Fermer le menu

Telefonica achètera des BlackBerry avec de l’argent prêté par le Canada

Anthony Nelzin | | 17:00 |  13

Exportation et développement Canada (EDC) a accordé un financement de 200 millions d’euros à Telefonica. En l’échange de cette ligne de crédit, le cinquième opérateur dans le monde s’engage à acheter des produits et services BlackBerry.

Ce genre d’accord de crédit-export est commun : Telefonica a bénéficié le mois dernier d’un prêt d’un milliard de dollars de l’Agence suédoise de développement international en l’échange d’un contrat avec l’équipementier Ericsson. Il prend néanmoins une importance toute particulière dans le cas de BlackBerry, fleuron de l’industrie canadienne qui perd rapidement des parts de marché, mais pourrait regagner un peu d’air grâce à l’implantation de Telefonica sur le très dynamique marché latino-américain.

Société d’État indépendante de la politique fédérale, EDC a commencé l’année 2013 sur les chapeaux de roue après avoir été moins sollicitée en 2012. Elle a récemment annoncé le déblocage d’un financement de 761 millions d’euros pour faciliter l'acquisition d'avions Bombardier, d’un autre de 500 millions d’euros pour aider les sociétés canadiennes démarchant au Maroc, ou encore d’un dernier de 462 millions d’euros pour « fluidifier » les exportations des entreprises canadiennes vers l’Inde.

[Via Reuters]

Catégorie : 

Les derniers dossiers sur iGen

13 Commentaires

avatar PachaColbert 05/04/2013 - 17:11

Des prêts ou des subventions déguisées ???????

Enfin je suppose qu'ils savent ce qu'ils font…

avatar ShowMeHowToLive 05/04/2013 - 17:25

@SIMOMAX1512 : la plupart des pays ont des dispositifs similaires. En France, la Coface a un rôle dans le genre.

avatar ledocteur 05/04/2013 - 23:10

1: La France ne donne aucun sous au Canada. 2: EDC est une société d'État et non un ministère ou une agence gourvenementale. Ici, ça veut dire qu'elle agit totalement indépendamment des choix politiques. Elle peut bénéficier de subventions du gouvernement ou d'un budget de celui-ci mais elle en fait ce qu'elle veut. De plus, une Société d'État fonctionne comme une entreprise privé, excepté qu'elle est au setice du citoyen Canadien. Elle doit faire de l'argent et doit rendre services aux canadiens. Comme la télécision publique du Canada, CBC/Radio-Canada, qui bénéficie d'un petit budget du gouv. mais qui doit aussi dégager des bénéfices pour survivre tout en respectant son mandat,

Dernière chose: La crise, on ne la ressent que très peut ici. Le Canada a été dans les derniers à officiellement entrer en récession, en 2008, et ne l'est plus depuis 2009.

avatar Tam69 07/04/2013 - 11:07via iGeneration pour iPhone

@jeje680 :
Ce n'est pas parce que vous avez des problème en France que le monde a des problèmes.

Connexion utilisateur