Archiver

Vendredi 18 Avril 2014



Kimd : l'appareil photo qui ne gêne pas dans le noir

Kimd [1.0 – US – Gratuit - Julie Chabin] est un petit utilitaire qui ne fait qu'une chose, mais qui devrait plaire à tous les amateurs de concerts et autres spectacles vivants. On le sait, de plus en plus de spectateurs aiment immortaliser ces moments en prenant des photos ou des vidéos, mais l'écran des smartphone est souvent trop lumineux, ce qui peut gêner les autres spectateurs.

Cette application est un appareil photo qui diminue considérablement la luminosité d'écran avec un voile gris. Kimd ne sera d'aucune utilité pour vérifier la colorimétrie ou le contraste de la photo, mais l'application est parfaite quand on veut être discret. Et puis l'application est dénuée de tout réglage inutile et même gênant, comme le flash qui n'a aucun intérêt pour un concert (qu'on se le dise !) et qui vient gêner les autres spectateurs et même les artistes sur la scène.

Gratuite et dénuée de publicité, Kimd est une application bien pensée pour son utilisation. Elle ne dispose que d'un seul bouton qui sert autant à prendre une photo (appui bref) qu'une vidéo (appui prolongé). Sa conceptrice étant française, on aurait apprécié une traduction, mais l'interface est si simple que ce n'est pas si grave. Et puis à ce tarif, on ne peut pas faire les difficiles…

Kimd est optimisée pour les iPhone seulement, mais elle fonctionne également avec iOS 6.

Vendredi 18 Avril 2014



Les bons tuyaux du week-end sur l'App Store

Tous les jours, l'équipe d'iGen.fr vous propose une sélection des meilleures promos disponibles sur l'App Store. Si vous en trouvez d'autres, n'hésitez pas à nous en faire part dans les commentaires.

Repulze

Prix : 0,89 € (2,69 €)

Pour : iPhone/iPad

Description : Repulze propose une poussée d'adrénaline par les développeurs de Reckless Racing. De la vitesse sur des circuits qui défient la gravité.

Les apps en promo

- Les Pyramides - iPad - 1,79 € - Vous permet d'explorer les incroyables pyramides et tombeaux d'Égypte.

- WorldMate Gold - iPhone/iPad - 0,89 € - Permet d'organiser ses voyages.

- iPlayTo - iPhone - Gratuit - Envoyer ses fichiers sur des appareils DLNA.

- My Medical - iPhone/iPad - Gratuit - Conservez toutes vos informations médicales personnelles.

- DailyCost - iPhone - Gratuit - Suivi des dépenses qui vous aide à organiser votre finance personnelle.

- Pinnacle Studio - iPhone - 4,99 € - Création de films.

- Island Tribe 4 HD (Premium) - iPad - Gratuit - Aidez un chaman repenti à retrouver sa voie

- Futulele - iPhone/iPad - Gratuit - Un ukulélé virtuel.

- When In Rome (Premium) - iPad - Gratuit - Gérer son villages.

Toujours en promo

- Percepto - iPhone/iPad - 0,89 € - L'histoire de Bruce qui s'est endormi et se retrouve dans une pièce étrange qui peut être aplatie à deux dimensions.

- Toy Defense 3: Fantasy - iPhone - Gratuit (achats in-app) / Toy Defense 3: Fantasy HD - iPad - Gratuit (achats in-app) - Tower defense mêlant armes et astuces tactiques.

- Knights of Pen & Paper - iPhone/iPad - Gratuit (achats in-app) - Jeu RPG

- Le Château Magique - iPhone - Gratuit / Le Château Magique HD - iPad - Gratuit - Aidez l'esprit d'un grand sorcier à ramener la magie au Royaume.

- Horn™ - iPhone/iPad - Gratuit (achats in-app) - Titre réalisé avec le célèbre moteur graphique Unreal Engine qui propose un gameplay à mi-chemin entre Infinity Blade II et la série des Zelda. Les combats se mènent comme dans le premier, tandis que l’on retrouve des idées du second, notamment dans le côté exploration de l’univers.

- Toad Rider - iPhone/iPad - Gratuit (achats in-app) - Un jeu de glisse.

- IQ Mission 2 - iPhone/iPad - Gratuit (achats in-app) - Des énigmes, à vous de trouver la solution.

- Days+ - iPhone - Gratuit - Permet de calculer les jours restant avant un événement donné.

- Cut the Rope: Time Travel - 0,89 € (achats in-app) - Attrapez les bonbons.

