Apple remporte un brevet décisif sur le tactile

Arnaud de la Grandière | | 15:48 |  44

Apple vient de se voir accordée la patente sur un brevet qui pourrait à l'avenir faire beaucoup de bruit. Déposé en 2005, soit dès les premiers travaux sur l'iPhone, celui-ci porte sur rien de moins que le défilement inertiel d'une liste suivant une impulsion tactile de l'utilisateur.

Steve Jobs lui-même avait narré les origines de l'iPhone (sous forme de tablette) lors de son entretien public avec Walt Mossberg à l'occasion de la conférence D8. Ca n'est précisément que lorsqu'il a pu voir en action le fameux système de défilement que Jobs redirige le projet vers un smartphone.

Avec un tel brevet en poche, Apple tient là un véritable missile nucléaire face à ses concurrents sur le plan juridique, et se réserve l'exclusivité du seul défilement qui fasse sens. Les autres en sont réduits à utiliser un défilement à vitesse constante, autrement plus désagréable à l'usage.

6a0120a5580826970c0133f371d097970b-800wiSource : Patently Apple

Catégorie : 
Tags : 

Les derniers dossiers sur iGeneration

Ailleurs sur le Web


44 Commentaires Signaler un abus dans les commentaires

avatar jefrey 02/09/2010 - 15:52

Wouhou ! On dirait une mission de Starcraft 2 avec un Spectre préparant une frappe nucléaire ... on entend déjà le vrombissement du missile ! Ca peut faire très très mal à Google et Android. Perso, ça m'est bien égal, mais je ne peux pas blairer Eric Schmidt ... alors voici un motif de satisfaction supplémentaire !

avatar Mons 02/09/2010 - 15:59 via iGeneration pour iPhone

Au lieu de copier ils avaient qu'à innover

avatar Helmer 02/09/2010 - 16:03

@FreddyF : si tu savais à quel point Steve est infréquentable...

avatar SiryuS 02/09/2010 - 16:06 via iGeneration pour iPhone

@jimmy c est pour ca qu on l'aime!

avatar pipimac 02/09/2010 - 23:02

Syndrome de Stockholm?

avatar marcus.vintage 02/09/2010 - 16:15

J'avais jamais vu la vidéo, elle est assez bluffante quand même, surtout le passage sur la presse...

avatar calotype 02/09/2010 - 16:21 via iGeneration pour iPhone

@ kuriodistik : C'est un événement intéressant intéressant où iPapy a pris plus le temps que pendant un keynote de dire ce qu'il pensait. Moins de marketing plus de réflexion... vidéo téléchargeable en Podcast sur iTunes.

avatar P.Gomes 02/09/2010 - 16:37

C'est vrai que les autres faisant que plagier on peut se réjouir de ce coup porté contre eux mais je trouve que ce genre de chose ne devrait pas être breveter.

avatar Kelv 02/09/2010 - 17:27

Je ne suis pas d'accord. Je pense plutôt que ce genre de brevets devraient être beaucoup plus limités dans le temps. Aujourd'hui le seul véritable intérêt du brevet c'est de protéger une invention avant qu'elle se vende et soit publique. Franchement, pourquoi ne pas pouvoir breveter le scroll inertiel, si le brevet ne peut durer que 2 ans ? Ce n'est qu'une idée parmi tant d'autres, mais il faut garder à l'esprit que les brevets ont un certain interêt. On peut les garder en les rendant plus souples, surtout dans des secteurs qui vont aussi vite que les NTIC.

avatar NilSn 02/09/2010 - 16:40

C'est incroyable qu'on puisse breveter un simple défilement à la con, n'importe quel flasheur / codeur javascript peut coder ça en 2 heures, c'est le genre de trucs qui se partage… Heureusement que chaque élément du web n'est pas breveté, ça serait catastrophique. "Je vais breveter les loaders en pourcentage"

avatar magooo 02/09/2010 - 16:47 via iGeneration pour iPhone

@ BioSS : Fait gaffe, le loader qui booste jusqu'à 99% et reste bloqué là pendant trois heures est déjà breveté : Windows patented ^^

avatar P.Gomes 02/09/2010 - 17:01

Le 1-click d'amazon est aussi breveté.

avatar davidoff 02/09/2010 - 21:57

+10000 ! Ces brevets à la c.. nuisent à la concurrence et au choix final pour l'utilisateur.

