La photographie sur l’iPhone, de Vermeer au machine learning

Nicolas Furno | | 18:30 |  85

L’une des nouveautés sur l’iPhone 8 Plus, c’est l’éclairage de portraits, une fonction en bêta qui simule l’éclairage d’un studio professionnel en utilisant l’intelligence artificielle. Pour former cette intelligence, Apple a constitué un vaste catalogue de portraits pris par des photographes professionnels pour les étudier, analyser leurs points forts et essayer d’en tirer leur essence. Mais dans une interview accordée à Buzzfeed, Phil Schiller explique qu’ils sont allés plus loin que les photos.

Éclairage de portrait scène mono. Quand le détourage est correct (il pourrait être moins abrupt sur le nez ou le front sur cet exemple), l’effet est spectaculaire. Cliquer pour agrandir
Éclairage de portrait scène mono. Quand le détourage est correct (il pourrait être moins abrupt sur le nez ou le front sur cet exemple), l’effet est spectaculaire. Cliquer pour agrandir

Apple est remontée jusqu’aux grands peintres, jusqu’à Vermeer qui a inspiré le mode scène où l’arrière-plan disparaît totalement avec un fond noir qui doit mettre en valeur le portrait. Il n’est pas cité par le senior vice-president, mais le mode scène mono évoque indéniablement le mythique studio Harcourt. Quant aux autres effets, ils reprennent des éclairages typiques appliqués en studio par les photographes professionnels.

Le constructeur a d’abord cherché à reproduire ces classiques avec des mannequins, un vrai studio de photographie et des éclairages en pagaille. Après des milliers d’expérimentations, ils ont obtenu quelques modes intéressants et très différents, pour correspondre aux besoins et aux envies des utilisateurs. Des ingénieurs ont ensuite trouvé des moyens de reproduire avec du code les effets obtenus en studio, tandis que les équipes en charge du matériel se chargeaient d’optimiser les puces de traitement dans l’Apple A11 Bionic.

C’était un travail d’équipe qui associait logiciel et matériel, un point fort qu’Apple aime mettre en avant dès qu’elle en a l’occasion. Sans compter, ajoute Schiller, que la caméra ne sert pas qu’à prendre des photos, elle active aussi les fonctions de réalité augmentée, celle à l’avant de l’iPhone X est essentielle pour l’authentification biométrique, etc.

Deux éclairages de portrait différent : studio à gauche, scène à droite. Les deux modes de scène ont encore beaucoup de mal à déterminer précisément les contours du portrait : ici, l’iPhone a gardé un bout de mur à droite. Cliquer pour agrandir
Deux éclairages de portrait différent : studio à gauche, scène à droite. Les deux modes de scène ont encore beaucoup de mal à déterminer précisément les contours du portrait : ici, l’iPhone a gardé un bout de mur à droite. Cliquer pour agrandir

Pour en revenir à la photographie, l’objectif d’Apple depuis toujours pour ses iPhone est de tendre vers la qualité des appareils photo dédiés. À chaque mise à jour, les progrès sont indéniables et les iPhone 8 ne font pas exception à la règle si l’on en croit le classement DxOMark. Les progrès se font autant du côté du matériel que du logiciel, indique Phil Schiller qui note en passant que cela avantage Apple par rapport aux entreprises traditionnelles sur le marché.

Les constructeurs d’appareil photo ont une belle longueur d’avance du côté du matériel, mais Apple reprend l’avantage du côté du logiciel. Et elle le prouve depuis l’an dernier avec les fonctions qui exploitent les deux appareils photos de ses iPhone haut de gamme. Présenté en bêta à l’automne 2016, le mode portrait s’est amélioré au fil des mois qui ont suivi et à nouveau avec iOS 11.

Ce sera certainement la même chose pour le mode éclairage de portrait qui est encore loin d’être parfait, mais qui ne demande qu’à être amélioré. L’intelligence de l’appareil photo va bien au-delà d’ailleurs : l’article de Buzzfeed cite un exemple qui a été amélioré avec les iPhone 8 et l’iPhone X, celui des photos de neige. Le cas échéant, les algorithmes détectent la neige et appliquent un traitement spécifique, notamment pour améliorer la balance des blancs et l’exposition et ainsi améliorer le résultat.