- Anglais Business - iPhone/iPad - 0,89 € - Permet d'apprendre l’anglais des affaires, utilisé dans le monde du travail, grâce à une méthode très efficace, conçue pour les personnes qui n'ont pas beaucoup de temps.

- The Shadow Sun - iPhone/iPad - 4,49 € (achats in-app) - Jeu de rôle et d’action occidental.

- Contrôle à distance iTeleport - iPhone/iPad - 8,99 € - Permet le contrôle de votre ordinateur à distance.

- Weather Now - iPhone/iPad - 0,89 € - Observons le temps et les températures de la terre.

- iFiles - iPhone/iPad - 0,89 € - Gestionnaire de fichiers.

- Sid Meier's Pirates! for iPad - iPad - 1,79 € - Passionnante aventure en haute mer qui permet aux flibustiers en herbe de prendre la barre de l'un des 27 navires.

- Nikon Camera Bible - iPhone/iPad - Gratuit - Contient de nombreuses informations sur la marque "Nikon".

- Alhambra Game - iPhone/iPad - 2,69 € - Gérez votre ville.

- iRonfle - SnoreLab - iPhone/iPad - Gratuit - Enregistrez, mesurez et réduisez… vos ronflements.

- 1Password - iPhone/iPad - 7,99 € - Gestionnaire de mots de passe.

- Mikey Hooks - iPhone/iPad - 0,89 € (achats in-app) - Courez, sautez et ramassez les pièces!

- Adobe Photoshop Touch for phone - iPhone - 1,79 € / Adobe Photoshop Touch - iPad - 4,49 € - Profitez des fonctions de création ludiques du logiciel Adobe® Photoshop®

- Feed Me Oil 2 - iPhone/iPad - 0,89 € (achats in-app) - Vous devez acheminer du pétrole dans la mâchoire béante de monstres surréalistes.

- Scanner Pro by Readdle - iPhone/iPad - 2,69 € (achats in-app) - Cet utilitaire transforme n’importe quel iPhone, iPod touch ou iPad en scanner de documents et photos. L’application exploite la caméra à l’arrière des appareils et surtout applique un traitement sur l’image obtenue pour l’optimiser.

Vous êtes développeur d'une application et votre application baisse de prix ? N'hésitez pas à nous contacter.

Les promotions ci-dessus sont affichées aux prix à l'heure d'écriture de l'article, il se peut que le prix varie à la lecture de l'article.

Vendredi 18 Avril 2014



Des photos du possible écran de l'iPad Air 2

Des photos d'un écran pour le prochain iPad Air ont été publiées par le site néerlandais One More Thing (via). Provenant de Chine, elles montrent une dalle et sa surface (tactile) ne faisant plus qu'un, c'est du moins ainsi qu'est présenté l'élément. Apple procède déjà de la sorte sur ses portables Retina et son iPhone 5s.

La conception actuelle du premier iPad Air fait que ces deux pièces sont séparées. En les réunissant, il y a - peut-être - moyen de réduire l'épaisseur de la tablette (7,5 mm pour l'Air contre 9,4 mm pour le précédent iPad 4 revenu au catalogue et 7,2 mm pour le mini non Retina). Mais ces photos ne permettent pas de s'en assurer.

La révision des iPad Air et mini a été pronostiquée pour la fin du troisième trimestre (lire Feuille de route 2014 d'Apple : Ming-Chi Kuo est-il fiable ? & iPad 2014 : renouvellement en douceur avant l'iPad Pro en 2015 ?).

One More Thing

Ci-dessous, les photos d'iFixit lors du démontage de l'iPad Air, avec son écran LCD à gauche, encore dans le châssis, et sa surface tactile, tout cela en deux parties.

Cliquer pour agrandir

Tags:

Vendredi 18 Avril 2014



Breeze : le traqueur d'activité de RunKeeper

L'éditeur FitnessKeeper, à qui l'on doit RunKeeper, diversifie son catalogue d'applications avec un nouveau logiciel qui ne se destine plus seulement aux plus sportifs. Breeze [1.0.1 - US - Gratuit - iOS 7 - FitnessKeeper, Inc.] est un traqueur d'activité, à l'image des applications compagnon des bracelets fitness, exception faite qu'il tire ses données du co-processeur M7 de l'iPhone 5s. De fait, le logiciel enregistrera constamment les mouvements de l'utilisateur, toute la journée.

L'app fixera au lancement un objectif de pas à atteindre en se basant sur l'activité de l'utilisateur les sept derniers jours. Breeze « apprend » également du comportement et des habitudes du propriétaire de l'iPhone, en enregistrant les moments de la journée où il se montre le plus actif.

