Une journée avec Spotify

Nicolas Furno | | 07:01 |  17

Sortie hier, la version mobile de Spotify [0.3.19 – US – Gratuit (abonnement Premium obligatoire)] fait sensation en apportant aux iPhone et iPod touch un modèle économique original et concurrent de celui d'Apple. Plutôt que de vous permettre d'écouter votre propre musique, Spotify met à votre disposition des millions de titres prêts à être écoutés contre une somme modique, à peine un album par mois.

Sur le papier, Spotify est une offre révolutionnaire, presque magique. Mais que vaut-elle en conditions réelles ? Nous avons essayé l'application pendant une journée pour savoir si écouter de la musique sur un iPhone 3GS avec Spotify est vraiment envisageable.

Avant de commencer, rappelons qu'un abonnement premium est indispensable pour utiliser la version mobile de Spotify. Cet abonnement coûte 9,99 € par mois, mais vous pouvez payer un an d'avance contre 119,88 €. Outre la possibilité d'utiliser une application mobile, les comptes premium offrent une meilleure qualité sonore sur ordinateur et suppriment toute publicité des clients.

Avantages et inconvénients du streaming

L'avantage évident du streaming est bien sûr que vous avez sur votre terminal plus de musique que vous ne pourriez raisonnablement espérer stocker. Le nombre de morceaux est en constante augmentation, si bien que l'on ne sait pas exactement combien de titres sont accessibles, mais on approche les quatre millions. Ni iTunes, ni un iPod ne sauraient gérer une telle quantité d'informations. Grâce à Spotify, vous pourrez écouter instantanément toute la musique que vous voulez, où que vous soyez, dès que l'envie vous en prend.

Le catalogue de Spotify n'est, certes, pas complet. Certains artistes, comme -M- ou Peter Gabriel, en sont totalement absents, tandis que d'autres ne sont présents que par une partie seulement de la discographie (ainsi, on ne trouve que le dernier album de Calexico). Globalement, les albums récents et populaires sont tous présents : on trouve ainsi sans problème le top 10 d'iTunes. Les choses se corsent si vous aimez des genres moins connus et/ou de la musique plus ancienne. Le classique est, comme toujours, un genre assez mal représenté, comme en témoigne cette recherche sur Bach. On notera au passage que les tags ne sont pas toujours bien renseignés, et qu'en fouillant un peu, on peut trouver autre chose que des best of.

Les iPhone sont des terminaux connectés en permanence et donc bien adaptés au streaming de contenu. Du moins, en théorie : les coupures de réseau sont courantes et si elles ne sont pas gênantes si vous chargez une page web, elles deviennent problématiques avec le streaming. Spotify essaie de gérer les coupures en prenant un peu d'avance sur vous. Et en effet, cela fonctionne assez bien, à condition que la coupure reste très courte puisqu'il y a une poignée de secondes d'avance (calcul non scientifique).

Alors que le réseau n'est plus disponible, la lecture continue quelques secondes.

En conditions réelles, cela fonctionne finalement assez mal. Nous n'excluons pas des problèmes exceptionnels liés au lancement du service et sans doute à une pression très forte sur les serveurs. Néanmoins, lors de nos essais, la lecture était instable en marchant dans le cœur de Paris (entre le premier et le neuvième arrondissement) et totalement inutile dans les transports en commun souterrains (coupure totale entre Denfert-Rochereaux et Châtelet sur la ligne B du RER). À pied, nous avons constaté des micro-coupures très courantes, un peu comme si le disque sautait. Nous supposons qu'il s'agissait de petites coupures du réseau liées aux immeubles alentour.

Heureusement, les développeurs de Spotify ont eu l'excellente idée d'autoriser les utilisateurs à télécharger sur le terminal des listes de lecture. Le téléchargement ne peut se faire qu'en Wifi, et prendra un peu de temps, en gros autant que le téléchargement iTunes sur le terminal. Une fois stockés, les titres sont accessibles même sans connexion.

