iPod

Industrie musicale : les recettes n'ont pas chuté en 2012



Pour la première fois depuis 1999, le montant total des ventes de musique est en hausse. En 2012, il a atteint 16,5 milliards de dollars (12,62 milliards d'euros), en (très légère) progression de 0,3 % sur un an. 13 ans auparavant, les recettes de l'industrie musicale s'élevaient à 38 milliards de dollars.

Le directeur général de la Fédération internationale de l’industrie phonographique (IFPI), Frances Moore, parle de « succès durement acquis par une industrie qui a su innover, qui s’est battue et s’est transformée en une décennie »

Les revenus tirés des ventes dématérialisées ont augmenté de 9 % l'année dernière et représentent 34 % des recettes globales. 4,3 milliards de titres et d'albums ont été téléchargés légalement, d'après l'IFPI. Call Me Maybe de Carly Rae Jepsen est le plus gros carton de l'année dernière avec 12,5 millions de singles vendus (ventes dématérialisées), suivi par Gotye avec Somebody That I Used To Know (11,8 millions) et le Gangnam Style de PSY (9,7 millions).


Mashup de Gangnam Style et Call Me Maybe

Concernant les albums, Adele est première avec 21 (8,3 millions), Red de Taylor Swift est sur la deuxième place du podium (5,2 millions) et les One Direction sont troisièmes avec Up All Night (4,5 millions).

Favoriser l'offre légale

Le rapport complet de la fédération qui représente 1 400 maisons de disques à travers le monde pointe quelques éléments intéressants. YouTube est le service le plus connu des internautes pour écouter de la musique (90 %), devant iTunes (70 % dans le monde et 84 % aux États-Unis) et Amazon MP3 (68 %). Au niveau mondial, Spotify est bien plus connu que Deezer (56 % contre 31 %). Deezer se rattrape en France néanmoins où 75 % internautes connaissent ce service.

Le dossier fait également figurer une autre enquête Ipsos MediaCT selon laquelle 60 % des internautes pensent que les moteurs de recherche devraient donner la priorité aux offres légales de musique dans les résultats. Le pourcentage est quasiment le même pour les « utilisateurs pirates ». L'IFPI indique que sa « priorité absolue pour sécuriser l'offre légale est d'avoir une coopération efficace avec les "intermédiaires" », comme les fournisseurs d'accès à Internet et les moteurs de recherche.

L'IFPI compte déjà Google parmi les intermédiaires avec qui elle a une « coopération efficace ». Le plus gros moteur de recherche mondial a en effet annoncé l'été dernier qu'il prendrait dorénavant en compte une nouvelle donnée dans son algorithme : le « nombre de notifications valides de contenus illicites». Les sites avec « un très grand nombre » (le chiffre n'est pas donné) de notifications sont rétrogradés dans les résultats. Google ne cache pas le but de la manoeuvre : « Aider [les] utilisateurs à trouver plus facilement des contenus légaux et de qualité ».

Après de multiples retards, la riposte graduée américaine vient par ailleurs d'entrer en fonction depuis le début de la semaine. Le fonctionnement du Copyright Alert System reprend les grandes lignes du système français chapeauté par la Hadopi. Les FAI envoient des notifications aux internautes pris en train de télécharger des fichiers couverts par le droit d'auteur sur les réseaux peer-to-peer.

Quant à l'Hadopi, son destin est scellé d'après Mireille Imbert-Quaretta, présidente de la Commission de protection des droits, le bras armé de la haute autorité. Dans une interview à PC INpact, elle déclare que celle-ci « va disparaitre » à la prochaine loi.

Sur le même sujet :
- Un quart du marché français de la musique est dématérialisé

Vos réactions

nykk [27.02.2013 - 19:02] via MacG Mobile

Vu la "musique" écoutée, ce n'est pas glorieux...

Nostress [27.02.2013 - 19:07] via MacG Mobile

@nykk :
Il faut bien de temps en temps écouter de la musique actuelle ;) Moi-même grand amateur de musique des années 60 à 90, j'apprécie beaucoup les nouvelles chansons qui sortent et qui malgré tout restent différentes de ce qui existait avant ;)

Sinon article intéressant, le passage de 38 MDS à 16 MDS en 13 ans est quand même impressionnant.

PS : Je suis impressionné par les ventes de "Red" de Taylor Swift, qui comptent que pour 4 mois alors que les autres ont eu une année entière.

Johnny B. Good [27.02.2013 - 19:57] via MacG Mobile

@nykk :
Adèle, ce n'est pas de la soupe. Et c'est la première vente d'albums.

Les singles, tu peux regarder il y a vingt ans, tu as toujours eu des daubes.

