Fermer le menu

App Store : l'app de BD Izneo tombée dans le viseur d'Apple

Florian Innocente | | 16:30 |  31

Izneo, la plateforme de vente de BD a récemment fait l'objet d'une demande de retrait de contenus de la part d'Apple. Les titres pointés du doigt ont été jugés à connotation pornographique.

iDBOOX, qui explique l'affaire, raconte que cette plateforme qui regroupe d'importants éditeurs (Dargaud, Fluide Glacial, Gallimard Jeunesse, etc) a été sommée durant le week-end de Pâques de faire le ménage dans ses collections vendues depuis son application iOS - BD comics by izneo [2.30 – Français – Gratuit – iPhone/iPad – izneo] - dans le cas contraire, le logiciel serait aussitôt retiré de l'App Store.

Les équipes n'ont eu que quelques heures pour s'exécuter. Leur interlocuteur chez Apple n'a pas reconsidéré sa demande lorsqu'il lui a été proposé de laisser ceux des titres qui étaient déjà dans l'iBookstore. App Store et iBookstore sont deux choses différentes a rétorqué le contact chez Apple.

Izneo s'est donc retrouvé seul à essayer de juger ce qui pouvait ou non rester accessible depuis son application. À côté de titres plutôt coquins, des BD aussi inoffensives que les Blake et Mortimer, XIII ou Largo Winch ont été ôtées (elles sont toujours en vente sur l'iBookstore et Largo a compté parmi les 12 jours cadeaux d'iTunes à Noël…). 2800 BD ont été initialement supprimées, puis Izneo a recommencé à en remettre, passant le stock en ligne de 1200 à 2500. Avec toutefois une incidence sur le chiffre d'affaires pendant cette période (détails chez iDBOOX).

31 Commentaires

avatar solea 05/04/2013 - 16:45

C'est pas malin, quand même, cette politique. Édika doit être le seul auteur de BD que je lise encore, et je suis certain que ce genre de politique ostracise ses ouvrages. Pourtant, ça me fait hurler de rire, et ça ne fait pas de moi un pornographe.
Vivement qu'Apple clarifie sa politique à ce sujet, et trouve une solution pour garantir un tant soit peu de liberté éditoriale. On supprime des trucs en Chine, car le gouvernement le veut. Je suis d'avis que le ministère de la culture français vienne secouer les puces à Apple dans l'autre sens. On est pas en Amérique, ici.

avatar jibu 05/04/2013 - 16:52via iGeneration pour iPad

@Yohmi

Bien dit.

avatar lol51 08/04/2013 - 14:08

Mais on ne parle pas du marcher Français ici...

avatar Homer Simpson 05/04/2013 - 20:15

je viens de choper la série Battelstar Galatica que je suis en train de regarder.
Figurez-vous que tous acteurs disent "frack" au lieu de "fuck". Par exemple, ça donne "fracking weather".
C'est juste ridicule. D'autant plus qu'ils disent "fucking" - pardon "fracking" - toutes les deux minutes.
Ah la belle hypocrisie !
Par contre, ça n'hésite pas à montrer avec insistance un mec qui se gratte l'entre-jambe et le pote qui lui demande: "j'espère que ta conquête d'hier soir était bonne!".
En plus, l'idéologie de cette série qui s'étire à n'en plus finir est un peu puante (limite fachisante), à tel point que je ne sais pas si je vais la regarder en entier...
Mais bon, y a zéro pornographie, c'est sûr.

avatar agerber 05/04/2013 - 17:09

Largo Winch, XIII, Blake et Mortimer sont des contenus pornographiques. Ainsi en ont ils parlé.
il y a un bon article sur http://www.linformaticien.com
avec comme titre :
Censure : Apple ne comprend décidément rien !

avatar Kevelian 05/04/2013 - 17:13

De mieux en Mieux la pomme, ils décident de ce qu'on doit lire ou pas ... finalement ils méritent leur déclin

 Touche pas a mes libertés ...

du coup j'ai chargé l'appli et je vais prendre des BD chez cet éditeurs ... mais pas via l'appli via leur site ou ailleurs

avatar napuconcture 05/04/2013 - 17:42

La classification dans les contenus et apps ça ne sert pas justement à pouvoir proposer un contenu adapté en fonction de l'age de l'utilisateur ?

