withings

FlexBright, le filtre à lumière qui jouait avec le feu sur l'App Store

Florian Innocente | | 22:33 |  9

Apple n’avait finalement pas de si mauvaises raisons de retirer FlexBright de l’App Store, cet utilitaire pour filtrer la lumière bleue des écrans. Un service qui sera rendu en standard par iOS 9.3 et qu’avait essayé de proposer f.lux, le précurseur en la matière, mais dont l’app avait été finalement écartée de la boutique.

FlexBright était plus riche en options que la fonction Night Shift d’Apple et plus souple aussi, car compatible jusqu’à iOS 7 et avec les terminaux 32 bits. Accepté sur l’App Store puis éjecté le même jour, FlexBright s’autorisait en réalité quelques entorses avec les règles d’Apple.

Cliquer pour agrandir

Sam Al-Jamal, son développeur, a expliqué à MacRumors qu’il avait eu besoin de récréer des classes en les basant sur le comportement de quelques interfaces de programmation privées, et donc non autorisées par Apple aux développeurs tiers.

Ensuite, il employait une vieille astuce maintenant proscrite pour s’assurer que son logiciel continuait de fonctionner en arrière-plan et d’appliquer son filtre coloré à l’écran. Il faisait jouer un fichier audio silencieux. D’autres apps par le passé ont procédé de même : Facebook il n’y a pas si longtemps encore et le gestionnaire de copier-coller Pastebot au moment d’iOS 4. L’inconvénient c’est que cela ponctionne la batterie, sans forcément que l’utilisateur ne s’en rende compte.

Sam Al-Jamal a tenté d’habiller ce procédé par une fonction de lecteur audio — qui ne marchait pas — en prétextant la possibilité pour l’utilisateur d’écouter un peu de musique pour se relaxer tandis qu’il profitait des bénéfices visuels de FlexBright. Apple a jugé la chose passablement tirée par les cheveux et souligné auprès du développeur que ce n’était pas la fonction première de son application.

Sam Al-Jamal pouvait néanmoins remettre en selle son app sur le Store mais en ôtant son filtre de lumière. Outre que cela aurait dénaturé l’essence même du logiciel, les utilisateurs de la version précédemment acceptée (vendue 2,99 €) auraient couru le risque de l’écraser avec cette mise à jour rabotée. Il a donc stoppé les frais.

FlexBright ne reviendra pas et d’après les multiples conversations entre Apple et ce développeur, cette catégorie de logiciels au sens large n’est pas en odeur de sainteté sur l’App Store. Sauf si Apple se décide ultérieurement à donner quelques outils pour que les développeurs fassent leur propre Night Shift, il ne faut pas s’attendre à avoir le choix dans ce domaine.

Catégorie : 

Les derniers dossiers sur iGeneration

Ailleurs sur le Web


9 Commentaires

avatar Niro 09/03/2016 - 22:48 via iGeneration pour iOS

Les clients seront-ils remboursés ?

avatar foxot 09/03/2016 - 23:14 via iGeneration pour iOS

@Niro :
Bah si tu demandes le remboursement il y a peu de chances qu'il te soit refusé.

avatar Soner 09/03/2016 - 23:14 via iGeneration pour iOS

Alors pourquoi l'avoir accepté au départ?

avatar Tiroly 10/03/2016 - 07:27 via iGeneration pour iOS

AppReview désespérante :(

avatar superdalton 10/03/2016 - 07:46 via iGeneration pour iOS

Je comprend mieux. En fait Ca dérange Apple que cette application fonctionne depuis ios7 et donc sur des devices anciens que les gens ne mettent pas à jour pour garder un minimum leur bestiole véloce. Du coup ces gens là ne rachètent pas un bouzin tout neuf et Apple ne le supporte pas.

avatar Domsware 10/03/2016 - 08:08 via iGeneration pour iOS

@superdalton :
Bizarre ce commentaire alors que l'article explique les raisons du rejet par le non respect des clauses de l'AppStore.

Cela m'étonnait aussi qu'une application puisse sortir de son pré-carré et modifier le système en permanence.

Enfin pour les personnes qui dénoncent la rigidité et la censure sur l'AppStore, sachez qu'au contraire Apple est très conciliante sur certains points. Je pense en particulier à tous les outils d'analyse qui sont en place dans nombre d'applications pour remonter les faits et gestes des utilisateurs.

avatar eastsider 10/03/2016 - 08:11 via iGeneration pour iOS

@superdalton :
Vision juste . J adhere , mais as pas pour cette app la , mais ta description c est du apple tous crachée

avatar bugman 10/03/2016 - 09:44 via iGeneration pour iOS

C'est rare mais je comprend Apple pour le coup. Pour le coup de la batterie, ce n'est pas un gros problème, c'est a l'utilisateur de se faire une opinion et savoir si l'application vaut le coup (pour son utilisation), il manque juste sur le store la possibilité d'essayer une application dans le temps (demo). Là où Je donne raison à Apple c'est concernant son SDK et la protection de son système. Nous sommes (utilisateurs, développeurs) libres de d'accepter ou non d'utiliser la plateforme. Dans le cas contraire, il reste les autres plateformes ou le JB. Apple se protège.

avatar superdalton 11/03/2016 - 07:36 via iGeneration pour iOS

@bugman :
J'y vois surtout que cette application à 2 ou 3 ( elle propose plus que le mode nuit d'Apple) génération d'avance sur iOS et si Apple accepte , que vont il faire ? Car Apple est le roi quand il s'agit de proposer une fonction en étalant sur plusieurs version d'os ou de matériel ! Pas pour incompatibilité matériel /os , mais pour inciter au renouvellement de son matériel.