Quel que soit le sujet, l’appareil photo des nouveaux iPhone analyse tous les éléments que vous prenez en photo, détecte les personnes et les visages, les zones en mouvement, le ciel et d’autres informations. À partir de tout cela, la mise au point et les traitements sont ajustés en temps réel. Cliquer pour agrandir
Quel que soit le sujet, l’appareil photo des nouveaux iPhone analyse tous les éléments que vous prenez en photo, détecte les personnes et les visages, les zones en mouvement, le ciel et d’autres informations. À partir de tout cela, la mise au point et les traitements sont ajustés en temps réel. Cliquer pour agrandir

On avait pris l’habitude que l’appareil photo des iPhone évolue chaque année, avec chaque nouvelle génération. C’est toujours le cas, mais les progrès ne sont plus nécessairement à chercher du côté du matériel. L’intelligence artificielle et les traitements deviennent de plus en plus importants, ce qui veut dire aussi que l’on aura sans doute plusieurs améliorations chaque année.

Un professionnel obtiendra toujours de meilleurs résultats avec un reflex, des objectifs d’excellente qualité et surtout la maîtrise de son équipement et des règles de base de photographie. Mais l’objectif d’Apple, c’est d’offrir une qualité aussi similaire que possible simplement en positionnant un iPhone et en prenant une photo.

Charge aux algorithmes de faire leur travail derrière, au minimum pour s’assurer que le sujet principal est net, désormais pour essayer de reproduire le travail d’un studio sur un portrait.


Les derniers dossiers sur iGeneration

Ailleurs sur le Web


85 Commentaires Signaler un abus dans les commentaires

avatar inkult75 22/09/2017 - 18:35 via iGeneration pour iOS

On se lâche sur le titre des articles ;-)

avatar qsonic 22/09/2017 - 18:44 via iGeneration pour iOS

En tous les cas, petit à petit, on arrive à un résultat surprenant. Très sympa.

avatar Ios_What a joke 23/09/2017 - 11:39

Si on met de côté l'oreille rongée et le détourage pas précis, oui c'est très surprenant.

avatar lecureuil 22/09/2017 - 18:52 via iGeneration pour iOS

Faut être honnête en plein jour et beaucoup de lumière on ne distingue pas un iPhone d’un autre smartphone haut de gamme. C’est bien gentil tout leur baratin marketing et leur prétention de se comparer à des grands peintres mais faudra voir en conditions « difficiles » ce que ça donne: photo de nuit ou en intérieur sombre, en hautes sensibilités ce que ça va produire en bruit ou en aberrations chromatiques...

avatar C1rc3@0rc 22/09/2017 - 21:12

@lecureuil

Meme sans parler de conditions difficiles, les traitements post prise ne servent a rien, c'est juste du bidouillage de l'image.
Le probleme c'est que l'iPhone se concentre sur le traitement de la photo, qui est effectuable par n'importe quel PC et qui peut prendre autant de temps que necessaire, alors que la vraie difficulté c'est de rendre la prise de vue la plus efficace et rapide possible. Parce qu'une photo, c'est capturer une image dans l'instant et qu'elle n'existera peut etre plus l'instant d'apres.

Toutes les conneries des filtres (et vas y que je me gargarise du terme galvaudé IA...) post-prise n'ont aucun interet si on a pas une grande amelioration de la prise de vue. Et dans le domaine, la seule vraie avancée ces dernieres annees c'est le HDR.

Pourtant, en terme d'amelioration de la prise de vue, y a de la marge de progression: meilleure sensibilité a la lumiere, photosite plus gros, meilleure gestion de la vitesse de capture, meilleure optique (la faudrait rajouter quand meme quelques microns...), multiobjectifs,...

avatar J'en_crois Pas_mes yeux 23/09/2017 - 00:46

@C1rc3@0rc
Je me permets de réagir à ton message un peu plus bas dans ma réponse à @macam
:-)

avatar XiliX 23/09/2017 - 09:25 via iGeneration pour iOS

@C1rc3@0rc

"Le probleme c'est que l'iPhone se concentre sur le traitement de la photo, qui est effectuable par n'importe quel PC et qui peut prendre autant de temps que necessaire, alors que la vraie difficulté c'est de rendre la prise de vue la plus efficace et rapide possible. Parce qu'une photo, c'est capturer une image dans l'instant et qu'elle n'existera peut etre plus l'instant d'apres."

