iPad : le test inattendu

Nonoche | | 17:34 |  13

Stephen Fry est sans nul doute le plus technophile de tous les acteurs : il fut le second sujet britannique, après son ami Douglas Adams, auteur du cultissime Guide du voyageur galactique, à posséder un Macintosh. Et depuis il voue à Apple une dévotion sans borne (lire : Stephen Fry accro à l'iPhone).

L'iPad allait-il remporter son adhésion ? C'est avec un peu d'anxiété que l'acteur s'est rendu sur le campus d'Apple à Cupertino pour bénéficier d'un essai de l'ardoise magique, dont il donne un compte-rendu dans le Time Magazine (s'agissant des avis sur la tablette, lire également iPad : les premiers tests sont tombés).

Il a même droit à des VRP VIP, puisqu'il s'entretient avec Phil Schiller, Eddy Cue, et Jonatan Ive, ce dernier, fidèle à sa réputation de perfectionniste, lui faisant part de sa fierté de tout ce que l'iPad n'inclut pas et des détails qu'aucun utilisateur ne remarquera jamais.

Stephen Fry a même droit à un tête à tête d'une heure avec Steve Jobs en personne. De son propre aveu, bien qu'il ait rencontré cinq Premiers Ministres britanniques, deux Présidents américains, Nelson Mandela, Michael Jackson et la Reine elle-même, jamais il ne s'est senti aussi nerveux qu'à la perspective de rencontrer le patron d'Apple. Stephen Fry fait référence à la présentation de l'iPad, durant laquelle Steve Jobs a indiqué qu'Apple était à la croisée des chemins entre les arts et la technique, et lui demande s'il n'a pas oublié le commerce « Bien sûr, ce que nous faisons doit avoir un sens commercialement parlant, mais ça n'est jamais le point de départ. Nous commençons par le produit et l'expérience utilisateur », lui répond-il.

Fry risque la question qui brûle bien des lèvres, après une année difficile sur le plan de la santé pour Jobs : a-t-il l'intention de quitter Apple sur cette note triomphale ? « Je n'envisage pas ma vie en termes de carrière. Je fais des choses. Je réagis à des choses. Ça n'est pas une carrière — c'est une vie ! »

Enfin, on laisse à Fry l'opportunité de « jouer » avec un iPad, et l'expérience est pour lui une révélation : pour lui, c'est la relation brute qui vous unit à l'appareil qui l'a surpris. Il ne conçoit pas sa relation à l'iPad comme celle qu'il aurait avec un outil, mais plus comme avec une personne ou un animal. Mais bien vite il doit rendre l'appareil aux attachés de presse d'Apple, à son plus grand regret. Ce qui sera vite réparé car il a depuis le sien, et ne s'en sépare jamais.

Fry finit sur une note touchante, évoquant son ami Douglas Adams, décédé en 2001 : « Une pensée mélancolique m'envahit alors que mes doigts glissent sur la surface de cet objet étonnant : Douglas Adams n'est plus de ce monde pour voir la chose la plus proche de son Guide du Voyageur Galactique que l'humanité ait jamais conçue. »

skitched

Source : Time Magazine

Catégorie : 

Les derniers dossiers sur iGeneration

Ailleurs sur le Web


13 Commentaires

avatar Lou117 01/04/2010 - 17:36

Un fanboy qui donne son avis... Ok sinon ?

avatar thEV4Nne 01/04/2010 - 17:47

Oui, bien sûr ; mais il cite tout de même un film majeur et culte, cela fait toute la richesse de son test. Donc je recommande le film à ceux qui ont un iPad, et à ceux qui n'ont pas d'iPad je recommande aussi le film.

avatar juvdlg 01/04/2010 - 17:48

Douglas Adams " Il est un fait important et reconnu : les choses ne sont pas toujours ce qu'elles semblent être. Par exemple, sur la planète Terre, l'homme a toujours estimé qu'il était plus intelligent que les dauphins, sous prétexte qu'il a inventé tant de choses, comme la roue, New York, la guerre, et ainsi de suite, alors que tout ce qu'ont fait les dauphins, c'est de perdre leur temps dans l'eau à s'amuser. A l'inverse, les dauphins ont toujours cru qu'ils étaient plus intelligents que l'homme, pour exactement les même raisons. " Douglas Adams, The Hitch-Hiker's Guide To The Galaxy

avatar branlouk 01/04/2010 - 18:02

Oui évidemment quelqu’un qui dit du bien d’Apple et de ses produits est un fanboy… il ne peut en être autrement, c’est d’ailleurs à ça qu’on les reconnait ces décérébrés de fanboys. pffff faudrait songer à changer de d… mp3 !

avatar Otto Mator 01/04/2010 - 18:06 via iGeneration pour iPhone

cinq Premiers Ministres britanniques, deux Présidents américains, Nelson Mandela, Michael Jackson et la Reine elle-même, jamais il ne s'est senti aussi nerveux qu'à la perspective de rencontrer le patron d'Apple Ça se passe de commentaire...

avatar Mezura 01/04/2010 - 18:12 via iGeneration pour iPhone

cinq Premiers Ministres britanniques, deux Présidents américains, Nelson Mandela, Michael Jackson et la Reine elle-même, jamais il ne s'est senti aussi nerveux qu'à la perspective de rencontrer le patron d'Apple Ça se passe de commentaire... La reine (sa reine!) appréciera...

avatar tef45 01/04/2010 - 19:15

Du grand n'importe quoi, mais jusqu'où ira-t-on dans la connerie? (je parle des propos du msieur, pas de toi hein ^^)

avatar Tiberius 02/04/2010 - 00:56

Perso je préférerais mille fois rencontrer Steve Jobs que la reine d'Angleterre, des premiers ministres, des présidents américains ou même Michael Jackson.

avatar marc_os 02/04/2010 - 04:57

c'est mal connaître stephen fry que de le décrire comme fanboy. ce monsieur conduit un cab londonien et à un sens de l'humour très développé. http://www.youtube.com/watch?v=AH9WWamdiNE

avatar Bob93110 02/04/2010 - 10:39 via iGeneration pour iPhone

Nelson Mandela me parait sortir du lot quand même Et soyez au fanboyisme Apple ce que d'autres sont a la droite.... Decomplexés Steve n'est pas carriériste... C'est clair qu'a ce niveau ça ne veut plus rien dire Ils sont cons quand même, ils n'ont rien compris au personnage