Fermer le menu

AppGratis est retiré de l'App Store, App Shopper espère y retourner

Florian Innocente | | 09:13 |  56

Apple a retiré AppGratis de l'App Store. La petite application d'origine française faisait chaque jour la promotion d'une application devenue temporairement gratuite sur le Store.

Les éditeurs payaient AppGratis pour que celui-ci mette en avant leurs logiciels auprès des utilisateurs, avec la perspective de voir leur titre progresser d'un seul coup dans les classements de l'App Store. Puis, lorsqu'elle redevenait payante, de profiter pendant quelques jours de cette exposition.


AppGratis au Mobile World Congress 2013 de Barcelone

Le 7 février, AppGratis fondé par Simon Dawlat, revendiquait 10 millions d'utilisateurs à travers les nombreux pays où son app était présente (il y aurait par exemple 2 millions d'utilisateurs aux États-Unis). Le service se vantait également auprès des éditeurs de générer 1 million d'installations quotidiennes.

Cette activité qui a franchi les frontières de l'hexagone avait débouché en janvier dernier sur l'arrivée d'investisseurs au capital. Le fonds Iris Capital, composé d'Orange et de Publicis, avait injecté 10 millions d'euros pour prendre une part décrite comme très minoritaire. 50% du montant provenait de ces investisseurs et l'autre moitié sous la forme de dettes contractées auprès de banques.

En 2012, AppGratis avait généré un chiffre d'affaires de 9 millions d'euros et il en envisageait 22 à 25 millions pour 2013 du fait de son expansion à l'international. « AppGratis est le numéro un en Europe et a le potentiel pour devenir le leader mondial du secteur » déclarait Sophie Dingreville, associée chez Iris Capital, aux Échos en janvier. Un pronostic qui n'a peut-être pas suffisamment pris en compte l'actualité récente.

Le retrait d'AppGratis, repéré hier par PocketGamer n'est pas une première. Le précédent avec AppShopper aurait pu servir de chiffon rouge. L'application adossée au site du même nom est sortie de force de l'App Store en décembre dernier. AppShopper propose des bons plans sur l'App Store en signalant les évolutions de prix.

On ne sait pas exactement ce qui est reproché à AppGratis mais le scénario le plus probable est qu'Apple, dans un cas comme dans l'autre, applique sa clause 2.25 qui proscrit « Les apps qui affichent d'autres apps pour les vendre ou en faire la promotion d'une manière similaire ou pouvant être confondues avec l'App Store seront rejetées. » Du point de vue d'Apple - qui n'a jamais détaillé plus avant cette clause mais que l'on peut deviner - ces applications ont un caractère parasite. Elles brouillent les mises en avant qu'elle réalise elle-même sur l'App Store.

Un AppShopper, AppGratis et les autres, en se substituant à ce rôle et fort d'une audience croissante, transforment alors l'application App Store en un simple couloir pour aller directement chercher l'application promue par leurs soins. En face les éditeurs de ces "guides" estiment qu'ils permettent à davantage encore de gens d'aller télécharger des apps sur le store, gratuites et payantes aussi.

Lorsque cette clause avait été mise en place en octobre dernier, Simon Dawlat, malgré la menace potentielle pour son AppGratis, avait pris les choses avec un relatif optimisme. Il déclarait à PocketGamer « Mon impression est qu'Apple vise à la plus haute qualité possible - comme toujours » et d'y voir une volonté de trier le bon grain de l'ivraie dans la masse de ces applications qui font peu ou prou la même chose.

« Avec l'article 2,25, Apple tente sans doute d'empêcher l'App Store d'être spammé par un trop grand nombre d'applications de promotion d'apps. Mais pour nous, il a toujours été question de trier les applications de manière pointue.

Nous avons maintenant 30 employés à temps plein basé à Paris [40 aujourd'hui, ndr], triant et examinant les meilleures applications gratuites pour plus de 4 millions d'utilisateurs en France. En définitive, nous sommes intrinsèquement un média, avec plus de 15 personnes qui examinent avec soin les applications et qui informent les utilisateurs d'une manière qui complète bien l'expérience utilisateur de l'App Store. »

Une description qui mettait toutefois de côté le volet marketing et financier, lorsqu'un éditeur paye pour bénéficier plus que les autres de ce tri au profit de son app. Mais la décision est lourde de conséquences pour l'entreprise qui ne fonctionne qu'en direction de l'App Store. Le potentiel commercial étant certainement bien moindre du côté de Google où la gratuité est davantage de rigueur dans les apps.

Sur les chances pour AppGratis de revenir sur l'App Store, on se gardera de tout pari. L'éditeur d'AppShopper de son côté n'a pas renoncé à remettre son app sur les rayons d'Apple. Depuis le début mars, Arnold Kim, propriétaire d'AppShopper (et des sites MacRumors et TouchArcade) explique sur Twitter qu'une nouvelle version d'AppShopper, plus susceptible de convenir à Apple, est prête, mais qu'elle est toujours quelque part en attente de validation.

