Chiffrement : le FBI bute sur 6 900 appareils, Bruxelles veut aider les forces de l'ordre

Stéphane Moussie | | 10:46 |  40

Le FBI n’a pas pu extraire des données de plus de la moitié des appareils qu’il a tenté de faire parler cette année, a déclaré son nouveau patron, Christopher Wray. Cela représente plus de 6 900 terminaux.

Christopher Wray

« Pour le dire avec modération, c’est un problème énorme, vraiment énorme, a commenté Christopher Wray lors d’une conférence. Cela affecte tous les types d’enquêtes — stupéfiants, trafic d’êtres humains, antiterrorisme, contre-espionnage, gangs, crime organisé, exploitation des enfants. »

Son prédécesseur, James Comey, avait tenté d’obtenir d’Apple une version d’iOS moins sécurisée pour déverrouiller l’iPhone 5c d’un des terroristes de San Bernardino. Une demande qui avait entraîné une bataille publique entre Apple et le FBI sur la sécurité de l’iPhone, et qui s’était finalement soldée par l’achat par le FBI d’un outil pour accéder aux données.

Christopher Wray ne semble pas vouloir s’opposer frontalement à Apple de nouveau : « Je le comprends, il y a un équilibre qui doit être trouvé entre le chiffrement et l’obtention d’outils dont nous avons besoin pour assurer la sécurité des gens. »

Dans le même temps, la Commission européenne a annoncé un plan pour aider les forces de l’ordre à faire face aux problématiques de chiffrement dans leurs enquêtes. Plusieurs mesures sont prévues :

  • soutenir les capacités de décryptage d’Europol ;
  • établir un réseau de centres d’expertise sur le chiffrement ;
  • créer une boite à outils d’instruments légaux et techniques ;
  • former les forces de l’ordre sur le chiffrement, avec 500 000 € provenant du fonds européen pour la sécurité intérieure ;
  • établir un observatoire des développements légaux et techniques ;
  • structurer le dialogue avec les industriels et les organisations de la société civile.

La Commission européenne souligne que ce plan est pensé pour ne pas « affaiblir les possibilités de cryptage à un niveau plus général et [ne pas] porter atteinte à un nombre élevé voire inconsidéré de personnes. »


Les derniers dossiers sur iGeneration

Ailleurs sur le Web


40 Commentaires Signaler un abus dans les commentaires

avatar Malvik2 24/10/2017 - 11:15 via iGeneration pour iOS (edité)

bon qu’apple se fasse passer pour un cavalier blanc contre le FBI au nom de la liberté, de la vie privé etc ok je veux bien...mais en même temps, se coucher devant la Chine en coupant ibooks, les films de « propagande », les vpn etc...pour que ce gentil gouvernement couve bien ses petiots...

la position de gros comme Apple sera crédible lorsqu’il n’y aura pas deux poids deux mesures selon les pays.

pour le reste, il me semble que lorsque la police doit faire une perquisition, elle ne demande pas les clés non ? pour les smartphones cela doit être la même chose, en cas de besoin ils doivent avoir accès.

avatar Giloup92 24/10/2017 - 11:26 via iGeneration pour iOS

@Malvik2
Ta dernière phrase est contradictoire. Pour reprendre ton image, concernant les smartphones, les autorités peuvent bien essayer de casser la porte mais personne ne leur donnera les clés.

avatar reborn 24/10/2017 - 12:02 via iGeneration pour iOS

@Malvik2

Apple n'est pas dans l'illegalité au US en tenant tete au FBI qui n'est pas le DoJ..

avatar C1rc3@0rc 25/10/2017 - 04:55

@reborn

Bien vu.
Aux USA et en Europe Apple s'oppose a des exigences illegales des administrations. En Chine, Apple se pli a la loi.
C'est pour cela que les administrations, au mepris de la Justice, de la democratie et du droit font des saillies regulierement pour preparer les peuples a la perte de leurs droits democratiques. Un coup le FBI, un coup un ministre anglais, un coup un ministre francais nostalgique de la Stasi est-allemande, un coup une commission europeenne de meche avec le nouveau patron du FBI- alliance contre-nature s'il en est!!!
La democratie et les constitutions, ils les auront, et finiront par marcher triomphalement avec leurs bottes impeccablement cirées sur les magistrats et la Justice, bientot inféodés aux diktat administratifs!