Pas d’accord, la plus efficace oui, la plus rapide non. Ou alors c’est ton fonctionnement... en tout cas ce n’est pas le mien. Et perso c’est un peu ce que je reproche à la génération appareil numérique. « On mitraille et on trie après »

Et franchement je préfère pouvoir partager le résultat avec les personnes que j’ai photographiées de suite après, qu’attendre de terminer le post traitement après. Le fait que l’iPhone propose cette possibilité de suite est indéniablement un plus.

avatar XiliX 23/09/2017 - 09:31 via iGeneration pour iOS

@C1rc3@0rc

"Toutes les conneries des filtres (et vas y que je me gargarise du terme galvaudé aIA...) post-prise n'ont aucun interet si on a pas une grande amelioration de la prise de vue."

Pourtant c’est ce que tu fais en post prod. Tout le monde ne peut se payer un LR ou semblable. Ce qui t’embête c’est que ce genre de chose réservée jusqu’à peu à certains groupes « élitistes » est aujourd’hui accessible au grand public

avatar Ios_What a joke 23/09/2017 - 11:39

La version bas de gamme alors!

avatar XiliX 23/09/2017 - 09:31 via iGeneration pour iOS

@C1rc3@0rc

"Pourtant, en terme d'amelioration de la prise de vue, y a de la marge de progression: meilleure sensibilité a la lumiere, photosite plus gros, meilleure gestion de la vitesse de capture, meilleure optique (la faudrait rajouter quand meme quelques microns...), multiobjectifs,..."

C’est le cas ici

avatar LeGrosJeanLou 23/09/2017 - 10:21

@C1rc3@0rc

"Parce qu'une photo, c'est capturer une image dans l'instant et qu'elle n'existera peut etre plus l'instant d'apres."

Ça c'est bien une phrase d'amateur.

On ne capture pas dans l'instant en photo. On le voit venir, on l'anticipe. Et c'est toute la différence. Quand tu vois un évènement que tu aurais voulu photographier, même l'appareil à la main, il est déjà trop tard.

Par ailleurs, si Apple a pris la direction de l'amélioration logicielle c'est qu'elle estime qu'il n'y a plus assez à faire du côté matériel. Au bout d'un moment on ne peut pas changer les lois de la physique et une lentille de la taille de celle de l'iPhone ne sera jamais capable de produire le bokeh d'un reflex. C'est mécanique.

Ensuite Apple a toujours cherché à simplifier le travail des amateurs. Et comme les amateurs ne savent jamais gérer les paramètres professionnels complexes elle le fait à leur place. Elle a déjà procédé ainsi dans la musique avec GarageBand qui dispose d'une immense variété de correcteurs automatiques, de pitch et de rythme. L'application Mémo Musical sur iOS est une tuerie aussi dans le genre.

avatar C1rc3@0rc 23/09/2017 - 12:37

@LeGrosJeanLou

«Ça c'est bien une phrase d'amateur.»

On parle ici d'un smartphone, pas d'un reflex pro aux mains d'un artiste photographe qui a fait les beaux arts et vit de son metier...
Donc on parle avant tout d'un appareil d'usage grand public.
Si dans quelques situations le consommateur va pouvoir prevoir sa photo et la "penser" un minimum, la majorité des usages concernent la prise de vue spontanée, l'evenement qu'on aperçoit et qu'on veut conserver ou diffuser sur les media sociaux.

Dans ce cas, toute la qualité c'est sur la prise de vue, sa vitesse et son ergonomie. Le post-traitement c'est secondaire, voir accessoire.

Mais prenons un autre cas: la photo temoin. Ça peut etre dans le cas d'un accident, d'une prise de vue d'un delit, d'un comportement suspect, d'une brutalité policiere, d'un evenement remarquable et imprévisible... l'utilisateur est la au bon moment et peut etre personne d'autre, meme pas une camera de surveillance, meme pas un journaliste...
l'image a ici une valeur informative, voire legale. Il est important dans ces cas qu'il n'y ait pas de post-traitement, mais la meilleure qualité possible de la prise de vue...
Dans ces cas la le meilleur appareil photo c'est celui qu'on a dans la main, autrement dit le smartphone de plus en plus souvent.

Donc oui, c'est une considération d'un usage amateur, grand public, parce que la photo avec un smartphone c'est l’écrasante majorité des cas...

Apres, si Apple fait sa com sur le logiciel, c'est aussi parce qu’améliorer le logiciel ça coute moins cher et que ça n'oblige pas a dépendre d'un industriel onéreux, souvent seul sur le marché et donc avec des négociations tarifaires ayant de fortes limites...