Catégorie : 
Tags : 

56 Commentaires

avatar Tiberius 07/04/2013 - 09:50

Une triste nouvelle pour eux et pour les petits studios. J'espère qu'Apple va finir par changer d'avis.

avatar AnthoNelzin 07/04/2013 - 09:57via iGeneration pour iPhone

C'est presque logique je dirai... Ca devait bien arriver un jour (avec les "nouvelles" règles hun !)

Mais au lieu de forcer apple de les réautoriser, il devrait faire une webapp tres bien foutu, que l'on tout a fait mettre sur le springboard. En effet, le systeme est quand meme bien foutu pour ce genre d'application ! ^^

avatar leolia 07/04/2013 - 09:58via iGeneration pour iPhone

C'est dommage que cette application soit retirée car elle était très bien conçue quant à Apple ils se conduisent comme des imbéciles surtout que les applications qu'ils proposent ne plaisent pas a tout le monde et elles sont chères je souhaite bonne chance à toute l'équipe et espère la revoir sur Apple

avatar popo69 07/04/2013 - 10:04via iGeneration pour iPhone

@hozuki :
Apple ne veut pas empêcher la promotion d'apps. Elle veut bloquer les apps qui se substituent à l'App store.

avatar Yorwan 07/04/2013 - 10:13via iGeneration pour iPhone

Waouh, depuis tant d'année que je suis Appgratuite puis Appgratis, j'étais loin d'imaginer un tel business derrière Simon Dawlat! Il se cachait bien derrière son traditionnel petit mail de présentation d'app, toujours introduit par une petite blague potache.

C'est quand même incroyable que Apple tire dans les pattes d'applications qui promeuvent son App Store quand bien même il y a un lien financier derrière. Il vaut toujours mieux qu'on se balade dans l'Apple store guidé de cette façon plutôt que l'on reste à l'entrée à regarder la vitrine ou pire qu'on aille voir dans le store d'ans côté. La logique Apple a quelque chose de bien impénétrable parfois.

Maintenant, il suffirait peut être à Appgratis de s'enrichir de quelques news insérées entre ces lignes de présentations d'app pour réapparaître sur le store.

avatar alray29 07/04/2013 - 11:54via iGeneration pour iPhone

@falemaster :
Dans ce cas, autant autoriser l'application, et libre aux développeurs d'utiliser ce service ou non !

D'autre part, je ne vois pas comment ce genre d'applications peut être confondu avec l'app store. Déjà ça renvoie toujours vers la boutique d'Apple, et en plus il ne s'agit que de quelques applications par jour ! Il n'y a aucune fonction de recherche, donc je ne vois pas le problème.
C'est paradoxal quand on sait qu'Apple autorise d'autres application à faire des installations sans passer par son store...

avatar macniamor 07/04/2013 - 10:44

Apple continue à marcher sur la tête !
L'App store est tellement mal foutue qu'on y trouve difficilement ce que l'on y cherche !
Le moteur de recherche reste toujours aussi mauvais qu'au début quand on ne connait pas précisément le nom d'une application...
De plus l'abandon des résultats en mode liste sur iphone à fait que l'on trouve encore moins de choses et moins vite.
Personnellement, je ne m'en sert plus depuis io6 et du coup, pratiquement 100% de ce que j'y achète se réalise grâce à des application tierces ou via des liens provenant d'articles sur internet.
D'autres fonctions on été supprimées depuis l'App store ios6 comme l'outil de recherche pour ses applications non installées, ce qui oblige à "se cogner", pour ma part, une liste de plus de 500 applications lorsque je veux en ré-installer une plus ancienne !

avatar Gippy 07/04/2013 - 10:46via iGeneration pour iPhone

Étant ex éditeur et développeur iOS, je dois avouer qu'il se cache un monde entre la conception et la vente de l application. En effet après avoir passé 6 mois a concevoir un jeu, certain se rappèleront peut être blip dance, j'en suis arriver estomaquer de voir que les application les mieux classé ne sont pas les meilleurs mais celle qui ont reçu plus de communication et donc qui ont prévu un très gros budget de promotion sur des site comme app gratis. J'ai reçu plusieurs devis pour avoir seulement un article sur des gros site de l ordre de plusieurs milliers d euro.
Vous êtes utilisateur, certes vous voulez la gratuité, car un jeu a 89 centimes est trop cher, mais au faite combien coûte un paquet de patte, un pot de moutarde ...
Développer c'est être dans un mon idéologique ou l on croit que la meilleur app peut être bien connu ...

avatar hdub 07/04/2013 - 11:09

Il faut aussi que les boites arrêtent de tout miser sur une application. De plus, une appli sur l'App Store, donc au bon vouloir d'Apple.
Ce qui m'inquiète encore plus, c'est que les banques soutiennent ces projets instables. C'est exactement comme le start-up un 2000. Ou actuellement, la crise des subprimes...