Adricol0 [27.02.2013 - 23:45] via MacG Mobile

@nykk :
Et oui mais parce les medias le veulent ainsi. Je n'écoute presque pas de musique "commerciales" ( au sens qui passent 15 fois à la radio), mais je trouve plus de bons groupes sur YouTube, sur des playlists, des Webradio. Je sais de quoi je parle, j'ai 15 ans. Tout mes connaissances scolaires écoutent ce genre de pompe à fric. Et quand je leur fais écouter mes playlist, avec du MP3 320Kb/s, ils disent tous "Waouhhh !"

nykk [27.02.2013 - 19:02] via MacG Mobile

Vu la "musique" écoutée, ce n'est pas glorieux...

Mathias10 [27.02.2013 - 19:12] via iGeneration pour iPad

Donc google va se plier à ça? On traffic les résultats pour un lobby de la musique, bravo google!

Un de mes sites de dancehall a été évincé aux abysses de google après un signalement de contenu illicite alors que ce sont des oeuvres dites "underground" et non sacem, j'ai même eu une suppression des adsenses!
Je n'avais pas fait le lień tout se comprend maintenant.

Tomn [27.02.2013 - 20:14]

Et oui après on va se demander pourquoi Google va mettre en haut de la liste des résultats son propre service Google Music.

trollol0l [27.02.2013 - 19:23]

"Le fonctionnement du Copyright Alert System reprend les grandes lignes du système français chapeauté par la Hadopi"

Vu que les usa sont à l'origine de l'hadobide, c'un peu normal.

En revanche "succès durement acquis par une industrie qui a su innover, qui s’est battue et s’est transformée en une décennie" il se foutrait pas de la gueule du monde ?

ekmickael [27.02.2013 - 19:27] via MacG Mobile

Pendant des années les majors ne voulaient pas entendre parler du tout dématérialisé et passaient leur temps à rouspéter et à essayer de faire pression sur la classe politique pour taper sur les doigts des méchants internautes qui téléchargent des mp3.

Si les efforts s'étaient concentrés depuis le début sur la conception et la mise en place de moyens légaux de téléchargement, on aurait vu ce genre de chiffres en hausse depuis belle lurette.

boubloux [27.02.2013 - 19:35] via MacG Mobile

@nostress c'est quoi MDS s'il te plaît ?

trollol0l [27.02.2013 - 19:49]

C'est la même chose que dans la news.

"a atteint 16,5 milliards de dollars [...]13 ans auparavant, [...] s'élevaient à 38 milliards de dollars."

Johnny B. Good [27.02.2013 - 20:01] via MacG Mobile

Les ventes de musique remontent en même temps que le dématerialisé remplace le physique.

L'industrie a finalement connu un passage à vide, mais a su se transformer (avec l'inertie des grosses sociétés).

Les maisons de disque sont aussi un peu plus relax aujourd'hui, et ré-apprennent la prise de risques et la diversité. Elles quittent leur posture défensive.

Bref, l'avenir est ensoleillé, et ça fait du bien.

ecouteur [27.02.2013 - 21:05] via MacG Mobile

Il est juste que les maisons de disque et les artistes aussi (Prince vend depuis depuis les années 90 ses morceaux en ligne) se sont adapté au net et engrange a nouveau des profits mais il y a un scandale dont on ne parle pas : le prix des concerts ! Voilà quelque chose qui n'est pas piratable et ils en profitent bien, comme l'époque des cd ou des vinyles qu'on ns vendait a prix d'or (et ça continue) ! Je trouve assez consternant la vénalité de la plupart des "artistes" qui vendent leur place de concert 80, 110, 150 € voir bcp plus ! Heureusement, il y a des Artistes comme Tryo qui restent abordable sur scène.

S'ils baissaient le prix des cd, des dvd, les gens ne téléchargeraient illégalement, tt simplement... 1€ le single sur iTunes..

Jean Claude Dusse [27.02.2013 - 21:35] via MacG Mobile

@ecouteur :
Bien d'accord mais cela démotte bien que la répartitiln n'est pas équitable. Car si les ventes de musique remontent, seuls les concerts ont jusqu'à présent réussi à maintenir un certain niveau de vie à certains artistes...

À présent, un ré-équilibrage s'impose au profit du consommateur...

ecouteur [28.02.2013 - 00:03] via MacG Mobile

@Jean Claude Dusse :
Il n'y aura pas de rééquilibrage. Les gens changent juste leur mode de consommation. Et a force de s'entendre dire que télécharger, s'est mal, les gens ont fini par le croire ! Une nouvelle démonstration de la force de la publicité !

Johnny B. Good [27.02.2013 - 21:45] via MacG Mobile

@ecouteur :
Si tu leur mets des guillemets, je ne vois pas pourquoi le prix des places de leurs spectacles te dérange.