Le parallèle avec GarageBand est très inopportun et même fallacieux. Si le soft a des "outils" amateurs, la fonction premiere du soft c'est la prise de son, et ça Garageband le fait bien. Reste avoir du matériel correct derrière...

avatar MooMarama 23/09/2017 - 13:29

@C1rc3@0rc

l'utilité du machin est bien de se passer d'un PC.
t'es HS la!

avatar J'en_crois Pas_mes yeux 23/09/2017 - 16:25

@MooMarama "l'utilité du machin est bien de se passer d'un "
l'utilité du machin est bien de se passer d'un ... cerveau
Pour comprendre l'argumentation de @C1rc3@0rc
l'usage d'un cerveau serait bien utile...

avatar MooMarama 25/09/2017 - 12:44

@J'en_crois Pas_mes yeux LOL, tu ne sais plus argumenter alors tu pars dans des attaques personnels?

En l'occurrence l'argumentation de @C1rc3@0rc sur le fait que l'on peut faire ca sur PC est bien HS. Personne ne veux passer par un PC pour envoyer ses beaux clichés sur FB ou autres.

En suite sur le fait que l'important est d'améliorer la prise de vue, je crois que c'est exactement ce que fait l'iPhone (entre autres choses), i.e. utiliser des algorithmes pour optimiser la prise de vue.

D'ailleurs sachant que grosso modo les smartphones utilisent les mêmes capteurs, le soft est le gros différenciateur et c'est ce que fait Apple.

avatar totonix 22/09/2017 - 19:06

Tout de suite les grands mots, peintres, Harcourt... Tout ça c'est du pipeau marketing.
L'iphone n'arrive pas à la cheville d'un simple Sony RX100.
Quand aux artifices logiciels de l'iPhone pour les portraits, ils sont grossiers et ne font qu'illusion.
Ça peut éventuellement le faire si on est pas trop regardant sur les détails et dans certaines conditions favorables.

avatar Hu-Card 22/09/2017 - 19:11 via iGeneration pour iOS

@totonix

Pas faux !

avatar macam 22/09/2017 - 20:41

@toto :
Vu que tu sembles regarder de haut "un simple RX100", il vaut mieux que tu te trouves un smartphone sans appareil photo, parce que tu ne risques pas de trouver chaussure à ton pied de sitôt.

avatar J'en_crois Pas_mes yeux 23/09/2017 - 00:44

@macam
Ce ne sont pas les smartphone que @toto méprise
mais les marketeux qui tente d'entuber le chaland

Lire attentivement @C1rc3@0rc qui explique le non sens du traitement après la prise par l'appareil photo.
Non ! il n'existe pas de "filtres artistiques" qui transformeraient automatiquement vos photos en oeuvre d'art. Oui la photo peut-être "Taylorisé" et ainsi devenir un produit industriel sans aucune part créative. C'est ce que vous souhaitez ?

avatar LeGrosJeanLou 23/09/2017 - 10:31

@totonix

Le mode lumière est encore en beta.

Mais pour le moment c'est vrai que c'est pas fameux. Sur le portrait de Florian Innocente le sourcil est à moitié bouffé par exemple. Mais c'est sans doute parce que les conditions étaient défavorables. N'oublie pas que l'iPhone se charge de virer le fond pour le remplacer par du noir. Je serais quand même curieux de voir le résultat avec un fond plus uniforme par exemple.

En tout cas c'est un premier pas. Et comme pour les premiers iPhone qui savaient prendre de très belles photos quand les conditions étaient réunies, je suis certain que ce mode portrait va lui aussi produire de très belles photos difficiles à discerner des photos professionnelles.

Maintenant Apple n'a plus qu'à peaufiner ses algorithmes pour qu'ils soient plus à l'aise avec les conditions difficiles, mais le premier pas est définitivement franchi.

On verra comment tout ça aura évolué dans 5 ans, mais je pense quand même que les jours de l'optique grand public sont comptés.

avatar C1rc3@0rc 23/09/2017 - 12:51

@LeGrosJeanLou

«je suis certain que ce mode portrait va lui aussi produire de très belles photos difficiles à discerner des photos professionnelles.»

Ah oui quand meme...

L’algorithme de post traitement, va traiter l'image, selon un protocole standard, apres la prise de vue. On va donc obtenir un resultat, mecanique, qui va s'appliquer a une scene indefinie mais dans une interpretation specifique et normalisé. Avec un style "industriel" "a la maniere de"

La demarche du photographe d'art, du portraitiste, voire du photographe amateur mais ayant une formation en art, c'est que dans le cas du portrait, il va concevoir la scene definie pour etre un portrait. Il va y avoir une intention, une emotion, une sensibilité, une captation de l'intensité ou les interferences auront ete le plus possible limitées.
Le post traitement ne fera alors que renforcer ces aspects et corriger les deviations qui interferent. On parle donc de retouches, pas de transformations ou de trucages.