On retrouve dans le logiciel un système de notifications qui prévient des résultats, des statistiques pour se tenir au courant de sa progression, ainsi que des trophées pour se motiver. En tirant profit du M7, Breeze consomme très peu d'énergie.

Vendredi 18 Avril 2014



Orange se tient prêt pour la 4G+ cet été

La 4G+ va très bientôt prendre son envol chez les opérateurs. Orange suivra ses camarades et activera cette norme cet été, explique son directeur des réseaux aux Échos. Pas de véritable surprise, Bouygues et SFR travaillent aussi en ce sens avec un planning similaire allant de l'été à l'automne pour plus ou moins de villes.

2013 a été l'année du véritable décollage commercial de la 4G, 2014/2015 devraient être celles de la LTE-Advanced. Les opérateurs ont commencé leurs tests avec des équipementiers l'an dernier : Lyon et Bordeaux pour Bouygues, Marseille pour SFR et de nouvelles villes sont prévues au second semestre chez les uns et les autres.

Bouygues, fin février, disait avoir mesuré un pic de débits à 182 Mbps à Bordeaux. En situation fixe peut-être puisqu'en mouvement il faut plutôt s'attendre à du 100 Mbps. Mais l'article des Échos évoquait un test d'Orange en mobilité qui dépassait les 200 Mbps.

Les opérateurs et leurs fournisseurs (Qualcomm, Ericsson) vont mettre à jour leurs antennes 4G existantes. Le chantier vers la 4G, mené au pas de charge, va donc bénéficier par ricochet au déploiement rapide de cette 4G+. Celle-ci fonctionne par une agrégation des fréquences des antennes et à ce jeu ce sont Bouygues et Orange les mieux lotis. Un responsable de Qualcomm explique à ce sujet que cette addition de fréquences se traduit par une hausse exponentielle des capacités « 1 + 1 ne font pas 2, mais jusqu'à 3 ».

Cela va se manifester également par un rayon d'action plus grand de chaque cellule pour améliorer la couverture, c'est une des promesses de cette évolution technique. Les opérateurs devraient ainsi vendre des notions de qualité de couverture en plus de la vitesse.

Une vitesse sur des appareils mobiles qui, à mesure que l'on avance dans l’application des technologies de la 4G, dépasse de loin ce que l'on peut obtenir chez soi, même avec un bon accès ADSL. Comme les 50 Mbps du VDSL2 (mais dans un contexte où la qualité de connexion est idéale) et l'on s'approche de ce que permet la fibre dans les offres commerciales de base avec leurs 100 ou 200 Mbps minimum. Mais pour cela il faudra aussi changer son iPhone, si l'on a zappé les 5c/5s pour attendre d'autres modèles, c'est tant mieux, ce duo n'est pas compatible avec la LTE-Advanced.

Sur le même sujet :
- 4G : Bouygues promet la LTE Advanced pour juin

Vendredi 18 Avril 2014



SimplyBus envoie une alerte quand le bus arrive

SimplyBus [1.0.2 – Français – Gratuit (achats in-app) – iOS 7 - L’Apptelier] est une nouvelle application dédiée aux transports en commun. Conçue par des Français, elle gère plus de 200 communes dans le pays selon l’éditeur. Si on se base sur les agglomérations, alors la liste se réduit : Paris, Marseille, Toulouse, Bordeaux, Nantes, Rennes, Strasbourg, Aix en Provence et quelques autres.

Dans toutes ces communes, SimplyBus gère au moins les bus, mais aussi, le cas échéant, le tramway ou le métro. Contrairement à la majorité de ses concurrents, cette application ne sait pas calculer un itinéraire. Ses concepteurs ont voulu se concentrer sur une fonction, mais la réussir parfaitement et ainsi l’application est pensée uniquement pour donner les horaires des prochains bus et autre. On peut même demander à recevoir une alerte quelques minutes avant l’arrivée de son moyen de transport, pour être sûr de ne pas le rater.

En fonction des communes, les données sont plus ou moins précises. De fait, les horaires en temps réel ne sont disponibles pour le moment que dans trois villes : Strasbourg, Rennes et Toulouse. Ailleurs, SimplyBus se contente des horaires théoriques, ce qui est déjà bien, mais ils ne tiennent pas compte des incidents temporaires. Ajoutons que les données théoriques sont sauvegardées en local sur le terminal et que l’on peut ainsi y accéder même dans un tunnel.