Parler de "scandale", il faut arrêter d'exagérer. Les concerts sont chers, c'est dommage. Ça s'arrête là.

ecouteur [28.02.2013 - 00:00] via MacG Mobile

@Johnny B. Good :
Oui tu as raison, surtout ne pas tirer sur la laisse. Tant qu'il y aura des gogos pour aller voir des concerts a de tels tarifs... ils auraient tord de s'en priver, hein ?!

Évidement que "scandale" est excessif mais il n'empêche que si le téléchargement illégale existe, s'est parce que bcp de personne en avait marre de souffrir de l'arrière train en sortant de la FNAC.

Je ne parle pas que de moi, ça fait longtemps que je ne vais plus a Bercy et Co, les talents, le plaisir, on le trouve ailleurs ! Un "artiste" qui court après des ventes de disque n'est plus dans une démarche artistique, il est dans une logique de marchant, d'où les guillemet, chez Johnny.

Johnny B. Good [28.02.2013 - 00:14]

Je ne sais même pas quoi répondre à un commentaire qui confond tellement tout. Entre la musique enregistrée, les concerts, la démarche artistique, le piratage...

Faudrait faire le tri là-dedans.

ecouteur [28.02.2013 - 00:35] via MacG Mobile

@Johnny B. Good :
'Je ne sais même pas quoi répondre à un commentaire qui confond tellement tout. Entre la musique enregistrée, les concerts, la démarche artistique, le piratage...

Faudrait faire le tri là-dedans.'

Je trouve au contraire que je parle bien de l'industrie de la musique. Oh, fait un effort, je t'ai vu réagir a des articles bien plus pointu que mon humble démonstration qui ne t'apprend rien, dans le fond : on se fait avoir ! Il y aurait autant a dire sur le business des logiciels mais je n'irai pas plus loin la dessus, tu vas dire que je mélange tout :)

Johnny B. Good [28.02.2013 - 01:28]

Bah oui, le logiciel ça n'a absolument rien à voir.

Il faut se dire que les producteurs de musique enregistrée ne sont pas les mêmes que ceux qui produisent des spectacles.

Le téléchargement illégal existe parce que l'offre légale sur le net s'est développée en retard, parce que les industriels ont une inertie naturelle. Et ils se sont adaptés, poussés au traumatisme en particulier par Apple. Et ça n'a absolument aucun rapport avec les ventes de places de concerts.

Non, on ne se fait pas avoir. Les artistes, dans leur immense majorité, se font avoir. Il ne faut pas confondre les quelques uns qui font leur beurre, qu'on compte sur les doigts de la main, et tous les autres, qui galèrent.

Les gens qui écoutent de la musique, non, ils ne se font pas "avoir". Ils achètent ce qu'ils veulent acheter, vont voir les concerts qu'ils désirent. Et chacun dans la limite de ses moyens. Bien sûr on pourrait rêver à un monde où tout ça est libre d'accès ou presque, mais ça serait oublier que c'est un métier et que tout cela coûte un pognon monstre à mettre en place.

Tu n'as pas idée de ce que coûte la production et la mise en vente d'un album. Ni de ce que coûte l'organisation d'une tournée. Du nombre de gens qui bossent sur UN concert, de toutes les petites mains qui font que tout fonctionne.

Oui, si on ne voit que l'artiste principal sur scène, on se dit que c'est abusé. Moi franchement, quand je vois la salle, quand je vois le matos, quand je vois les compétences mises à profit, je me dis que c'est pas si cher payé.

Et quand je lis la jaquette d'un album, que je vois la liste des gens qui y ont participé, des années de pratique de leur métier que cela implique, de leur investissement personnel, je me dis que non, même quinze balles pour un disque, c'est un miracle du monde moderne.

@Johnny B. Good

" Tu n'as pas idée de ce que coûte la production et la mise en vente d'un album. Ni de ce que coûte l'organisation d'une tournée. Du nombre de gens qui bossent sur UN concert, de toutes les petites mains qui font que tout fonctionne. "

Exactement, tu as totalement raison. N'oublions d'ajouter le prix des salles et les taxes d'état et municipales 20 à 25% du coût du billet...

joneskind [28.02.2013 - 10:49] via MacG Mobile

@ecouteur :

C'est les artistes pop à la con et les vieux finissants qui pratiquent ces tarifs. Vas pas les voir.

Mes prochains concerts:

Kaki King 8€ à La Péniche - Lille (vous l'avez entendue sur la BO d'into the wild)

Nick Cave 45€ Zénith - Paris

Maintenant je considère que le boulot d'un musicien c'est de jouer, live. Un CD n'est qu'une reproduction. Donc je suis pas trop choqué par l'augmentation générale des tarifs, si en contrepartie je peux découvrir plus d'artistes en MP3.

jeepspirit38 [27.02.2013 - 21:11] via MacG Mobile

@ecouteur: le prix d'un disque ne revient pas en totalité à l'artiste...loin de là

ecouteur [28.02.2013 - 00:23] via MacG Mobile

@jeepspirit38 :
Une petite Info glanée sur le net :

Disque vendu au grossiste: 13.34 € HT
Interprète: 1.17 € --- 9%
Auteur: 0.29 € --- 2%
Compositeur: 0.29 € --- 2%
Editeur: 3.82 € --- 29%
Producteur: 2.59 € --- 19%
Distributeur: 5.18 € --- 39%

Note que l'ensemble "éditeur/ producteur/ distributeur" qui représente presque 90% du prix avant le grossiste (la FNAC par exemple, env. 4 €) et la TVA...
Pour conclure, numériser ou pas, il y a du chemin avant de pourvoir acheter de la musique a un prix raisonnable. Et pour ceux qui auraient mauvaise conscience a faire "autrement", un petit tour sur le net et vs aurez la liste et les arguments des artistes qui sont pour le P2P.

Johnny B. Good [28.02.2013 - 01:31]

"un petit tour sur le net et vs aurez la liste et les arguments des artistes qui sont pour le P2P"

Et implicitement vous aurez aussi idée de ceux qui n'en disent rien, et donc sont contre, qui sont infiniment plus nombreux et pas plus bêtes.

Les gens font ce qu'ils veulent, s'il veulent pirater ils piratent. Mais qu'ils arrêtent de me dire que c'est une démarche "noble" alors qu'il veulent juste se servir gratuitement dans le travail des autres. Un peu d'honnêteté, même vis-à-vis de soi-même, quoi.

joneskind [28.02.2013 - 10:40] via MacG Mobile

@Johnny B. Good :

+1

ecouteur [28.02.2013 - 14:34] via MacG Mobile

@Johnny B. Good :
Je ne pense pas qu'il soit noble - ou pas - de télécharger illégalement. Je ne pense pas que les personnes qui pratiquent le P2P se positionnent de cette façon. Ils font qu'ils ont a faire avec les possibilités qui leur sont proposé.

A quand la licence globale ?! Voilà une vrai alternative. 13 500 artistes interprètes en france on signé une pétition pour dire qu'ils étaient pour.. Ce n'est pas les maisons de disque qui parlent la, ni les marchands de soupe (FNAC, c'est juste un exemple, j'aime bien la FNAC) , ni les artistes dans le "système", installés, rentiers de la sacem, ni les moutons-consommateur.

ecouteur [28.02.2013 - 14:08] via MacG Mobile

15 euros, un miracle du monde moderne ?! Je réalise en te lisant que les marchands ont bien raison de nous assommer de la sorte... Les moutons vont bien la ou on leur demande d'aller.

Oui, tu as raison, le net a bouleversé tous ce petit monde car on a pu - comme ns le faisions plus jeune avec les k7 mais une autre échelle évidement - s'échanger de la musique. Mais s'ils ont pris leur temps pour se mettre a la page, ça n'est absolument pas par manque de réactivité mais parce qu'ils espéraient que les états nous pondent des lois, ce qui a était fait promptement et avec le succès que l'on connaît :)
Internet n'étant pas gérable, ils s'y sont mis, tt simplement.

Mais le résultat : prix des cd et de la musique numérique tjrs aussi cher, nouvelle taxe sur les supports numériques (clef USB, disque dur, iPad (!)..) et maintenant, on découvre que les ventes sont a la hausse :-) Rien ne te choque, vraiment ?

Tu prétends que l'augmentation des prix des concerts n'a rien a voir l'industrie du disque. Tu te trompes. Les prix des concerts est monté en flèche lorsque les ventes de CD se sont écroulé.
Évidement, il y a encore plein d'artistes dont leur priorité n'est pas de s'enrichir mais de pratiquer leur art !! Oui, cher ami, la musique est un art ! Vendredi je serai dans le 78 pour voir sanseverino : 27 € la place. C'est raisonnable. Dépêche mode a Bercy en juin (je crois) entre 50 et 90 €, normal ça ?! Non, c'est du vole ! Rien ne justifie ce prix, absolument rien mis a part la vénalité de certains" artistes" (retour des guillemets), artistes qui sont dans un système ou on ns bourre le crâne de leur soupe (la pub, ça marche!) et ça se vend a prix d'or !. Tu as déjà écouté sans rire les émission de type nouvelle star ? Moi oui et quand je ne ris pas, je pleure, mon ami !

En ce qui concerne ta petite leçon de morale, je préfère en rire la.Vaiment, accepter, justifier cette situation, c'est ça le miracle de notre monde moderne !

Utiliser les mêmes identifiants que les forums