Alors il est clair que dédé, bourré comme un coing qui prend la photo de la mariée en train de vomir dans un sceau a crement mousseux obtiendra un meilleur resultat avec ces algorithmes qui vont faire le boulot qu'il n'est de toute façon pas en etat meme d'envisager. Apres, comparer l'algorithme au travail du photographe semi-pro ou pro... comment dire.

avatar J'en_crois Pas_mes yeux 23/09/2017 - 13:20

@C1rc3@0rc
Cette "taylorisation" de l'acte du photographe fait disparaître toute possibilité de l'artisan et à fortiori à l'art. La photo préformatée détruisant le regard sur la photo mais aussi notre regard sur le monde, de la même manière que la novlangue détruit non seulement la possibilité de s'exprimer
mais bien pire la possibilité de penser le monde

avatar XiliX 23/09/2017 - 17:27 via iGeneration pour iOS

@C1rc3@0rc

"Apres, comparer l'algorithme au travail du photographe semi-pro ou pro... comment dire."

Désolé mais justement c’est ce que j’appelle un jugement élitiste.
Autant je suis d’accord que l’algorithme ne peut « tout » remplacer, mais dans certains cas l’algorithme peut faire au moins aussi bien.

Et non je n’ai pas peur de le dire.

avatar J'en_crois Pas_mes yeux 23/09/2017 - 19:15

@XiliX
Pas de problème pour moi avec l'idée que l'art soit un processus élitiste qu'aucun algorithme ne peut générer. pas de problème non plus à ce qu'un algorithme viennent à l'aide de la pensée pensée artistique. Mais dans ce cas l'algorithme doit être maîtriser par l'artiste et non pas être un processus automatique.

Je ne comprends pas que les appareils photos professionnels n'aient pas aujourd'hui un mode manuel pour la vitesse et le diaphragme et automatique pour la sensibilité ! Le choix de la vitesse et du diaphragme sont essentiel tandis que la sensibilité est indifférente aujourd'hui.

avatar XiliX 23/09/2017 - 21:29 via iGeneration pour iOS

@J'en_crois Pas_mes yeux

"Pas de problème pour moi avec l'idée que l'art soit un processus élitiste qu'aucun algorithme ne peut générer. pas de problème non plus à ce qu'un algorithme viennent à l'aide de la pensée pensée artistique. Mais dans ce cas l'algorithme doit être maîtriser par l'artiste et non pas être un processus automatique."

Je te rassure moi aussi... le problème qui me fait enrager c’est d’élever l’acte de la photographie au rang d’élitiste.
Je suis un photographe amateur éclairé autodidacte. Je ne suis en aucun cas un pro. Surtout après la définition de « pro » donnée ici. J’ai débuté sur un appareil Pentax SP1 que j’ai toujours. Même mon agrandisseur N/B je l’ai encore.
Pour moi la photographie est un art qui ne doit appartenir à aucun groupe. Et ce quelque soit le moyen, le média utilisé...
La photographie reste une expression du moment que l’on capture. Que l’on peut magnifier peut importe l’outil utilisé. Chacun sa perception...

J’ai surpris mes amis qui ont réussi à faire de superbes photos avec leur smartphone. Pourtant extrêmement mal alaise avec un reflex.

avatar J'en_crois Pas_mes yeux 24/09/2017 - 09:33

@XiliX
Bien sur que l'on peut faire de l'art avec son iPhone.
D'autres font bien de l'art avec deux cailloux ou un bout de charbon !
Ce qui est indispensable, c'est d'être vivant.
On peut utiliser des appareils avec des automatismes,
on peut même utiliser des appareils provoquant des processus aléatoires
tant que l'artiste avec passion, se saisit de cet outil comme "terrain de jeu à son expression"

Je disais que l'art est un processus élitaire, non pas dans le sens où seuls les "pros" y auraient accès, mais dans le sens que parmi les hommes peu de personnes arrivent à être créatifs. Pour être artiste il faut être vivant et sortir des automatismes, qu'ils soient technologiques ou ceux de la pensée, de la parole ou encore du regard sur le monde. Les amateurs y ont toutes leurs chances. Leur défauts techniques les feront cataloguer dans l'art naïf ;-)

avatar Bigdidou 24/09/2017 - 13:53 via iGeneration pour iOS

@J'en_crois Pas_mes yeux

« Leur défauts techniques les feront cataloguer dans l'art naïf »
Et l’absence de technique dans l’art contemporain ;)

avatar vince29 25/09/2017 - 00:16

Non. Ca ne suffit pas.
L'art contemporain c'est l'absence de tout.
Y compris de la photo.
Ce qui compte c'est de pouvoir disserter pendant des heures sur l' "idée" de la photo pendant le vernissage.

