Rumeurs



Siri intégré à l'Apple TV évoqué dans le code d'iOS 7.1

L'arrivée de Siri dans l'Apple TV semble se préciser. Un développeur, Pierre Blazquez, a repéré dans le code du SDK d'iOS 7.1 une référence qui suggère que l'assistant vocal sera intégré au boîtier TV.

Un fichier lié à l'« Assistant », l'appellation de Siri dans le code, liste les terminaux (UIDeviceFamily) qu'il prend en charge. Le 1 correspond aux iPhone et iPod touch, le 2 à l'iPad et le 3 à l'Apple TV. Cette référence est apparue dans iOS 7.1 et est toujours présente dans iOS 7.1.1.

Pour mémoire, l'Apple TV reconnait déjà la voix par l'intermédiaire de l'application Remote (explications ici), mais la fonction est limitée à la recherche dans l'iTunes Store. Avoir véritablement Siri intégré au produit serait évidement beaucoup plus intéressant.

Le code d'iOS 7 avait révélé par ailleurs une nouvelle référence d'Apple TV. Il se trame décidément quelque chose autour du petit boîtier, qui fait l'objet de nombreuses rumeurs. D'après l'analyste Ming-Chi Kuo et plusieurs médias américains, un nouvel Apple TV sera lancé cette année. Il s'agirait de la plus grosse mise à jour du produit, avec peut-être Siri, donc, mais aussi une boutique de jeux vidéo et des fonctions héritées d'une borne AirPort.

[Via 9to5Mac]

Tags: ,


iPhone 6 : Martin Hajek met à jour ses concepts

Le prolifique Martin Hajek a publié de nouveaux concepts d'iPhone 6 qui prennent en compte les dernières rumeurs. Le designer explique s'être basé sur les supposés schémas d'iPhone 6 qui ont fuité récemment pour réaliser ces rendus 3D. Il a imaginé un iPhone 6s dont les bords seraient visiblement en métal et un iPhone 6c en plastique.

Il a respecté l'indication selon laquelle le capteur photo sortirait légèrement du dos du terminal, à la manière du dernier iPod touch.

L'intégralité des rendus est visible sur le site de Martin Hajek. Il a publié dans le même temps un autre concept d'iPhone 6s dont la face arrière est assez différente.

Pour aller plus loin :



L'iWatch va t-elle enterrer l'iPod ?

Il n'est pas aussi respecté que Walt Mossberg ou aussi prescient que Ming-Chi Kuo, mais Christopher Caso, analyste chez Susquehanna Financial Group, a tenu lui aussi à apporter son seau au moulin des rumeurs concernant l'iWatch… avec quelques pronostics originaux. Il confirme dans une note qu'Apple lancera une montre connectée proposée en deux tailles d'ici la fin de l'année.

Apple viserait une production de 5 à 6 millions d'unités, mais à terme l'analyste estime que l'iWatch remplacera la gamme d'iPod chez les consommateurs, qui se tourneront plus volontiers vers la montre plutôt qu'un baladeur. D'ailleurs, sans renouvellement prévu cette année encore selon Caso, Apple prend le risque de faire disparaitre à tout jamais sa famille d'iPod. Les ventes des différents baladeurs ont rapporté 5 milliards de dollars l'an dernier, ce que n'a pas manqué de souligner Tim Cook, qui a parlé d'« activité en déclin ».

La dernière mise à jour de l'iPod touch date de l'automne 2012, quant à l'iPod classic, s'il reste au catalogue, c'est sans doute par pure bonté d'âme (même si le dernier représentant de la gamme classique d'iPod doit continuer à se vendre un peu).

[Via : MacRumors]

Tags: ,


Marque iWatch : Apple se cacherait derrière la société Brightflash

Depuis l'été dernier, Apple a enregistré la marque iWatch dans plusieurs pays et dans différentes classes de produits. Mais elle n'est pas la seule à protéger cette appellation, une mystérieuse société nommée Brightflash a fait de même aux États-Unis il y a un an.

La firme de Cupertino se serait-elle fait doubler sur ses propres terres ? Contrairement aux apparences, peut-être pas. Il y a des raisons de penser qu'Apple est en fait derrière Brightflash.

MacRumors et Consomac livrent plusieurs indices concordants. Tout d'abord, Brightflash a déposé sa demande d'enregistrement de la marque iWatch aux USA en même temps que les demandes faites par Apple dans d'autres pays, au début du mois de juin 2013.

1209 Orange Street à Wilmington, Delaware

L'opacité et la domicialition de Brightflash sont aussi assez suspectes. Elle est basée dans le Delaware, un État notoirement connu pour abriter une myriade de sociétés écrans. L'immeuble dans lequel se situe Brightflash, le 1209 Orange Street à Wilmington, héberge ainsi environ 285 000 entreprises (oui, il n'y a pas de faute de frappe).