avatar bavamacs 07/04/2013 - 11:12via iGeneration pour iPhone

Il y a toujours la possibilité de développer une web app, et la Apple peut rien dire ! Mais c'est vrai que c'est moins pratique ( pas notification, et plus difficile à mettre en place )
Bon courage a eux, et a Simon que je suis depuis presque le début de cette aventure !

avatar hdub 07/04/2013 - 11:14

@Code16: Bien sûr, c'est celui qui met le plus sur le marketing, et le buzz qui fait vendre. Et ce n’est pas les meilleurs !
Et c'est valable dans tous les domaines. En politique, surtout aux USA, mais pas que. C’est celui qui a le plus gros budget de campagne qui a plus de chance de l'emporter. Et les analystes regardent en 1er ça.

avatar Tiberius 07/04/2013 - 12:21

@florian1003 :
Les choix éditoriaux d'Apple sont loin d'être impartiaux !

avatar samroud 07/04/2013 - 12:53

Donc on se retrouve avec à court terme 30 ou 40 personnes au chômage… bien bien, entre la censure de contenu (voir récemment izneo), et les revirements brusques, le contrôle d'Apple devient vraiment contre productif.

avatar samroud 08/04/2013 - 16:17

@stiflou : c’était une façon un peu rapide de dire qu'il était vain de vouloir développer un quelconque business sur AppStore, les règles étant trop variantes (cf article).
Concernant Izneo, je ne dis pas qu'ils ont bien géré le problème, le catalogue Izneo ne comporte pas de BD Porno, mais comme souvent dans la BD un sein dépasse (surtout dans Blake et mortimer ;) c'est izneo qui a fait un tri, ok.
je dis juste que la censure et les règles d'Appstore posent de vraies questions quant à l'avenir et l’intérêt de cette plateforme.

avatar eric_pnc 07/04/2013 - 13:08via iGeneration pour iPhone

Oui enfin on va pas plaindre non plus des parasites de commerciaux ayant flairé le bon filon a court terme... Ou est la créativité ? Pas de scrupule pour tuer ce genre d'app pour la part...

avatar Gippy 07/04/2013 - 13:26via iGeneration pour iPhone

@stiflou
+1

Il y a trop de petit développeur et je parle en leurs noms, qui se sont fait avoir avec ce système. Heureusement que igen n'est pas comme cela et favorise réellement tous les développeur petit ou grand

avatar niscaro 07/04/2013 - 13:58via iGeneration pour iPhone

Sinon ya toujours appsfire. Et la c est pas qu une seule app gratuite du jour mais des tonnes...

avatar FrancoisR 07/04/2013 - 15:32via iGeneration pour iPhone

Et les coussin péteur et autre apps inutile sont encore la.

avatar Dewy 07/04/2013 - 15:34

Comme disait un commentaire plus haut, Apple ferait mieux de vérifier VRAIMENT certaines de ses apps, parce que publié des applications vraiment mensongères qui arrivent dans le top 10 ça décrédibilise un peu....Sans oublier certains bandeaux de pub qui, quand on tape dessus, te font appeler DIRECTEMENT un numéro (en 08 évidemment).

avatar KOVU 07/04/2013 - 15:45via iGeneration pour iPhone

M'étonnerait qu'Izneo ait vendu du porno. Ou alors du porno selon les critères d'Apple. Si c'est le cas on n'est pas près d'avoir des BD de la grande époque des Humanoïdes associés autrement que charcutées.

avatar melaure 08/04/2013 - 06:56via iGeneration pour iPhone

@stiflou :
L'argument du fonctionnement mondialisé de l'app store me laisse de marbre: Izneo aurait pu n'être vendu que sur le store français.
De plus ok Apple a une culture américaine, mais dans un contexte mondialisé il faut aussi prendre en compte les autres cultures. Donc la possibilité de vendre une bd où un corps nu apparaît par exemple. Et même un livre! Sinon on aboutira à une vraie censure sur l'art. À la manière de Facebook en fait.

avatar KOVU 07/04/2013 - 15:48via iGeneration pour iPhone

Soyons clairs! Qu'on interdise le porno véritable, je m'en branle (logique!), mais que la pudibonderie de la pomme réformate la BD existante et à venir dans le sens du politiquement correct, ça me glace.

avatar ylgmac 08/04/2013 - 04:35via iGeneration pour iPhone

@kano761 :
'la grande majorité des applis étaient en fait déjà gratuites à la base (le nouvel obs, appli météo...) et l'app était devenue une gigantesque vitrine de publicité, n'offrant plus aucun bon plan depuis très longtemps...'

Complètement d'accord avec toi sur ce point, c'est aussi mon constat !!!

avatar Tiberius 08/04/2013 - 06:58via iGeneration pour iPhone

La règle d'Apple interdisant les apps qui font la promo d'autres apps n'a été ajoutée qu'en octobre 2012. AppGratis existe depuis plusieurs années et n'a donc pas été conçue en violation des règles d'Apple.

Les petits développeurs, dont je fais partie, sont grandement aidés par AppGratis, contrairement à ce qui a été dit plus haut.

Connexion utilisateur