IPhone 5



Les Américains sont plus satisfaits du Motorola Atrix HD que de l'iPhone 5

Le Motorola Atrix HD ainsi que trois autres smartphones Android sont devant l'iPhone 5 dans une enquête de satisfaction menée par OnDevice Research auprès de 94 000 Américains. Les votants devaient attribuer une note sur 10 à leur appareil, 10 signifiant qu'ils sont très satisfaits de leur produit, et 1 pas du tout satisfaits.

Le terminal de Motorola, qui est offert par certains opérateurs à la souscription d'un abonnement, a une note de 8,57/10 tandis que l'iPhone 5 écope d'un 8,23. Le Motorola Droid Rasr M, le HTC Rezound et le Samsung Galaxy Note 2 font tous un peu mieux que le dernier téléphone d'Apple.

Si on se concentre sur le classement des constructeurs, Apple s'arroge la première place (7,72/10), coiffant au poteau Google (7,68) avec sa gamme Nexus. Samsung est dernier avec 6,15/10 de satisfaction.

L'étude met par ailleurs en avant le fait que les utilisateurs ayant un abonnement 4G se disent plus satisfait en moyenne de leur terminal et de leur opérateur par rapport aux abonnés à la 3G.


Motorola Atrix HD

Au Royaume-Uni, où 52 000 personnes ont été interrogées, l'iPhone 5 reçoit quasiment la même note (8,21). Il est en revanche classé deuxième, derrière le HTC One X. On trouve dans un mouchoir de poche derrière l'iPhone 5 le Galaxy Note 2, le Galaxy S III Mini et le Galaxy S III.


Dans une étude menée en France fin 2012, les utilisateurs de smartphone Android étaient 95 % à déclarer être satisfaits de leur terminal. Ceux qui avaient possédé un iPhone auparavant l'étaient tout autant (lire : Android : les ex-possesseurs d'iPhone sont satisfaits à 93 %).



iPhone 5 : des ventes décevantes en Corée du Sud

L’iPhone 5 ne connaitrait pas le succès escompté en Corée du Sud. Asia Economy révèle que les deux opérateurs, SK Telecom et KT, auraient écoulé en janvier 140 000 iPhone 5. Depuis sa commercialisation en décembre, le nouveau téléphone d’Apple aurait été écoulé à 600 000 exemplaires, bien loin des 2 millions d’unités espérées par les professionnels du secteur.

Ces mauvais chiffres s’expliquent par le fait que le nouveau terminal d’Apple a été commercialisé assez tardivement. Il a été mis en vente le 7 décembre, soit quasiment trois mois après sa présentation.

À titre de comparaison, en janvier, Samsung a écoulé 480 000 Galaxy Note 2.



4G de Bouygues : SFR brandit la menace de licenciements

« J'ai écrit avant Noël au président du régulateur et au Premier ministre. Si Bouygues Telecom obtient les fréquences en 1 800 MHz, alors cela entraînera la destruction de 5 000 emplois dans l'écosystème SFR. » Stéphane Roussel, PDG de SFR, refuse que Bouygues profite d'un réseau 4G aisément et il le fait savoir, comme le rapporte Les Échos.

Bouygues cherche à réallouer ses fréquences 1800 MHz utilisées actuellement pour la 2G vers le réseau 4G (lire : iPhone 5: Bouygues confiant pour la 4G début 2013). Fréquences avec lesquelles l'iPhone 5 est compatible. Une approche que les opérateurs concurrents de Bouygues font tout pour bloquer. « Ce serait un énorme cadeau à l’opérateur le moins engagé dans la couverture numérique du territoire et la certitude d’une destruction massive d’emplois », avait déclaré Xavier Niel, patron de Free, il y a une semaine.

SFR est donc plus précis concernant cette « destruction massive d'emplois » en apportant des chiffres. Le PDG de SFR parle de 5 000 licenciements pour son entreprise et ses sous-traitants. Si une décision favorable en faveur de Bouygues était rendue plus tard, en 2014, ce serait alors 3 000 emplois qui seraient supprimés, toujours d'après l'opérateur au carré rouge. Et d'indiquer qu'il se tient prêt à saisir le Conseil d'État si l'ARCEP, le gendarme des télécoms, accepte la réallocation des fréquences. Selon Les Échos, un proche du gouvernement n'aurait pas apprécié la sortie de SFR : « Ce type de chantage de boutiquier n'est pas reluisant pour celui qui l'exerce. D'autant que SFR reste une entreprise rentable. »

De son côté, Bouygues joue aussi sur le registre de l'emploi pour obtenir satisfaction. Olivier Roussat, directeur général de l'opérateur, mettait dans la balance la création de 200 postes en décembre. Pour boucler la boucle, la ministre déléguée chargée de l'économie numérique, Fleur Pellerin, s'était elle aussi exprimée sur ce terrain : « Nous prendrons une décision début 2013 avec l'ARCEP. Bouygues Telecom est celui qui, objectivement, a le plus pâti de l'arrivée de Free Mobile. Le gouvernement agit et j'invite Bouygues à reconsidérer l'ampleur de son plan de départs qui porte sur 556 postes. »



Rumeur : pas d’iPhone plus grand avant 2014

Digitimes a remis le couvert sur les rumeurs concernant les futurs téléphones d’Apple. Cette fois, il est question de l’iPhone doté d’un écran plus grand, qui pourrait aussi être un iPhone low-cost (lire : Nouveaux détails sur l’iPhone "low-cost" et Rumeur : un iPhone 5S et un iPhone 4,8" pour 2013 ?).

Contrairement à ce que le site taiwanais avait suggéré, l’iPhone plus grand ne sortirait pas avant 2014, au mieux. Les nouveaux modèles qu’Apple pourrait présenter cette année reprendront l’écran de l’iPhone 5, soit un écran 4 pouces doté de la technologie tactile in-cell qui permet de l’affiner. Même si cette technologie a contraint le constructeur à produire moins d’iPhone que prévu cette année, Apple ne devrait pas en changer et la production devrait d’ailleurs s’accélérer en 2013.

À défaut d’un iPhone plus grand, Apple pourrait sortir deux téléphones : un iPhone 5S plus puissant que son prédécesseur et un nouveau modèle que Digitimes qualifie de milieu de gamme. Si Apple reprenait le schéma des années précédentes, il s’agirait de l’iPhone 5 avec l’iPhone 4S qui ferait office d’entrée de gamme. Le site ne se risque pas à donner de date, mais on imagine que tout cela sortirait à l’automne 2013, un an après l’iPhone 5…

La gamme d’iPhone à ce jour


Moins de commandes de composants d’iPhone 5 ne veut pas dire moins de popularité

L’article du Wall Street Journal selon lequel Apple aurait revu largement à la baisse ses commandes de composants pour l’iPhone 5 a provoqué la polémique. Le cabinet de recherche en marketing DisplaySearch apporte aujourd'hui son éclairage : la baisse des commandes n’équivaut pas directement à la baisse de la demande.

Paul Semenza, vice-président senior de DisplaySearch, explique avoir eu vent de la baisse des carnets de commandes des sous-traitants d’Apple dès la fin 2012. Selon les estimations, Apple aurait commandé 60 à 65 millions d’écrans pour l’iPhone 5 et l’iPod touch pour leur trimestre de lancement. Une montée en puissance très rapide et directement liée d’une part au déploiement très rapide à l’international et d’autre part aux fêtes.

Et qui ne pourrait tout simplement pas être soutenue à long terme. DisplaySearch estime que pour le premier trimestre 2013, Apple aurait commandé 33 à 42 millions d’écrans. Le cabinet tablait au départ sur 57 millions. Le cabinet balaye d'un revers de la main l'hypothèse selon laquelle Apple aurait réduit ses commandes grâce à un meilleur rendement des lignes de production : elle ne serait pas très logique, puisque les commandes prennent en compte les écrans livrés, pas les écrans (et les déchets) produits.

