L'A11 Bionic est puissant, mais pas autant qu'Apple l'aurait voulu

Mickaël Bazoge | | 13:00 |  66

La bonne nouvelle, c'est que l'A11 Bionic qui équipe les iPhone 8/8 Plus et X est suffisamment puissant pour rivaliser — sur le papier du moins — avec le Core i5 d'un MacBook Pro 13''. La mauvaise nouvelle, c'est que le dernier système-sur-puce n'est peut-être pas aussi performant qu'Apple l'aurait voulu, selon Ashraf Eassa, un spécialiste des semi-conducteurs.

L'A11 Bionic d'un iPhone 8. Image TechInsights. Cliquer pour agrandir

L'A11 Bionic présente la progression CPU et GPU la plus faible de ces dernières années : +25% pour le processeur, +30% pour les graphismes. Entre l'A8 et l'A9, le gain en performance avait été autrement plus significatif (+70% en CPU et 90% en GPU), et même entre l'A9 et l'A10 le saut quantitatif avait été plus sensible (+40% et +50%).

Pour appuyer son intuition, il s'appuie sur les propres chiffres d'Apple. La gravure en 10 nm de l'A11 Bionic a réduit la place qu'occupe le système-sur-puce, sans lui donner les performances attendues par Apple et TSMC, le fondeur partenaire du constructeur. En bout de course, le processeur et la carte graphique du SoC carbureraient à des fréquences moins élevées qu'espérées par la Pomme.

Selon Eassa, la finesse de gravure de la puce bionique partage les mêmes caractéristiques que l'A8, gravé en 20 nm. À savoir un gain de place, mais sans amélioration exceptionnelle au niveau de la fréquence d'horloge (par rapport à l'A7, l'A8 affichait « seulement » +25% en CPU et +50% en GPU).

Cela n'empêche pas l'A11 Bionic de se montrer particulièrement performant bien sûr, même si Apple aurait sans doute souhaité présenter des gains plus élevés encore. L'hypothétique (bien qu'attendu) A12 devrait lui être gravé en 7 nm, ce qui devrait pour le coup représenter un saut significatif des performances, estime Ashraf Eassa. Il devrait être du même ordre que le passage entre les gravures en 20 nm et 16 nm, c'est à dire entre l'A8 et l'A9.

Selon la documentation de TSMC concernant la gravure en 7 nm, le gain de vitesse s'établira entre 35 et 40%, avec en bonus une réduction de 65% en termes de consommation d'énergie. L'A12 devrait donc bénéficier d'une amélioration certaine de ses performances graphiques et de calcul par rapport à son prédécesseur. De quoi propulser des écrans ProMotion sur les futurs iPhone ? Voilà qui serait utile si d'aventure Apple voulait lancer un Pencil pour son smartphone.

Catégorie : 
Tags : 

Les derniers dossiers sur iGeneration

Ailleurs sur le Web


66 Commentaires Signaler un abus dans les commentaires

avatar lecureuil 19/10/2017 - 13:10 via iGeneration pour iOS

C’est pas grave ! Comme ça Schiller pourra faire son cinéma comme quoi l’A12 Super Bionic sera le processeur le plus puissant jamais créé par Apple l’an prochain

avatar MarcMame 19/10/2017 - 13:16 via iGeneration pour iOS

@lecureuil

Heuuu c'est le cas chaque année...

avatar iPop 19/10/2017 - 16:02 via iGeneration pour iOS

@lecureuil

Après avoir bossé comme des malades, ce serait ballot que soit l'inverse.

avatar lucpat 19/10/2017 - 13:18 via iGeneration pour iOS

De toute façon, chaque année, lors de la présentation, c’est le plus puissant jamais créé par Apple.

avatar JadEstuaire 19/10/2017 - 17:24

C'est l'histoire de Coluche avec la lessive qui lave plus blanc que blanc :)

avatar C1rc3@0rc 20/10/2017 - 14:09

@lucpat

Le fait est que l'A11 est un peu plus puissant que l'A10.

