Fermer le menu

Abonnements In-App

Toute l'actualité sur Abonnements In-App

Instapaper renouvelle automatiquement son abonnement

28/02/2014 | 07:49

Instapaper [5.1.5 – Français – 3,59 € (achats in-app) – iPhone/iPad - Instapaper Holdings, Inc.] change de mode pour ses utilisateurs payants et adopte avec cette version les abonnements de l’App Store. Cette formule réservée à l’origine à la presse permet de s’abonner avec un renouvellement automatique à chaque fin de période. Jusque-là, les utilisateurs devaient s’abonner à nouveau chaque année, ce qui était plus contraignant.

Comme l’explique l’éditeur sur son blog, il y a une contrepartie. Instapaper doit demander l’accès à quelques informations privées, comme le nom, le mail ou encore le code postal. Ces données ne sont pas censées être utilisées, mais Apple oblige les développeurs à les demander pour les abonnements. Dernier point à noter, la gestion de l’abonnement se fait depuis iTunes, y compris pour l’interrompre.

L’application dédiée à la lecture différée gagne au passage quelques fonctions et notamment l’intégration d’AirPlay pour lire des vidéos plus confortablement. Instapaper peut aussi envoyer des articles à un Kindle et la section "Instapaper Daily" qui met, chaque jour, quelques articles en avant est mieux intégrée à l’application. L’éditeur annonce que la prochaine mise à jour sera une version majeure, sans détailler pour autant son contenu.

The Daily : 100 000 abonnés un an après

03/02/2012 | 06:27

Le premier magazine conçu spécifiquement pour les tablettes sortait pour la première fois le 2 février 2011, peu après une présentation en grande pompe avec Apple (lire : The Daily : aperçu de la première édition). Un an après, The Daily [1.2.4 – US – Gratuit – iPad – 32,1 Mo – News DP Holdings, Inc] n'a pas encore obtenu le succès escompté.

Un an après, The Daily dispose d'environ 100 000 abonnés, la moitié environ payant à l'année (31,99 par an), l'autre préférant payer chaque semaine (0,79 € par semaine). C'est bien, certainement le meilleur résultat sur iOS, mais on est encore loin des 500 000 abonnés qui est le chiffre à partir duquel le magazine devient rentable. Le responsable du journal reste optimiste toutefois et il estime que la rentabilité va finir par arriver et ce, plus rapidement que pour un magazine papier.

The Daily

Il faut dire que The Daily n'a longtemps été proposé que dans l'App Store américain et que pour l'iPad. On le trouve aujourd'hui aussi en France (le contenu reste en anglais et anglo-saxon) et sur une tablette Android (lire : The Daily aussi sur les tablettes Android). Pas sûr que cela suffise à faire monter le nombre d'abonnés de manière significative d'ailleurs…

[Via : MacRumors]

ePresse ne peut plus utiliser Google One Pass

31/01/2012 | 11:37

Conçu en réponse au Kiosque et aux abonnements in-app d'Apple, One Pass de Google devait permettre à tous les éditeurs de presse de gagner de l'argent en vendant des articles ou des abonnements. Avantages de cette solution, la liberté et le prix : l'éditeur peut choisir librement son prix et obtenir de ses abonnés de nombreuses informations personnelles. Mieux, Google ne prélève que 10 % du prix de vente, contre 30 % chez Apple (lire : Abonnements in-app : Google répond à Apple avec le Pass média).

En France, plusieurs éditeurs de presse se sont rassemblés en un groupement d'intérêt économique nommé ePresse. N'acceptant pas les conditions imposées par Apple, ce groupe avait décidé de se tourner vers l'offre de Google (lire : ePresse a signé un accord avec Google). L'offre devait être lancée le premier février 2012, soit demain, mais la conférence de presse a été annulée.

ePresse application

En cause, un changement opéré unilatéralement par Google dans son offre qui empêche ePresse de l'utiliser. Le géant de la recherche n'explique pas la nature des changements effectués, mais le responsable de Google Actualités en Europe et au Moyen-Orient indique : "Nous avons écouté les retours de nos utilisateurs et de nos partenaires et nous avons décidé de modifier One Pass".

En attendant d'en savoir plus sur ces changements, ePresse se trouve dans une situation pour le moins inconfortable. ePresse (Gratuit), son...