Semenza ne le précise pas, mais le Nouvel An chinois rend impossible le maintien du rythme actuel de production. Apple n’en a de toute manière sans doute pas besoin : les fêtes passées, la demande sera moins forte, le marché n’étant pas extensible à l’infini (lire : 2013 : l'année de l'iPhone pour tous). Le décalage du cycle de l’iPhone pour faire coïncider son lancement avec Noël accentue cette chute séquentielle très forte (lire : Le quitte ou double de Tim Cook).

Enfin, Apple pourrait avoir choisi une nouvelle technologie d’écran pour sa prochaine gamme. La préparation des stocks du prochain modèle ne permettrait donc pas de maintenir artificiellement les niveaux de production, et aggraverait encore plus cette baisse des carnets de commandes, reportés chez un autre fabricant (Sharp sans doute en l’occurrence).

Un niveau de ventes à 60 millions d’iPhone pendant les fêtes équivaudrait à une croissance annuelle de plus de 60 %. Une croissance un peu plus faible qu’à l’accoutumée certes, mais tout de même extrêmement forte. Si l’on suit l’estimation de DisplaySearch, la vente de 40 millions d’iPhone au premier trimestre calendaire 2013 représenterait une croissance annuelle de près de 14 %, cette fois inférieure à celle prévue pour l'ensemble du marché.



SFR : une offre sur l'iPhone 5 pour les nouveaux clients

SFR propose actuellement une offre de remboursement sur l'iPhone 5 valable exclusivement dans le cadre d’une ouverture de ligne. Après l'application de l'offre de remboursement, l'iPhone 5 revient à 119,90 € avec le forfait Carré 6 Go ou 169,90 € avec le forfait Carré 4 Go. Ces deux abonnements sont en revanche très chers : ils coûtent respectivement 89,99 € et 69,99 € par mois, et impliquent un engagement de 24 mois.

La facture totale (iPhone + abonnement sur deux ans) tourne autour de 2 000 €. Un coût bien plus élevé que si l'on achète un iPhone nu et qu'on lui adjoint un forfait low-cost, du type Free Mobile ou Sosh. Reste que les forfaits Carré 4 Go et 6 Go de SFR sont plus généreux en terme de DATA, sont compatibles Dual Carrier (débits jusqu'à 42 Mbit/s) et 4G (rappelons que l'iPhone 5 n'est PAS compatible avec la 4G française), et permettent d'avoir une deuxième SIM pour sa tablette par exemple.

Cette offre de remboursement prendra fin le lundi 21 janvier.

Sur le même sujet :
- Comparatif des forfaits les moins chers pour iPhone 5

Tags: ,


iPhone 5 : la production réduite de 40 %

À son tour, le Wall Street Journal confirme ce que la presse asiatique affirmait il y a quelques semaines : Apple aurait largement revu à la baisse ses commandes de composants pour le trimestre en cours pour l’iPhone 5. Par rapport à ce qui était prévu, les commandes auraient été divisées par deux.

Les propos du Wall Street Journal sont confirmés par la presse japonaise. D’après le Nikkei, Apple aurait contacté les principaux fabricants d’écrans pour l’iPhone 5 à savoir Japan Display Inc, Sharp Corp et LG afin qu’ils réduisent la cadence. Initialement, la firme de Cupertino souhaitait se procurer 65 millions de dalles sur le trimestre.

Ainsi, l’usine de Sharp dédiée à la production d’écran d’iPhone 5 tournera en janvier et février au ralenti. Alors qu’elle tournait en plein régime entre octobre et décembre, la production de cette dernière va baisser de 40 %.

Il y a deux phénomènes permettant d’expliquer en partie cette baisse. Tout d’abord, les usines en Chine tournent souvent au ralenti en janvier à cause du Nouvel An chinois. D’autre part, le premier trimestre n’est pas forcément la période où la demande est la plus forte durant l’année.

