Apple Music : les indépendants américains pas pressés de signer

Anthony Nelzin-Santos | | 22:45 |  91

L’American Association of Independent Music (A2IM) s’émeut que la firme de Cupertino ne rémunère pas les écoutes réalisées pendant les trois mois d’essais d’Apple Music. Représentant 335 labels indépendants responsables d’un tiers des ventes de musique aux États-Unis, l’A2IM conseille donc à ses membres de ne pas proposer leur catalogue sur Apple Music avant le 1er octobre prochain, c’est-à-dire avant la fin de la première vague d’essais.

Un contrat pour Apple Music déniché par Digital Music News. Apple reverse au moins 58 % aux labels (et 12 % aux sociétés d'édition), mais ne reverse rien pendant la période d'essai.
Un contrat pour Apple Music déniché par Digital Music News. Apple reverse au moins 58 % aux labels (et 12 % aux sociétés d'édition), mais ne reverse rien pendant la période d'essai.

« Il est surprenant qu’Apple ressente le besoin d’offrir une période d’essai gratuite, alors qu’Apple est une société bien établie et pas un nouveau venu sur le marché », commente l’A2IM, à la lumière d’un article de Digital Music News :

Puisqu’une grande partie des clients d’Apple les plus voraces devrait commencer leur période d’essai dès le lancement [d’Apple Music le 30 juin prochain], nous avons du mal à comprendre pourquoi les ayants-droits proposeraient leur catalogue sur le service avant le 1er octobre.

L’A2IM ne peut interdire à des labels indépendants de signer avec Apple, qui va justement passer les trois prochaines semaines à les courtiser, après avoir passé les derniers mois à signer les majors. Mais elle leur demande de ne pas se presser, et sous-entend qu’il vaudrait mieux négocier en groupe.

Les indépendants ne pourront toutefois obtenir mieux que les majors, qui n’ont eux-mêmes rien obtenu d’autre que les conditions habituelles. Contrairement à ce qu’assure Digital Music News en effet, Apple « paye » autant que Spotify : elle reverse au moins 70 % de ce qu’elle gagne, 58 % aux labels et 12 % aux sociétés d’édition.

Mais il est vrai que Spotify « paye » dans tous les cas, puisque son offre « gratuite » génère quelques revenus grâce à la publicité. Apple stipule clairement que la période d’essai d’Apple Music ne donne droit à aucun paiement — les majors peuvent sûrement s’en contenter et parier sur le long terme, les indépendants sans doute moins.

Catégorie : 
Tags : 

Les derniers dossiers sur iGeneration

Ailleurs sur le Web


91 Commentaires Signaler un abus dans les commentaires

avatar SugarWater 13/06/2015 - 09:04 via iGeneration pour iOS

If you're good ta something, never do or for free... Il y a une différence entre gratuité et gratuit. La gratuité il faut la financer et si il y a une entreprise qui peut se le permettre c'est Apple. Déjà que c'est difficile d'être indépendant, c'est vraiment la PME alors qu'Apple prenne la décision pour eux c'est mal : oui alors au fait, la décision est prise ce sera gratuit mais ça vous permettra de vous faire connaître. C'est très mal démarrer dans le business.

avatar Domsware 13/06/2015 - 14:14 via iGeneration pour iOS

@SugarWater :
D'un autre côté Apple paye sa part du gratuit en proposant un service monté de toutes pièces dans un écosystème que l'entreprise a créé là aussi de toutes pièces.
Pour ce groupement d'indépendants c'est un mauvais calcul car ce n'est pas leur contenu qui sera diffusé et écouté pendant cette période de 3 mois mais celui des labels présents.

avatar SugarWater 13/06/2015 - 14:56 via iGeneration pour iOS

@Domsware :
C'est pas faux je te l'accorde. Mais quitte à être indé, autant vendre des CD. Le streaming leur enlèvera plus qu'il ne leur apporte.

avatar Domsware 13/06/2015 - 15:52 (edité)

Oui, le streaming n'est pas le plus intéressant pour eux. Néanmoins cela permet de se faire connaitre dans l'immensité de la musique disponible.
En fait ce problème n'est pas nouveau. J'ai été très impliqué dans la musique indépendante plus jeune et pour les groupes le soucis était le même alors : en vivre. Certains ont percé (Zebda, Dionysos...) et d'autres n'ont jamais pu en vivre. Aujourd'hui un créateur a plus de possibilités de diffuser son oeuvre. Mais puisque cela va de même pour tous les autres créateurs c'est comme si rien n'avait changé !

avatar Ipader 13/06/2015 - 16:12 via iGeneration pour iOS

@Domsware :
Et oui, promouvoir un artiste ça ne s'arrête pas à un ajout dans les méandres de leur catalogue.

avatar yorick 17/06/2015 - 10:18

Vendront il des CD ?