Il est quasiment impossible d'identifier les employés de Brightflash, pourvu qu'il y en ait vraiment. MacRumors a tout de même pu remonter jusqu'à une certaine Joan L. Yori, une femme d'affaires qui travaille pour Stewart Management Company, une entreprise spécialisée dans l'implantation de sociétés dans le Delaware, les îles Caïmans et d'autres paradis fiscaux.

Tous ces indices semblent indiquer que c'est Apple qui se cache derrière la coquille vide Brightflash pour enregistrer la marque iWatch dans certains pays. Il ne s'agirait pas d'une situation inédite, la Pomme avait fait de même pour déposer CarPlay. C'est la société Carplay Enterprises qui avait effectué l'opération. Une société installée au 1209 Orange Street...



L’iPhone 5,5 pouces pourrait attendre 2015

Selon des sources taïwanaises, Apple aurait décidé de retarder la sortie d’un nouvel iPhone grand format. Le modèle avec un écran de 5,5 pouces que la rumeur annonce depuis plusieurs semaines était attendu pour la fin de l’année, mais le constructeur aurait choisi, selon ces informations, de le repousser en 2015.

Raison de ce décalage : la batterie. Apple chercherait un modèle suffisamment fin pour ne pas nuire au design également très fin de l’iPhone. Problème, il n’y aurait, pour le moment, aucune batterie de moins de 2 mm d’épaisseur, la taille maximale que chercherait Apple.

Autre information rapportée par cette nouvelle rumeur, du côté du nom cette fois : Apple pourrait nommer ce grand iPhone l’iPhone Air. Un changement qui évoquerait sa grande taille, tout comme l’iPad Air se distingue de l’iPad mini.

[Via : MacRumors]



Apple chercherait des spécialistes du paiement électronique

Selon le site Re/code, Apple chercherait à embaucher des spécialistes du paiement électronique. Le constructeur aurait rencontré plusieurs profils, des cadres supérieurs qui seraient chargés de mettre en place un business avec les millions de cartes de paiement déjà enregistrées par Apple grâce à ses boutiques virtuelles.

Jennifer Bailey, à la tête du commerce en ligne pour Apple, aurait mené ces entretiens et le constructeur serait très sérieux sur ce sujet, d’après les sources du site. L’apparition de Touch ID, ce module de reconnaissance digitale ajouté à l’iPhone 5s, a ajouté de l’eau au moulin des rumeurs. Ce capteur pourrait servir à authentifier un utilisateur avant un achat, sur le même principe que le paiement sans contact permis par la NFC.

Dans un premier temps, Apple pourrait permettre à ses clients d’acheter des produits dans ses Apple Store sans sortir leur carte bleue, mais en utilisant celle associée à leur compte iTunes Store. Les plans de l’entreprise de Tim Cook pourraient toutefois être beaucoup plus ambitieux. Des rumeurs évoquent avec insistance des discussions avec PayPal, mais aussi avec les spécialistes du paiement mobile Square (lire : Apple reste dans la course au rachat de Square). Comme on dit, il n’y a jamais de fumée sans feu…



Apple protège mieux la marque iWatch

Comme le note MacRumors, Apple a encore étendu son contrôle sur le nom "iWatch". Le constructeur a commencé à déposer cette marque dans plusieurs pays dès l’été dernier (lire : Des dépôts d’Apple pour "iWatch" au Mexique, à Taiwan et en Turquie) et il étend depuis la marque à d’autres pays, mais aussi à d’autres domaines.

Rappelons qu’une marque déposée ne couvre que les catégories de produits choisis par l’organisme qui en fait la demande. En Équateur, au Mexique ou encore en Norvège et en Grande-Bretagne, la marque iWatch concerne désormais la classe 14, celle qui regroupe les bijoux et… les montres.

S’il fallait une preuve de plus qu’Apple était intéressée par les montres, en voici une. Rappelons toutefois que ce dépôt de marque peut n’être qu’une stratégie de blocage pour tous ses concurrents. Si une montre nommée iWatch doit sortir un jour, ce sera du fait d’Apple !



Apple reste dans la course au rachat de Square

Square, qui a mis au point une véritable plateforme de paiement via son système de lecture de cartes bancaires pour iPhone, intéresse les grands acteurs de la Silicon Valley. Proche de l'esprit Apple avec ses produits beaux et efficaces, cette start-up créée par Jack Dorsey (fondateur de Twitter) a tout du bon parti : le constructeur de Cupertino est semble t-il en plein développement de son propre système de paiement mobile via Touch ID, et avoir Square dans son portefeuille aurait du sens.

