est le cas là. Et pourquoi pas des services Lenovo, Samsung, Huawei, etc demain?), devrait pousser Google à reduire encore la part de AOSP pour favoriser GMS.

J'ai envie de dire que ce qui se passe là, et qui est dans le fil de ce qu'avait précédemment fait Amazon, démontre la dérive qui risque de toucher de plus en plus la plateforme Android (celui-ci ne restant sous sa forme libre -AOSP- qu'un support) et à laquelle Google ne pourra rester indifférent.

On l'a vu notamment avec les règles que Google a imposé aux fabricants
http://www.igen.fr/0-apple/android-les-conditions-imposees-par-google-aux-fabricants-revelees-110150

et qui sont significatives du bras de fer que Google se devra de jouer avec tous ceux qui voudront utiliser les futures versions d'Android à l'avenir.
À moins qu'on reduise celui-ci à sa partie nuxienne libre.

avatar YanDerS 24/02/2014 - 14:59

je ne me sens que très lointainement concerné au sujet d'android (donc ni pour ni contre), et par ailleurs je suis pour la diversité.

Donc pas la moindre idée dévalorisante ou critique de ma part au sujet de cet OS. Il est même heureux que iOS ait des alternatives de qualité, et il est pour le coup malheureux que Nokia/MS cède -stratégiquement?- sur son WinPhone qui est un element de cette diversité souhaitable

J'essaie d'analyser ce qui se passe et là me vient Tout de suite une question qui découle du commentaire que tu viens de faire :
faut-il encore parler d'Android ? ou des Androids ?
un peu à la manière des distribs Linux, sauf que les sur-couches seraient toutes en majorité proprios

Pour récapituler, je te cite :
"On a d'un côté Android version Google
Et de l'autre Android à la sauce Amazon
Et ici Android version Nokia"

Question : y'aura-t-il demain une version Samsung, Lenovo, ZTE, Huawei, HTC, LG... demain?

peu importe me diras-tu, non? car ce qui compte à tes yeux doit être Android Open Source Project

Sauf que je me pose la question du point de vue de Google pour lequel c'est un problème, un vrai (sinon on ne comprendrait pas les conditions "relevées" -voir mon lien) au point qu'il sera très intéressant de suivre la politique du géant du Web à propos du développement de son Android dans les mois et années qui vont suivre.

Car je doute que Mountain View se satisfasse de ces évolutions, au point qu'on pourrait assister -peut-être, nous verrons bien- à une scission si cette "dérive" (Android comme OS mobile en support universel pour un tas d'autres séries de services que les siens) continuait à prendre de l'ampleur.
Je peux me tromper.

avatar YanDerS 24/02/2014 - 19:35

ben, imaginons que nous soyons aux boards de Lenovo, de Samsung Mobile, de ZTE, etc.... (ça coûte rien..)

Si tes mobiles ont le même OS, les mêmes services et fonctionnalités que les autres des autres marques de la concurrence avec qui tu te bats pied-à-pied, quelles sont tes marges de manœuvres pour différencier tes produits ?
-le look
-les tailles
-la qualité des matériaux et de la finition
-ta petite surcouche aménagée (mais attention l'Android de Google et donc les services seraient là les mêmes qu'à côté, avec seulment des graphismes différents)
-les prix plus bas

Et c'est la guerre deflationiste pour savoir qui a les reins les plus solides pour ne pas craquer le 1er, et dans laquelle les marges s'éffondrent.

Autre options, créer des produits qui se démarquent visuellement et qui proposent des services différents, tout en profitant des services blockbusters de Google.

Oui, mais nan, Google fait signe que non (ou alors accord en alcôve)

avatar alexandre15 24/02/2014 - 11:51

En quoi c'est une bonne affaire ? The Verge parle de lenteurs, et pour le même prix, le Lumia 520 sera bien plus fluide avec plus d'applications.

Pour à peine plus (160€), il y a le Moto G.

Du coup, je comprends mal l'engouement : Un téléphone sous Android sans services Google, ça sert à quoi ?

avatar an3k 24/02/2014 - 12:12

Le noyau AOSP et les services Google sont deux choses différentes. Pas mal de constructeurs (dont Amazon) utilisent le noyau Open Source (totalement libre) d'Android pour servir d'OS à leur smartphones ou tablettes. Ils peuvent ensuite fournir des services équivalents (ou pas :-) ) à ceux de Google.

Ce qui me stupéfait dans cette histoire, c'est que Nokio n'ai pas eu recours à Windows Phone et cela constitue un gros aveu de faiblesse de cet OS.

avatar YanDerS 24/02/2014 - 12:28

je vais dans ton sens à propos de WinPhone.

Cela n'enlève pas non plus les problèmes internes à Android.
Puisque là, avec ce que fait Nokia, c'est qu'Android est réduit à sa partie libre.
Partie libre sur laquelle tous les autres fabricants de mobiles pourront greffer leurs systèmes d'interfaces, leurs divers services particuliers (qui les démarqueront des concurrents sur "noyau libre Android" eux-aussi), etc.

Comme pour Amazon, peut-on encore parler d'Android stricto-sensu à ce moment-là ?
Oui, d'une manière large et parce que c'est le noyau qui compte?

avatar an3k 24/02/2014 - 12:35

En tous cas, c'est une preuve évidente qu'Android Open Source Project a définitivement gagné la guerre des OS mobiles. AOSP est un noyau souple, bien construit, totalement modulaire, aisément 'forkable' que l'on trouve maintenant à peu près partout.