avatar expertpack 25/09/2017 - 22:06 via iGeneration pour iOS

@J'en_crois Pas_mes yeux

oui mais voila .
95% des possesseurs de smartphones ne font rien d’autre que pousser des photos sur les reseaux sociaux, et d’une telle banalité au point que l’expression « donner du beurre à des cochons » est déja trop avec ces appareils dernier cri.

A quoi bon le super hd , la 4k pour cela .
On est dans l’instantané, qui statistiquement balancé dans le nuage n’est au final consulté que moins de 2 fois dans la vie du fichier ( pour rappel des millions de giga dormants)

alors la machine learning , juste drolesque.
je les vois a la cafet de la boite, a slider les centaines de photos de la soiré du week end ou Polo avait bu un coup de trop et mami perdu son dentier, en super hd 16 millions de pixels.
voila c’est au fond des 128go de l’iphone et dans le cloud apres 3 minutes au café.

avatar fte 26/09/2017 - 20:21 via iGeneration pour iOS

@expertpack

"donner du beurre à des cochons"

Confiture, par ici.

avatar XiliX 23/09/2017 - 21:32 via iGeneration pour iOS

@J'en_crois Pas_mes yeux

"Je ne comprends pas que les appareils photos professionnels n'aient pas aujourd'hui un mode manuel pour la vitesse et le diaphragme et automatique pour la sensibilité ! Le choix de la vitesse et du diaphragme sont essentiel tandis que la sensibilité est indifférente aujourd'hui."

Heuuu je ne suis pas trop d’accord. Le problème avec la sensibilité auto est qu’elle est capable de monter dans les hautes et du coup bruiter trop les photos.
D’un autre côté si c’est un choix de l’utilisateur... effectivement pourquoi pas.

avatar J'en_crois Pas_mes yeux 24/09/2017 - 09:42 (edité)

@XiliX
"capable de monter dans les hautes et du coup bruiter trop les photos"
Il s'entendait que cet automatisme serait borné par le choix du photographe en fonction de ses objectifs, et des possibilités de son capteur. Entre 100 et 5000 asa, probablement plus, les capteurs professionnels donnent des résultats indifférenciés.

Bien entendu mon souhait n'est pas que cet automatisme se substitue au mode manuel, priorité ouverture ou vitesse mais le complète.

avatar NerdForever 24/09/2017 - 21:11 via iGeneration pour iOS

@J'en_crois Pas_mes yeux

"Je ne comprends pas que les appareils photos professionnels n'aient pas aujourd'hui un mode manuel pour la vitesse et le diaphragme et automatique..."

En fait si un jour tu lis un manuel de reflex tu apprendras que ce que tu ne comprends pas, existe depuis plus de 10 ans sur tous les boîtiers reflex... par définition on peut tout régler et choisir l'automatisme ou non pour chaque réglage de manière cumulative et indépendante... après c'est vrai c'est assez élitiste... il faut savoir lire... pour rappel moins de 1% des acheteurs de réflex lisent leur manuel alors que les 2 premières règles en photo c'est RTFM et l'autre bien française: ZATP!

Et après ça "gausse" sans rien savoir au sujet.. ;-)

avatar J'en_crois Pas_mes yeux 24/09/2017 - 22:35

@ NerdForever
Possible que j'ai manqué le coche. Cela fait un peu plus de dix ans que j'ai acheté mon dernier appareil. Mais ce serait une excellente nouvelle ! :-)
Pourtant tes points de suspension mal placées me laissent interrogateur :
Tu confirmes qu'il existe à présent sur l'ensemble des full frame un mode automatique
pour lequel tu choisis la vitesse et l'ouverture tandis que l'appareil automatiquement sélectionne la sensibilité ?