Moi j'ai découvert un artiste (Jose James), dont 3 morceau étaient offert (sur Itunes ou ailleurs).
Depuis, je suis allez a son concert, j'ai acheté ces deux derniers album.

A vouloir gagner sur tout les tableaux, ont peut perdre bcp d'argent.
de plus en plus d'artistes offrent un ou deux morceaux de leur album, ce n'est pas pour rien.

Avec le nombre de testeur d'Apple music, les artistes pourront se faire découvrir.
Et si tu aimes vraiment leur musique, peut être que dans 3 mois tu écouteras encore leur album, ou leur nouveau album.....et la ils seront rémunéré.

avatar SugarWater 13/06/2015 - 09:06 via iGeneration pour iOS

Je parle pour les indé, évidemment c'est une bonne stratégie d'Apple.

avatar malcolmZ07 13/06/2015 - 09:35 via iGeneration pour iOS

Lemmings et iPader toujours aussi ridicule ... Il cherche à critiquer apple quand il n'y a pas lieu ...

avatar Ipader 13/06/2015 - 13:09 via iGeneration pour iOS

@malcolmZ07 :
Argument de choc! Wow je suis cassé

avatar SIMOMAX1512 13/06/2015 - 10:38 via iGeneration pour iOS

Si les indépendants sont pas d'accord ils n'ont qu'à attendre octobre pour signer avec Apple et puis c'est tout. Apple pour le lancement à besoin des gros labels pour mettre en avant son service, qu'il n'y est pas les indépendants c'est pas grave dans un premier temps.

avatar Bigdidou 13/06/2015 - 13:59 via iGeneration pour iOS

@feefee :
"Et pas seulement de la musique classique , toute celle faite avec des instruments acoustiques et même électriques (guitare , etc)."

Oui, c'est la remarque que je me faisais aussi. Tous les genres musicaux bénéficient bien sûr du lossless, d'un bon matériel nomade ou pas, et toussa. Après je reste personnellement dubitatif face à un certain extrémisme audiophile (les délires autour du câblage, par exemple, ça atteint parfois des sommets un peu ésotériques...). Les fameux "studio gold master" me laissent personnellement froid, mais c'est peut-être lié à l'âge de mes oreilles et/ou à mon matériel pas non plus très haut de gamme.
Comme toi je ne serais pas aussi pessimiste que certains : Qobuz semble résister (ouf...), et, surtout, Deezer qui lance un offre lossless en Amérique du Nord me semble un bon indicateur.

@malcomZ07
"Lemmings et iPader toujours aussi ridicule ... Il cherche à critiquer apple quand il n'y a pas lieu ..."

Ils donnent leur opinion. Je sais, ça n'est pas très convenable, mais que veux-tu, les gens sont d'un tel sans gêne, de nos jours.
Heureusement, les personnes comme toi sont là et veillent à limiter ces débordements intolérables.
Néanmoins, de façon très factuelle, l'offre d'Apple, avec de l'AAC 256 n'est pas la meilleure sur le plan de la qualité audio. Et pour certains, la qualité audio, quand il s'agit d'écouter de la musique, ça reste (étrangement, j'en suis conscient) un argument de poids.
Quant au catalogue, ben pour l'instant, ça n'est pas très clair. Si on a accès aux catalogues de tous les stores, alors oui, ça va permettre de jolies découvertes (j'aimerais par exemple, à titre personnel, beaucoup avoir accès au catalogue allemand). Si on reste limité au store de son pays, ça reste une offre relativement comparable aux autres.
Maintenant, si tu as des infos, je suis preneur.

avatar Bigdidou 13/06/2015 - 14:09 via iGeneration pour iOS

@JokeyezFX :
"La période d'essai est quand même facile à comprendre"

Absolument.