Côté interface, SimplyBus joue complètement la carte iOS 7 et l’ensemble est à la fois très clair et fin. Plus que l’aspect, c’est l’ergonomie qui compte et sur ce point, le travail a été bien fait avec à la fois une recherche locale qui permet d’obtenir immédiatement les prochains départs autour de sa position et la possibilité d’enregistrer des favoris.

SimplyBus est gratuite, mais financée par la publicité. Un achat in-app de 1,79 € permet toutefois de retirer cette publicité. iOS 7 est nécessaire.

Vendredi 18 Avril 2014



Sosh parraine à son tour

Le parrainage fait partie des nouveautés apportées par les forfaits de nouvelle génération, sans engagement. Dans ce domaine, Joe Mobile reste le pionnier et celui qui a été le plus loin, mais ses concurrents s'y mettent aussi, a minima. Pour preuve, Sosh lance l'opération "Le mois du parrainage" à partir d'aujourd'hui.

Comme son nom l'indique, cette opération ne dure qu'un mois, du 18 avril au 18 mai 2014. Le principe est sinon le même, en gros : chaque client Sosh peut envoyer un mail à ses connaissances. Si un ami utilise le lien du mail pour créer un compte, il obtient un mois gratuit et cet ami bénéficie de deux mois gratuits sur son nouvel abonnement. Radin, l'opérateur low-cost d'Orange ne permet pas de cumuler : l'abonné qui parraine n'obtient qu'un mois d'abonnement gratuit, qu'il parraine une ou dix personnes.

Pour compenser, Sosh offre aux plus gros parrains chanceux un an d'abonnement gratuit. À condition de parrainer au moins trois personnes, on peut participer à un tirage au sort. Les dix gagnants à ce tirage bénéficieront d'un abonnement d'un an au forfait le plus cher de la gamme. Tous les détails sont disponibles sur le site de l'opérateur.

Vendredi 18 Avril 2014



Pencil, le stylet pour iPad de FiftyThree prépare sa sortie internationale

FiftyThree prépare le lancement à l'international de son stylet Pencil pour iPad et propose de profiter d'une réduction anticipée. L'éditeur de l'application de croquis Paper pour iPad a commercialisé son propre stylet Bluetooth à la fin de l'année dernière (lire "Pencil", l'autre descendant la tablette Courier de Microsoft). Cet accessoire est vendu en deux déclinaisons, bois à 59,95$ et aluminium à 49,95$, des tarifs de lancement qui vont augmenter après le 30 avril.

Alors que la commercialisation en dehors des États-Unis et du Canada, seuls servis pour le moment, est en train d'être préparée, FiftyThree propose de s'inscrire à l'avance pour tout de même bénéficier de cette réduction après ce 30 avril. L'éditeur n'a toutefois pas précisé quels marchés seraient livrés en priorité. Cette proposition doit probablement permettre de mieux quantifier la demande étrangère.

Vendredi 18 Avril 2014



« Welcome to New York » bouscule la chronologie des médias

À moins d’un mois de l’ouverture, la sélection du Festival de Cannes a été publiée hier dans la journée. Plusieurs films attendus étaient présents dans cette sélection, mais pas Welcome to New York, le dernier long-métrage d’Abel Ferrara qui faisait pourtant partie des favoris. Un choix surprenant, mais qui a une explication assez simple : le film inspiré par l’affaire DSK ne sortira pas au cinéma, ce qui l’interdit a priori de sélection cannoise.

Première image du film — © Wild Bunch Distribution

Dans une interview donnée au journal Le Monde, les deux coproducteurs du film — Vincent Maraval et Brahim Chioua — expliquent leur choix. Plutôt que de passer par le système traditionnel avec une sortie en salles, suivie six mois après par une sortie à la vente, douze mois après par une diffusion à la télévision et plusieurs mois encore après une sortie sur les plateformes de streaming, ils ont choisi de passer directement par internet. Les raisons sont à la fois pratiques et politiques.

Le sujet de Welcome to New York appelle à la polémique et les producteurs estiment, sans doute à raison d’ailleurs, qu’un grand nombre de spectateurs voudra le voir par curiosité. Si le film sortait en salles quelque temps après Cannes, comme c’est souvent le cas, le piratage serait sûrement très important. Les deux producteurs précisent par ailleurs qu’ils pensent toucher beaucoup plus de monde en passant par internet. Dans les salles, le long-métrage serait diffusé sur 200 à 250 salles "seulement", alors qu’il y a 20 millions de clients potentiels chaque jour sur internet.

Au-delà de ces raisons pratiques, Vincent Maraval entend faire de ce film le porte-étendard de sa lutte contre le financement du cinéma en France. En décembre 2012, il avait suscité une polémique en critiquant les salaires des acteurs français et plus largement ce système où les productions ne sont pas financées grâce aux entrées dans les salles, mais par les apports des chaînes de télévision et de l’État. En conséquence, Welcome to New York n’a pas été financé du tout en France, mais exclusivement aux États-Unis. Sans cela, le film aurait été contraint de sortir en salles, même si ce n’était que dans une salle pour une séance par jour (on parle alors de sortie technique).

Tournage du film à New York : Gérard Depardieu interprète Dominique Strauss-Khan, Jacqueline Bisset joue le rôle d’Anne Sinclair.

Le financement est un point, mais la motivation essentielle pour court-circuiter les salles de cinéma est la fameuse "chronologie des médias" française. La sortie d’un film est très encadrée et il faut respecter un grand nombre de règles, tant sur le plan du calendrier que sur des aspects techniques. Ainsi, on ne peut pas faire de publicité à la télévision pour une œuvre qui vient de sortir au cinéma, ce qui explique que l’on n’en voit que pour les sorties à la vente, six mois après.

Welcome to New York devrait bénéficier d’une large campagne publicitaire, mais le vrai problème au fond, c’est que le film ne peut pas sortir au cinéma et sur internet en même temps. Il a fallu choisir et les producteurs ont choisi la VOD : pour 7 € environ, on devrait pouvoir le regarder via l’iTunes Store, mais aussi sur les plateformes de Free, d’Orange et d’autres encore. Ajoutons que le film d’Abel Ferrara devrait sortir pendant le Festival de Cannes, dans un petit mois donc.

Il sera intéressant de suivre cette sortie pas comme les autres, notamment pour savoir si on peut rentabiliser une production cinématographique sans respecter la méthode traditionnelle. On note au passage qu’à un mois de la sortie, on ne sait rien, ou presque, sur le long-métrage : il n’y a qu’un synopsis, une affiche et une photo, mais pas de bande-annonce et très peu d’informations. Une stratégie de discrétion qui pourrait faire son effet sur internet.

Abel Ferrara

Au-delà de l’aspect financier, Welcome to New York devrait ajouter de l’eau au moulin de tous ceux qui veulent ajouter de la souplesse au cinéma français. Comme le rappelle Brahim Chioua en fin d’interview, l’idée n’est pas que tous les films sortent dans les salles et sur internet en même temps, mais plutôt que ce soit possible. Rappelons que cette chronologie des médias contraignante est le principal blocage à l’arrivée d’une offre comme Netflix en France.

Tags: ,

Vendredi 18 Avril 2014



Autonomie record pour un smartphone Philips

L'un des talons d'Achille de l'iPhone, c'est sa batterie. Même si Apple investit sans compter dans l'optimisation de l'autonomie du smartphone, il est difficile de nier que celle-ci n'a rien d'exceptionnel. Même avec la maîtrise du logiciel et du matériel, on se heurte au bout d'un moment à un bête problème physique : plus le boîtier est petit, moins il y a de place pour une grosse batterie. Celle de l'iPhone 5s est d'une capacité de 1 560 mAh, ce qui lui confère une autonomie de 10 heures de conversation en 3G (chiffre Apple).

Quand on a moins de contraintes qu'Apple, il est possible d'aller beaucoup plus loin. Motorola a pu glisser une batterie de 3 500 mAh dans le Droid Maxx (exclusif à Verizon), ce qui lui confère une autonomie de 48 heures en « usage varié ». Plus loin de nous, Philips a lancé en Chine le W6618, un mobile de 5 pouces sous Android dont la coque, d'une épaisseur de 11,6 mm tout de même, cache une batterie d'une capacité de 5 300 mAh !

L'autonomie estimée de ce monstre est de 66 jours en veille (1 604 heures, contre 250 pour l'iPhone 5s), et de 33 heures en communication. Suffisant pour avoir l'oreille qui saigne, mais surtout pour s'éviter le transport d'un chargeur ou d'une batterie externe. Malgré cet atout, ce mobile reste un modèle milieu de gamme avec un processeur MediaTek quatre coeurs cadencé à 1,3 Ghz, 1 Go de RAM et un écran d'une résolution de 540 x 960 seulement - ce qui contribue à son impressionnante autonomie. L'appareil est disponible uniquement en Chine dans l'immédiat, pour l'équivalent de 200 euros environ.

[Via : FrAndroid]