Lire la suite

Abonnement in-app : les limites imposées par Apple

07/01/2012 | 18:03

Pour Instapaper 4.0, Marco Arment avait prévu un système d'abonnement in-app à reconduction automatique : il aurait permis de s'acquitter mensuellement de l'abonnement au service, et de manière automatique jusqu'à annulation volontaire de la part de l'utilisateur. Las, suite au rejet de son application par les équipes de validation d'Apple, il a dû se contenter de l'ancien système d'abonnement, sans renouvellement.

Une règle non écrite réserve le système d'abonnement in-app à reconduction automatique aux applications qui fournissent « un nouveau contenu » à chaque échéance du dit abonnement (magazines) ou possède du contenu dynamique (journaux, abonnements audio). On ne peut donc pas l'utiliser pour facturer un service — Arment a dû utiliser l'ancien système d'abonnement, proche de l'achat in-app, à ceci près que le développeur peut avertir l'utilisateur de l'expiration prochaine et l'inviter à renouveler. Certaines applications de l'App Store utilisent pourtant l'abonnement pour facturer des services…

Pire : selon le développeur Dave Stevenson, Apple peut rejeter une application utilisant le système d'abonnement in-app même si celle-ci fournit du contenu nouveau de manière régulière. Ce système serait réservé « aux groupes de presse reconnus » seulement, excluant de fait par exemple les sites Web qui tenteraient l'expérience du modèle payant par ce biais. Nous avons demandé des précisions à Apple sur ce sujet et mettrons à jour l'article en conséquence.

Readability reviendra dans l'App Store avec une formule gratuite

16/11/2011 | 16:51

Nouvel épisode dans la saga Readability qui s'est déroulée au début de l'année. Ce service remet en page les articles sur Internet pour en faciliter la lecture et qui permet de les sauvegarder pour une lecture ultérieure et sans connexion, à la manière d'Instapaper (3,99 €). Différence de taille toutefois, ce service était payant et prévoyait de reverser une large part de ses revenus aux sites. Un modèle original, mais qui ne pouvait s'accorder aux abonnements in-app imposés par Apple.

Le résultat ne s'est pas fait attendre, Readability a abandonné l'App Store au profit d'une webapp (lire : Abonnements in-app : Readability lâche l'App Store pour le web et Readability lance son application web). Manifestement, le pari du web n'a pas été payant… Sept mois après le lancement de la webapp, Readability annonce aujourd'hui le lancement d'une nouvelle formule.

Le service devient à nouveau gratuit pour les utilisateurs, même si une option premium sera proposée. Cette gratuité permet à l'entreprise de revenir sur l'App Store et l'application iPhone et iPad a d'ailleurs été soumise à Apple. Développée par Teehan+Lax, concepteurs de l'application iPad TweetMag (...

Lire la suite

ePresse a signé un accord avec Google

09/11/2011 | 15:40

Sorti en juin dernier, ePresse [1.2 – Français – Gratuit – iPhone/iPad – GIE e-Presse Premium] est un concurrent direct du kiosque d'Apple. Cette application propose un catalogue de journaux et magazines français proposés à l'achat au numéro (lire : ePresse : le kiosque alternatif pour la presse française).

Les éditeurs de presse présents dans ePresse se sont sont regroupés au sein du GIE avec en ligne de mire le kiosque d'Apple et sa politique en matière d'abonnements in-app. Les titres présents dans cette application boycottent Apple tant que les revendications du GIE n'ont pas été entendues. Elles portent comme toujours sur la part prélevée par Apple (30 %), mais aussi sur les informations concernant les lecteurs accessibles par l'éditeur (lire : La presse française impuissante face à Apple ?).

Apple n'étant manifestement pas prête à satisfaire ces revendications, le GIE annonce avoir signé un accord avec Google. Les groupes de presse qui participent au GIE (on y trouve notamment Libération, Les Échos, Le Nouvel Observateur ou encore L'Équipe) vont désormais utiliser One Pass, réponse de Google aux achats et abonnements in-app d'Apple (lire : ...

Lire la suite

Le Monde : abonnement in-app 3 € plus cher

22/08/2011 | 15:38

Apple a finalement cédé sur la plupart des revendications de la presse. Les règles de l'utilisation des abonnements in-app se sont assouplies au fil du temps, notamment sur la question des tarifs. Apple exigeait ainsi au départ que le prix proposé via les abonnements in-app soit au moins aussi bas que le prix proposé directement par l'éditeur. Ce n'est manifestement plus le cas, comme en témoigne l'exemple de l'application Le Monde [2.0 – Français – 0,79 € (abonnement obligatoire) – iPhone/iPad – Le Monde Interactif].

Le Monde

L'application iPhone/iPad offre un accès à l'édition du jour et elle nécessite d'être abonné pour être utilisée. Deux formules sont proposées : soit l'édition du jour à 0,79 € en achat in-app, soit un abonnement mensuel. Cet abonnement est de 15 € sur le site du journal, mais il est de 17,99 € dans l'application, en achats in-app. Les 3 € supplémentaires compensent en partie seulement la perte liée aux 30 % prélevés par Apple sur l'abonnement.

Les utilisateurs ont le choix, mais c'est un choix biaisé. Si Apple a cédé sur le prix, il reste un point sur lequel l'entreprise s'est avérée intransigeante : l'application iOS ne contient aucun lien vers l'abonnement en ligne, ni même une mention à son sujet. L'utilisateur qui découvre l'application iOS va ainsi être incité de payer l'abonnement in-app plutôt que l'abonnement maison.

Abonnements in-app : une transition en douceur ?

04/07/2011 | 12:55

La date butoir du trente juin est passée sans que l'App Store ne semble connaître sa Saint Barthélémy : les éditeurs avaient en effet jusqu'à cette date pour se mettre en conformité avec les nouvelles règles concernant les abonnements in-app, à savoir la possibilité de ne pas proposer d'abonnement au sein de l'application, du moins tant que celle-ci n'inclut pas de lien vers un site externe permettant de s'abonner. Pour autant, diverses applications, du Kindle Store jusqu'à Netflix, ont poursuivi leurs opérations sans que rien ne semble perturber leur disponibilité.

Selon MacWorld, Apple avait plutôt choisi cette date comme un objectif général que comme une limite à ne pas dépasser, et serait en train de travailler avec les différents éditeurs de premier ordre pour œuvrer à une mise en conformité harmonieuse. Apple n'a donc pas encore taillé dans le vif, mais pourrait le faire prochainement pour des applications moins en vue. Toutefois, la seule exigence portant sur l'absence de tout lien vers un abonnement externe dans le cas où l'application ne propose pas d'abonnement in-app, il suffira d'une mise à jour pour pouvoir revenir sur les étals de l'App Store.

Le New York Times adopte les abonnements In-App

02/07/2011 | 08:50

Le New York Times est le dernier grand journal en date à adopter le système d'abonnements In-App de l'App Store [2.1 - US]. Trois formules mensuelles sont proposées, de 15 à 35$ avec à chaque fois plus ou moins d'appareils pris en compte dans les modes d'accès.

Au début juin, Apple avait revu certaines conditions d'utilisation de son système, supprimant l'obligation de proposer dans l'application des prix identiques à ceux offerts sur le site de l'éditeur (lire Presse : Apple revoit sa copie sur les abonnements In-App). En revanche il n'est toujours pas permis de mettre un bouton envoyant l'utilisateur à l'extérieur de l'application pour lui soumettre ces offres directement depuis le site.

Cette évolution avait été saluée en France par le Groupement des éditeurs de services en ligne (Geste), mais ce dernier constatait d'autres points d'achoppement comme le manque de flexibilité dans les paliers des tarifs sur iTunes ou l'obtention plus large des coordonnées des abonnés (lire Presse : le Geste (en partie) satisfait des changements d'Apple).

http://static.igen.fr/img/2011/4/NY4-20110702-083815.jpg

Le New York Post bloque les accès gratuits sur iPad

20/06/2011 | 09:47

On ne peut désormais plus accéder aux articles du journal New York Post en passant par le navigateur intégré à l'iPad. Depuis Safari mobile, un message demande aux internautes de passer par l'application New York Post [1.6 – US – 1,59 € – iPad - NYP Holdings, Inc.]. Jusque-là, le journal se contentait d'inciter ses lecteurs à télécharger l'application, mais l'accès au contenu était maintenu.

New York Post iPad

L'éditeur entend manifestement forcer ses lecteurs à payer l'abonnement nécessaire pour utiliser l'application : 5,49 € par mois ou 62,99 € par ans. La protection n'est néanmoins pas complète : l'accès au contenu est toujours possible depuis d'autres navigateurs, comme iCab Mobile (Web Browser) (1,59 €). La protection n'a été activée que pour l'iPad : depuis Safari mobile sur un iPhone, un site Internet mobile totalement gratuit est proposé à l'internaute. Cette restriction basée seulement sur le type de navigateur fait grincer des dents sur la toile et il est difficile d'évaluer le nombre d'abonnements supplémentaires qu'obtiendra le journal par ce biais.

[Via : AppleInsider]

Pages