"c'est la technique du dealer de drogue! Au début c'est gratuit et quand t'es accros tu payes!"

Ah, ben non, pas si facile à comprendre, en fait.

On peut comprendre les choses de façon moins machiavélique. Il ne s'agit peut-être pas de créer un dépendance, mais tout simplement de permettre de tester pleinement un service, et, s'il plait, de proposer à continuer à en profiter en payant, ou s'il ne plait pas, d'en rester là.
Mais, bon, peut-être qu'ils mettent des additifs de la mort qui tue, qu'on devient vraiment super dépendant et qu'on finit par mourir dans d'abominables spasmes en fumant son iPhone.
On verra avec les premiers utilisateurs, justement.

avatar JokeyezFX 13/06/2015 - 17:45 via iGeneration pour iOS

@Bigdidou :
Toi pas comprendre les métaphores!!! Toi devoir retourner à l'école!

avatar en ballade 13/06/2015 - 15:19 via iGeneration pour iPad

@malcolmZ07

Il n y a pas lieu? Tu connais des artistes avant de sortir de tels propos? Un world company qui propose de la gratuité pendant 3 mois sous prétexte de faire connaître des indépendants....c est de l escroquerie

avatar lll 13/06/2015 - 18:13 (edité)

Je dirais même qu'étant la position de force d'Apple, c'est du chantage. En tout cas c'est pas joli mais le fait de voir qu'il y a du monde pour défendre l'idée m'aide à comprendre comment le dernier iMac peut parvenir à se vendre. ;)

avatar en ballade 13/06/2015 - 15:21 via iGeneration pour iPad

@Ipader

Exactement cela ! Apple devient un supermarché avec des méthodes coercitives faites aux producteurs....et ici certains cautionnent cela.

avatar Domsware 14/06/2015 - 14:15

Tu as tout faux là. Aucune comparaison à avoir avec un supermarché si ce n'est le mot "store" à la fin. C'est des biens culturels qui sont proposés à la vente.

De plus c'est très rabaissant pour ce qui est proposé à la vente.

Un système est mis en place par Apple : les indépendants sont intéressés ou non. Point. C'est ridicule de leur part de se poser en victime de la gratuité demandée par Apple.

Sur l'App Store tous les jours des applications sont proposées avec de fortes réductions, voir gratuites. Et cela ne choque personne. Lorsqu' Apple propose à un petit éditeur d'applications de mettre en avant l'une des ses créations en échange de la gratuité le temps de l'opération je ne crois pas que ce dernier réfléchisse longtemps avant d'accepter.

avatar Ipader 14/06/2015 - 15:26 via iGeneration pour iOS

@Domsware :
Ça fait froid dans le dos des mecs comme toi, le genre de mec qui pige rien de ce qu'il se passe et qui vote pour l'huître qui nous sert de président !
Tu as raison, Apple sait mieux que quiconque ce qui et bien ou mal Aïa crichnou !
Les vrais créateurs leurs doivent tout!

avatar Domsware 15/06/2015 - 07:36 via iGeneration pour iOS

@Ipader :
Quelle perspicacité ! Tu m'as défini à partir d'un court échange de commentaires sur un forum !

Pas d'autres arguments pour en venir sur des attaques sur la personne ?

avatar Ipader 15/06/2015 - 13:01 via iGeneration pour iOS

@Domsware :
Je n'ai pas besoin de sortir d'autres arguments, les tiens étant à côté de la plaque.
Et arrêtes de nous dire de relire ce que tu as écrit quand c'est toi qui ne comprend rien.
Aussi tu peux t'abstenir de nous dire quand on a raison ou tort, pour qui te prends tu?
Tu te crois intelligent ?

avatar Domsware 15/06/2015 - 17:04

Je te prie de garder ton agressivité pour toi.

Lorsque je demande aux personnes de me relire c'est pour une raison simple : comprendre ce qui est écrit avant toute chose.

avatar Mécréant 15/06/2015 - 09:16

@Domsware:

"Un système est mis en place par Apple : les indépendants sont intéressés ou non. Point."
--> De fait.

"C'est ridicule de leur part de se poser en victime de la gratuité demandée par Apple."
--> Vous avez lu qu'ils se posaient en victime? Moi j'ai lu que "l’American Association of Independent Music (A2IM) (...) conseille donc à ses membres de ne pas proposer leur catalogue (...) avant la fin de la première vague d’essais."

Pour rappel: 70% de 10€/mois, ce n'est pas ce qui va à chaque artiste, c'est ce qui est partagé entre tous les artistes. Tout dépend de la clef de répartition, mais il ne fait aucun doute que la grande majorité de cet argent ira aux Justin Bieber et Stromae, non aux petits indépendants noyés dans la masse...

Du coup, je ne comprends pas ce que vous avez contre le fait qu'ils décident d'attendre trois mois avant de prendre leur décision. Ni pourquoi vous vous évertuez à expliquer que cette gratuité peut servir leur projet quand c'est avant tout le projet d'Apple (Apple Music) qu'elle sert!

avatar Domsware 15/06/2015 - 09:44

Je vous invite à relire mes commentaires précédents car mes propos ne sont pas compris.

Je précise aussi que les 70% ne vont même pas directement aux artistes mais globalement à leurs "représentants" ce qui rajoute, encore, un niveau d'intermédiaire.

Enfin, je "m'évertue" à expliquer que cette gratuité sert leur projet car c'est ce que je crois. Il est évident que cela sert aussi celui le projet d'Apple. C'est un partage des risques : si le projet d'Apple fonctionne les leurs fonctionneront aussi.

avatar Mécréant 15/06/2015 - 11:50 (edité)

Je vous invite à relire mon commentaire: je réagissais avant tout au fait que vous semblez croire que ces méchants indépendants se posent en victime de la gentille Apple qui n'investit que pour eux (je caricature bien sûr...):

"Apple crée un écosystème dans lequel les majors/indés viennent proposer leur produits pour les vendre" ?
--> non, les majors/indés ne vendent rien: ils mettent leur production à disposition et touchent une légère compensation qui risque d'être proche de zéro pour les indépendants... ils se feront peut-être connaître, mais accepteriez-vous de travailler gratuitement (ou d'être payé en cacahuètes) pour vous faire connaître?
Notez que les graphistes vivent un peu la même chose avec des concours grâce auxquels ils ne gagnent qu'une meilleure visibilité... mais il est vrai qu'ils ont en commun avec les musiciens qu'ils ne travaillent pas vraiment! [EDIT: je caricature de nouveau: parfois ils gagnent un abonnement à la revue pour laquelle ils ont travaillé...]

"Cette gratuité [pourrait indirectement] servir leur projet", nous sommes d'accord
(j'insiste sur l'usage du conditionnel et sur le mot "indirectement" qui ont ici toute leur importance):
c'est pour cela qu'ils ne ferment pas tout-à-fait la porte!

Cependant, votre "partage des risques" n'est pas très équilibré:

- pour les artistes indépendants, il s'agit d'une perte nette sur leur revenu principal
--> trois mois pendant lesquels ils ne sont pas payés, mais pourraient l'être: sur Deezer, les artistes sont rémunérés même si l'utilisateur ne passe pas au modèle payant...
--> une gratuité qui n'aura en plus aucune influence sur leur visibilité...
(les apps mises en avant auxquelles vous faites allusions sont... mises en avant! Ça fait une sacrée différence...)

- pour Apple, cette gratuité n'est qu'un délai sur le retour d'investissement (infrastructure) et n'affecte qu'une part infime de ses revenus...

avatar Domsware 15/06/2015 - 12:08

Ok, il agissait bien d'une réaction basée sur une incompréhension alors. Car mon propos est de comprendre la situation et de me faire mon avis en échangeant avec d'autres aux avis différents.

Juste deux précisions :
- pour les labels indépendants il n'y a aucune perte. Un manque à gagner oui mais des pertes non. Il pourrait par contre y avoir des pertes de revenues suite à l'appel d'air provoqué par ce nouveau service qui à priori devrait provoquer moins d'écoute chez les concurrents.
- ensuite le partage de risque est parfaitement équilibré puisque cela ne coûte directement rien au label (voir le point précédent) ce qui est donc comparable à "la part infime des revenus" pour Apple.

Enfin, vous avez raison pour la mise en avant à moins que le service ne propose une section Indépendants comme c'est le cas pour les applications.

avatar Mécréant 15/06/2015 - 17:27

Basée sur l'incompréhension qui vous a valu cette phrase: "(...) ridicule de se poser en victime de la gratuité demandée par Apple."

Pour le reste, vous pouvez effectivement qualifier ce que j'avais appelé "perte" (distribution gratuite) de "manque à gagner", ça ne change rien au déséquilibre du risque : Apple fait la pub de son service de distribution en offrant la gratuité à ses clients potentiels, mais ce sont les producteurs qui la payent cette gratuité. Certes les majors peuvent se permettre de faire ce cadeau à la Pomme; pour les indépendants la situation est plus compliquée...

avatar Domsware 15/06/2015 - 17:32

Aucun cadeau n'est fait à Apple : si le service décolle tout le monde en profitera. Le cadeau, si cadeau il y a, c'est aux utilisateurs qu'il est fait.

La gratuité Apple la paye de son côté aussi car pendant 3 mois les services vont être utilisés sans rien rapporter. Et de retarder de 3 mois le retour sur investissement. Il est évident qu'Apple peut se le permettre : cela n'enlève toutefois rien au fait que cette gratuité qui profite à l'utilisateur a un coût.

Et encore une fois pour les indépendants cela ne coûte rien d'occuper le terrain pour ne pas laisser la place aux gros : aucun travail supplémentaire ni aucun frais.

avatar Mécréant 15/06/2015 - 18:44 (edité)

Accepter de laisser distribuer sa musique sans rémunération, si ce n'est pas un cadeau, je ne sais pas comment vous l'appellez...

--> sur les autres services de streaming, ils sont payés dès la première écoute
--> ce n'est pas au créateur de supporter la campagne de pub du distributeur...

avatar bibi81 15/06/2015 - 18:49

Aucun cadeau n'est fait à Apple : si le service décolle tout le monde en profitera. Le cadeau, si cadeau il y a, c'est aux utilisateurs qu'il est fait.

Spotify décolle mais ça ne profite pas à tout le monde (en particulier à Spotify qui a toujours de grosses dettes).

La gratuité Apple la paye de son côté aussi car pendant 3 mois les services vont être utilisés sans rien rapporter.

Oui mais Apple n'offre la gratuite qu'à ceux qui ont déjà dépenser 900 EUR dans un smartphone (tu peux bien t’asseoir sur 3 EUR pendant 3 mois)... Par contre les indépendants eux ne touchent rien sur la vente du smartphone...

avatar Domsware 15/06/2015 - 23:11 via iGeneration pour iOS

@bibi81 :
900 € c'est exagéré tout de même. Divise par au moins 3 le prix et ce sera crédible. Et encore avec des machines de plus de 4 ans.
Ensuite une version Android est évoquée.

avatar Mécréant 16/06/2015 - 09:07

"Divise par au moins 3 le prix et ce sera crédible. Et encore avec des machines de plus de 4 ans."

Autant les 900€ de bibi81 étaient exagérés...

(on trouve un iPad mini ou un iPhone 5C dès 400€)
[c'est étonnant d'ailleurs que la nouvelle page "comparer les iPhone" de l'Apple Store n'indique pas de prix, mais que si l'on clique sur le bouton "acheter" de l'iPhone 5, on est redirigé vers l'iPhone 6 (store belge). Mais là, je m'écarte du sujet]

...autant l'est votre division par 3. Quant aux appareils de plus de 4 ans, je ne suis pas certains qu'ils supportent iOS 8.4

Sinon, vous avez raison: ce sera disponible sur Android ET Windows (via iTunes), mais il reste que le "sacrifice" des trois mois gratuits n'est pas le même pour Apple et les majors ou pour les indépendants...

avatar Mécréant 17/06/2015 - 09:54 (edité)

@Darth Philou : avant de vous répondre, j’aimerais vous faire un petit résumé des échanges précédents…

[Acte I]
Domsware : ― mon propos est de comprendre la situation et de me faire mon avis en échangeant avec d'autres aux avis différents

(Bibi81 choisit ce moment pour donner son avis)

Domsware : ― « On ne va pas disséquer (...) Peu importe (...) Point barre »

[Acte II]
(Bibi81 donne comme prix pour du matériel Apple le prix d’un iPhone 6 bien fourni (900€). Il existe évidemment d’autres appareils estampillés Apple (de 400 à 2300€ pour les entrées de gamme ; 900€ se trouve donc à peu près à la moyenne, mais ne tient pas compte des ventes réelles : elles ne sont probablement pas réparties équitablement sur toute la gamme et si un peut acheter un iPhone ET un iMac, un autre se contentera d’un iPad Mini) )

Domsware lui rappelle que le fait d’exagérer ne le rend pas crédible. Il appuie son propos en exagérant ses propres chiffres…

[Acte III]
Domsware : « les indépendants sont intéressés ou non. Point. C'est ridicule de leur part de se poser en victime »

(Mécréant lui répond qu’ils ne se posent pas en victime, qu’ils attendent avant de prendre leur décision »)

Darth Philou : « [leur] attitude est critiquable : au lieu de dire non, peut-être pourraient-ils négocier un délai plus court »

(Mécréant devrait lui répondre qu’ils ne disent pas non, qu’ils attendent avant de prendre leur décision »)

avatar Mécréant 17/06/2015 - 09:55

@Darth Philou :
Finalement, je ne vous répond pas ce qui était prévu pour l’Acte III. En fait, j’ai beau chercher, je ne vois pas en quoi l’attitude des indépendants serait critiquable. Même en prenant l’hypothèse (fausse) que les indépendants aient donné une réponse ferme et négative à Apple, je ne vois que deux pistes :

1) vous êtes un troll (mais vous pourriez faire mieux, que diable !)

2) vous êtes atteint d’idolâtrite aigue : quelqu’un ose ne pas dire « oui, amen » à la Sainte Pomme ? Immédiatement, vous lui sautez dessus : c’est pécher, c’est critiquable, qu’on brûle l’hérétique ou, s’il se rétracte, qu’on le mette au pilori le temps de lui faire comprendre son erreur !

Deux pistes seulement : je manque probablement d’imagination, expliquez-moi donc ce qui est critiquable parce que j’imagine que les intérêts d’Apple et ceux des indépendants ne sont pas identiques…

avatar Mécréant 17/06/2015 - 10:13

≫ « peu être pourraient ils négocier »

1)Rien ne nous dit qu’il ne l’ont pas fait… [EDIT: Le simple fait de ne pas se presser à signer peut être une manière de faire pression, de négocier]
2)S’il est certain qu’ils n’ont rien à perdre à négocier, le fait que les majors n’aient pas réussi à imposer un délai plus court, me fait penser qu’il y a peu de chance que les indépendants (qui ont beaucoup moins de poids) l’emportent face à la Pomme.
3)Tout ça sans parler des problèmes de concurrence qu’il pourrait y avoir si Apple traitait différemment les majors des indépendants…

≫ « Côté indépendants, qu'est-ce qui changerait par rapport à l'état actuel ? »

1) Pendant trois mois, il seraient distribués gratuitement (manque à gagner)
2) Parmi les futurs clients d’Apple, il y a plus que probablement de nombreux clients d’autres services de streaming (perte de trois mois sur ces revenus du streaming)
3) Le streaming en soi ne rapporte pas grand-chose et les indépendants ont ressenti une baisse de leurs ventes après l’arrivée de Spotify (perte de revenus)

Bref, si Apple Music arrive à drainer un flot suffisant d’utilisateurs payants et si le système leur permet de mettre leur production en avant (ils seront de toute façon noyés dans la masse, étouffés par les majors, comme ils le sont actuellement, mais l’aspect réseau social pourrait améliorer la situation), ils prendront part au projet. Pour l’instant, ils attendent, ils observent : en quoi est-ce critiquable ?

[EDIT]: Maintenant qu'Apple a confirmé la clef de répartition (13,5% selon http://www.igen.fr/itunes/2015/06/apple-music-les-editeurs-independants-...), il ont moins de raison de résister.

avatar Domsware 15/06/2015 - 23:14 via iGeneration pour iOS

@bibi81 :
Oui mais Apple n'offre la gratuite qu'à ceux qui ont déjà dépenser 900 EUR dans un smartphone (tu peux bien t’asseoir sur 3 EUR pendant 3 mois)... Par contre les indépendants eux ne touchent rien sur la vente du smartphone..."

