Fermer le menu
Habillage Vendredi 28 Novembre 2014 BlackFriday MacGeneration

Quasiment un Français sur deux possède un forfait sans engagement

monsieursapin | | 13:02 |  29

En 2012, Free a bouleversé le marché du mobile avec son offre à 19,99 € sans engagement. Depuis, tous les opérateurs ont suivi et proposent des forfaits sans engagement attractifs. Ces offres sont largement plébiscitées par les consommateurs : 44 % des clients mobiles avaient un forfait libre d'engagement au dernier trimestre 2013, rapporte l'Arcep.

La progression est assez spectaculaire : il y a un an, c'était 33% des Français qui n'étaient pas engagés auprès d'un opérateur. Fin 2011, le sans engagement ne concernait que 20 % des clients. Une tendance défavorable à l'iPhone qui est privé de la subvention opérateur dont il a besoin pour être plus abordable à l'achat (lire : Pourquoi l'iPhone cale en France).

Quant à l'introduction de Free dans la 4G à prix cassé, cela n'a pas entraîné d'exode des clients des concurrents. Le taux de résiliation nationale n'a pas augmenté, il a même eu tendance à baisser de 4,7% au quatrième trimestre 2013, contre 5,7% à la même période en 2012. La réponse relativement rapide de la concurrence sur la 4G y est certainement pour beaucoup.

Catégorie : 

Les derniers dossiers sur iGen

29 Commentaires

avatar Mister_sam32 10/02/2014 - 13:12via iGeneration pour iPhone

Quasiment un Français sur deux ne renouvelle plus son mobile.

avatar gilzecat 10/02/2014 - 13:33via iGeneration pour iPhone

@misterbrown :
C'est quoi cette déduction à deux balles ?

Je suis passé à Free pour pouvoir changer de fournisseur, ayant eu litige avec les trois et depuis je paie mon iphone comptant, ce qui me revient bien moins cher sur 2 ans. Tous les deux ans je change d'iPhone (toutes les gammes S). Je suis loin d'être les seuls dans mon entourage et connaissances.
C'est juste que le modèle subventionné (vache à lait) à fait son temps.

avatar Nathansatva 10/02/2014 - 14:03via iGeneration pour iPhone

@nesus :
Il est excessif mais sur le fond il n'a pas tort. Bouygues disait il y a quelques années que ses clients changeaient en moyenne de mobile tous les 21 mois. Aujourd'hui avec les forfaits sans engagement je serais pas surpris que la moyenne soit passée à deux ans, deux ans et demi.

avatar Aimkiupi 10/02/2014 - 14:38

@Vanton : Il est excessif mais sur le fond il n'a pas tort. Bouygues disait il y a quelques années que ses clients changeaient en moyenne de mobile tous les 21 mois. Aujourd'hui avec les forfaits sans engagement je serais pas surpris que la moyenne soit passée à deux ans, deux ans et demi.
---------------------------------------------------------

J'ai l'impression que vous avez complètement oublié la situation précédente !!

1/ Si les gens changeaient plus régulièrement de mobile, c'est parce que le modèle économique des opérateurs les y incitait.

2/ Si les gens préféraient l'engagement, c'est parce que les formules sans engagement étaient notablement plus cher (env. +5€ à +10€/mois)

3/ La majorité des gens n'avaient pas de smartphone à +600€ mais des téléphones +/- basique bien moins chers et dont le prix était dilué dans l'abonnement avec engagement.

4/ A cette époque, il n'y avait pas photo : On payait moins cher un abo avec engagement de 2 ans AVEC un téléphone que sans engagement SANS téléphone.

5/ En 2002, j'ai voulu changer d'opérateur mais pas de téléphone. On pourrait donc croire que les offres sans engagement étaient faites pour moi : ERREUR !
Les offres proposées étaient plus cher qu'avec un engagement de 24 mois où l'on m' "offrait" un téléphone dont je n'avais pas besoin.
Aucune proposition sans téléphone, sauf à payer PLUS CHER !

C'est cette situation ubuesque qui poussait les gens à changer de téléphone et à rester engagé. La faute n'en revient pas aux consommateurs mais à la politique stupide des opérateurs

avatar Nathansatva 10/02/2014 - 15:18via iGeneration pour iPhone

@MarcMame :
1) personne ne comprenait rien au modèle économique des opérateurs. Les gens changeaient de téléphone parce que c'était possible pour pas cher et qu'ils en avaient envie.

2) je n'ai jamais parlé de ça.

3) effectivement beaucoup de gens prenaient des téléphones relativement abordables. Mais il serait bon de ne pas oublier qu'un Nokia haut de gamme en 2002 c'était au moins 600€.

4) tout dépend de quand vous placez "cette époque"... À ma connaissance avant 2009 il n'y avait pas de sans engagement, à part le prépayé mais qui n'est pas comparable.

5) je suppose qu'il est question de prépayé là encore ?

Mais en fait je m'interroge sur ta démarche ? On dit simplement que la fin des offres subventionnées a freiné les renouvellements de téléphone. Il n'est pas question d'accuser les consommateurs mais simplement de décrire une réalité. Du coup quel est le sens de ton intervention ?

avatar Aimkiupi 10/02/2014 - 17:29

@Vanton :

Je ne parle absolument pas des offres prépayées mais bien d'un abonnement avec prélèvement mensuel et il était bel et bien possible de le faire sans engagement en 2002 mais ça ne présentait AUCUN intérêt.