L'application nécessite néanmoins que l'on se connecte à Internet au moins une fois par mois. Une limitation que l'on imagine plus légale que technique. Apparemment, il n'y a pas de limites au nombre de titres stockés, si ce n'est bien sûr la place restante sur votre iPhone ou iPod touch.

Streaming oblige, vous devrez veiller de près à l'état de la batterie tant la consommation est importante. Notre premier essai a duré une petite heure, dont au moins un quart d'heure sans musique faute de réseau, et exclusivement en streaming. Au bout de cette heure, notre iPhone 3GS n'affichait plus que 85 % d'autonomie restante (Wifi désactivé, mais Push actif). Autant dire qu'il vaut mieux s'en tenir aux titres stockés en local pour les longues sessions d'écoute.

[ pagebreak ]

Interface et qualité audio

L'interface ne surprendra pas outre-mesure les habitués de l'iPhone. On retrouve les habituelles listes, et même l'interface de lecture proprement dite reprend celle de l'iPhone, avec néanmoins quelques adaptations. Ainsi, tapoter sur la pochette apporte des informations supplémentaires sur le titre, et permet aussi de régler le volume ou activer le mode aléatoire ou la répétion. Le volume est assez inutile à vrai dire, et mieux vaut utiliser le volume général du terminal, ce qui posera problème aux utilisateurs d'iPod touch de première génération.

L'interface n'est pas parfaite encore. Ainsi, quand on veut ajouter les résultats d'une recherche à une nouvelle liste de lecture, il faut préalablement avoir créé cette liste. La gestion des listes nous a paru encore perfectible : il faut beaucoup de tapotements pour changer l'ordre des titres, on ne peut pas renommer une liste et il faut tapoter sur Edit pour pouvoir ajouter une liste.

La navigation est fluide, à condition d'avoir une connexion rapide. Le téléchargement de playlists en local est une opération gourmande en bande passante qui ralentit l'application. L'écoute se faisant en streaming, il y a forcément un temps de latence entre le tapotement d'une chanson et le début de sa lecture. Celui-ci varie en fonction de la connexion. En Wifi comme en 3G, il est très réduit, de l'ordre d'une à deux secondes, alors qu'en EDGE, il est plus long. Si l'on perd le confort de l'iPod et de Spotify desktop, ce temps de latence n'est pas non plus désagréable.

La qualité sonore est tout à fait correcte et devrait satisfaire l'énorme majorité des utilisateurs. On ne sait pas comment les morceaux sont encodés, sans doute au même niveau que la version gratuite de Spotify. Le résultat est en tout cas très satisfaisant dans le cadre d'une utilisation mobile. Même au calme et avec un bon casque, les différences avec les morceaux stockés dans iTunes et enregistrés en AAC 256 kbps sont difficiles à entendre.

La lecture de musique est néanmoins moins agréable avec Spotify. Les titres gapless, c'est-à-dire sans interruption entre deux morceaux, ne sont pas lus correctement. Si cela peut éventuellement se comprendre en streaming, il est dommage que la lecture gapless ne soit pas respectée une fois les morceaux stockés sur le terminal, surtout si vous écoutez beaucoup de concerts.

Mais le plus pénalisant reste la moindre intégration de Spotify. Le fait que ça ne soit qu'une application lambda a deux conséquences négatives : d'une part, vous ne pouvez pas fermer Spotify et continuer à écouter de la musique. Surfer, lire les dernières nouvelles ou l'intégrale de Proust, répondre à un mail en écoutant de la musique, voilà autant de choses qu'il est impossible de faire. Reconnaissons néanmoins que les développeurs ont fait tout ce qu'ils pouvaient pour limiter les désagréments : la lecture reprend automatiquement à la lecture, à condition qu'il s'agisse d'une playlist et non seulement des résultats d'une recherche.