avatar redchou 02/09/2010 - 17:00

Dire qu'on devrait breveter les brevet et le brevetage du brevetage des brevets… Mais; bien fait pour eux ! Na !

avatar agerber 02/09/2010 - 17:05

les brevets deviennent vraiment graves aux US

avatar Minileul 02/09/2010 - 17:08

Pffff.... Ca continue. Il va bientôt être totalement impossible pour une startup de développer quoi que ce soit aux US. Seule les gros mastodontes pourront encore proposer des choses. Cette économie court à la catastrophe.

avatar Dewy 02/09/2010 - 17:19

+1 Je veux bien que les grosses boites se tape dessus pour les produits, ça fait avancer et innover (les autres en tout cas, Apple en tête n'a pas vraiment de réel concurrent sur les innovations iOS) Mais c'est pareil pour d'autre choses, les bagnoles par exemple, aujourd'hui il faut être milliardaire pour pouvoir faire un modèle, alors qu'il y a 60-70 ans un seul ingénieur avec un peu de budget pouvais créer son entreprise (cf : Citroën & Co), alors que c'étais de la high-tech à l'époque.

avatar P.Gomes 02/09/2010 - 17:51

Dans un autre cas une starup aurait pu breveter ce genre de chose et le licencier aux mastodontes.

avatar shinove 02/09/2010 - 17:53 via iGeneration pour iPhone

Les brevets sa pousse à l'innovation. Tuer les brevets c'est tuer l'innovation en permettant à tout un chacun de pomper les idées et le travail de ceux qui innovent. Ceux qui sont contre ne sont que des developpeur incompétents.

avatar angealexiel 02/09/2010 - 18:25

Et comment tu expliques le fait que ces brevets logiciels soient interdits en Europe ? En tout cas tu es certainement un développeur très compétent, mais alors tu as des efforts à faire pour l'orthographe...

avatar Franckytoo 02/09/2010 - 19:13 via iGeneration pour iPhone

@ YenoIwesa : Le raisonnement de Gaolinn est juste l'argument des fautes d'orthographe est celui de ceux qui n'ont pas d'arguments valables. Ce problème de brevet est une question d'ordre philosophique qui n'a tout simplement pas trouvé les mêmes conclusions juridiques de part et d'autre de l'atlantique in fine l'explication est culturelle.

avatar angealexiel 02/09/2010 - 19:58

c'est justement ça le point, il n'y a pas besoin d'argument valable... La simple logique suffit à comprendre que de pouvoir breveter un élément de navigation aussi basique est complètement insensé. De toutes façons, les USA finiront par changer leurs lois sur ce sujet c'est inévitable.

avatar -oldmac- 02/09/2010 - 20:17 via iGeneration pour iPhone

@ YenoIwesa : curieusement personne n'y a pensé avant, mais depuis que Apple a dépensé tu temps et de l'argent pour le mettre au point, tout le monde le fait ! Pourquoi une société qui dépense autant de temps ingénieur pour développer un système x ou y devrait laisser la concurrence en profiter ?

avatar angealexiel 02/09/2010 - 23:00

@wolf : Ah nan mais n'importe quoi là ! Vous comprenez bien que l'on parle de breveter l'idée même de l'inertia scrolling, et pas son implémentation. On ne parle pas de copyright. Apple n'a jamais dépensé "autant de temps ingénieur pour développer" l'idée de ce scrolling, Steve le dit lui même. Après avoir vu le fonctionnement de cet écran multitouch, il s'est dit qu'il allait mettre un mec des IHM sur le coup voir ce qu'il pourrait sortir. Et en quelques semaines il avait, entre autres, ce scrolling. Voilà, fin de l'histoire. Y a un mec qui s'est dit "comment je rends le truc plus intuitif ? Ah ben j'ai qu'à faire comme dans la vraie vie... plus je pousse fort un objet (une feuille sur une table), plus elle se déplace loin par inertie". C'est tout. C'est l'idée qu'il a eue. Vous imaginez ce que serait l'iPhone aujourd'hui si, disons, Archos avait breveté ça le premier et avait bloqué complètement la concurrence ? Apple n'a pas dépensé des millions de dollars pour l'idée de ce scrolling, et l'implémentation de ce scrolling sur Android par exemple, ben c'est Google qui l'a écrit sur son clavier en partant de rien, ils n'ont pas piqué le code d'Apple ! Comme dit plus haut, c'est l'histoire de 200 lignes de code en Java grand max cette histoire. Et vous trouvez qu'il est anormal que la concurrence en profite ? C'est hallucinant oO

