Fermer le menu
Nos tests de l'iPhone 6, de  l'iPhone 6 Plus et de l'iPad Air 2 sont en ligne !

netbook

Toute l'actualité sur netbook

Les tablettes écrasent les netbooks

25/10/2011 | 11:48

Selon une étude d'ABI Research, les ventes de tablettes ont dépassé pour la première fois celles des netbooks, et ce de très loin : sur le deuxième trimestre 2011, il s'est écoulé 7,3 millions de netbooks (en baisse de 1,1 million par rapport au trimestre précédent), contre pas moins de 13,6 millions de tablettes (dont 9,25 millions d'iPad sur la même période). Il se vend donc non seulement plus de tablettes, mais même plus d'iPad que de netbooks, et ce toutes marques confondues. Dans leur ensemble, les ventes de tablettes ont connu une progression de 112 % d'un trimestre sur l'autre. Le prix n'aura même pas été un facteur déterminant, puisque le prix moyen de ces tablettes est de 600 $, soit près du double de celui des netbooks.

Ceux qui doutent encore qu'on est résolument entrés dans l'ère post-pc pourront au moins concéder que nous avons atteint l'ère post-netbook.

skitchedSource : BGR

Acer : « l'annonce de la mort du netbook est très exagérée »

06/05/2011 | 08:04

aspire-oneNon, l'iPad n'a pas eu la peau du netbook assure Acer, sans que l'on ne soit bien sûr que les paroles d'Eric Ackerson, chef produit de la marque, soient plus qu'un exercice de la méthode Coué. « Les tablettes ont eu un impact sur les ventes de netbooks, mais nous ne comptons pas abandonner le segment […] nous pensons qu'il y encore de belles occasions à réaliser, y compris aux États-Unis », affirme Ackerson.

Les netbooks gardent l'avantage du prix : l'Acer Aspire One 10,1" (avec double boot Windows 7 / Android) se trouve à moins de 250 €, là où le moindre iPad coûte 499 €, comme l'Iconia Tab, première tablette Android 3.0… d'Acer. « L'annonce de la mort du netbook est très exagérée » claironne Lisa Emard, porte-parole d'Acer parodiant Mark Twain : « la croissance [du segment] n'est certainement plus la même qu'auparavant, mais le prix d'entrée du netbook est encore et toujours son meilleur argument ».

iconia-tabBien qu'Ackerson rappelle que certains netbooks ont des niveaux de performances équivalents aux ordinateurs portables conventionnels les moins chers (mais on est alors là à un niveau tarifaire similaire), l'année 2010 a été celle du glissement soit vers des appareils plus portables encore (les tablettes), soit vers des appareils plus complets (les PC portables conventionnels d'entrée de gamme justement). Pris entre deux feux, le netbook souffre, quoi qu'en dise Acer (lire : Microsoft : les netbooks ont souffert de la concurrence des tablettes).

La société taïwanaise n'est d'ailleurs pas dupe : Lu Bing-hsian, responsable des ventes de la marque à Taïwan, affirmait récemment...

Lire la suite

Microsoft : les netbooks ont souffert de la concurrence des tablettes

28/01/2011 | 15:57

skitchedMicrosoft a hier présenté de plutôt bons résultats, avec 19,95 milliards de chiffre d'affaires, 6,63 milliards de bénéfice, et une montée en puissance de la division Divertissements et périphériques (lire : Microsoft : chute de Windows au profit de la Xbox). Cette progression de la part que représentent Xbox et Windows Phone dans le chiffre d'affaires de Microsoft ne masque pas un certain retrait de Windows, en partie parce que le marché du netbook ne croît plus aussi vite qu'avant.

Le directeur financier de Microsoft, Peter Klein, le reconnaît aisément : les tablettes concurrencent directement les netbooks, dont les ventes ont souffert, notamment pendant les fêtes de fin d'année, ce qu'avaient déjà montré des études de marché (lire : GfK : 435.000 tablettes vendues en 2010 en France ).

« [Les netbooks] ont atteint un pic au deuxième trimestre [2010] », soit au moment de la sortie de l'iPad, explique Klein. « On a pu voir cette année dans le domaine du grand public qu'une partie des ventes de netbooks ont été remplacées par des appareils nouveaux comme les tablettes ou les ultraportables », deux segments sur lesquels Apple est non seulement présente, mais aussi très performante, d'une part avec l'iPad (7,33 millions d'unités vendues au dernier trimestre), d'autre part avec le MacBook Air (majeure partie de la croissance des ventes de portables Apple).

Klein estime que tablettes et ultraportables sont des appareils secondaires, tout en reconnaissant qu'ils ont causé du tort aux netbooks et à tout un segment de PC qui avait les faveurs du grand public. C'est donc un véritable...

Lire la suite

HP/Palm : un netbook sous webOS apparaît dans une présentation

17/01/2011 | 09:24

Avec le Foleo, Palm aurait pu non seulement sortir le premier netbook, mais le premier netbook intégré avec un smartphone. Depuis son rachat de Palm, HP ne fait justement que parler d'intégration, de produits connectés les uns aux autres… et une présentation de formation à webOS sur le site de HP fait directement mention d'un netbook sous webOS.

skitched

HP le présente ainsi : « si je pouvais utiliser webOS sur mon téléphone, ma tablette et mon netbook… Et s'ils communiquaient tous ensemble et partageaient des informations. Une petite famille sympathique de produits… ». Ce n'est pas tout à fait la première fois qu'on entend parler d'un netbook sous webOS, OS basé sur un noyau Linux et dont l'interface possède l'avantage d'être facilement adaptable à tous les formats. Mais on sort ici du cadre des rumeurs pour passer à un document officiel de HP vantant les mérites de webOS.

skitched

Cette section de la présentation se place sous le signe du futur, futur conçu comme un temps qui viendra « bien assez tôt ». HP tiendra une conférence le 9 février prochain, vraisemblablement pour y présenter de nouveaux smartphones et une tablette… et un netbook sous webOS en plus ?

Palm_Foleo_email_and_Treo
Le Foleo

Via PreCentral

Apple commanderait 2,4 millions d'iPad par mois

06/07/2010 | 12:49

Selon Digitimes, Apple aurait passé commande de composants de manière à pouvoir faire produire 2,4 millions d'iPad ce mois-ci, une cadence qui pourrait être maintenue tout l'été.

Surprise : 58 à 60 % des modèles produits seraient des modèles 3G + WiFi, peut-être à cause d'une demande renforcée à la veille des vacances, qui motivent une plus grande mobilité. Si ces chiffres sont corrects (Digitimes est en général bien informé), ce seraient ainsi 6 millions d'iPad qui s'écouleraient ce trimestre, à la faveur de l'été et de la rentrée scolaire.

Un succès à mettre en perspective avec celui de la catégorie à laquelle on oppose souvent l'iPad : selon DisplaySearch, les netbooks et Tablet PC s'écoulent à 10 millions d'unités par trimestre (moyenne sur l'an dernier). Dès 2010, l'iPad pourrait donc dépasser ce segment.

Sur le même sujet :
- L'iPad et les tablettes : plus fort que les netbooks ?
- Les tablettes font vraiment mal aux netbooks

iPad : Acer ne montera pas au créneau

01/02/2010 | 16:08

Le PDG d'Acer, Scott Lin, a annoncé que sa société n'envisageait pas d'entrer sur le marché des tablettes, la position d'Apple étant à ses yeux indéboulonnable grâce à iTunes et l'App Store. Bien qu'Acer ait la capacité technologique de créer un tel appareil, elle ne peut se battre à armes égales face aux 140.000 applications de l'App Store.

Scott Lin fait preuve de lucidité : « Historiquement, les plateformes fermées sont typiquement limitée en matière d'échelle, et sont confinées à des marchés de niche. Apple a bâti son marché en creusant sa propre niche, ce qui veut dire que, si Apple peut rencontrer le succès avec des appareils comme l'iPad, d'autres acteurs sont moins susceptibles de reproduire ce résultat en les copiant simplement. »

En revanche, il pense que l'iPad n'aura pas d'impact significatif sur le marché des netbooks, pour lui ce sont deux catégories de produits qui visent des marchés différents. Acer va poursuivre ses investissements dans le marché des ordinateurs portables. Il estime que les laptops compteront pour 50 à 60 % des ventes d'Acer, les netbooks eux s'en arrogeront 20 % et les netbooks ultra-fins de 20 à 30 %. Acer va également miser sur les portables d'une épaisseur inférieure à 2 cm comme produit majeur de 2010.

Source : DigiTimes

Quelle place pour l'iPad dans la gamme d'Apple ?

28/01/2010 | 11:54

L'arrivée de l'iPad bouleverse quelque peu l'ordre établi de la gamme de produits d'Apple. Présenté comme le chaînon manquant entre l'iPhone et le MacBook, l'iPad est proposé au tarif (qu'Apple décrit comme agressif) de $499 pour le modèle d'entrée de gamme.

Apple%20-%20iPad%20-%20Price%20starting%20at%20$499

Comment les autres produits d'Apple supportent-ils la comparaison? Sur sa tranche basse, l'iPad est dans la même gamme de prix qu'un iPhone 3GS "nu" (aux alentours de 600 €), et sur le haut de gamme, il vient flirter avec le premier prix pour un MacBook (899 €). Quant à l'iPod touch, qui ressemble dorénavant beaucoup à un mini iPad WiFi, son tarif se place à $300 de moins que l'iPad, à mémoire égale. Reste à savoir ce qu'on préfère, entre un iPod touch 3G 64 Go à $399, et un iPad 16 Go à $499 : plus de mémoire, ou un plus grand écran ? Naturellement les spécifications et les utilisations de chaque appareil varient grandement, mais en fonction des priorités des utilisateurs, à tarif quasi-égal ils pourront préférer l'un ou l'autre appareil. On observera sans doute des fluctuations d'achat aux bornes tarifaires communes.

Mais l'iPad est également en concurrence avec les Netbooks, dont le tarif moyen se situe aux alentours des 300 €. L'iPad se place donc face au haut de gamme (on n'en attendait pas moins d'Apple), et compte rendre les mêmes services, si ce n'est mieux : la suite iWorks portée sur iPad affiche clairement les ambitions d'Apple pour sa petite ardoise magique. Il reste à en savoir plus sur le mystérieux system-on-a-chip d'Apple, le A4. Ce qu'on sait pour l'heure c'est qu'il s'agit d'un processeur ARM cadencé à 1 GHz, qui intègre un chipset vidéo capable de lire de la HD. Il est vraisemblable que son architecture soit la toute dernière présentée par ARM, le Cortex A9. Or il se trouve qu'à 500 MHz...

Lire la suite

Le Cortex A9 face à face avec l'Atom

06/01/2010 | 10:26

Les processeurs basés sur l'architecture ARM ont les préférences des constructeurs dans le monde mobile (l'iPhone et l'iPod touch en sont équipés), pour son excellent rapport puissance/consommation, un élément crucial pour cette industrie.

Alors que Google vient de dévoiler son Nexus One qui fonctionne sur un Cortex A8, ARM présente la génération suivante avec le Cortex A9, qui intègre une architecture multi-core et devrait aller au delà de 2 GHz tout en consommant moins d'un quart de watt par processeur.

ARM fait une démonstration de la puissance de son processeur en publiant une vidéo comparative, mettant face à face un netbook équipé d'un processeur Atom d'Intel à 1,6 GHz d'une part (à gauche dans la vidéo), et un prototype équipé du Cortex A9 dual core à 500 MHz.

Alors que la carte mère du Cortex A9 n'est pas même dotée d'une accélération graphique, le prototype n'a pas à rougir de la comparaison. Voilà donc une architecture prometteuse, qui pourrait faire office de chaînon manquant entre les smartphones et les netbooks… un design de référence qu'on verrait bien PA Semi reprendre à son compte pour équiper, qui sait, un futur produit d'Apple.