Mais même si Dorsey a déjà laissé penser qu'il préférerait Apple si jamais Square devait être vendu, d'autres entreprises pourraient également être intéressées - on pense immanquablement à Google (lire : Paiement : Apple et Google intéressés par Square)… Une rumeur encore propagée il y a peu par le Wall Street Journal.

TechCrunch dément cependant le bruit de couloir selon lequel Google aurait la main sur le portefeuille pour racheter Square. Il semble bien qu'aucune des deux entreprises n'aient réellement discuté de ce projet de manière sérieuse. En revanche, l'article du WSJ évoque des discussions avec PayPal et Apple; le constructeur de Cupertino ayant toujours les faveurs de Dorsey, il n'est pas totalement farfelu de penser qu'Apple pourrait un jour s'offrir l'entreprise de paiement mobile… faut-il encore que Square y trouve son intérêt.

Cela pourrait cependant arriver plus tôt que prévu. Malgré son extension récente au Canada, batailler contre les géants du secteur (Square s'attaque de front aux banques et aux services de cartes de crédit) nécessite de sérieux reins financiers. L'entreprise ayant repoussé son introduction en Bourse, il est possible qu'elle cherche à se vendre au plus offrant.



Des photos du possible écran de l'iPad Air 2

Des photos d'un écran pour le prochain iPad Air ont été publiées par le site néerlandais One More Thing (via). Provenant de Chine, elles montrent une dalle et sa surface (tactile) ne faisant plus qu'un, c'est du moins ainsi qu'est présenté l'élément. Apple procède déjà de la sorte sur ses portables Retina et son iPhone 5s.

La conception actuelle du premier iPad Air fait que ces deux pièces sont séparées. En les réunissant, il y a - peut-être - moyen de réduire l'épaisseur de la tablette (7,5 mm pour l'Air contre 9,4 mm pour le précédent iPad 4 revenu au catalogue et 7,2 mm pour le mini non Retina). Mais ces photos ne permettent pas de s'en assurer.

La révision des iPad Air et mini a été pronostiquée pour la fin du troisième trimestre (lire Feuille de route 2014 d'Apple : Ming-Chi Kuo est-il fiable ? & iPad 2014 : renouvellement en douceur avant l'iPad Pro en 2015 ?).

One More Thing

Ci-dessous, les photos d'iFixit lors du démontage de l'iPad Air, avec son écran LCD à gauche, encore dans le châssis, et sa surface tactile, tout cela en deux parties.

Cliquer pour agrandir

Tags:


iPhone 6 : 4,7 pouces pour respirer

Avec un iPhone 6 prévu de 4,7 pouces, Apple va de nouveau devoir bousculer la routine des développeurs. Ces derniers avaient déjà dû adapter leurs applications par deux fois : lors du passage de l'iPhone 3G/3GS vers l'iPhone 4 (de 320 x 480 à 640 x 960), puis de l'écran de 3,5 pouces de l'iPhone 4/4S vers celui de 4 pouces de l'iPhone 5 (640 x 1 136). Dans le premier cas, il s'agissait de quadrupler strictement le nombre de pixels, mais dans le second il a fallu optimiser sérieusement les apps, au risque de se retrouver avec des bandes noires sur les côtés. Apple a conseillé à ses développeurs d'utiliser le système AutoLayout, qui permet d'ajuster au mieux et de manière semi-automatique les différents éléments d'interface suivant la taille de l'écran.

La récente prédiction de Ming-Chi Kuo annonce un iPhone 6 de 4,7 pouces d'une résolution de 1 334 x 750 (lire : iPhone 6 : un navire amiral et un paquebot pour l'automne). Comment cela va t-il se traduire concrètement ? MacRumors s'est penché sur l'affaire. Ce modèle affichera une densité de 326 pixels par pouce, égale donc à celle de l'iPhone 5s, signifiant que les éléments d'interface (icônes, texte) seront de la même taille, mais auront plus d'espace pour respirer.

Sur un écran de 4,7 pouces, la page d'accueil de l'iPhone 6 (à droite) donne une impression d'espace alors que sur celle de l'iPhone actuel (à gauche), les applications sont beaucoup plus rapprochées. - Clic pour agrandir

Quant aux applications non optimisées, elles pourraient subir de nouveau l'infamie des bandes noires, cette fois sur tous les côtés. Voici à quoi pourrait ressembler un logiciel non optimisé (à gauche) par-rapport à une app bien adaptée à un écran de 4,7 pouces (à droite) :

Clic pour agrandir

Cette taille d'écran a un autre avantage : elle permet de caser une sixième ligne d'icônes sur la page d'accueil.

Tags: