Masque Attack : aucun utilisateur touché, d'après Apple

Mickaël Bazoge | | 08:40 |  24

En attendant de trouver une solution qui boucherait définitivement la vulnérabilité Masque Attack, Apple a communiqué à iMore une déclaration sur le sujet, qui provoque bien des remous depuis sa découverte… jusqu'au gouvernement des États-Unis qui a émis une mise en garde cette nuit.

« Nous avons conçu OS X et iOS avec des garanties de sécurité intégrées pour la protection de nos clients, pour les avertir avant d'installer des logiciels potentiellement malveillants ». Masque Attack use d'une largesse d'Apple accordée à ses clients entreprises, qui peuvent distribuer des applications pour leurs employés sans passer par l'App Store, via des certificats spécifiques. Cette fonction est depuis longtemps dévoyée de son usage premier car elle permet d'installer sur un appareil iOS des logiciels non autorisés par Apple, à l'instar de l'émulateur GBA4iOS.

À la connaissance du constructeur de Cupertino, « aucun client n'a en fait été affecté par cette attaque ». Pour éviter ce problème de sécurité, une seule solution : ne pas installer d'applications en dehors de l'App Store. « Nous encourageons nos clients à ne télécharger que des applications depuis des sources fiables comme l'App Store, et de prêter attention aux alertes lorsqu'ils téléchargent des applications. Les utilisateurs d'entreprises qui installent des applications personnalisées ne devraient les installer que depuis le site web sécurisé de leur entreprise ».

Catégorie : 
Tags : 

Les derniers dossiers sur iGeneration

Ailleurs sur le Web


24 Commentaires Signaler un abus dans les commentaires

avatar Maître Folace 14/11/2014 - 09:09

À la connaissance du constructeur de Cupertino, « aucun client n'a en fait été affecté par cette attaque »

Oui. Et il y a eu 9 iPhone 6 pliés.

avatar patrick86 14/11/2014 - 09:19 (edité)

"Et il y a eu 9 iPhone 6 pliés."

Non. Apple avait indiqué n'avoir eu connaissance que de 9 cas d'iPhone 6 PLUS déformés. Ce qui veut dire que seuls 9 clients avaient contacté Apple à propos d'un problème.

Apple ne considère pas les éventuels cas de clients qui ne viennent pas lui rapporter un tel problème.

avatar Maître Folace 14/11/2014 - 10:19 (edité)

@patrick86
Pourquoi commencer par "Non" alors que vous allez dans mon sens ?
Personne ne nous a contacté pour nous dire qu'il avait été infecté donc personne n'est infecté.

avatar patrick86 14/11/2014 - 10:22 (edité)

@patrick86 :

"Pourquoi commencer par "Non" alors que vous allez dans mon sens ?"

Parce que je n'avais probablement pas saisi la nuance dans votre propos. :)

Au temps pour moi.

Cela-dit, je ne sais pas s'il est nécessaire qu'un utilisateur touché en parle lui-même à Apple pour qu'elle soit au courant. Peut-être qu'elle peut le savoir par les envois automatiques de rapports de diagnostiques (que tout le monde ne désactive pas).

avatar patrick86 14/11/2014 - 09:39

"Nous avons conçu OS X et iOS avec des garanties de sécurité intégrées pour la protection de nos consommateurs…"

La phrase d'origine est "We designed OS X and iOS with built-in security safeguards to help protect customers and warn them before installing potentially malicious software."

'customer' veut dire 'client', pas 'consommateur'.

'consommateur' se dit 'consumer'

Ça ne donne pas le même sens à la phrase.

Vous pourriez parler de 'consommateurs' plutôt que 'clients', si le sujet était une masse d'individus aliénés achetants un produits inutile dont ils n'ont pas besoin.

Ici, il s'agit de gens qui UTILISENT le produits acheté.

avatar ingrDxX 14/11/2014 - 09:30 via iGeneration pour iOS

@patrick86 :
Et un client ce n'est pas un consommateur d'après toi patrick ?

avatar patrick86 14/11/2014 - 10:00 (edité)

@ingrDxX :

"Et un client ce n'est pas un consommateur d'après toi patrick ?"

Non, pas nécessairement, parce que je fais une distinction entre les deux.

Réfléchissez bien à ce mot "consommateur", aujourd'hui entré dans le langage courant, parait banal. Ça vous paraît peut-être parfaitement normal d'être désignés et considérés comme des "consommateurs", et pourtant…

Ce mot, à l'apparence innocent, il permet de CONDITIONNER les individus, à CONSOMMER. C'est-à-dire faire rentrer dans leur consciences l'idée qu'ils sont là pour ça, que c'est leur rôle, de consommer.

Et ça fonctionne. Ça fonctionne parce que nous [l'Être Humain] pensons avec les MOTS. Nous construisons nos pensées avec les MOTS que nous connaissons.

Quelqu'un qui se considère comme un client, ou un utilisateur, ne pense PAS de la même manière que quelqu'un qui se considère lui-même consommateur.

Ce mot, introduit dans le langage courant et dans l'esprit des gens à force d'être rabâché, permet de faire accepter l'idée qu'il est normal de consommer tout un tas de produits, sans même savoir s'ils sont réellement utiles ou bénéfiques, s'ils correspondent réellement à des besoins rationnels ou non.

Vous pouvez CONSOMMER outrancièrement du smartphone sans réellement les utiliser. A l'inverse, vous pouvez UTILISER du smartphone sans en consommer abusivement.

C'est un langage différent, qui aboutit à une pensée différente, qui elle-même incite à des actions différentes.

