Google



Google achète Motorola [MàJ]

Surprise du jour : Google vient d'ouvrir son porte-monnaie pour s'offrir Motorola Mobility pour 12,5 milliards de dollars. En janvier dernier Motorola avait été scindé en deux groupes "Mobility" d'un côté, "Solutions" de l'autre. Celui racheté par Google comprend essentiellement l'activité téléphones et tablettes (plus des accessoires pour mobiles et des équipements domestiques autour de la vidéo).

Le communiqué signé par Larry Page, le PDG de Google, précise qu'Android restera libre et indépendant de Motorola. Cette acquisition étant vue comme une manière de renforcer la position d'Android et de renforcer la compétition sur le secteur.

Le choix de Motorola est logique : c'est une entreprise américaine qui ne fait que des smartphones et qui a parié exclusivement sur Android en 2008. Ce choix a d'ailleurs contribué au succès d'Android, avec quelques blockbusters comme le Droid. Motorola est aussi la première entreprise à s'être lancée sur le terrain des tablettes Android officielles (équipées de Honeycomb) avec le Xoom. Si le succès commercial n'a pas été au rendez-vous, cette tablette est le signe d'un travail rapproché avec Google.

motorola droid

Les propos récents favorables à Windows Phone 7 de la part du PDG de Motorola (lire : Motorola pense à passer à Windows Phone 7) n'étaient en tout cas qu'un écran de fumée qui s'est avéré efficace : l'accord entre Google et Motorola est resté totalement secret jusqu'à la dernière minute.

C'est ainsi une vraie surprise et une information essentielle. Cet achat pourrait bouleverser profondément l'équilibre des forces en présence sur le marché des smartphones. Google montre ainsi son engagement vis-à-vis de sa plateforme, mais cet achat pourrait décourager certains (HTC pourrait privilégier Windows Phone) et il devrait a priori signifier que Google et Apple s'affronteront désormais directement autour de la question des brevets. Motorola possédant un grand nombre de brevets, cet achat sonne aussi comme une compensation à la perte des brevets de Novell et Nortel. Le patron de Motorola Mobility dit avoir un stock de 12 500 brevets et 7 500 autres déposés, en attente d'être validés.

Si aucun blocage n'intervient dans ce processus de rachat (de la part des autorités américaines et européennes notamment), il sera effectif à la fin de l'année ou au début 2012.

Les partenaires de Google ont accompagné cette annonce de premières réactions. Dans un bel ensemble les patrons d'HTC, Samsung, Sony Ericsson et LG font des déclarations quasiment identiques au mot près et centrées sur la question des brevets “Nous accueillons avec satisfaction l'engagement de Google à défendre Android, ses partenaires et l'ensemble de l'écosystème" affirme par exemple Peter Chou, le PDG d'HTC (via Engadget). Mais rien n'est dit sur la question qui peut fâcher, celle du nouveau rapport de forces qui se dessine entre ces protagonistes.

Lors d'une conférence à la suite de cette annonce, Andy Rubin, le patron d'Android, a confirmé que Google continuerait de lancer son Nexus annuel. Le processus de sélection du partenaire matériel va rester inchangé et Motorola sera placé sur un pied d'égalité avec les autres prétendants lorsqu'il s'agira de sélectionner un OEM pour fabriquer le nouveau modèle.



Google intervient dans la procédure Microsoft-Motorola

Microsoft avait intenté une procédure à l'encontre de Motorola en octobre dernier (lire Microsoft attaque Motorola pour violation de brevets dans Android, une stratégie qui semble suffisamment payer pour que cette dernière envisage à voix haute d'adopter Windows Phone 7 (lire Motorola pense à passer à Windows Phone 7).

Si jusqu'ici Google s'était emmurée dans un silence assourdissant concernant ces procédures envers ses partenaires Android, celle-ci vient d'intervenir dans l'affaire qui oppose Microsoft à Motorola.

Elle demande à l'International Trade Commission de refuser le témoignage d'un expert de Microsoft, Robert Stevenson, car il aurait obtenu accès à des sources confidentielles d'Android, sans l'autorisation préalable de Google, alors que Google, Microsoft et Motorola seraient liées par un accord de confidentialité à leur sujet : selon elle, Microsoft aurait dû obtenir cette autorisation explicite pour dévoiler ces sources à Stevenson.

Google a souligné que « le code source confidentiel indument fourni au Dr Stevenson est un code source hautement propriétaire que Google ne partage pas même avec ses partenaires, tels que Motorola ». De quoi laisser songeur sur la proverbiale ouverture d'Android.