avatar lol51 05/04/2013 - 17:53

Allez je remet ici le commentaire que j'ai écris sur idboox : Je crois que personne ne c'est assez renseigné dans cette affaire pour ce faire une opinion. Si vous voulez bien j'aimerais vous réexposer ce que l'on sait : Toutes les Bd d'Iznéo sont disponible sur iBookstore. Le contenu d'ibookstore est locale suivant chaque pays. L'appstore par contre a un contenu mondialisé, c'est l'app d'Iznéo qui est incriminée et pas les livres vendus à l'unité. Iznéo comme tout développeur a signé un contrat avec Apple, une des clauses dit qu'ils ne veulent aucune représentation sexuelle. Cette clause existe depuis l'ouverture de l'appstore. Elle n'existe pas exactement dans les même terme sur l'ibookstore qui est un peu plus permissif. Notez bien que toutes les boites US ont ce genre de clause: amazon, facebook etc... Iznéo n'a pas respecté son contrat de développeur et a laissé passer dans l'app disponible aux USA un contenu explicite disponible aux enfants sans aucun avertissement. Dans cette Affaire Apple n'a mentionné aucun titre, laissant le tris être fait par Iznéo; ceux qui sont les mieux placé pour connaître leur catalogue. Iznéo a réagit dans l'urgence sans vérifier son travail en supprimant d'eux même la moitié de leur catalogue (d'aucun dirait qu'il ont surréagit ou paniqué, Apple n'en demandait certainement pas tans). Depuis Iznéo se sont mis à lire les livres et les réintègrent au cas pas cas. Maintenant on peut toujours gloser inutilement sur le puritanisme avéré ou non des anglo-saxons. Mais une chose est sûr, sans ces clauses, ce sont des procès de consommateurs américains et d'associations de protection de l'enfance chaque semaine pour ces boites... Je ne tiens pas particulièrement à me faire l'avocat du diable. Je cherche à replacer les choses dans leur contexte avec le maximum de données objectives. Il me semble qu'au final on a plus un choc des cultures qu'autre chose. CE qui est sûr c'est qu'Iznéo a perdu de l'argent. Mais que ça aurait pu être pire pour cet intermédiaire qui vient se placer comme prestataire de service informatique entre l'éditeur et le distributeur. Ce genre de prestataire à une position très délicate, un intermédiaire ça se remplace. Ce que je retiens : Si je veux que mes bouquins apparaissent en numérique chez Apple sans que je m'autocensure, il faut les proposer sur l'ibookstore. Iznéo est une boite qui sait très bien jouer sa comm' quand bien même ils sont les petits face au gros Apple.

avatar napuconcture 05/04/2013 - 18:15

Ce n'est pas une différence de culture, un iphone/ipad sait a quel publique il est destiné, si Apple ne propose pas d'api d'accès au contrôle parental c'est leur soucis.

Il y a une discrimination fondamental entre ce que peut faire/proposer Apple sur son store et ce que peuvent faire les fournisseurs dessus.

avatar lol51 05/04/2013 - 19:05

Bien sûr que c'est une différence de culture. Tu peux toujours essayer de ramener le débat autour de questionnement technologique ou éthique, le nerf de la guerre, c'est de réussir à vendre et à satisfaire son client et en l'occurrence le client américain.... Toujours est-il que cette "discrimination fondamental" est essentielle pour vendre quelque chose chez l'oncle Sam. Et que dans cette affaire Iznéo passent plus pour des branquignoles qu des victimes auprès des auteurs/éditeurs.

Je remarque aussi que tu sembles oublier que tous les livres incriminés sont disponible en France sur l'ibookstore.

avatar lol51 06/04/2013 - 21:11

Si tu veux mettre ton contenu chez Apple, oui. De toute façon t'as pas le choix, c'est bien beau de faire le râleur, mais quand on est concerné le pragmatisme prends le pas, soit tu fais avec, soit tu fais pas, point barre.

avatar solea 05/04/2013 - 18:45

@ izoong
Puisque tu sembles renseigné sur le sujet, je vais te demander des précisions, pour mieux comprendre. Pourquoi, d'abord, certaines applications sont disponibles dans un pays et pas un autre, alors que le contenu est mondialisé ? Je peux me tromper, mais les Américains se fichent de Fluide Glacial, non ?
Ensuite, dans le cas d'une application comme celle-ci, dont le contenu est de toute évidence téléchargé, ne peut-on pas tout simplement adapter le contenu téléchargeable en fonction de la région (et de l'âge, par la même occasion) enregistrée sur le compte de l'utilisateur ?