Merci pour cette information qui m'avait échappée... bien qu'il aurait été bien plus courtois de le faire sans te foutre de ma gueule. Tu ne crois pas ?

avatar IPICH 22/09/2017 - 19:11 via iGeneration pour iOS

Le traitement hdr en temps réel ça existe depuis longtemps ailleurs

avatar C1rc3@0rc 22/09/2017 - 21:17

Et ça ne sert a rien en fait.
Une prise d'image c'est dans l'instant, le HDR, ça commence par prendre une serie d'images pour ensuite les combiner pour obtenir une image finale la meilleure qui soit.
Ce qui veut dire qu'entre la premiere image de la prise HDR et la derniere, il y a quelque fractions de temps qui sur des sujets rapides va avoir peu de chance de fonctionner. Donc l'essentiel c'est d'ameliorer la vitesse de prise de vue (et un double objectif peut ici ameliorer les choses). Apres la tambouille du calcul HDR ca peut se faire plusieures heures apres la prise de vue, ce sont 2 phases totalement disctinctes. Donc HDR en temps reel n'a qu'un avantage: occuper moins d'espace de stockage...

avatar J'en_crois Pas_mes yeux 23/09/2017 - 00:51

@C1rc3@0rc
Exact et ainsi par ce traitement postérieur permettre au "tirage" de corriger en douceur les pertes de matières dans les extrêmes sans pour autant transformer uniformément chaque photo en espace féerique de cauchemars.

avatar LeGrosJeanLou 23/09/2017 - 10:56

@C1rc3@0rc

Avec un double capteur tu fais du HDR dans l'instant comme tu dis si bien...

avatar sachouba 23/09/2017 - 11:26

@C1rc3@0rc :
"Une prise d'image c'est dans l'instant, le HDR, ça commence par prendre une serie d'images pour ensuite les combiner pour obtenir une image finale la meilleure qui soit."

C'est faux bien sûr. La HDR peut aussi être réalisé en temps réel et sans multiplier les photos, avec certains capteurs. C'est le cas des capteurs photo des smartphones Samsung haut de gamme, qui le font depuis des années. Impossible d'avoir une mauvaise superposition HDR, quand 1 seule photo est prise.

avatar C1rc3@0rc 23/09/2017 - 12:58

@sachouba

Alors il faut que tu expliques par quelle magie ce prodige est possible.

Jusqu'a demontration du contraire, la HDR, s'effectue apres la prise de vue, puisqu'il faut disposer d'une serie de clichés de la scene, donc a posteriori. Pour que le traitement se fasse en temps reel, ça veut dire en meme temps de la prise de vue, donc comment analyser un cliché avant qu'il existe?

avatar sachouba 23/09/2017 - 14:52

@C1rc3@0rc :
Il suffit de lire ce qu'écrit Samsung au sujet de la HDR en temps réel :
"As a result, over the course of several months, the team developed a single-shot method that captures all details and uses different exposure levels for different parts of an image, resulting in higher color fidelity even in poor lighting conditions. This lets users know what the image will look like in HDR mode under any circumstances with just a single tap of HDR ON/OFF. What’s more, users can take photos in bust shots and videos even when there is a strong counter light or when the subject is shaded."

avatar totonix 22/09/2017 - 19:12

Cela dit je pense que le talent du photographe sera toujours plus important que l'appareil.
Donc un bon photographe fera de bonnes photos avec n'importe quel appareil décent.
Mais faire croire que les algorithmes de iPhone vous donneront le talent d'un grand maitre est une arnaque marketing pure et simple.

avatar occam 22/09/2017 - 19:45 via iGeneration pour iOS

@totonix

Illusions romantiques.

• Le talent ? Son appréciation est subjective. Par contre, le savoir-faire peut être objectivé. C'est le but vers lequel tendent les algorithmes et l'intelligence artificielle : parasiter, phagocyter, assimiler et automatiser le savoir-faire des photographes. Reste la question de la créativité.

• Bonne photographie : là encore, il y a une large part de subjectivité. Même pour les critères techniques, il y a des cycles et des modes.
Mais Apple (en premier ; les autres Huawei, Samsung, feu Nokia etc. poursuivant en meute) a déjà réussi à déplacer les jalons. La question n'est plus de savoir si une photo est "bonne" en soi, mais si l'iPhone 8 ou X (ou Z...) fait mieux que le 7, ou le SamWei ou le HuaSung ou le GooXel.

Quand les gens sont conditionnés par ce qu'ils ont dans la poche, plus besoin de critères objectifs, les critères relatifs suffisent, pour autant qu'on en fasse une spirale compétitive.

Vous évoquiez le Sony RX100.
J'adore cette série, j'en ai, et c'est l'étalon des caméras à capteur 1".
Mais je viens de passer 56 heures d'affilée à faire comparer à des gens dont ce devrait être la spécialité des documentations photographiques prises en conditions de studio avec
• RX100 Mk3
• A6000 avec objectif macro SEL30M35
• A7RII avec objectif macro Voigtländer Apo-Lanthar 65 mm f2.0
• iPhone 6S avec lentille macro (apps : Halide et 645)

Je vous laisse deviner quelle version a reçu la majorité des suffrages, et quelle version a été jugée suffisante pour être intégrée à une base de données scientifique.