D'autre part, les outils habituels pour gérer la musique ne sont plus présents : vous ne pouvez ainsi pas régler la lecture avec un double-clic sur le bouton home, et encore moins avec la télécommande intégrée aux écouteurs des iPhone. Autre problème lié : si vous retirez les écouteurs, vous n'arrêterez pas la lecture, mais celle-ci basculera sur le haut-parleur. En conditions réelles, c'est souvent pénible.

Par rapport à la gestion de la musique par iTunes, il manque aussi les listes de lecture intelligentes, le système de notation ou encore la gestion par genres. Par contre, les listes créées sur Spotify mobile sont instantanément synchronisées avec Spotify desktop et vice-versa, là où l'iPod nécessite une synchronisation filaire.

[ pagebreak ]

Spotify peut-il remplacer iPod ?

Utiliser exclusivement Spotify sur un iPhone ou iPod touch semble finalement difficile, à moins de n'écouter que très peu de musique, mais c'est alors l'abonnement demandé qui serait exagéré. Si vous écoutez beaucoup de musique, Spotify peut effectivement vous permettre de faire de belles économies, mais c'est alors au prix du confort. Le confort de l'application native iPod qui fonctionne même fermée, qui est accessible à tout moment aisément, qui affiche la pochette du titre joué sur l'écran d'accueil...

Le plus gênant reste la mauvaise connexion, même dans des conditions supposées excellentes. Que la lecture coupe de temps en temps dans un TGV à pleine vitesse, ce serait assez normal. Mais à pied, dans une grande ville, voilà qui est plus gênant. Néanmoins, attendons de savoir s'il s'agissait de cafouillages de lancement, ou d'un réel problème.

Spotify mobile a été amputé de quelques fonctions de la version desktop qui pourraient pourtant renforcer son intérêt. Ainsi, on ne peut pas créer de radios personnalisées et tout le volet social du service est absent. Il n'est pas possible de partager par Facebook ou Twitter ce que l'on écoute, pas plus que de partager une playlist créée sur le terminal. Autre absent, Last-fm qui aurait pourtant été un plus pour ceux qui utilisent ce réseau musical.

Après avoir testé Spotify pendant une journée, on comprend mieux pourquoi Apple a accepté cette application. Les deux entreprises ne sont concurrentes que sur le papier, dans les faits Apple limite considérablement l'intérêt de Spotify et neutralise ainsi la concurrence. L'idée est pourtant bonne et on se met à espérer qu'Apple proposera une offre similaire. Mercredi peut-être ?

Catégorie : 
Tags : 

Les derniers dossiers sur iGeneration

Ailleurs sur le Web


17 Commentaires Signaler un abus dans les commentaires

avatar ekami 08/09/2009 - 07:46

Il faut bien reconnaître que c'est rare de voir un article aussi détaillé sur une app. Et vu l'étape décisive qu'elle fait franchir à la consommation de musique, c'est une bonne chose que vous vous y soyez collés. Il s'agit donc effectivement d'une étape, et pas encore de la révolution annoncée... Mais le premier pas est franchi, semble-t-il. Et si Itunes n'intègre pas ce système d'abonnement bientôt (quitte à ce que Apple rachète Spotify), on peut s'attendre à voir débarquer très bientôt des ipod killers qui embarqueront un spotify (ou équivalent) parfaitement integré!

avatar Marksanders 08/09/2009 - 09:08

Intéressant de pouvoir télécharger les titre, ça corrige le problème des coupures lors du streaming non ? Par contre, quand l'iPhone est en veille, ça marche quand même ?

avatar mattlac6 08/09/2009 - 09:12

oui oui ca marche, j'utilise beaucoup mon iphone dans le train que je prends tous les jours et donc ce matin j'ai lancé spotify sur une playlist, j'ai mis l'iphone dans ma poche et j'ai bossé sur mon ordi. Pas eu de coupures, mais j'étais sur une playlist configuré comme offline donc surement que spotify n'a pas utilisé le streaming.