avatar Franckytoo 03/09/2010 - 07:23 via iGeneration pour iPhone

@ YenoIwesa : C'est si facile de l'ouvrir maintenant que la solution est devant les yeux que l'on es devenu si familier avec cette interface tactile revisitée de fond en comble de dire y'avait qu'à faire çi y'avait qu'à faire çà, Vive le raccourci intellectuel ! Raisonnons plus sérieusement en nous replaçant dans le contexte de l'époque qui était fort différent, c'est à dire un monde informatique inventé par Apple sous domination forte du clavier physique et de la souris en bref des boutons physiques quasiment partout qui président aux actions majoritairement par la pression de touches. Dans ce contexte écrasant l'ingénieur a dû faire un effort de détachement considérable pour imaginer un système de gestures pertinent avec les doigts qui servirait à autre chose que le déplacement d'un pointeur ou autre sélecteur indirect et associée à une U.I. en adéquation en rupture avec l'indécrotable système de fenêtres avec ses barres de défilement à cliquer. Un système destiné à une interface tactile qui jusqu'à lors était utilisée par le grand public indifférement comme une souris. Ce en quoi l'inertie appliquée à une interface utilisateur ne coule pas autant de source qu'on pourrait le croire bêtement de prime abord.

avatar calimero007 03/09/2010 - 10:35

Je suis désolé de freiner votre enthousiasme sur les capacités d'innovation d'Apple (qui sont réelles) mais Apple n'a jamais inventé le scroll inertiel !!!!! ni les écrans tactiles d'ailleurs ... Bien avant 2005 je codais déjà ça en javascript et/ou en flash pour mes sites web (et ce n'est pas moi qui l'avait inventé :-) ). Et les dalles tactiles de mes premières bornes sur Amiga 2000 dans les années 80 savaient déjà jouer avec ce petit effet. Bien sûr, l'effet d'inertie n'avait rien à voir avec le multitouch qui peut gérer la vitesse et la force du scroll. Il s'agissait juste d'un arrêt progressif quand on lâchait le bouton de scroll. On créait parfois plusieurs boutons pour des scrolls plus ou moins rapides (type ligen ou page) avec une inertie en rapport. En cherchant bien sur flashkod et dmxzone vous devriez encore trouver des sources de scroll avec effet inertiel de cette époque. Apple a juste appliqué un concept existant à la nouvelle IHM offerte par le multitouch. Il n'y avait pas besoin d'un esprit particulièrement avisé, juste d'une nouvelle possibilité technique. Breveter une idée est une chose, breveter le premier une idée commune en est une autre ... Je suis d'accord sur le fait qu'Apple révolutionne parfois l'expérience utilisateur mais pas sur ce coup ... Cela me rappelle l'éternelle légende d'Apple qui aurait inventé la souris ...

avatar RaZieL54 04/09/2010 - 16:13

Les brevets ne poussent pas a l'innovation mais a une forme de rentabilisation du processus d'innovation. Un brevet est facile a détourner ou a invalider (suffit d'avoir un gros budget et des avocats chers, ou de travailler pour un Etat complaisant). Les usines chinoises et coréennes détournent systématiquement des brevets, des copyright, etc et ne font que croitre. Des sociétés d'inutiles et de non productifs notoires bloquent les innovations parce qu'elles ont breveté tout et n'importe quoi et qu'elles lancent des procés a tours de bras (c'est une autre variété de parasites speculateurs) Les développeurs incompetents dont il est fait mention, et j'imagine qu'il en est de même pour les concepteurs etant contre les brevets, sont a l'origine de l'internet et de l'informatique en général. Pour trouver des developpeurs et concepteurs "incompetents" faut aller voir du coté d'OpenBSD, FreeBSD, Linux, etc Par contre, les compétents qui travailleraient dans de grande compagnies breveuteuses, faut quand meme voir la qualité de leurs travail (Windows, HP-UX, MacOS 9...) Et je parle meme pas des organisations du crime organisé génétique que sont Monsanto ou Bayer, n'est ce pas, qui brevetent des sequences génétique elaborées pendants des millions d'années et les aberrations qu'ils s'amusent a introduire dedans histoire de faire des benefices sur le dos des generations futures... Et imaginons que tous les chercheurs (les vrais) aient breveté leurs decouvertes, imaginons que chaque equation, chaque process d'ingenierie soit breveté... On ferait comment pour concevoir quoi que ce soit s'il faillait payer 200 royalties pour un produit qui rapporterait quelques euros? Et comment feraient les thésards pour obtenir leur doctorat s'ils devaient d'abord payer des royalties et ensuite trouver l'argent pour déposer le fruit de leur travail? Chez l'humain, il y a une minorité qui passe son temps a refléchir et a innover réélement, vivant souvent dans la pauvreté et l'incomprehension, jusqu'a trouver un jour un element nouveau, résolvant un problème et qui sera alors utilisé par des milliers pour que des millions ou des milliards aient une vie un peu plus facile et que l'humanité survive encore un peu de temps en plus. La recherche c'est 99% de temps perdu apparemment et 1% de resultat, sauf que sans ces 99% le 1% n'existerait pas. Et les brevets ne serviront jamais a financer ces chercheurs, mais font la fortunes des exploiteurs qui les utilisent (faut regarder du coté de ATT, Microsoft, etc)