Pourquoi améliorer sans cesse le matériel et les logiciels, alors qu'il suffit de modifier — d'altérer — le regard des gens ?

La photographie est devenue une niche, submergée par le flot d'images. Elle mourra de sa belle mort quand le "computational imaging" aura pris le dessus.

avatar tonton69 22/09/2017 - 19:58 via iGeneration pour iOS

@occam

Je dirais que c’est l’Alpha 7 qui a reçu tous les suffrages, mais je me doute que je me foure le doigt dans l’œil !!

avatar XiliX 22/09/2017 - 20:15 via iGeneration pour iOS

@tonton69

Alpha99 Mark II

J’en rêve pour remplacer mon A65 :p
(oui oui ça n’a rien à voir)

avatar occam 24/09/2017 - 19:45 via iGeneration pour iOS

@tonton69

"Je dirais que c’est l’Alpha 7 qui a reçu tous les suffrages, mais je me doute que je me foure le doigt dans l’œil !!"

Hélas, tout comme moi. Je me demandais si je faisais un cauchemar hallucinogène.
Les seuls ayant voté pour l'Alpha 7 furent les deux photographes professionnels retraités.
La majorité opta pour l'A6000 comme solution optimale, et pour l'iPhone comme largement suffisant.

A l'analyse, les gens votaient pour ce qui leur était familier.
Sans s'embarrasser davantage de critères supérieurs.

avatar J'en_crois Pas_mes yeux 23/09/2017 - 00:56

@occam "• Le talent ? Son appréciation est subjective"
non : intersubjective. Mais c'est du détail ;-)
Globalement je plussoie.

avatar LeGrosJeanLou 23/09/2017 - 10:45

@occam

Je trouve ton commentaire vraiment très intéressant à lire mais je voudrais éclaircir un point avec toi.

Pourquoi améliorer sans cesse le matériel et les logiciels, alors qu'il suffit de modifier — d'altérer — le regard des gens ?

Cette phrase me pose problème, parce que j'ai l'impression qu'elle sous-entend que le phénomène est nouveau. Or, ce n'est pas le cas. On trouve une foule d'artistes dans l'Histoire de l'Art qui ont été victime du regard de leur époque.

On considère aujourd'hui que c'est parce qu'ils étaient avant-gardistes et que leur public n'était pas prêt. Mais il est de plus en plus vraisemblable que le succès post-mortem soit aussi le résultat d'un coup de bol, exactement comme les succès contemporains.

Ce que j'essaye de dire c'est qu'il a toujours fallu s'opposer au regard d'une époque pour faire avancer les choses. C'est le seul moyen d'évoluer, volontairement ou non, consciemment ou non.

La photographie a tué la peinture réaliste parce qu'elle faisait mieux en un clic que le meilleur technicien, et les peintres se sont mis à peindre autre chose, à raconter des histoires différentes avec des moyens différents.

La photographie vit sans doute aujourd'hui sa grande remise en question.

avatar J'en_crois Pas_mes yeux 23/09/2017 - 13:14

@LeGrosJeanLou
"La photographie a tué la peinture réaliste parce qu'elle faisait mieux en un clic"
Non la photographie n'a jamais fait mieux que la peinture quelle naïveté.
Le peintre comme le vrai photographe interprète le réel
et dans ce domaine le peintre est largement supérieur au photographe.
C'est l'apparente facilité de la photo qui a tué la peinture
comme aujourd'hui les automatismes incompris des appareils photos
font que l'acte photographique n'est plus un travail de reconstruction subjectif du réel,
mais un acte que l'appareil photographique réalise sans intervention à l'insu ! du preneur de photo.
L'aspect créatif, interprétatif du réel de la peinture amoindri par la photographie disparait totalement dans cette pratique moderne de la photographie.

Bien sur certains prétendront qu'une oeuvre d'art peut-être l'ouvre d'une queue d'âne trempée dans un pot de peinture...

avatar XiliX 23/09/2017 - 17:29 via iGeneration pour iOS

@J'en_crois Pas_mes yeux

"Non la photographie n'a jamais fait mieux que la peinture quelle naïveté."

Il a parlé de la peinture « réaliste »... il n’a pas tort

Pages