avatar mattlac6 08/09/2009 - 09:10

-M- est bien présent sur spotify, c'est une de mes playlists, voici un de ses albums : M – En tête à tête: http://open.spotify.com/album/0YfjtduFhgeGn6VzS82IIH je n'ai pas eu de problèmes particuliers pour l'utilisation en mode streaming, ca a été stable contrairement à vous, faut croire que la région parisienne est mal desservi :P Sinon j'ai mis toutes mes playlist en mode offline pour pas avoir de surprise. Je suis assez content de cette appli au final :)

avatar nicodelimoges 08/09/2009 - 09:54

Le gros problème de l'iPhone et donc de Spotify reste le fait que l'application Spotify ne peut pas se mettre en tâche de fond, donc fatalement, vous écoutez de la musique mais vous ne pouvez plus rien faire d'autres, une perte de productivité en quelque sorte. Dommage mais si ça avait été le cas, "iPod" aurait eu du soucis à se faire ;)

avatar Arsenal Gear 08/09/2009 - 10:02

Je trouve l'article un peu sévère. Personnellement, j'ai fait 20km de vélo en stream dans Paris et je n’ai pas rencontré les problèmes que vous décrivez. Je pense que vous décrédibilisez un peu trop le produit. Bien sûr il y a des défauts par exemple l'impossibilité de lire la musique en background, les raccourcis "clavier" comme appuyer deux fois sur le bouton home sont inexistants ... Ces fonctions sont réservées à Apple qui bride ce genre de fonctionnalités qui deviennent vite indispensables. Je pense que la même appli sur Android ou S60 n'a pas ce genre de problèmes.Vu les conditions/restriction de développement, c'est facile de créer ce genre de monopole sur les applis. Il y a quelques années, nous crions tous au scandale quand MS forçait tout le monde d'avoir IE par défaut avec Windows, et là, ca nous parait normale, voir « funy» d'être obligé de garder iTunes sans alternative possible. Pour le reste, effectivement, il y a peut-être des améliorations à faire concernant l'ergonomie. Mais nous ne sommes qu'a la première version :)

avatar buskape 08/09/2009 - 10:41

Bat for Lashes : Miam

avatar ALEX95 08/09/2009 - 10:54

Je vous trouve aussi très dur avec cette appli ! Ca marche très bien chez moi à Paris, et j'ai téléchargé en local mes playlist favorite (comme tout le monde je suppose car c'est l'interêt de cette application). Mes 2 seuls points faibles : Pas de Last-fm (mais j'imagine que ce sera rajouté par la suite), et pas de taches de fond. J'ai gardé une playlist de morceau acheté sur iTunes, et de poscast, pour une utilisation en tache de fond... Et le reste du temps, je serai un Spotify-addict. De plus les 10 euros par mois permettent aussi d'avoir une écoute sans pub dans la version desktop ce qui est fort agréable !!!

avatar ALEX95 08/09/2009 - 10:54

Et j'oubliai : ♥ Bat For Lashes

avatar l3aronsansgland 08/09/2009 - 10:54

Je suis d'accord avec japey. Pour moi, on a affaire à un produit qui sera la manière dont la musique sera écoutée par tous dans 5 ans et l'article s'attarde sur les défauts dont : - une partie est due à l'iPhone (tâche de fond) - une partie pourra être améliorée dans les versions suivantes (ce n'est que la 1ère version ! testée pendant une seule journée !) Pour avoir commencé à l'utiliser hier, je trouve assez jouissif de pouvoir écouter n'importe quoi, par exemple, dès qu'on en entend parler sur un blog. J'attends de voir ce qu'Apple va annoncer mercredi mais ça ne m'étonnerait pas qu'Apple ait accepté l'application car ils feront la même chose en mieux car plus intégré.

avatar RDBILL 08/09/2009 - 11:01

Un régal cette appli. Merci pour le test. Je trouve que ca fonctionne bien. Je branche l'iPhone sur mon autoradio et je pars travailler en musique. Aucune coupure, sur plus de 40Km. Bien sur, je n'habite pas en Ile de France, cela explique peut-être aussi cela :) Comme fonction à ajouter dans une prochaine version, ce serait pas mal de pouvoir faire le download des playlists offline à travers la version desktop et de trouver comment copier ces morceaux sur l'iPhone (sans passer par iTunes parce que je pense qu'Apple ne l'autorisera pas). Peut être via MobileMe/iDisk?

avatar Ellipse 09/09/2009 - 02:10

Bat For Lashes et particulièrement Glass, génial.

avatar Filou53 09/09/2009 - 17:02

Il est vrai que les inconvénients sont exogènes à l'application à savoir le multitâche et la qualité de la connexion. Sur un HTC Hero (sous Android, donc), Spotify est bluffant. Quelques soucis d'ergonomie principalement liés à l'ajout dans les playlists mais en dehors de ça, cette version (sortie et mise à jour hier) est parfaitement viable ^^

avatar jefrey 16/09/2009 - 11:03

Le fait d'écouter la musique uniquement en streaming doit sans doute poser un souci à la "limite" de 500 Mo ou 1 Go de données en 3G par mois, non ? En wifi, effectivement, pas de souci ...

avatar giga64 13/07/2010 - 10:22

Petite mise à jour nécessaire de ce test très intéressant. En effet, Spotify a revu mi 2010 son application mobile en profondeur pour accompagner l'iOS4 et aujourd'hui, les avantages et inconvénients ont bien changé ! Petite revue actualisée : les + : - Avec l'iOS4, Spotify est maintenant multitache (mise à jour effectuée depuis quelques semaines), donc utilisable en tâche de fond. - Cette mise à jour met Spotify au même plan que l'appli Ipod, en conséquence, on peut la piloter avec une télécommande d'écouteurs et elle apparait sur l'iOS4 comme lecteur audio quand on double clique sur le bouton Home (que ce soit en écran de veille ou dans le menu multitache). - Synchro des playlists maintenant possible en 2G/3G à condition de l'activer dans le menu (mais est-ce vraiment un avantage ? voir plus bas) - Spotify est maintenant connecté à Facebook (sympa pour partager les morceaux qu'on aime avec ses amis qui ont aussi Spotify), mais aussi last.fm en scrobbling (je n'en ai pas encore vu l'utilité mais chacun son utilisation) - L'intégration d'un morceau dans une playlist est facilitée (en 2 clics) Les - : - L'utilisation de Spotify en 3G est par nature gourmande en conso de données et on arrive rapidement en dépassement du seuil de data prévu par nos opérateurs chéris... pour ma part, j'ai un abonnement data "illimité" à 1 Go et je l'ai dépassé dès que j'ai activé la synchro en 2G/3G. Donc attention tout de même à ce paramètre. Préférer le wifi pour télécharger les morceaux pour la lecture offline. - L'ergonomie est juste dégradée par le fait qu'on accède à la musique seulement à travers une recherche (mode online uniquement...) ou une playlist... Résultat, en offline, il semble obligatoire de chercher son morceau ou son album en scrollant dans sa playlist. C'est un peu fastidieux quand on a une playlist bien fournie... - Toujours pas de live smart radio sur la version mobile... (qui va prendre la relève de Pandora Radio ?... sniff) Conclusion : Vous l'aurez compris, cette nouvelle mouture de Spotify change complètement la donne sous l'iOS4 et met l'appli en concurrence frontale avec l'appli iPod native. Et c'est tant mieux ! Je ne regrette donc pas mon abonnement premium car maintenant que l'appli est multitache, je peux utiliser Spotify de manière aussi souple que l'appli iPod et ceci avec une bibliothèque ultra-élargie ! Les points faibles que j'ai mentionnés ne sont à mes yeux pas du tout rédhibitoires à condition de prendre les bonnes habitudes. Mise à part l'utilisation gourmande de data, on peut espérer que Spotify continue sur sa lancée et propose des améliorations futures. Donc pour finir, merci Spotify et continuez comme ça !