J'veux dire, si je suis bhoutanais, et que l'un des emblèmes qui ornent les murs de mon pays, c'est un phallus géant entrain d'éjaculer, je n'y vois aucune incitation à la pornographie. Et je ne comprends pas pourquoi une application qui me permet de voir les plus belles représentations du phallus de Drukpa Kuenley serait interdite. C'est considérer que ma culture est décadente, incorrecte ? Juste parce que mes codes ne sont pas les mêmes ? C'est ennuyeux. Très ennuyeux.

avatar solea 05/04/2013 - 19:17

En attendant, le terme « kamasutra » fait apparaître sur l'AppStore plusieurs centaines de résultats très à-propos ^^

avatar agerber 05/04/2013 - 20:21

Dans ce cas j’espère que tous les films américains sont supprimés puisque dans presque tous on voit une scène au lit..
Ha ben non ce sont les grosses majors. on va pas les embeter.

izoong , c'est quoi une représentation sexuelle ?
J'ai pas trop compris.. Un décolleté, des gros seins ? Mais alors comme viennent les femmes qui travaillent chez Apple en col roulé ?
A l'heure dite des libertés et de la communication les peintres du 18ieme qui peignaient des nus, étaient loin de la morale de ces petits chefs de la pensée US avec leur store.

avatar lol51 06/04/2013 - 21:12

Dans le contrat d'apple c'est la représentation de la nudité.

Tu fais tout de même un amalgame navrant en comparant ça avec la peinture de nu. Tu t'imagines peut être que tous les gamins de Paris pouvaient voir l'Origine du monde ? Merci de remettre les pieds dans le présent et d'en comprendre le contexte. Mon post assez long précédent est quand même suffisamment édifiant je crois.

avatar drkiriko 05/04/2013 - 22:44via iGeneration pour iPhone

Moi je dus que safari devrait aussi être interdit, et aussi Facebook, Vine, etc... enfin presque tout quoi.

Non je rigole, c'est aux parents ou à l'utilisateur de choisir, car chacun à ses limites : moi je pense que donkey kong c'est trop violent, et untel que c'est resident evil, etc...

avatar alexis68 06/04/2013 - 00:24

Tant que l'Europe sera tributaire de l'industrie informatique US, il y aura toujours de tels dérapages. À quand des ordinateurs européens, avec un OS européen, et des boutiques en ligne européennes ?
On pourra ainsi vivre à l'européenne, avec des filles en monokini sur les plages, et des scènes olé-olé au cinéma.

avatar lol51 06/04/2013 - 21:13

@Yohmi : le contenu de l'appstore est mondialisé, mais rien n'oblige un développeur à vendre son app dans tous les pays. Il a le contrôle de la distribution. En l'occurrence Izneo a décidé de vendre n'importe où, alors que fluide à décidé de se vendre dans les pays francophones européens. En l'occurrence Fluide n'a pas eu de soucis avec Apple, on ne se demande pas pourquoi...

Tu as parfaitement raison quant au filtrage du contenu depuis l'application, c'est évidemment possible de le faire. Mais Izneo ne le propose pas. Il préfère vendre tout et n'importe quoi à n'importe qui en se foutant totalement des spécificités des marcher locaux. Ce qui leur arrive est bien fait.

avatar bde245 07/04/2013 - 01:29via iGeneration pour iPad

@izoong : tous les gamins de Paris ne pouvaient pas voir l'Origine du Monde... au 19ème siècle. Au 21ème siècle, ils pourraient, si ils allaient au Musée d'Orsay avec l'école.
Mais l'école organise de moins en moins de sorties de classe, car en cas d'accident, le risque pour les instituteurs est trop grand, de se retrouver mis au tribunal par des parents exigeant réparation.
Pour Apple, c'est la même chose : le problème n'est pas moral, mais juridique.

avatar lol51 08/04/2013 - 14:06

Je suis tout à fait d'accord. Il n'y a pas de question morale ici, mais un problème juridique.

Connexion utilisateur