Que Google se pose des questions sur sa stratégie AOSP vs Android, c'est probable mais il faut reconnaître qu'ils ont réussi à créer la lingua franca des OS mobiles.

avatar YanDerS 24/02/2014 - 19:24

Merci pour tes précisions.

Je n'ai pas employé le bon terme, puisque j'entendais bien que AOSP était plus qu'un simple noyau, que c'était déjà un OS elaboré, avec plein de bibliothèques evoluées, etc...

Disons que grâce à toi, j'en ai une définition plus précise désormais.

;-)

avatar an3k 24/02/2014 - 12:21

Quel énorme aveu d'échec pour Windows Phone. Que Nokia (donc Microsoft) soit obligé de recourir à Android (AOSP) pour bâtir ces smartphones, c'est hallucinant.

avatar YanDerS 24/02/2014 - 13:36

je soupçonne aussi un mauvais calcul, une mauvaise stratégie de leur part, qui serait que

une fois que le constat est fait qu'Android est trop largement installé et à trop d'avance pour être equitablement concurrencé,
il suffirait de mettre du Android en sous-couche pour ainsi dire pour attirer les utilisateurs, et ainsi les habituer aux UI WinPhone en "sur-couches", aux services MS et Nokia, etc...

un peu la stratégie du coucou.
Mais autant on ne sait pas si ce n'est pas Android le coucou (les utilisateurs préférant l'orignal en définitive), cela fait aussi passer un message pas très net et comme un aveu de faiblesse de la part de MS envers son WinPhone

avatar cadou 24/02/2014 - 14:46

@Ast2001 Je pense que tu ne connais pas tout les éléments pour utiliser le mot echec.

Windows Phone est surement ce que Microsoft à fait de mieux depuis la Xbox et un partenaire comme Nokia aurait du propulsé la plateforme et le constructeur devant les projecteurs.

Alors où est le problème. Il y en a deux.

Le premier c'est un manque d'applications. C'est quelque chose qui ne s'explique pas puisque aujourd'hui, pour un développeur, la deuxième platerfome la plus fructifiante avec Ios c'est Windows Phone source : http://www.monwindowsphone.com/les-revenus-du-windows-phone-store-rivalisent-avec-le-google-play-t34664.html#p412260

Le deuxième et le plus important, c'est la mise en avant des Nokia Lumia en boutique. Plusieurs témoignages sont disponible sur le Web en France et aux états unis où même avec la volonté de vouloir un Nokia Lumia, le vendeur va systématiquement vous recommandez un Galaxy.

Dans ces conditions, atteindre 10% de ventes au dernier trimestre 2013 relève pour moi du miracle.

Comme dit plus haut, TheVerge note que ce Nokia X n'est pas très fluide. Ça étonne encore qui tout ça ? Qualitativement WP est bien plus stable qu'Android et mériterait largement la place de 2ème OS.

avatar an3k 24/02/2014 - 15:29

Je pense sincèrement que c'est un échec majeur / misérable pour Microsoft / Nokia / Windows Phone. Personnellement, je n'aime pas Windows Phone (que je trouve triste au possible et anti-ergonomique entre autres :-) ) mais je suis pour la diversité et je ne comprends pas comment Nokia n'a pas réalisé qu'en étant obligés de recourir à android pour réaliser ces smartphones d'entrée de gamme il n'allaient pas du coup pointer les faiblesses de WP, de son écosystème balbutiant (obligeant MS à tricher en repackageant des sites web sous forme d'applis pour le remplir) et son incapacité à être installé sur ce genre de matériel (et en creux l'inverse pour AOSP et sa faculté de mimétisme).

J'ai regardé quelques vidéos (ex chez engadget) et cela me semble assez fluide au contraire.

Quand à ton avis sur la stabilité d'Android par rapport à celle de WP, je peux t'assurer qu'il est surtout ton avis :-)

avatar an3k 24/02/2014 - 13:42

Un article intéressant autour du Nokia X sur Techcrunch. Goggle est en train de se frotter les mains avec cette histoire.

Nokia a conçu ces appareils comme des passerelles vers les Lumia. Sauf qu'un utilisateur des Nokia X pouvant puiser dans le million d'applications Android disponibles (plus exactement 750K puisque Nokia indique que 75% des applis sont compatibles) risque plus de se tourner vers un Smartphone Android sur lequel il retrouvera ses applis que vers un Lumia avec un écosystème beaucoup plus réduit.

De plus en plus incompréhensible la startégie MS / Nokia.

avatar an3k 24/02/2014 - 14:09

Oui sauf qu'avec un téléphone Android complet, ils accéderont aux services Google et c'est tout ce que veut Google... Ce n'est pas avec les applis achetées que Google gagne quoi que ce soit...

avatar an3k 24/02/2014 - 14:23

Ce n'est pas mon analyse, c'est celle de Techcrunch mais je l'approuve. L'interface reste celle d'Android. Globalement, seul le launcher est différent. D'ici à ce qu'on le retrouve rapidement (lui ou un équivalent) sur le Play store...

avatar an3k 24/02/2014 - 16:30

Sauf que cela peut propulser les utilisateurs vers un Android Google complet dès leur prochain changement de téléphone.

Connexion utilisateur