avatar Miniwilly 02/09/2010 - 19:30

Je vous invite à lire cet article qui m'a beaucoup intéressé : http://www.numerama.com/magazine/16590-propriete-intellectuelle-et-croissance-la-remise-en-question.html Pour faire simple, la thèse soutenue est que les pays à forte croissance sont souvent ceux qui bénéficient d'un système de protection de le propriété intellectuel faible voire laxiste. Les exemples sont tirés aussi bien de l'industrialisation de l'Allemagne au début du siècle dernier que de la Chine actuelle. Pour les grandes entreprises il s'agit d'une manne importante, mais pour la société dans son ensemble, qu'en est t-il réellement ? Une belle question à se poser à mon avis. Si la réponse devait être un ralentissement de la croissance, il est, à mon avis, urgent de réformer les systèmes de propriété intellectuelle (du moins poser un débat sain gouverné par l'intérêt public et non celui de grandes firmes) étant donné l'état de notre croissance.

avatar McMoy 02/09/2010 - 21:01

C'est normal que dans les pays où on peut violer les brevets parce que la protection sur la propriété intellectuelle est laxiste que ceux-ci enregistrent une forte croissance. Si tu peux profiter de la R&D des autres qui a coûté des dizaines milliers d'euros, voir plus, sans sortir 1€ de ta poche, alors oui c'est forcément rentable. Mais si tout le monde avait ce modèle, alors il n'y aurait plus d'innovation car qui va faire de la R&D si c'est pour la fournir gratuitement aux concurrents? C'est comme si tu avais un champ de légumes, que tu passais du temps à t'en occuper, à l'arroser, à virer les mauvaises herbes, à acheter l'engrais, etc. et qu'après plusieurs mois, au moment où tu récoltes le voisin arrive et se sert dans ton champ sous prétexte que la terre appartient à tout le monde. Forcément que lui aussi il va gagner plus d'argent que toi et pouvoir se payer une plus belle voiture, une maison plus grande, etc. puisque ça lui aura coûté 0€ d'investissement.

avatar Miniwilly 02/09/2010 - 21:13

C'est justement tout le propos de ce chercheur qui indique que les plus grandes innovations du début du siècle dernier nous venais d'Allemagne (on penseras notamment au domaine de la science physique) qui disposait d'un système de protection intellectuel laxiste. Il ne semble pas selon lui que l'innovation se soit effondré dans ce cadre voire même que l'Angleterre nettement plus protectrice n'est pas enregistré la même croissance. En fait il suggère que la faible protection de la propriété ait engendrer une émulation forte. Je ne dis ni qu'il a raison ni qu'il faille supprimer les systèmes de protection intellectuel mais simplement que ces thèses sont probablement à prendre en compte ou tout du moins à creuser un peu plus. Peut être serait t-il envisageable de créer de nouveaux modèles permettant aux inventeurs d'être rémunérés dans un cadre nouveau et qu'il nous faut tout simplement inventer un autre modèle qui prenne en compte l'intérêt collectif plus que l'intérêt particulier. Je me demande notamment si une gestion plus collective de la propriété intellectuelle n'est pas envisageable et ne profiterait tout simplement pas à nos sociétés.

avatar agerber 02/09/2010 - 21:37

Il ne faut pas confondre brevet en france qui sont de veritables brevets , et les brevets cosmetiques aux US , ou l"'invention" a un champ d'action ultra large , assez confus.. ou on se demande parfois est l'invention.. Quand on voit qu'apple a posé un brevet sur la reconnaissance faciale alors que cela existe depuis je ne sais combien d'années... Un autre exemple est le brevet que revendique ballmer qui est d'une stupidité effarante ou l'on signale qu'un fait nouveau est arrivé et vous previent sur votre page web ou logiciel..Bref une routine que n'importe quel logiciel fait depuis la nuit des temps.. Comme l'a dit un intervenant bientot de fait du laxisme des brevets aux US , il sera impossible de creer quelque chose, du a des validations de brevets trop vaseuses et fonctions qui sont deja utilisés.. Essayez de deposer un brevet mécanique a l'inpi cest tout autre chose.. Car ils font bien attention a l'anteriorité et a la réélle nouveauté ou le champs d'action..

avatar calimero007 03/09/2010 - 10:39

mauvais exemple car cela ne créera pas de la croissance juste un partage des bénéfices ce qui n'est pas la même chose. ce qu'il aura gagné, c'est toi qui l'aura perdu. la croissance est une augmentation des bénéfices par habitant.

avatar RaZieL54 04/09/2010 - 17:09

L'exemple cité par rapport a la production agricole est exactement ce qui se passe. Le producteur gagne souvent une somme dérisoire alors que les divers intermédiaires et surtout les spéculateurs gagnent presque la totalité de ce que débourse le consommateur. Mais cet exemple est totalement faux par rapport au débat sur les brevets. La R&D n'est pas financée par les royalties issus des brevets. Pour faire de la R&D ils faut mettre des fonds avant un eventuel gain de production, et bien souvent les gains enregistres sur un produit ne vont,au mieux, que trés faiblement financer une partie de la R&D au sein d'une meme société -et par consequent les cas ou un chercheur profite de la commercialisation de son produit, l'objet du brevet, sont trés trés rares! A l'heure actuelle, et malheureusement pour la recherche fondamentale, ce sont des fonds spéculatifs qui financent la R&D, comme pour la création d'entreprise d'ailleurs. Maintenant voici un exemple qui colle réellement aux brevets dans le domaine de l'agriculture: Soit un brevet sur: Le principe d'irrigation en periode de faible pluviosité (arrosage) Le principe d'apport phosphaté et nitraté d'un sol lors de son labourage (engraissement) Le principe de conception d'un engrais NPK Le principe de labourer un sol avec un automobile a usage agricole (tracteur) Le principe de placer des graines a profondeur variant selon leur espece par un moyen mecanique (semoir) Le principe d'elimination des plantes concurentes à l'espece cultivée par des moyens mecaniques ou chimique (desherbage) Le principe de recolte mecanisé Le principe d'acheminement du produit recolté vers un site de stockage adapté (le silo etant breveté) Le principe de vente du produit a travers une chaine de distribution Le principe de modifier une séquence du génome d'un organisme végétale (plante sélectionnée ou OGM) et de n'en autoriser qu'un cycle (interdiction de recolter des graines pour ressemer) etc... Je reste qu'au niveau des brevets conceptuels et meme pas des brevets sur les principes et encore moins sur les applications, ca en ferait sûrement des milliers. L'agriculteur devra s'acquitter des chacun de ces brevets avant de pouvoir commencer a cultiver son champ. (Rigolez pas, c'est en partie ce qui se passe déja, les agriculteurs etant obligés de contracter des dettes qu'ils ne pourront pas rembourser en travaillant toute leur vie et ce rien que pour démarrer leur activité!) Question: combien va t'il rester d'agriculteurs? -> aucun, il va y avoir uniquement des firmes supranationales employant des ouvriers agricoles dans des pays pauvres(principe de délocalisation glissante) Combien de gens vont avoir les moyens de payer des légumes? ->Un nombre de plus en plus restreint, les autres devant se contenter de produits multitransformés principalement composé de vitamines et de protéines synthetiques (et brevetées) issues de l'industrie chimique Combien de fonds seront consacrés a la R&D dans le secteur? -> de moins en moins, la majorité des fonds servant a payer les acquisitions de brevets existant ainsi que les actionnaires. De toute façon la recherche n'a plus d'intérêt du moment que la majorité des bénéfices viendra de la spéculation et qu'un process de production minimal fonctionnera (production standarisé a taux de rendement maximal sur une echelle de temps la plus longue possible). Ca marche deja comme ca dans la recherche medical: trois molécules sur le marché qui compensent le symptôme et plus aucune R&D sur les causes du trouble Combien va t il rester de firmes agro-chimiques ? -> 1 ou 2 au niveau mondial, les couts d'exploitation et de dépots de brevets croissants de maniere exponentielle avec les concentrations du secteur (rachat des firmes et de leurs actifs: terres, usines, ouvriers, puis fusion de secteurs complementaires : agro-chimie+genetique, agro+distribution, agro+transport, agro+production énergétique...) Les brevets, même s'ils ne sont pas totalement a éliminer, ne servent qu'a engraisser des firmes monopolistiques et supranationales et des cabinets d'avocats millionnaires. Et le pire c'est qu'avec les brevets intellectuels surtout, on passe son temps a reinventer la roue, a contourner une idée simple et productive pour la remplacer par de multiples instances abracadabrantes et cela au détriment de la productivité, du développement et de l'innovation. Et évidement, les moins riches en sont les premières victimes...

avatar P.Gomes 02/09/2010 - 21:12

Disons que les pays puissants qui se développent se fichent un peu de la propriété intellectuelle parce qu'ils n'en n'ont pas beaucoup. Ça a dû être le cas pour les usa et le japon aussi au 19ème, je sais pas pour l'Allemagne. Maintenant que les états-unis ont une grosse production intellectuelle surtout dans l'IT, ils protègent leur marché. Ce sera le cas de la chine quand ils auront une grosse production intellectuelle.

avatar Franckytoo 03/09/2010 - 07:57 via iGeneration pour iPhone

Apple aurait beau concevoir un sytème informatique à la minority report ou à la Iron Man qu'il resterait encore des hurluberlus à affirmer qu'il n'y avait qu'à demander à la marmotte de mettre le chocolat dans le papier d'alu

avatar yaya 03/09/2010 - 08:09 via iGeneration pour iPhone

Sauf que ce défilement est caractéristique de l iPhone ! Voyez comment défilait le LG Viewty en 2007, une horreur quand on comparait a l'iPhone ! Apple n a pas inventé le tactile, il l a rendu utilisable, intuitif et agréable.

avatar Muse_WTF 03/09/2010 - 08:14

Encore une preuve flagrante de la dangerosité de ce type de brevets et le frein à l'innovation qu'ils représentent. Quand c'est un code ou une formule qu'ils protègent, passe encore, mais quand c'est un concept aussi fumeux, c'est clairement une honte. N'en déplaise aux fans, Apple avance AUSSI grace à la concurrence. De nombreuses fonctionnalités du iPhone viennent des développeurs jailbreaks ou d'une réaction aux évolutions de la concurrence : l'innovation a du bon, les brevets ne sont qu'une épée de Damoclès pour ralentir les autres. Apple, le Microsoft du XXIe siècle...

avatar RaZieL54 04/09/2010 - 17:21

Et Apple n'existerait pas si les deux compères (les Steves) n'avaient produit une machine a pirater le reseau telephonique, et le mac n'existerait pas si Jobs n'avait pompe les travaux sur l'interface graphique développee au PARC, et OS X et iOS n'exsisterait pas si Un*x etait un systeme propriétaire et pas un developement universitaire et open source, et internet n'existerait pas si le principe de connexion planetaire multipoint etait breveté et l'lordinateur n'existerait pas si le principe d'un calculateur mecanique traitant des données numeriques avait ete breveté... Et j'ose meme pas imaginer tout ce qui ne pourrait pas exister si on avait juste breveté l'algèbre booléenne et tout calcul en base 2... Apple n'est pas (encore) Microsoft, mais c'est une boite commerciale qui suit les lois de son secteur d'activité. Les législateurs ont crées un univers ou pour gagner de l'argent il faut commencer par en avoir et ou l'on ne peut survivre et se développer qu'en se dirigeant vers une structure monopolistique. Si les lois ne changent pas, alors oui Apple deviendra Microsoft, meme en pire car c'est une boite qui a des capacités d'innovations technologiques en plus...

avatar Muse_WTF 03/09/2010 - 08:19

Et quant à poursuivre le débat : Qu'est ce que vous en avez à foutre que les autres "copient" ? Si c'est pour le bien commun, l'intérêt du consommateur et le toutim, moi, ça ne me gène pas que des CONCEPTS (je parle bien de concepts) soient utilisables par la concurrence, tant qu'ils font des efforts dans d'autres domaines et innovent à leur tour. Clairement, le zoom par deux doigts est excellent. C'est indispensable à tout mobile tactile. Mais je suis pour une page d'accueil "à widget", que ne propose pas l'iPhone, par exemple. Si pretexte que c'est votre marque fétiche, il faudrait interdire aux autres de bénéficier d'avancées qui ne devraient pourtant même pas approcher le bureau des brevets. Suis content que l'Europe ait toujours tourné le dos à ce genre de pratiques douteuses et contre-productives. On est pas au pays des Bisounours, mais tout ne devrait pas être breveutable. Certainement pas ça !

avatar rick75 03/09/2010 - 10:55

j'adore les trolls qui critiquent Apple parce qu'ils ont été les premiers (désolé à tous les pros de développement qui savait déjà le faire dans leur cave...), a rendre ce système exploitable sur un smartphone pour le rendre plus agréable à l'utilisation. c'est un non-sens de dire que le brevet limite l'innovation! c'est tout le contraire! le brevet oblige à innover, puisqu'il empêche de copier l'idée d'un concurrent. Rien n'empêche les autres fabricants de smartphone de proposer une autre expérience utilisateur que celle-là. puisqu'ils sont si forts... a eux d'innover maintenant et de présenter autre chose!

avatar calimero007 03/09/2010 - 10:56

Je suis aussi opposé au brevet des concepts. Exemple flagrant : si Apple peut breveter le scroll inertiel c'est parce que personne n'a breveté ... le scroll !! Pourtant, au début de l'informatique, le scroll n'existait pas ! on passait de ligne en ligne ou de page en page en page par simple décalage. Au moment ou la puissance des ordinateurs a été suffisante, il a bien fallut qu'un premier ingénieur implémente le scroll ? Et s'il avait breveté le concept ? Et bien Apple n'aurait simplement pas pu profiter à son tour d'une avancée technologique pour améliorer le principe. Et le multitouch aurait servi uniquement à zoomer les photos. Yeahhhh ! Je rappelle aussi aux plus jeunes que l'hyperlien est un brevet de British Telecom (de 1976 !) qui a tenté de faire payer les FAI pour son utilisation ! Il ne reste donc plus à Apple qu'à révolutionner l'expérience utilisateur mais sans liens hypertextes ... On ne peut pas être pro brevet que quand ça nous arrange !

avatar rick75 03/09/2010 - 11:56

Je garde ta citation en mémoire le jour où d'autres fabricants attaqueraient Apple en justice pour "copie de brevet" et que tu nous dira que c'est normal. ;-)

avatar calimero007 03/09/2010 - 15:52

Pas de problème ! N'hésites pas si un jour je me contredit à me le signaler. Mais j'ai peur que ça n'arrive pas ! ;-))) C'est étrange comme vous êtes nombreux sur ces forums à penser qu'on agit et qu'on pense soit "pour" soit "contre" Apple ! Comme si on ne pouvait pas avoir un avis sur les choses tout simplement. Je suis contre les brevets de concepts que ce soit par Apple, Microsoft ou Mozilla (ou moi mais je n'ai pas grand chose à breveter :) ...). Tu peux ne pas être de cet avis mais tu ne peux pas accuser simplement ceux qui ne sont pas d'accord d'être des trolls, des fanboys ceci ou des anti cela... Je trouverais tout aussi insupportable que BT attaque Apple pour l'utilisation de liens hypertextes (comme je le dis). Et si tu trouves un seul de mes commentaires ou je défend Nokia qui attaque Apple pour violation de brevets ... je t'offre une caisse de champagne !!! :-))))))))))) Pari tenu ? Et pour en revenir à des arguments plus sérieux, je voudrais ton avis sur le bret BT justement : comment le fait d'interdire aux autres l'utilisation des hyperliens va dynamiser l'innovation ? Tu imagines une innovation privée à chaque avancée de tout un pan de l'interface ?! Comment faire dans un environnement ou le clic droit appartient à Apple, le clic gauche à Microsoft, la roulette centrale à HP, le scroll à IBM et les fenêtres à Amiga Inc ? Si on va au bout de la démarche du brevet de concept, c'est bien de ça qu'il s'agit ? non ?

avatar oliv-et-pomme 03/09/2010 - 17:06 via iGeneration pour iPhone

De toutes les façons le pseudo-défilement inertiel des samsung et autres pavés c'est de la m***e...