Toutefois, ces deux raisons sont insuffisantes pour expliquer un tel coup d’arrêt sur la production. Difficile également d’attribuer cela à un modèle qui pourrait arriver plus tôt que prévu au printemps. Si c’est le cas, les premières rumeurs de préproduction se seraient déjà manifestées.

Bref, tout laisse à penser comme l’indique le Wall Street Journal, que la demande est assez rapidement retombée. Le positionnement haut de gamme d’Apple n’est plus forcément dans l’air du temps. Il y a une forte demande pour des modèles moins chers, un segment qu’Apple occupe timidement avec d’anciens modèles (lire : 2013 : l’année de l’iPhone pour tous).

Ensuite, Apple paie sans doute également la formidable montée en puissance de Samsung. Au troisième trimestre 2010, la part de marché du Coréen sur le segment des smartphones était de 8,8 %. Deux ans plus tard, elle a quasiment quadruplé à 31,3 %. De son côté, Apple perd régulièrement du terrain. La part de marché de l’iPhone est passée de 23 % fin 2011 à 14,6 % au troisième trimestre 2012.

En ce qui concerne les ventes d’iPhone, on devrait sans doute y voir plus clair la semaine prochaine à l’occasion de la publication des résultats trimestriels de la firme de Cupertino.



Pour Consumer Reports, l'iPhone 5 n'est pas le meilleur smartphone

Consumer Reports, équivalent américain de 60 millions de consommateurs, a comparé l'iPhone 5 à d'autres terminaux. Pour l'association à but non lucratif , le téléphone d'Apple est un peu moins bien que deux de ses concurrents : le LG Optimus G et le Samsung Galaxy S III.

L'iPhone 5 écope d'une note inférieure d'un point par rapport au terminal de Samsung et de deux points par rapport à celui de LG. La différence est donc minime et le détail des notes attribuées n'a pas encore été communiqué. L'appareil d'Apple a certainement été pénalisé par la nouvelle version de Plans qui est encore largement perfectible. C'est en tout cas le seul grief que lui avait fait Consumer Reports lors de son test — depuis, Google Maps est apparu sur iOS.

La revue avait déconseillé l'iPhone 4 en 2010 — puis le modèle CDMA sorti début 2011 — à cause des problèmes de réception. L'association avait en revanche recommandé l'iPhone 4S, tout en le plaçant tout de même derrière le Galaxy S II et le Droid Bionic.

[Via Business Insider]

Tags:


Une nouvelle pub pour l'iPhone 5 [MAJ]

Une nouvelle pub pour l'iPhone vient d'être mise en ligne, pas longtemps après celle sur "Ne pas déranger". Dans celle-ci, baptisée "Orchestre", c'est la fonction de réduction du bruit ambiant via le microphone placé au dos du téléphone qui est mise en avant.

[MAJ] : (re)mise en ligne serait plus juste. Apple l'a republiée cette nuit sur YouTube mais elle s'en était déjà servi en novembre, on en avait d'ailleurs parlé (merci iFranz67) mais elle nous était complètement sortie de la tête. Il faudrait regarder la télé plus souvent… : iPhone 5 : deux nouvelles publicités



iPhone 5 : disponible dans plus de 100 pays

En pleins préparatifs de Noël, tout le monde semble avoir raté la nouvelle vague de lancement de l'iPhone 5 qui a eu lieu en fin de semaine dernière, le 21 décembre. Comme le note Fortune, le téléphone d'Apple a été alors commercialisé dans une dizaine de pays supplémentaires, essentiellement dans les Caraïbes et en Afrique. Dans le lot, on note la présence du Maroc, du Cameroun, de la Tunisie, de Madagascar, mais aussi de plusieurs îles des Caraïbes, dont Saint-Christophe, Saint-Vincent ou encore Grenade.

Ce lancement était prévu de longue date (lire : L'iPhone 5 arrive dans 50 pays supplémentaires en décembre), il vient en tout cas confirmer les annonces d'Apple lors du keynote de présentation de l'iPhone 5. Jamais un produit à la pomme n'avait été vendu aussi vite dans autant de pays

Tags: