En Chine, Apple censure les applications du New York Times

Mickaël Bazoge | | 22:02 |  26

Apple se plie en quatre pour obtenir les faveurs des autorités chinoises. Celles-ci ont réclamé et obtenu du constructeur le retrait de l’App Store des applications (en chinois et en anglais) du New York Times, explique le quotidien américain. Cette suppression a été effective le 23 décembre.

« Nous avons été informés que l’app enfreignait des législations locales », a expliqué Fred Sainz, porte-parole d’Apple, sans préciser les lois en question. Difficile dans ces conditions de modifier l’application pour revenir dans les petits papiers de l’administration chinoise… même si le NYT n’est pas en odeur de sainteté du côté de Pékin. Le site web de la publication fait partie de la liste noire depuis 2012 et ne peut pas être consulté, sauf à utiliser un VPN.

Tim Cook avec le vice-président chinois Ma Wai — Cliquer pour agrandir

Quand les conditions le permettront à nouveau, assure Apple, les applications en question seront de nouveau disponibles en Chine. Le journal ne se fait cependant pas trop d’illusion, même si la direction a demandé à Apple de reconsidérer sa décision. Le NYT pense que ses applications tombent sous le coup d’une nouvelle législation, mise en œuvre depuis juin 2016, qui interdit la publication d’informations « prohibées ».

Les utilisateurs chinois d’iPhone et d’iPad peuvent toujours télécharger les apps du Financial Times et du Wall Street Journal. Sont-elles en sursis elles aussi ? Difficile à dire au vu de l’opacité dont fait preuve la toute-puissante administration chinoise du cyberespace. Rappelons que les autorités locales ont fait fermer l’iBooks Store et l’iTunes Movie Store six mois seulement après leur lancement (lire : Apple subit une nouvelle pression des autorités chinoises).

Catégorie : 
Tags : 

Les derniers dossiers sur iGeneration

Ailleurs sur le Web


26 Commentaires Signaler un abus dans les commentaires

avatar Thrawn77100 04/01/2017 - 22:04 via iGeneration pour iOS

C'est la ou je me dis que ... merde quoi !

avatar fousfous 04/01/2017 - 22:14 via iGeneration pour iOS

Techniquement on fait la même chose aussi, on censure des informations prohibé.
Mais après je comprend que laisser accès à des guides pour se faire sauter c'est pas génial. En y réfléchissant y a à peu près la même justification en Chine, il est bien simple de faire appel au terrorisme pour limiter les libertés.

avatar Paquito06 04/01/2017 - 22:21 via iGeneration pour iOS (edité)

Le NYT a du evoquer ou ecrire un article sur la pollution et... bim, censure.

avatar occam 04/01/2017 - 22:31 via iGeneration pour iOS

Que disait donc Tim Cook, le 30 novembre?

« We haven't shied away from being visible on a number of topics, and if it's something in our wheelhouse, we'll always be visible and stand up to protect as well as advance people's rights. Every generation has a responsibility of expanding the definition of those rights, to move forward.»

C'est ça : « stand up to protect as well as advance people's rights ».
Sauf s'ils sont chinois, car ça la fout mal avec le régime.
Et le marché est trop juteux.

avatar frankm 04/01/2017 - 22:52 via iGeneration pour iOS

@occam

Le marché est trop juteux. Et qui sait ce qu'Apple a pu accepté du type porte dérobée

avatar julien2174 04/01/2017 - 22:36 via iGeneration pour iOS

C'est pareil pour autre marque de smartphones aussi c'est simplement les normes chinoise ! Mais pour les autres marques on ne fait pas un scandale !

avatar warmac33 04/01/2017 - 22:50 (edité)

Peut être parce que les autres marques passent pas leur temps à s'ériger en sauveur de l'humanité ou autre soupe marketing nauséeuse que sait si bien nous servir apple (cf la citation d'occam)

avatar occam 04/01/2017 - 23:16 via iGeneration pour iOS

@warmac33

Tout le problème est là, en effet.

The business of business is business.

Personne n'oblige Apple à s'ériger en défenseur des valeurs universelles. Après tout, Apple est une entreprise comme une autre.

Mais dès que le patron de cette entreprise proclame la défense de valeurs universelles, soit il met sa pratique en accord avec ses déclarations, soit il se décrédibilise.

Avoir des valeurs, c'est opérer des choix. Fondamentaux.

Si Apple agit selon la tête — ou le porte-monnaie — du client, on est en droit de penser que les valeurs proclamées ne sont que du marketing bidon.
Ensuite, on vient à se demander quelles autres déclarations du patron ne sont également que du marketing bidon.

C'est à ce stade que la tartufferie devient carrément mauvaise pour le business.

avatar béber1 07/01/2017 - 10:48

Le problème de fond n'est-il pas de croire qu'une entreprise ait une autre éthique que celle profitable à son commerce ?

Les pubs&coms ont-ils d'autres but que de polir l'image d'une entreprise dans le sens des valeurs positives d'une société ou d'une époque afin de l'insérer au mieux dans le jeu de la concurrence commerciale ?

C'est pour ça que je ne partage pas le point de vue d'oomu, sur sa critique des états et le crédit qu'il accorde aux sociétés commerciales sous prétexte qu'elles seraient politiquement et moralement "neutres", n'ayant d'autres visées que leur business sans aucune autre forme d'idéologie.
Je comprends bien, mais des fois c'est là où le bât blesse.

avatar Olivier S 04/01/2017 - 22:54 via iGeneration pour iOS

On ne veux pas débloquer l'iPhone 5C d'un terroriste au nom de la liberté mais par contre pas de problème pour bloquer l'édition chinoise un journal d'un pays démocratique !!
De qui se moque t-on ?

avatar jojo5757 04/01/2017 - 23:01 via iGeneration pour iOS

@Olivier S

Tu as absolument raison. Si on défend les libertés il faut le faire, peu importe le contexte. Mais Apple son contexte c'est les $$$$. C'est vendeur de ne pas débloquer un iPhone sous l'injonction de la cia. C'est vendeur aussi de bloquer un journal en Chine...

avatar melaure 05/01/2017 - 09:53

La défense des libertés et de l'écologie, c'est de la com bidon pour bobos chez Apple. Quand tu vois le verrouillage de plus en plus prononcé des produits, le dictats des soumissions sur les App Store, le très proprio iCloud, etc ... Apple a déjà inventé la prison numérique ! Donc ils sont fait pour s'entendre avec les Chinois. Ce sont leur alter ego numérique. Merci Cook !

avatar thebarty 04/01/2017 - 23:11 via iGeneration pour iOS

À tous les haineux/haters:
Est-ce que l'application du NYT est dispo sur Android dans ce pays ?

avatar byte_order 04/01/2017 - 23:30

Comme on peut installer une application sans passer par un app store unique et imposé, technique il suffit juste de mettre la main sur l'apk et de l'installer manuellement.

La réponse est donc oui.

Mais ici app store unique, donc point de faiblesse unique. Et face à la menace de perdre un marché de milliard de $, se plier a la censure ne pèsera jamais bien lourd.

Les chinois qui voudront disposer d'un smartphone échappant un peu plus facilement au contrôle total du pouvoir Chinois opteront pour une plateforme non iOS...

avatar Doky_H 05/01/2017 - 00:34

Le Play Store et les services Google ne sont pas dispos en Chine faute d'accord avec le gouvernement chinois. Ceci dit l'appli est trouvable très facilement sur n'importe quel store alternatif.

avatar Mathias10 05/01/2017 - 07:28 via iGeneration pour iOS

@Doky_H

Tu trouveras également le NYT dans les stores alternatifs pour ios aussi.
La bidouille pour installer un .apk sur Android est aussi simple que celle visant à installer un .ipa sur un iPhone ou iPad, il faut juste connaître les bonnes adresses.

(Exemple du Pokémon go, si quelqu'un veut vraiment avoir l'appli il va l'avoir).

avatar warmac33 05/01/2017 - 09:37

@ thebarty
le pb est très différent sur android où on installe très facilement ce que l'on veut en dehors du store de google. Il existe même des tas d'autres stores si on le souhaite.

avatar warmac33 05/01/2017 - 09:44 (edité)

@ Mathias10
pour utiliser les deux systèmes je suis en profond désaccord avec toi : il est bcp bcp plus simple d'installer un apk sur android (ça prend 3 minutes par drag and drop d'un ordi ou directement depuis le navigateur internet du téléphone), et il existe même de nombreux stores alternatifs.

avatar marc_os 05/01/2017 - 10:21 via iGeneration pour iOS

@Doky_H :
Donc en terme de moralité à ce sujet, Apple ou Google c'est du pareil au même.

avatar P'tit Suisse 05/01/2017 - 00:04

Grab me that fag by the bollocks and bring him here !
The Donald

avatar toketapouet 05/01/2017 - 01:30

@Foufous

👨‍💻 "Techniquement on fait la même chose aussi, on censure des informations prohibé.
Mais après je comprend que laisser accès à des guides pour se faire sauter c'est pas génial. En y réfléchissant y a à peu près la même justification en Chine, il est bien simple de faire appel au terrorisme pour limiter les libertés."

👉 Tu compares sérieusement le fait de censurer le New York Times au fait de censurer des blogs djihadistes qui expliquent comment se faire sauter en tuant des gens? 😳

Et dans le second cas tu appelles cela "limiter les libertés"? 😳 T'es sérieux?

avatar 0MiguelAnge0 05/01/2017 - 14:14 via iGeneration pour iOS

@toketapouet

Tant qu'il peut justifier tout sur Apple, sa connerie est insondable...

avatar bompi 05/01/2017 - 15:21

Le NYT est décidément un journal dangereux, pour être comparé aux sites de recrutement de l'EI, ou toute autre officine de la même farine...

Cela devrait aider à déssiller les yeux de ceux qui croient encore au discours moral d'Apple. In fine ils font comme tous les autres et plient devant les enjeux commerciaux.
Aux États-Unis, il est un peu plus facile de résister et ça rapporte de l'argent. En Chine, c'est difficile et ça en coûte. Le calcul est simple.
Cela fait un bon moment que les gouvernements chinois successifs manoeuvrent habilement leurs homologues européens et américains pour obtenir ce qu'ils veulent en cédant le minimum. Ils dictent les conditions et nous sommes assez stupides pour les accepter.

avatar en ballade 05/01/2017 - 19:11 via iGeneration pour iOS

@bompi

"assez stupides pour les accepter."

Ah bon ? Car il y a d'autres choix? La Chine n'est pas un petit pays comme l'Irak ou la Libye qu'on envahit au nom de la "démocratie"

avatar kitetrip 05/01/2017 - 16:45

L'argent, toujours l'argent...
Arrêtez d'être fan d'Apple, c'est maintenant devenu une entreprise comme les autres....

avatar Zoupinou 05/01/2017 - 20:36

Il était déjà difficile de garder son honneur, son éthique et ses valeurs lorsque l’on se souhaitait développer des activités en Chine. Avec la prise en main (d’acier) de Xi Jinping, c’est désormais totalement impossible. Les nouvelles lois concernant le journalisme (local ou étranger) ont supprimé depuis un an toute liberté réelle d’expression.

La Chine est une dictature perverse avec des buildings qui clignotent pour donner le change.
J’y ai vécu 10 ans, je connais le problème. La Chine veut maintenant étendre sa censure au reste du monde et elle réussit très bien à le faire comme cette info le confirme. Et c’est vraiment une très mauvaise nouvelle. Quelle va être la prochaine étape ? La mise en avant sur l’App Store du « Quotidien du peuple » ou du « Global Times » (journal hypernationaliste plus que puant) ?

Apple est coincée par ses milliards investis en Chine. Le problème, c’est que plus vous coopérez, plus la pression sur vous est forte, car vous avez de plus en plus à perdre. C’est du chantage pur et simple.

Steve Jobs était mon gourou (irremplaçable de toute façon) et contrairement à beaucoup, j’apprécie plutôt Tim Cook. Mais là, c’est vraiment indigne et pitoyable de la part d’Apple. S’ils veulent montrer qu’ils ont du courage, c’est le moment. Ce serait plus convaincant et spectaculaire que celui qu’il a fallu pour supprimer la prise jack…

Bien sûr, ce serait une action « politique » dépassant le cadre du business. Mais s’écraser lâchement comme ils le font devant les autorités chinoises est tout autant politique. Apple sacrifiant quelques milliards au nom de la liberté d’expression, ça aurait de la gueule.

Mais Apple pourrait-elle vraiment le faire ? Il y a de fortes chances que si elle refusait d’obtempérer, tout son écosystème soit purement et simplement fermé. Déjà qu’il est amputé des sections livres et films…

Les lois du marché sont vraiment immondes.