«Christopher Wray ne semble pas vouloir s’opposer frontalement à Apple de nouveau»
Logique, s'opposer a Apple sur le sujet voudrait dire aller devant le conseil constitutionnel qui declarerait irremdiablement anticonstitutionnel ce genre d'initiave et mettrait un arret definitif au processus voulu.

«Son prédécesseur, James Comey, avait tenté d’obtenir d’Apple une version d’iOS moins sécurisée pour déverrouiller l’iPhone 5c d’un des terroristes de San Bernardino. Une demande qui avait entraîné une bataille publique entre Apple et le FBI sur la sécurité de l’iPhone, et qui s’était finalement soldée par l’achat par le FBI d’un outil pour accéder aux données.»
Dans les faits, Comey avait reculé face a la menace de se retrouver face a la cours supreme et de faire condamner son action definitivement avec le rappel public que la justice, sous le controle d'un juge a tous les moyens necessaires d'action pour ce genre de cas. Le fond de l'affaire etant pour Comey d'obtnir des droits administratifs de contourner la procedure legale sous controle d'un juge. L'autre rappel aurait ete que le Patriot Act donnait tous les moyens a l’administration a la condition de qualifier l'affaire de terrorisme...

avatar misterfrank 24/10/2017 - 11:23 via iGeneration pour iOS

Quand on protège d’abord l’individu au profit de la communauté...

avatar Giloup92 24/10/2017 - 11:27 via iGeneration pour iOS

@misterfrank
Tu veux dire « aux dépends » ?

avatar r e m y 24/10/2017 - 11:39 via iGeneration pour iOS

@Giloup92

Aux dépens.... plutôt, non?

avatar Abd Salam 24/10/2017 - 11:40 via iGeneration pour iOS

@misterfrank

C’est plutôt que les autorités cessent de vouloir tout miser sur les téléphones et ordi des suspects ! dans le cadre d’une information judiciaire.

Certes, c’est tentant car nous avons tendance à mettre toute notre vie dans nos «smartphones» mais quand même !

Le travail des O.P.J. ne devrait pas se résumer à consulter les documents privés sur nos appareils !

avatar r e m y 24/10/2017 - 11:47 via iGeneration pour iOS

@Abd Salam

Je doute que ceux auxquels fait référence le patron du FBI stockent sur leur smartphone autant de chose que toi ou moi.

(Pour memoire, il parle de suspects de "...traffic de stupéfiants, trafic d’êtres humains, antiterrorisme, contre-espionnage, gangs, crime organisé, exploitation des enfants. »)

avatar Abd Salam 24/10/2017 - 11:55 via iGeneration pour iOS

@r e m y

Ce sont des humains comme les autres...

Il est juste probable qu’ils soient simplement pas assez cons pour stocker sur leur «smartphones» des informations sensibles (comme on dit).

Les informations que l’on peut retrouver dans le cadre d’une enquête sur leurs appareils sont principalement des informations que les policiers obtiennent habituellement par filature et écoutes téléphoniques.

avatar Bigdidou 24/10/2017 - 12:14 via iGeneration pour iOS

@Abd Salam

« Les informations que l’on peut retrouver dans le cadre d’une enquête sur leurs appareils sont principalement des informations que les policiers obtiennent habituellement par filature et écoutes téléphoniques. »
Sans compter les perquisitions, les enquêtes de proximité, la carte et le compte bancaire, les factures, la géolocalisation via les antennes relais, etc, etc, etc...
J’ai aussi du mal à imaginer le genre de preuves ou d’explications qu’on peut obtenir en farfouillant un téléphone et qu’on ne peut pas obtenir facilement par ailleurs.
C’est vraiment un débat cache misère à la con.

avatar Abd Salam 24/10/2017 - 14:05 via iGeneration pour iOS

@Bigdidou

Accéder aux téléphones permet des «missions de Surveillance Générales», et ça permettrait à un seul policier de résoudre à lui tout seul -ou presque- une enquête ! imagine l’économie d’énergie et de fonctionnaires : inutile de solliciter un juge, pas besoin d’équipe pour la commission rogatoire, pas besoin d’équipes pour les filatures, et en plus on prend les photos des éventuels suspects directement dans l’album ! même pas besoin que les policiers soient équipés ! pas de perte de temps en interrogatoires ! le rêve.

avatar Bigdidou 24/10/2017 - 22:51 via iGeneration pour iOS (edité)

@Abd Salam

« inutile de solliciter un juge »

Et oui, le rêve, c’est sûr.
Quels emmerdeurs, ceux-là…
On serait tellement mieux avec une police sans contrôle.