Lors de sa sortie j'avais relevé que la progression de puissance etait la plus faible depuis des années, ce que j'avais anticipé depuis un moment.

Logique, la finesse de gravure ne permet plus des gains conséquents, ni en consommation, ni en puissance et cela depuis le passage sous 32 nm.

La raison est simple, plus on grave fin, moins on enlève de matériau... De 32 a 22 on a gagné 10nm. De 14 a 10 on gagne 4nm.

De plus, sous les 18 nm, il faut gérer tous les effets bizarres et complexes de la physique dont les joyeusetés quantiques, qui ont un cout energetique.

Le plus difficile a comprendre c'est qu'il n'y a pas de relation directe entre la finesse de gravure et la puissance de calcul...

la puissance de calcul depend:
- du nombre d’opérations effectuées par cycle (=> archiecture),
- du nombre de cycles par unité de temps (=> frequence de l'horloge).

Meme l'efficacité énergétique (puissance de calcul par watt consommé) n'est pas dépendante de la finesse de gravure.

Nvidia l'a démontré avec la précédentes génération de GPU, ou en restant a 28nm, ils ont augmenté la puissance de calcul tout en améliorant l'efficacité énergétique.

En terme de consommation electrique, depuis le passage sous 22nm, les gains "mecaniques" se font sur des optimisation d'agencement comme le FinFET, donc indépendant de la gravure.

Donc je le repete, la finesse de gravure sous les 18nm n'a d'interet principal que pour les fondeurs qui gagnent de la marge beneficiaire sur la masse, parce que 4nm de moins, sur les millions de puces, ça en fait du silicium d'economisé et des wafers onereux a payer en moins, pour un tarif par puce qui ne baisse pas, voire qui augmente...

L'A11, tourne a 2.0/2.5ghz, equivalent aux precedents Ax, pas plus d'IPC donc, mais fait fort avec le coprocesseur d'AI: c'est une vraie evolution.

avatar XiliX 20/10/2017 - 17:36 via iGeneration pour iOS

@C1rc3@0rc

"Donc je le repete, la finesse de gravure sous les 18nm n'a d'interet principal que pour les fondeurs qui gagnent de la marge beneficiaire sur la masse, parce que 4nm de moins, sur les millions de puces, ça en fait du silicium d'economisé et des wafers onereux a payer en moins, pour un tarif par puce qui ne baisse pas, voire qui augmente..."

Pas seulement la masse quand même. Le processeur gagne aussi avec une dissipation thermique plus faible avec une gravure plus fine

avatar C1rc3@0rc 21/10/2017 - 01:32

«Pas seulement la masse quand même. Le processeur gagne aussi avec une dissipation thermique plus faible avec une gravure plus fine»

Si on exclut les optimisations d’agencement comme le FinFET, tu considères que le gain de 4 nm depuis 14 nm permet de diminuer de combien sur la production (ou d’améliorer la dissipation) thermique, et par quel mécanisme?

De mon point de vue, la réduction de la production thermique a ces niveaux est anecdotique et en plus perjorée par le fait qu'il faut compenser les erreurs dues aux fuites d'electrons et autres effets tunnels.

Le gain de la finesse c’était jusqu’à 32 nm de permettre de mettre plus de transistors sur la même surface.
Mais la on compte les atomes, meme plus les nanometres, donc on peut rapprocher un tout petit peu les transistors mais on va pas doubler le nombre sur la meme surface. Ok on peut aussi agencer en 3D et non plus en 2D, mais ça n'a rien a voir avec la finesse de gravure...

L'autre moyen de réduire la production thermique c'est de réduire la tension du courant et la aussi aux echelles ou l'on est depuis de 22nm, je ne vois pas de gain a ce niveau qui permet de baisser le courant...

Dernier élément pour cette fois ameliorer la dissipation thermique, utiliser un matériau qui est plus conducteur... je vais passer sur la structure atomique, mais jusqu'a preuve du contraire, les matériaux composants un processeur n'ont pas changé et ce n'a rien a voir en plus avec la finesse de gravure.
Donc expliques moi d'ou peut venir le gain de production ou dissipation thermique grace a la finesse de gravure.

Ça va peut être gonfler ceux qui n'arrivent pas a lire plus de 140 caracteres a contenu émotionnel pur, mais il y a des lois de la physique et des realités qui face aux discours lénifiant du marketing demandent des faits chiffrés et détaillés.

avatar jimmy92250 21/10/2017 - 08:42 via iGeneration pour iOS

@C1rc3@0rc

Bonjour,
D’après vos postes et échanges très intéressant sur les processeurs, je ne comprend pas pourquoi les médias affirment tous que dés gravures à 7 ou 5 nanomètre vont consommer moins et être beaucoup plus performant?.. 😶

avatar fte 22/10/2017 - 12:48 via iGeneration pour iOS (edité)

@jimmy92250

Plus un transistor - le composant principal d’un microprocesseur - est petit et fin, moins il faut mobiliser d’électrons pour changer son état (fonctionnement en commutation, ouvert ou fermé), et qui dit moins d’électrons mobilisés dit moins de courant (ampères), donc moins de consommation électrique (watts), ainsi qu’une commutation plus rapide.

C’est grandement simplifié bien entendu. J’occulte complètement la question des courants de fuite par exemple, ou de la résistivité des semi-conducteurs. Mais l’idée générale est là.

avatar jimmy92250 19/10/2017 - 13:20 via iGeneration pour iOS (edité)

Ha ouai quand même !
Bon, l’iPhone x suffira à exploiter toutes les technologies software sans problème, j’attendrai l’A13 en 5 nm 🤣
Le numéro 13 c’est mieux que 12 LOL

avatar jb18v 19/10/2017 - 13:34 via iGeneration pour iOS

@jimmy92250

Le nº13 sera peut-être évité pour arriver à 14 directement 😄

avatar C1rc3@0rc 20/10/2017 - 13:51

High sierra c'est 10.13...
Et au rythme ou ça va, entre faille, bug, lenteurs,..., la premiere version potable d'iOS 11 sera probablement iOS 11.13.

C'est Microsoft qui aime pas les 9 et qui passe de Windows 8 a Windows 10 puis n'ayant plus de doigts pour compter, commence a nommer les mise a jour de Windows 10 avec des petits noms poetiques. ;)

Pour la politique de nommage d'Apple,... c'est compliqué. Y a eu les felins, puis les montagnes, viendra peut etre ensuite les volcans, c'est pas ce qui manque. Quand a la numérotation, MacOS X, donc le chiffre romain X pour 10, semble resté coincé, car logiquement apres MacOS X.9 on aurait du avoir MacOS XI, ou Mac OS 11.0 ... ben non. Ok ils ont plus d'equipe Mac depuis 2012, mais quand meme si pour iOS ils ont trouvé comment compter sans les doigts (mais peut etre qu'ils comptent les orteils... horreur, iOS s'arretera a 20 alors) pourquoi pas sur Mac?

Intel de son coté s'est embourbé dans les chemins marécageux de ses Atom, et la nous fait les "lake"pour ses Core i, prochaine etape, les oceans ou les mers, y a pas besoin de beaucoup, on arrive a la fin du x86 - aller pour être méchant la dernière architecture x86 sera Aral Sea ou Dead Sea -

Et puis il y a les poetes du monde Unix, avec la aussi l'usage des chiffres romains, ceux qui comptent tres lentement (OpenBSD en 21 ans il en sont a 6.2, NetBSD 24 ans 7 version, Minix toujours en version 3), les distributions Linux(4.13.8) plus creatives comme Ubuntu et ses noms a coucher dehors (mais avec des versions LTS qu'envient les pro sur Mac...) mais qui compte vite (17 en 12 ans)

Bref, chacun son trip ans la politique de nommage en informatique. Reste une realité, la stabilité et l'optimisation. Parce que le fait de donner un numero de version majeure a un soft ou un materiel ne suffit pas a en faire une vraie version majeure stable... Apple a la fâcheuse tendance a sortir la version finale qu'avec la révision 6 maintenant, genre MacOS 10.12.6...

avatar asproduct 19/10/2017 - 13:31 via iGeneration pour iOS

On s’en ballec...

avatar LeGrosJeanLou 19/10/2017 - 13:39

@MacGé

Mais malheureux... Vous êtes tombés sur la tête ! Ce pauvre C1rc3@0rc va pas s'en remettre si vous lui expliquez que la finesse de gravure a un impact sur les performances !

avatar lecureuil 19/10/2017 - 14:07 via iGeneration pour iOS

@LeGrosJeanLou

Je pense que c’est à cause de C1rc3@0rc qu’Apple doit courir après la puissance.
Il faut toujours plus de patate pour afficher toujours plus de pixels... lui qui pond toujours des romans de 50 pages chaque fois qu’il écrit ! Apple veut nous éviter de scroller pendant des heures 😂

avatar TrollMan06 19/10/2017 - 14:46 via iGeneration pour iOS

@lecureuil :
Qu'est ce qu'il est chiant celui la olalala des que je vois un commentaire à oui je zap direct. :-)

avatar macam 19/10/2017 - 17:22

@trollman :
Idem, je passe direct en page 2 du forum.

avatar malcolmZ07 19/10/2017 - 19:06 via iGeneration pour iOS

@macam

Je scroll aussi ses pavés inutiles

avatar lecureuil 19/10/2017 - 18:36 via iGeneration pour iOS

@TrollMan06

Pareil quand je vois ses messages je scrolle 🙄

avatar fousfous 19/10/2017 - 13:39 via iGeneration pour iOS

On va espérer que le prochain iPad soit présenté avec un A12X alors!

avatar bbtom007 19/10/2017 - 14:19 via iGeneration pour iOS

A13 aka power rangers
A14 aka yoda (optimisation sur la réalité réelle que tu vois pas et le langage naturel façon maître jedi)

avatar Malum 19/10/2017 - 14:22

Il serait temps que ceux qui écrivent les articles fassent un peu de mathématiques élémentaires et prennent du recul.
Tout d’abord un gain de 25 % et de 30 % est en soi déjà très important.
Ensuite plus on avance plus le même pourcentage donne une valeur absolue plus importante. Ainsi 25 % de 100 donne 25. On est donc ensuite à 125. 25 % de 125 cela donne 31,25. Et 25 % de 156,25 cela donne 39,06. On est déjà quasi au double de la première augmentation. Et ainsi de suite.
Troisième remarque chaque année la puissance est déjà colossale, il va bien arriver un moment où on ne saura plus quoi faire de cette puissance encore plus dans un usage privé et hors métiers qui ont besoin de masses de calculs. Et on arrivera aussi à la limite de toutes technologies.

Écrire que ces 25 et 30 % aujourd’hui est finalement médiocre est d’une bêtise crasse. C’est la démonstration pertinente de l’incapacité absolue à comparer justement d’avoir des repères qui dépassent tant la journée dans le temps que les notions de puissance dans son aspect concret.

Bonne mère, qu’elle tristesse que tous ces articles limités dans la réflexion et guidés en fait par une volonté consciente ou inconsciente à trouver un biais où puisse transparaître un aspect négatif.

avatar simnico971 19/10/2017 - 14:34 via iGeneration pour iOS (edité)

@Malum

"On ne saura plus quoi faire de cette puissance"

Oooh si, avec les toutes les possibilités ouvertes par l'intelligence artificielle et le machine learning, t'inquiète pas, on trouvera bien de quoi faire. Et puis le reste du temps, ça permettra au processeur de fonctionner à une charge (en %) moindre, et améliorera l'autonomie de nos super-ordinateurs de poche 👌

avatar C1rc3@0rc 20/10/2017 - 14:28

@simnico971

Moais deja sans aller chercher l'IA ou le big data, rien que faire fonctionner un iOS x+3 ça demande un processeur 25% + 70% + 40%, soit 135% plus rapide... ;)

Plus sérieusement, les applications existantes ne sont pas capables de tirer 100% des capacités d'un A6, les softs sont pas du tout optimisés, donc au final on a déjà des processeurs dans les iPhones surdimensionnés pour le besoin usuel.

L'idee des coprocesseurs, truc des annees 80, est pertinente, car le problemes c'est pas la puissance, on est sur un iDevice pas un PC polyvalent, qui pose probleme, c'est la consommation. Un coprocesseur consomme mons qu'un processeur generaliste, et ca tombe bien l'architecture ARM est tres efficace avec les coprocesseurs...

Maintenant on peut aussi se poser la question de pourquoi l'A11 ne gagne que 25% en puissance CPU. La reponse la plus evidente, c'est qu'il n'y a pas besoin de plus. L'autre c'est que pour gagner plus il faut travailler sur l'architecture en profondeur, ce qui prend du temps et demande de l'ingeniosité. Ce sera pour l'A12... Apple ce coup ci s'est focalisé ur les coprocesseurs, c'est deja bien, et on voit que c'est ce que font les concurrents (Qualcomm, Samsun, Google)...

Apres, sur PC on reve d'avoir des gains de 25% d'une generation a l'autre. Depuis 10 ans on a un gain sur x86 qui va de -5% a +5% en fonction des traitements... bon sur 20 generations on peut esperer un gain de 100%...

avatar alfatech 19/10/2017 - 14:50 via iGeneration pour iOS

@Malum

"Il serait temps que ceux qui écrivent les articles fassent un peu de mathématiques élémentaires et prennent du recul.
Tout d’abord un gain de 25 % et de 30 % est en soi déjà très important.
Ensuite plus on avance plus le même pourcentage donne une valeur absolue plus importante. Ainsi 25 % de 100 donne 25. On est donc ensuite à 125. 25 % de 125 cela donne 31,25. Et 25 % de 156,25 cela donne 39,06. On est déjà quasi au double de la première augmentation. Et ainsi de suite.
Troisième remarque chaque année la puissance est déjà colossale, il va bien arriver un moment où on ne saura plus quoi faire de cette puissance encore plus dans un usage privé et hors métiers qui ont besoin de masses de calculs. Et on arrivera aussi à la limite de toutes technologies.

Écrire que ces 25 et 30 % aujourd’hui est finalement médiocre est d’une bêtise crasse."

+10000! 👍

Mais il faut du sensationnel, de quoi alimenter les troll du site pour animer un peu le tout.…

avatar XiliX 19/10/2017 - 20:30 via iGeneration pour iOS (edité)

@alfatech @malum

"Ainsi 25 % de 100 donne 25. On est donc ensuite à 125. 25 % de 125 cela donne 31,25. Et 25 % de 156,25 cela donne 39,06. On est déjà quasi au double de la première augmentation. Et ainsi de suite."

Bah oui si tu veux comparer le dernier systématiquement par rapport au premier.
Mais totalement faux si tu veux comparer avec son précédent direct. Ce qui le cas ici dans cet article.

Si tu veux, le but n’est pas de comparer An avec A0, mais An avec An-1. Ainsi on peut comparera le gain entre « chaque génération ». Et non pas comparer la dernière génération avec la première génération.

avatar marc_os 20/10/2017 - 10:28 via iGeneration pour iOS

@XiliX :
C'est vrai, t'as raison.
Une croissance exponentielle c'est pas terrible. La loose totale !

avatar romainB84 19/10/2017 - 16:22

oh si t'inquiette qu'on sera quoi en faire...
faire tourner la version d'iOS + 3 ans apres sa sortie
quand l'iphone 6S est sorti (sur iOS9) on se disait la meme chose !!
"qu'est ce qu'on pourra bien faire de toute cette puissance !!!"
aujourdhui sur iOS11, juste taper au clavier le fait ramer ^^
un autre exemple !!
l'ipad mini 4 qui etait d'une fluidité sans faille a sa sortie :

"En utilisation courante, le processeur A8 et les 2 Go de RAM garantissent une rapidité et une fluidité à toute épreuve. iOS 9 se porte comme un charme sur ce terminal."
(test ipad mini 4 - macG - 23/09/2015)

"Alors que l’iPad mini 4 (sorti en 2015 et équipé d'une puce A8) fait tourner comme un charme iOS 10, un ralentissement général et de petites saccades régulières apparaissent sous iOS 11. Le plaisir d’utilisation décline proportionnellement…

Pendant un moment, j’ai gardé l’espoir que de nouvelles bêtas publiques restaurent la vivacité de mon iPad mini, mais à deux semaines environ de la version finale d’iOS 11, il ne faut plus se faire d’illusion."
(Le dilemme : mettre ou ne pas mettre à jour mon iPad mini vers iOS 11 ? - MacG - 07/09/2017) !!!

comme quoi, juste avoir un OS fluide visiblement chez apple ca demande un processeur de malade, vu qu'une machine qui a sa sortie etait d'une puissance hors norme se retrouve 3 ans plus tard a etre a peine utilisable ^^ ;-)

avatar alfatech 19/10/2017 - 18:00 via iGeneration pour iOS

@romainB84

Sur l’iPhone 6 le clavier est beaucoup plus réactif depuis là mise à jour donc l’iPhone 6s doit avoir retrouvé encore plus de couleurs.

Et pour ton histoire d’iPad mini 4 l’article date d’une époque où iOs 11 n’était même pas encore sorti et l’os en question est encore jeune… Avec une stabilité comme la version 10.0.3 est ce que là question aurait été posée ? Rien n’est moins sur et sur les prochaines mises à jour surmenent encore moins.

avatar romainB84 19/10/2017 - 18:09

Je suis sur un iPhone 6S après une clean install sans reprendre ma sauvegarde (donc la... je peux pas faire mieux) et le clavier est d’une lenteur extrême... c’est la première fois que j’ai des soucis sur iOS... avant je me disais tout le temps que c’était les gens qui en rajoutait etc... mais non la c’est clairement un bug logiciel
Pour l’iPad ... la version en question était la GM donc la même que la 11.0
(Édit : j’ai mis 8 mn à taper ce message sur mon iPhone tellement le clavier bug ...)

avatar macam 19/10/2017 - 17:48

@malun :
Ce qui m'échappe dans cet article c'est l'argument selon lequel le passage au 7nm garantirait une forte augmentation des performances, après avoir dit que le A11 n'a eu qu'un faible gain dans ce domaine, alors que sa finesse de gravure a diminué du double (A10 → A11 = - 6 nm / A11 → A12 =
- 3 nm).

avatar XiliX 19/10/2017 - 20:49 via iGeneration pour iOS (edité)

@macam

"Ce qui m'échappe dans cet article c'est l'argument selon lequel le passage au 7nm garantirait une forte augmentation des performances, après avoir dit que le A11 n'a eu qu'un faible gain dans ce domaine, alors que sa finesse de gravure a diminué du double (A10 → A11 = - 6 nm / A11 → A12 = - 3 nm)."

Bah c’est complètement logique.

Déjà il faut comprendre que la diminution de la gravure permet aussi de diminuer la dissipation thermique. Les électrons parcourent une distance plus courte. Donc moins de chauffe. Donc la possibilité d’augmenter la fréquence d’horloge. Donc un processeur plus puissant.

Et justement c’est ce qui a fait « tilter » Eassa. Comme il l’a expliqué, normalement avec cette diminution de gravure, A11 est censé fonctionner sur une fréquence plus importante (proportionnellement par rapport à la diminution de la gravure).
Ce qui n’est pas le cas. La fréquence n’augmente pas d’autant.

Et donc ensuite, pour le passage à 7nm, ce sont les données théoriques de TSMC toujours avec la même logique.

Je pense que Apple réserve la fréquence de fonctionnement plus importante (optimale par rapport à la diminution de la gravure) pour la version A11x des iPad Pro.

L’article est donc cohérent

avatar macam 20/10/2017 - 07:35

@XiliX :
Je regrette mais, après lecture de l'article original d'Ashraf Eassa, et à mon humble avis, la contradiction que j'ai relevée garde sa pertinence et s'explique par la simplification qu'en a fait Mickaël (dans une intention louable, je n'en doute pas). En effet, là où Mickaël s'arrête à la finesse de gravure comme critère unique expliquant les performances et contre-performances des processeurs, Eassa va plus loin en disant qu'Apple espérait de meilleurs performances de la part de l'A11 en terme de fréquences (ce que dit Mickaël), qui n'ont pu être obtenu du fait de problèmes rencontrés dans la phase de fabrication par TSMC. De ce que j'ai pu comprendre de l'article original (qui me semble lui-même pas très clair), la principale raison de ce manque de performance en fréquences serait paradoxalement la brutale augmentation de la finesse de gravure. Ou du moins qu'il y a une corrélation entre les deux : une année on privilégie la finesse de gravure au détriment de la fréquence d'horloge, l'autre année on privilégie la fréquence et les performances.
Du coup je retombe sur mes pattes : quand Apple est passée de 20 à 16nm, ou est restée sur 16 nm deux années de suite, elle a pu avec TSMC se focaliser sur les performances ; quand Apple est passée de 16 à 10 nm, elle s'est focalisée par exemple sur l'efficience thermique (comme tu l'indiques) sans parvenir à en tirer le maximum en terme de fréquence. Et selon Eassa, le passage plus doux (en termes de finesse de gravure) au 7nm sur les A12 permettra de travailler davantage sur leurs performances.

avatar XiliX 20/10/2017 - 17:33 via iGeneration pour iOS

@macam

"Du coup je retombe sur mes pattes : quand Apple est passée de 20 à 16nm, ou est restée sur 16 nm deux années de suite, elle a pu avec TSMC se focaliser sur les performances ; quand Apple est passée de 16 à 10 nm, elle s'est focalisée par exemple sur l'efficience thermique (comme tu l'indiques) sans parvenir à en tirer le maximum en terme de fréquence. Et selon Eassa, le passage plus doux (en termes de finesse de gravure) au 7nm sur les A12 permettra de travailler davantage sur leurs performances."

C’est tout fait possible. A cette finesse là, on commence à se rapprocher à des bizarreries quantiques.
Ceci dit on est dans le domaine de la théorie aussi

avatar macam 20/10/2017 - 18:08

@XiliX :
En effet, le point de départ du débat, l'article d'Eassa, étant lui-même fait de supputations.

Et peut-être as-tu raison : l'A11 serait volontairement bridé, notamment avec ses 4 coeurs à basse consommation.

avatar marc_os 19/10/2017 - 14:26 (edité)

« sans lui donner les performances attendues par Apple et TSMC »
« des fréquences moins élevées qu'espéré par la Pomme »

Mickaël, vous prêtez à Apple et TSMC des intentions et des espérances vagues.
Pourriez-vous les préciser et citer vos sources ?
Apple a-t-elle fait des annonces publiques quant aux gains de performances attendus et qui ne seraient pas obtenus avec l'A11 ?

avatar simnico971 19/10/2017 - 14:28 via iGeneration pour iOS (edité)

7nm pour l'A12 ? 😱
C'est absolument délirant, rendez vous compte, ça fait 30 atomes de silicium !

Sinon la fréquence moins élevée pourrait-elle être un signe de problèmes de fabrication ?

Étant donné que la fréquence des processeurs PC (et donc leur prix) est fixée en sortie d'usine en fonction de leur qualité, pourrait-on imaginer qu'à la suite d'une qualité des puces insuffisante en sortie d'usine, Apple décide de niveler par le bas en baissant la fréquence de fonctionnement afin de pouvoir avoir assez d'unités ? Et donc d'éviter de créer un goulot d'étranglement pour la production des nouveaux iPhone ?

avatar Thegoldfinger 19/10/2017 - 15:54

Le pire c'est que TSMC a déjà la gravure 3nm Dans les tuyaux.
Le 7 nm il est déjà opérationnel, Et tourneras à fond en 2018.

https://www.lesnumeriques.com/carte-graphique/tsmc-7-nm-en-avance-3-nm-2...

avatar marc_os 19/10/2017 - 17:17

@ simnico971
Ah que c'est bô toutes ces théories de complôts !

avatar simnico971 19/10/2017 - 20:27 via iGeneration pour iOS

@marc_os

Hein ?

avatar Biking Dutch Man 19/10/2017 - 14:32 via iGeneration pour iOS

Le comble du marketing sera lorsque cela augmentera de 0.05% par an, comme les comptes en banque. La puissance brute rivalise peut être avec un core i5 mais durant si l'iPhone/iPad n'est pas refroidit activement? Avec des glaçons par exemple. Le côté i7 de mon Mac mini peut passer toute la nuit à 102C sans broncher, mais je ne le garde pas dans ma poche!

avatar simnico971 19/10/2017 - 14:36 via iGeneration pour iOS

@Biking Dutch Man

C'est tout l'intérêt d'augmenter la finesse de gravure : un TDP moins important -> plus économe en énergie, moins de chaleur dissipée à puissance de calcul égale.

avatar Mr_Cobb 19/10/2017 - 14:34 via iGeneration pour iOS

Voilà qui donne envie de dépenser 800-1150 quand on lit ça 😅

avatar ovea 19/10/2017 - 14:37 via iGeneration pour iOS

C'est sans doute du côté du «Bionic», l'unité d'IA qu'il faut voir la déception d'Apple. Le nombre de traitement possible n'est vraiment pas élevé quand on voit que le travail temps réel ne peut se faire que sur un seul visage. On aurait préféré pouvoir travailler sur de multiples «objets» (((non limités, de préférence))) afin de voir l'évolution sur de longue, très longues périodes.
Après le passage à une nouvelle finesse de gravure, on s'attend bien à ce qu'il y ai une période d'ajustement, le temps que la production puisse certifier une quantité suffisante de processeur à une fréquence maximum … pas de quoi s'alarmer !

avatar xDave 19/10/2017 - 20:29 via iGeneration pour iOS

@ovea

FaceID = touchID ++
Mais une seule trogne.

La limitation ressemble plus à une limitation de mémoire de l'enclave...
mais je peux me trompette

avatar eastsider 19/10/2017 - 14:42 via iGeneration pour iOS

On s en masturbe ... mais d une force de tout ca .....soyons serieux ..apple jettera au chiottes ces specs 2 ou 3 ans apres via une obsolescence software.

avatar Arcetnathon 19/10/2017 - 15:13 via iGeneration pour iOS

@eastsider

Non parce que le hardware tient nettement mieux qu avant. On est plus au temps des iPhones 4

avatar TrollMan06 19/10/2017 - 18:17

@Arcetnathon

T'en à d'autres des conneries de ce genre ou bien ? Regarde ce qu'a causé iOS 11 sur les 6, 6s voir 7. À chaque mise à jour c'est la même chose. Je te met au défi de me sortir une mise à jour pour laquelle la fluidité de l'iPhone n'a pas été impactée par rapport à son iOS de base. :-)

avatar Ghaleon111 19/10/2017 - 18:21 (edité)

Mon iPad Pro 9,7 sous iOS 9 au départ et maintenant iOS 11, c’est toujours aussi fluide

Pages