--

Le fond de la réponde est : NOVLANGUE.

avatar Mickaël Bazoge macG 14/11/2014 - 10:08 (edité)

Non mais c'est juste un bête problème de traduction, en même temps.

avatar patrick86 14/11/2014 - 10:12 (edité)

@Mickaël Bazoge :

"Non mais c'est juste un bête problème de traduction, en même temps."

Merci pour la correction. :)

Que j'insiste sur la nuance entre ces deux termes ne veut pas dire que je soupçonne ceux qui parlent de "consommateur" d'être de sombres manipulateurs. Je crois qu'une erreur comme celle-ci peut arriver parce que ce mot [consommateur] est devenu complètement banal.

M'enfin, y'a pas mort d'homme…

avatar Vouzemoi 14/11/2014 - 11:06 (edité)

Et c'est quoi la différence entre une grande majorité de client Apple et un consommateur ? C'est de ne pas racheter un itruc chaque année ? C'est de ne pas se faire embrigader dans un appstore ? C'est d'éviter de faire une confiance aveugle à apple ?
Bref j'arrive pas vraiment à faire de différence. Merci de m'éclairer ;)

avatar patrick86 14/11/2014 - 14:05 (edité)

@Vouzemoi :

Un consommateur ne va pas forcément faire plus confiance à une marque qu'à une autre. Il peut d'ailleurs en changer régulièrement, à chaque sortie d'un nouveau modèle "génialement plus mieux que les autres".

Y'a pas forcément de cause à effet entre être adepte d'un marque plus qu'une autre et le comportement 'consommateur'.

--

Il y a une différence entre être seulement 'client', c'est-à-dire personne qui achète un bien ou un service pour répondre à des besoins, et être un consommateur qui — en caricaturant — se jette avec précipitation sur toutes sortes de nouveaux produits présentés comme indispensables, les remplacent aussi tôt parce qu'ils lui paraissent déjà dépassés, etc.

Le consommateur va être client, mais l'inverse n'est pas nécessaire.

avatar Philactere 14/11/2014 - 21:53 via iGeneration pour iOS

@patrick86 :
"Il y a une différence entre être seulement 'client', c'est-à-dire personne qui achète un bien ou un service pour répondre à des besoins, et être un consommateur qui — en caricaturant — se jette avec précipitation sur toutes sortes de nouveaux produits présentés comme indispensables, les remplacent aussi tôt parce qu'ils lui paraissent déjà dépassés, etc"

A lire bon nombre de commentaires sur MacG à la sortie de chaque nouveau iBidule ou MBP, ou peut en déduire qui si tous sont clients, un nombre non négligeable est aussi consommateur.

avatar Mme Michu 14/11/2014 - 21:59 (edité)

Vouzemoi
être client ou être consommateurs sont deux choses différentes. Ce qui est bien avec les mots même très proches, c'est qu'ils amènent des nuances. Dans le cas présent, avec les mots camarades, citoyens, clients, ou consommateurs, on induit un basculement de type de société. Le plaisir du bien parler est justement de jongler avec ces nuances afin de créer un univers riche et complexe. De ces nuances dépendent la construction sociale de la réalité.

avatar marc_os 14/11/2014 - 12:36

Consommer
- Absorber un aliment, une boisson : Consommer trop de féculents.
- Prendre une boisson, une consommation dans un café, un restaurant, etc.
- Utiliser une matière, un produit, l'employer, en le détruisant, en le rendant inutilisable, au fur et à mesure qu'on en fait usage, et, en particulier, l'utiliser comme source d'énergie : Voiture qui consomme beaucoup d'essence.

avatar bugman 14/11/2014 - 09:34

Le choix de la photo d'illustration... :D

avatar ckermo80Dqy 14/11/2014 - 09:44 via iGeneration pour iOS

Non 'client' et 'consommateur' n'ont pas le même sens. Je sais bien qu'aujourd'hui tout se vaut, que ni la langue ni l'orthographe n'ont plus la cote... Et puis les rédacteurs de MacG devraient double checker ;) les (mauvaises) traductions.

avatar Mickaël Bazoge macG 14/11/2014 - 09:51

J'ai édité l'article. C'est toujours délicat de rendre parfaitement les déclarations en anglais, même si on en comprend bien le sens, les traduire en français en respectant la lettre et l'esprit est parfois difficile (surtout quand on n'est pas traducteur dument diplômé).

avatar Shralldam 14/11/2014 - 10:00 via iGeneration pour iOS

Sinon, il y a l'option "Signaler une faute" sur les apps iGeneration. C'est très efficace et on évite du coup de prendre à parti l'auteur devant toute l'assemblée.

avatar patrick86 14/11/2014 - 10:08

"Sinon, il y a l'option "Signaler une faute" sur les apps iGeneration. C'est très efficace et on évite du coup de prendre à parti l'auteur devant toute l'assemblée."

Je sais, mais :
1) mon but n'était pas de prendre l'auteur à parti ;
2) je voulais partager ma pensée à tout le monde.

avatar ergu 14/11/2014 - 10:36

"Partager avec" me semble mieux que "partager à", non ?

Mais tout dépend de si l'on est un client, un usager, un utilisateur ou un consommateur de la langue française, peut-être...
;-)

avatar bugman 14/11/2014 - 10:45

@ergu : Oh ! It's a fine farce attack. ;)

avatar ergu 14/11/2014 - 11:10

Mais si personne ne se plaint à MacG, le site pourra affirmer qu'aucun de ses usagers n'a été victime de mes "farce attacks" et ainsi vanter l'excellence de ses mesures anti-farces.
Cool.

avatar patrick86 14/11/2014 - 13:31 (edité)

@ergu :

partager avec… hum, oui, c'est probablement plus correct :)

avatar Fumée 15/11/2014 - 17:21

Ca n'a rien à voir mais... j'adore ce film, il est énorme :)