Bon, de toute façon, on n’a même plus besoin de police, puisque maintenant, on est passé au lynchage débridé sur internet.

avatar C1rc3@0rc 25/10/2017 - 05:11

@Abd Salam

«même pas besoin que les policiers soient équipés ! pas de perte de temps en interrogatoires ! le rêve.»
Pourquoi s'embeter avec une police: une bonne milice theocratique suffit, on prend le suspect-coupable-de-fait, et on l'execute, genre au bucher ou balancer d'une tour de 20 etages: s'il est innocent y a bien un ange qui viendra le sauver demontrant son innocence, Dieu est juste et ne laisse pas l'erreur humaine aboutir a une injustice!!! Et si dieu c'est l'administration c'est que l'administration ne peut pas se tromper.
C'est pathétique mais tellement "tendance" chez les dirigeants administratifs actuels...

Tu as raison, l'objectif est d'aboutir a une procédure d’enquête et de condamnation et d'application de la peine purement sous le pouvoir administratif sans "interférences" d'un juge qui garanti le respect du droit constitutionnel.
On est dans une situation ou l'administration agit de maniere de plus en plus bete, mais surtout de plus en plus autoritaire et arbitraire. Le fond du sujet c'est la fin de la separation des pouvoir, de l'independance de la justice et de la substitution du droit constitutionnel pour le remplacer par les edits et circulaires administratives.
On voit cela ici, ou dans le principe de gouvernance par ordonnances et contournement des voies démocratiques.
Et des 2 cotés de l’atlantique: Trump se fait retoquer par des juges, le gouvernement français utilise des ordonnances et le 49.3 a tours de bras.

C'est dangereux, irresponsable, anti-democratique et cela fait l'argumentaire des terroristes qui peuvent ainsi légitimer leur vision théocratique imposée d'une société totalitaire.

avatar adixya 24/10/2017 - 11:26 (edité)

Non mais Apple doit se plier aux lois locales des pays lol
C’est ça ou ne rien vendre en chine.
Et évidemment qu’ils ne vont pas se couper du marché chinois...

avatar adixya 24/10/2017 - 11:29

Non mais Apple doit se plier aux lois locales des pays lol
C’est ça ou ne rien vendre en chine.
Et évidemment qu’ils ne vont pas se couper du marché chinois...

avatar MarcMame 24/10/2017 - 13:54 via iGeneration pour iOS

@adixya

Le problème n'est pas tant de vendre aux chinois ou pas mais surtout de ne pas arrêter de faire assembler là bas.
Sans Foxconn et la main d'œuvre chinoise, Apple serait sans doute bien dans l'embarras.
Il est d'ailleurs étonnant de constater que c'est un des rares prestataires qu'ils n'ont pas cherché à diversifier.
Il y a sûrement une très bonne raison à cela.

avatar Rigat0n 24/10/2017 - 15:10 via iGeneration pour iOS

@MarcMame

Un peu cliché ton truc. Foxconn est Taïwanais, effectivement implanté majoritairement à Shenzen mais aussi dans d'autres pays. Et il existe un paquet de main d'œuvre pas chère et très utilisée par d'autres en Indonésie, au Vietnam, en Inde... je dis pas que ça ferait pas mal à Apple de devoir se sortir totalement de Chine (sûrement que si) mais je trouve le raccourci "Chine = Foxconn = Usines chinoises" un peu rapide.

avatar MarcMame 24/10/2017 - 17:07 via iGeneration pour iOS (edité)

@Rigat0n

C'est toi qui l'interprète comme un cliché.
La problématique reste la même.

avatar Rigat0n 25/10/2017 - 07:15 via iGeneration pour iOS

@MarcMame :

Non la problématique n'est pas la même.
Foxconn est Taïwanais, ils ne sont pas "soumis" à la bonne volonté du gouvernement chinois qui ne peut pas leur imposer d'abandonner un client. Si Apple venait à avoir un gros problème avec la Chine, Foxconn ne perdrait pas Apple comme client automatiquement, et pourrait potentiellement s'adapter (moyennement, il est vrai, un investissement conséquent). Quand le gouvernement brésilien a imposé un protectionnisme sévère, Foxconn a renforcé ses usines au Brésil pour Apple. Au delà de ça, personne en Chine n'a intérêt à ce que les usines Foxconn tournent au ralenti.
Je suis donc pas d'accord avec toi là dessus.
Mais bon on va pas en faire tout un fromage !

avatar MarcMame 25/10/2017 - 12:32 via iGeneration pour iOS

@Rigat0n

Je ne dis rien d'autre que cela poserait de gros pb logistiques et financiers.
Le reste n'est que pure interprétation de ta part.

avatar C1rc3@0rc 25/10/2017 - 05:16

@adixya
Pour rappel, toute personne physique ou morale est censée respecter les lois locales ou elle reside, travaille.
Apple respecte la loi en Chine, Apple respecte la loi aux USA, Apple respecte la loi en Europe.
Le fait est que l'administration ne respecte pas la loi en voulant obtenir illégalement des données privées ou exposer a l’insécurité des citoyens.

avatar misterfrank 24/10/2017 - 11:29 via iGeneration pour iOS

Lorsque l’on fait passer la protection de l’individu avant celle de la communauté

avatar Abd Salam 24/10/2017 - 11:50 via iGeneration pour iOS

@misterfrank

Accéder aux téléphones des mis en cause ne sert strictement à rien dans plus de la moitié des enquêtes...

Vouloir consulter les informations privées sur les «smartphones» est juste d’abord et avant tout une procédure de routine... On regarde d’abord ET ensuite on voit si ça valait la peine en fait.

Il faut bien comprendre que les autorités veulent accéder à nos appareils dans l’idée d’automatiser les contrôles tout comme il y a des radars sur le bord des routes -automatisation !-.

Ça coûte tellement moins cher d’avoir des enquêteurs à ne pas former à faire autre chose que lecteur de vie privées !

Aucune technique d’investigation, aucune formation aux technologies nouvelles en général et au chiffrement en particulier !

Même pas besoin d’avoir un service de police technique dédié aux déchiffrement ! que d’économies !

avatar Bigdidou 24/10/2017 - 12:05 via iGeneration pour iOS

@misterfrank

« passer la protection de l’individu avant celle de la communauté »
Protéger l’individu au détriment de communauté ?
Je fois avouer que je ne comprends pas bien le concept et comment c’est possible.

avatar asseb 24/10/2017 - 11:38

Je ne comprends pas le débat. Si Apple rendait son système accessible au FBI, les terroristes et autres utiliseraient une autre app cryptée genre Telegram.
Donc si Apple, Google et autres laissaient une porte au FBI, non seulement elle ne servirait à rien mais il ne faudrait pas bien longtemps pour que n'importe quel pirate y ait accès, et on verra pulluler les demandes de rançons contre infos bancaires, photos compromettantes....
D'autre part, quand deux personnes discutent entre elles de vive voix, le FBI n'y a pas accès non plus !

Donc oui, Apple a raison de s'opposer au FBI

avatar stemou75 24/10/2017 - 12:22 via iGeneration pour iOS

L'étape suivante ce sera quoi ? Que la police puisse avoir librement accès aux Amazon Echo, Google Home ou Apple HomePod afin de pouvoir écouter les éventuels potentiels criminels dans la population ?

On se focalise sur les coupables en oubliant que dans les enquêtes, la police va aussi avoir à faire à des innocents.

La technologie n'est pas une excuse. La police n'écoute pas les gens quand ils se parlent de vive voix. Elle n'a pas à avoir accès direct généralisée et à priori aux moyens de communication.

avatar xDave 24/10/2017 - 16:27 via iGeneration pour iOS

@stemou75

Ben non. Ils rêvent d'outils à la Minority Report.
Plus besoin de se faire chier. Du préventif c'est quand même mieux, non?

avatar TyrellWellick 24/10/2017 - 12:47 via iGeneration pour iOS

Le smartphone appartient à la sphère privée.
En donner les clefs serait une violation de la vie privé.
On part sur des dérives dangereuses de la part des États.

avatar Ze_misanthrope 24/10/2017 - 13:48 (edité)

Tu fais la vierge effarouchée quand ils ont accès à tes poubelles pour trouver tes vieilles capotes, ton dossier médical l'utilisation de ta carte de banque, et tu hurles au scandale pour tes photos de vacances?

Sérieux?

avatar J'en_crois Pas_mes yeux 24/10/2017 - 15:37

@Ze_misanthrope
Interessant ton point de vue (même si à mon point de vue il est excessif)
Tu penses vraiment qu'il faudrait interdire aux policiers de faire les poubelles ?
En ce qui me concerne, aucun problème pour mes vieilles capotes et mes cotons tiges.
Par contre mon dossier médical : pas touche !
Il n'ira pas à la poubelle sans une destruction préalable
Et sa consultation ne doit pas être en libre service sur mon Iphone

avatar Ze_misanthrope 24/10/2017 - 20:55

Bien pourtant c'est le cas.
Ils ont accès à ton compte en banque et ton dossier médical, alors on ferme les yeux et on s'emballe pour nous téléphones où on regarde le soucis à la source ?

avatar J'en_crois Pas_mes yeux 24/10/2017 - 21:29

@Ze_misanthrope
Amusant, Il y a des intervenants que tu insultes en traitant de pucelle effarouchée...
Je te verrai plus dans la peau, pour rester à ton niveau (c'est à dire bien au dessous de la ceinture) d'un puceau ej.cul.teur un peu trop précoce pour satisfaire ladite pauvre Pucelle.

Mais pour revenir au dessus de la ceinture
"Ils ont accès à ..." "ils?"
De toute manière ce n'est pas un bon argument que de prétendre que parce "qu'ils" auraient accès à des données "qu'ils" ne devraient pas posséder, nous devrions abandonner ce qu'il nous reste d'intimité. Aucune logique ! Je retourne ton argument en soulignant que cela impliquerait au contraire l'urgence de résister.

avatar Ze_misanthrope 24/10/2017 - 21:45

C'est marrant comme tu transformes :-)
Je n'ai jamais dit qu'il ne fallait pas résister, tu inventes cela juste pour me traiter d'éjaculateur précoce ? Sérieux tas pas mieux comme argument que de m'inventer des intentions ???

avatar J'en_crois Pas_mes yeux 24/10/2017 - 22:55

@Ze_misanthrope
A lire ta dernière réaction, j'ai bien l'impression que j'ai fait fausse route en interprétant mal ton message et te dois donc des excuses.
Bonne soirée

avatar iPop 24/10/2017 - 12:47 via iGeneration pour iOS

6900 personne arrêtées tout même.

avatar marcpafr 24/10/2017 - 13:16

Peut être que certains changeront d'avis lorsque le terrorisme les touchera..
C'est comme les guerres, tant que c'est loin ca ne pose de problème à personne.

Comme toujours il faut trouver un juste équilibre..

Ne vous leurrez pas, la demande du FBI est uniquement pour faire pression et ce trouver dans le cadre d'une loi. Ils peuvent avoir accès à n'importe quel système quelque soit le prix à payer.

avatar r e m y 24/10/2017 - 13:35 via iGeneration pour iOS (edité)

@marcpafr

Mais c'est n'importe quoi!
Ils peuvent faire voter toutes les lois possibles, c'est pas parce que tu interdis le cryptage ou que tu obtiens la clé de tous les smartphones que les véritables criminels ou terroristes se sentiront obligés de respecter la loi!
Ils utiliseront les messageries chiffrées et se çreeront leurs propres apps chiffrées et verrouillées qu'ils installeront sur leurs smartphones.

Si une loi était aussi efficace, c'est le terrorisme qu'il faudrait interdire, pas le cryptage des données!

Donc leurs arguments c'est juste du pipeau pour avoir libre accès au contrôle de la population.

avatar Abd Salam 24/10/2017 - 13:35 via iGeneration pour iOS

@marcpafr

Changer d’avis parce qu’on pense avec le cœur pendant que la raison a disjoncté à cause d’un attentat... certes, ça arrive !

Raison de plus pour faire les lois bien en amont, avec la tête bien lucide ! créer des législations pour de bonnes raisons, rien d’autre.

S’épargner les appels à la peur ou à la haine.

avatar bbtom007 24/10/2017 - 16:41 via iGeneration pour iOS

Ils ont essayé 1234 et 0000 ?