Florian Mueller ne voit là qu'une bataille de seconde zone qui ne fera au mieux que retarder l'issue du procès sur un détail technique : selon la déposition même de Google, Microsoft a obtenu l'autorisation de montrer le code en question à d'autres personnes, et ne devrait donc pas manquer de remplaçants au cas où Robert Stevenson ne pourrait être entendu lui-même.

Source : ComputerWorld



Mise à jour pour Google+

Google+ [1.0.2.1966 – US – Gratuit – Google Mobile], l'application iOS du réseau social de Google a été mise à jour. La liste des nouveautés indique un support de l'iPad, mais l'application n'est toujours pas universelle. Elle corrige néanmoins des bugs dont certains liés à iOS 5, même si un message précise que tout ne fonctionne pas avec ce système encore en bêta. Cette version gère également des notifications par cercles.

Google+ Google+


Gmail mobile tire pour rafraichir en Retina

Google continue de mettre à jour ses applications web. Dernière mise à jour en date, Gmail mobile a également droit au geste “tirer pour rafraîchir” inventé à l'origine dans un client Twitter pour iPhone et aujourd'hui très courant, dans les applications et sur le web. Google le met un peu partout, on l'a vu notamment dans la webapp de Google+ et c'est maintenant son webmail qui y a droit. Ce geste est présent sur iOS et pour le Playbook de RIM uniquement.

iOS gmail pull to refresh

Autre nouveauté, cette fois pour l'iPhone 4 : Gmail mobile est désormais compatible avec l'écran Retina d'Apple. Les icônes sont mieux définies et plus fines. Sur le plan esthétique, Google a également intégré des transitions plus agréables quand on se déplace entre la liste des mails et un mail.

gmail iOS retina

[Via : Blog Gmail]



Google teste une nouvelle interface pour les tablettes

Google propose à certains internautes utilisant des tablettes une nouvelle interface de recherche sur son site. Cette interface reprend la présentation et les couleurs introduites avec Google+, mais elle a surtout l'avantage d'offrir un accès simplifié aux paramètres de recherche. On passe facilement d'une recherche normale à une recherche dans l'actualité ou à Google Images, puis on peut ensuite régler finement sa recherche avec différents critères. Cette version supprime ainsi la barre latérale qui était jusque-là présente et elle semble mieux adaptée à un contexte tactile.

recherche google

Comme toujours, Google teste actuellement cette interface sur une partie des utilisateurs. Il n'y a pas de moyen simple de la tester, il faudra donc attendre que Google se décide à étendre sa disponibilité.

[Via : MacStories]



Google + est disponible dans l'App Store [MàJ]

Google+ [1.0 – US – Gratuit – Google Mobile] est (enfin) disponible au téléchargement dans l'App Store. L'application offre un accès complet au réseau social de Google, mais sans cercle pour visualiser les Circles, groupes d'amis version Google.

Google+ Google+

L'interface est différente de celle du site mobile qui était déjà proposée par le géant de la recherche. Elle s'approche assez de celle de Facebook dans l'esprit, avec un menu sous forme d'icônes et un panneau de notifications dans la partie inférieure de l'écran.

[MàJ] : il peut être nécessaire de retélécharger l'application, Google a commencé par mettre en ligne une version non finalisée, et ne l'a remplacé par la version expurgée de certains bugs que peu après son apparition sur l'App Store. Pour s'assurer qu'on a la bonne, il faut appuyer sur l'icône de l'engrenage dans l'écran de démarrage et vérifier que l'on a le numéro de version 1.0.1.1809.

http://static.igen.fr/img/2011/4/photogooglengere-20110719-214631.jpg



Eric Schmidt se prononce sur les procédures judiciaires

Alors qu'Android est attaqué par les flancs sans que Google soit inquiétée, du moins en dehors de la procédure qui l'oppose à Oracle, Eric Schmidt a fini par réagir, suite à l'avis rendu par l'ITC à l'encontre de HTC.

Lors de la conférence Mobile Revolution à Tokyo, le président du directoire de Google a déclaré : « L'information de taille durant l'année passée c'est l'explosion des appareils Google Android, et cela implique une réponse de nos concurrents. Mais ils ne répondent pas en innovant, ils répondent avec des procès. Nous n'avons rien fait de mal et ces procès ne sont inspirés que par notre réussite. »

Une pique lancée à demi-mots dont on devine que les cibles sont Apple et Microsoft, et qui ressemble en tous points à la réaction de HTC (lire : HTC répond à la dernière plainte d'Apple). Cependant c'est précisément le manque d'innovation qui est reproché en justice aux fabricants d'Androphones : ils sont accusés de reprendre à leur compte les inventions des autres sans trouver de réponse originale.

Eric Schmidt a indiqué que Google soutiendrait HTC dans sa bataille contre Apple, sans toutefois donner plus de détails sur la nature de ce soutien.

skitched

source : 9to5Mac



Android : 550 000 activations par jour

Rien ne semble pouvoir arrêter la marche en avant d'Android. Alors qu'Andy Rubin annonçait à la fin juin que Google activait chaque jour 500 000 terminaux Android par jour, 16 jours plus tard, on en est déjà à 550 000. Le patron d'Android expliquait qu'en moyenne, le nombre d'activations augmentait de 4,4 % d'une semaine sur l'autre.

En début d'année, Google disait activer "seulement" 350 000 appareils par jour. Et ce n'est sans doute pas un hasard, si Apple n'a pas dévoilé de nouvelles statistiques de ce genre lors de la conférence des développeurs (WWDC) le mois dernier.

Au total, Google affirme qu'il y a plus de 130 millions d'appareils en circulation qui utilise son système d'exploitation. À ce petit jeu, Apple fait encore la course en tête du fait qu'elle est arrivée en premier sur ce marché. Scott Forstall indiquait le mois dernier que sa compagnie avait écoulé plus de 200 millions de terminaux iOS.

Enfin, l'Android Market totalise plus de 6 milliards de téléchargements. La boutique d'Apple en est à 15 milliards.



Google veut faire son propre Instagram

Google semble suivre une stratégie beaucoup plus agressive concernant les réseaux sociaux. Après avoir présenté son réseau social concurrent de Facebook avec Google+ (lire : Google+ : Google fait (à nouveau) dans le social), le géant de la recherche veut manifestement reproduire le succès d'Instagram (Gratuit) avec Photovine.

Photovine

On n'a pour l'instant qu'un site et une vidéo, mais il s'agira à terme d'une application iOS et, certainement, Android. Cette application permettra de prendre une photo, l'envoyer à un cercle qui pourra alors commenter et répondre par d'autres photos. D'où la petite originalité de Photovine : chaque photo est une graine qui doit créer un arbre… de photos.

[Via : Engadget]



Boutiques d'app : le milliard pour RIM, un lifting pour Android

Un milliard, c'est le nombre de téléchargements effectués sur l'App World depuis son ouverture en avril 2009. Ce chiffre augmente de 3 millions d'unités par jour. La catégorie la plus populaire ? Les jeux, malgré la réputation de la société canadienne.

appworld

Malgré ces chiffres, la boutique d'applications de RIM, qui regroupe les apps de BlackBerry OS et de BlackBerry Tablet OS, reste un nain dans le domaine : l'Android Market, ouvert quelques mois plus tôt, devrait bientôt atteindre les 5 milliards de téléchargements, alors que l'App Store, d'un an l'aîné de l'App World, a dépassé la barre des 15 milliards de téléchargements (un chiffre qui augmente de 28 millions d'exemplaires par jour). Pire encore, Research In Motion embellit quelque peu le tableau : ce milliard de téléchargements prend en compte… les mises à jour, et non seulement le téléchargement initial des apps.

La troisième version majeure de l'App World sera disponible dans quelques mois, celle de l'Android Market est d'ores et déjà disponible. Quelques mois après une refonte majeure, l'Android Market est en effet à nouveau repris par Google : disponible sur Android 2.2 et supérieur, cette nouvelle version possède non seulement une nouvelle interface, mais donne aussi accès à de nouveaux types de contenus.

A%20new%20Android%20Market%20for%20phones%2C%20with%20books%20and%20movies%20-%20Official%20Google%20Mobile%20Blog

En plus des traditionnelles applications (séparées en deux boutiques, dont une pour les jeux, comme l'a fait Apple), l'Android Market s'enrichit en effet d'une section dédiées aux livres numériques et d'une autre réservées aux films (à partir d'1,99 $). Bien que cette nouvelle version de l'Android Market sera disponible d'ici quelques semaines dans le monde entier, les deux nouvelles sections ne seront pour le moment disponibles qu'aux États-Unis. Elles sont toutes deux accompagnées d'une application spécifique permettant de lire livres et vidéos.