Fermer le menu
Nos tests de l'iPhone 6, de  l'iPhone 6 Plus et de l'iPad Air 2 sont en ligne !

Mems|cam : l’effet Lytro dans un smartphone

Anthony Nelzin | | 19:00 |  7

DigitalOptics présentait au MWC le Mems|cam, un système autofocus basé sur un microsystème électromécanique plutôt que sur une traditionnelle bobine mobile. Plus fiable, Mems|cam est aussi plus rapide et permet par exemple d’envisager d'intégrer un effet Lytro aux appareils des smartphones.

La mise au point a posteriori ou « effet Lytro ».

L’utilisation d’un système MEMS permet en effet de mettre au point deux à trois fois plus rapidement qu’un système à bobine mobile. On peut donc prendre une rafale de plusieurs images sur des plans focaux différents et les combiner pour former une image finale dont on peut changer la mise au point après coup, à la manière des images du Lytro.

Le Lytro conserve l’avantage de permettre théoriquement de choisir parmi une infinité de plans focaux, alors que Mems|cam limite logiquement au nombre de vues prises. La démonstration donnée au MWC offrait tout de même six plans focaux différents, ce qui nécessite pour le moment près d’une seconde d’allers-retours de l’autofocus en plus du temps d’exposition. On peut néanmoins imaginer qu’à court terme, on puisse prendre des photos à main levée qui offriraient la mise au point a posteriori sur deux ou trois plans focaux.

Le système de DigitalOptics possède l’énorme avantage de se greffer à un capteur traditionnel, ici un capteur 8 Mpx d’OmniVision, et de fournir des photos en pleine résolution. Si on ne peut donc mettre au point que sur un nombre limité de plans, on peut le faire sur des photos de 8 Mpx (ou plus selon le capteur), alors que le Lytro est limité à 1,2 Mpx.

Mems|cam est d’ores et déjà testé par des fabricants, mais cette technologie est encore assez chère (25 $ pièce pour une commande 10 000 pièces) et difficile à intégrer (5,1 mm d’épaisseur). Dans un futur proche néanmoins, les performances des autofocus de nos smartphones et de nos compacts devraient donc être grandement améliorées grâce aux MEMS, et quelques fonctions novatrices comme la mise au point a posteriori pourraient donc leur être ajoutées à moindres frais.

[DigitalOptics via LaptopMag]

Catégorie : 

Les derniers dossiers sur iGen

7 Commentaires

avatar eipem 05/03/2013 - 19:13via iGeneration pour iPhone

Si avant l'effet Lytro je réclame plus de profondeur de champ et une photo réflexe je passe pour un dangereux réactionnaire ou pas ? Parce que bon... Techniquement, scientifiquement je dirai même, le Lytro est intéressant. Et d'ailleurs c'est la profondeur de champ qui peut le rendre intéressant, en faisant apparaître un évènement invisible par exemple. Mais 3 "focales" différentes sur un smartphone ? Et comment on les choisi ses focales d'ailleurs ?

avatar tigre2010 05/03/2013 - 19:51via iGeneration pour iPad

@joneskind

À tout hasard : avec le doigt ?

...tient ? La porte !

avatar degorsa8 05/03/2013 - 21:13via iGeneration pour iPhone

@usb09 :
'@joneskind

À tout hasard : avec le doigt ?

...tient ? La porte !'

Tention les doigts :p

avatar Mister_sam32 05/03/2013 - 22:38via iGeneration pour iPhone

Une photo se construit avant tout mentalement avant de déclencher.
Tout le reste c'est du gadget.

C'est comme écrire sans connaitre l'orthographe, grace au correcteur automatique.

avatar akaaw 06/03/2013 - 12:22via iGeneration pour iPhone

@misterbrown :
Dans l'absolu, mais combien de "photographe" connaisse vraiment la technique photographique?

Les 3/4 pourrais même pas expliqué "profondeur de champs" ^^

Faut adapter les outils aux utilisateur ;-)

Connexion utilisateur