Ce n'est pas parce que tu ne parles pas d'une chose que je ne dois pas en parler.
Je ne fais que vous remémorer la situation des offres opérateurs de l'époque.

Il faut bien comprendre que les offres sans engagement n'existaient que pour une seule et unique raison : pour que les opérateurs ne soient pas accusés de verrouiller leur marché. (on sait ce qu'il en était de la réalité).

Free n'a fait que mettre en pratique ce que ces 3 opérateurs auraient du faire depuis longtemps s'ils avaient un tant soit peu de respect pour leurs clients.

Encore une fois, les gens ne changeaient pas réellement de téléphone par plaisir mais parce que leur opérateur leur forçait la main pour obtenir un réengagement de celui-ci tous les 2 ans !
Jamais le prix de mon forfait n'a baissé à l'issue de la période d'engagement sans que je me manifeste moi même !

avatar Nathansatva 10/02/2014 - 18:57via iGeneration pour iPhone

@MarcMame :
Faut arrêter deux minutes... Les opérateurs ne forçaient la main de personne pour changer de téléphone. Les gens étaient ravis de pouvoir changer !

Là où les opérateurs étaient plus casse couille c'était pour les réengagements forcés sous prétexte de minutes en plus ou de SMS offerts. Ce qui est d'ailleurs illégal !

Mais en matière de téléphones ça arrangeait tout le monde de ne pas chercher à comprendre et de renouveler régulièrement !

avatar Aimkiupi 10/02/2014 - 20:22

@Vanton : Faut arrêter deux minutes... Les opérateurs ne forçaient la main de personne pour changer de téléphone. Les gens étaient ravis de pouvoir changer !
----------------------------------------
Et pourquoi ils étaient ravis ? Parce ce que c'était in-do-lo-re.
Ils n'avaient pas conscience que le téléphone qu'il soit à 1€ ou 60€, ils le payaient plus cher que sa valeur car dilué dans l'abo de 24 mois.
Il n'y avait pas à forcer la main, c'est tout l'intelligence du marketing !
Sauf à être idiot, les offres proposées ne permettaient pas de prendre un abo sec qui étaient plus cher !!!!
Tu n'as pas l'air de t'en souvenir...
J'ai eu des téléphones qui sont restés dans leur boite car je continuais à utiliser l'ancien !! Si j'avais pu prendre un abo sec sans téléphone pour moins cher je ne me serais pas gêné !!

avatar cadou 10/02/2014 - 13:43

J'ai jamais autant changer de mobile que depuis que je suis sans engagement. 4 fois en deux ans.

avatar gamac 10/02/2014 - 13:15via iGeneration pour iPad

Free à quand même été un game changer dans sa catégorie: le tarif unique internet, maintenu au changement de technologie (passage à l'ADSL). Puis le sans engagement dans la téléphonie mobile. Comment changer la donne en deux concepts commerciaux simples. Ça reste étonnant, même à nos yeux blasés et à nos cerveaux nourris à la success story depuis la plus tendre enfance.

avatar Nathansatva 10/02/2014 - 14:01via iGeneration pour iPhone

@pat3 :
Se rappeler qu'en 2009 Virgin proposait déjà du sans engagement dont personne ne voulait...

Et que sans l'aveuglement général du public concernant le pseudo sauveur Free il en serait toujours de même...

avatar Nathansatva 10/02/2014 - 15:03via iGeneration pour iPhone

@misc :
29€ pour 5h sms illimités et internet illimité (débit réduit après 500mo) en 2009 c'était imbattable. Au moins 40% en dessous de la concurrence avec engagement à l'époque.

Le prix a été un facteur mais je suis convaincu que l'image de Free a fait le reste et que le public a suivi en bêlant.

avatar encarta 10/02/2014 - 13:39

Quasiment un français sur deux ?? Mais quels sont les arguments pour un forfait avec engagement, aujourd'hui, à part des besoins vraiment spécifiques ?
- Renouveler son téléphone ? Au final, le subventionnement coûte plus cher.
- De la qualité de service ? Bof, je ne suis pas convaincu.

avatar Taranael 10/02/2014 - 15:24

L'étalement du paiement, certain préfère se voiler la face en annonçant fièrement qu'ils ont payé leur téléphone 50 euros, sans trop savoir (comme par hasard) le prix de leur forfait, et pas 700 boules comme le débile qui a pris Free...

Ok il y a des gens qui se voilent pas la face et qui veulent pas dépenser 700e d'un coup, mais bon après chacun son truc.

avatar Roberto Alagnagna 10/02/2014 - 14:04via iGeneration pour iPhone

Il n'y avait pas besoin d'attendre free pour avoir des forfaits sans engagement...

avatar Florian1293 10/02/2014 - 14:12via iGeneration pour iPhone

Autour de moi, les gens passent effectivement au dans engagement (Free et Sosh).
D'autres, au moment de renouveler, se posent la question. Mais l'effet "portable à 1€" (ou un peu plus) est encore fort, et les tarifs "traditionnels" ne semble pas toujours les gêner.

Connexion utilisateur