Bon on s'éloigne du sujet, non ? On ne va pas disséquer maintenant comment les labels indépendants sont financés ?

Peu importe d'où provient l'argent : Apple investit et les indépendants investissent. Chacun essaye de vendre ses produits et services. Point barre.

avatar Mécréant 16/06/2015 - 08:59

"On ne va pas disséquer (...) Peu importe (...)"
--> Il fallait commencer par là et non par "mon propos est de comprendre la situation". La discussion aurait été plus simple...

avatar bibi81 14/06/2015 - 14:27

Tu as tout faux là. Aucune comparaison à avoir avec un supermarché si ce n'est le mot "store" à la fin. C'est des biens culturels qui sont proposés à la vente.

Que je sache, il y a aussi des biens culturels dans les supermarchés...

Un système est mis en place par Apple : les indépendants sont intéressés ou non. Point. C'est ridicule de leur part de se poser en victime de la gratuité demandée par Apple.

Pas "demandée", "exigée". Et oui les indépendants sont libres d'accepter ou non, et pour l'instant ils refusent...

avatar aza 15/06/2015 - 13:57

Mouai, les indés (en général) me rebutent de plus en plus... Pourtant il y a des pépites en indé, mais bon.
-Vouloir bénéficier de la "hype" autour de l'indé et vouloir l'argent des majors.
-Refuser de se faire connaitre gratuitement TEMPORAIREMENT, à un public qui du coup ne les connaitra pas du tout.
Pour moi ça ne va pas dans le bon sens, contester juste par principe ne leur apportera strictement rien !

Et puis, pour les audiophiles extrémistes, bien sûr qu'il est possible d'avoir une super écoute sur une super hifi dans un super environnement etc... Mais ça n'en fait pas la seule manière d'apprécier la musique ! Arrêtez de dire que parce que c'est moins bien, ça ne devrait pas exister, et si les indés ne s'intéressaient qu'à vous pour constituer leur public, ils n'existeraient plus depuis longtemps !

"mais accepteriez-vous de travailler gratuitement (ou d'être payé en cacahuètes) pour vous faire connaître?"
Aucun sens. Apple ne leur demande pas un travail supplémentaire pour apparaitre sur leur service. Le service d'Apple est un support de vente supplémentaire, et peut-être complémentaire. La vocation n'étant pas de remplacer la vente de titres... Support supplémentaire = revenu supplémentaire.

Et de plus, je trouve nul d'opposer indé et mainstream. L'artiste qui fait de la bonne musique et se sort les doigts, vend. Être "indé" n'est pas plus gage de qualité qu'être "mainstream".
Les gens qui ne l'acceptent pas sont des girouettes et ne possèdent pas de goût propre (oui, tous ceux pour qui la phrase "j'aimais bien avant qu'ils soient connus" a un sens...).

avatar Mécréant 15/06/2015 - 17:26

Apple ne leur demande pas un travail supplémentaire pour apparaitre sur leur service
Non. Ceci-dit, ils ne sont pas payés au travail, mais à la vente de leur travail (droits d'auteurs). Déjà que ceux-ci sont dilués/évaporés par le système du streaming, on peut comprendre qu'ils observent avant de se lancer... et rechignent à la gratuité !

"La vocation n'étant pas de remplacer la vente de titres... "
C'est pourtant ce qui va arriver pour une grande partie de leur clientèle : lorsque j'avais un abonnement au ciné, je ne louais ni n'achetait plus de films: mon abonnement me suffisait (mon cinéma avait une programmation complète, comme le catalogue d'Apple Musicale) Pourtant, je devais le déplacer pour voir la toile...

"Être "indé" n'est pas plus gage de qualité qu'être "mainstream""
Je ne pense pas que quelqu'un l'ait prétendu. La différence se joue sur la puissance économique: les majors inondent le marché (publicité, radio), étouffant les indépendants.

avatar Domsware 15/06/2015 - 17:46

Oui, en effet.
Puisque les majors inondent le marché et que les indépendants ne peuvent rivaliser en terme de promotion il me semble évident de profiter de la moindre occasion pour placer les produits.

Pages