Fermer le menu

samsung

Samsung débriefe le keynote d'Apple en 6 vidéos

11/09/2014 | 11:40

Rapide Samsung… la poussière du keynote n'est pas encore retombée que le meilleur ennemi d'Apple s'en donne à cœur joie pour décocher pas moins de six flèches. Six vidéos qui reprennent le décor d'une arrière-boutique d'un Apple Store qui ne veut pas dire son nom et deux Genius affairés à regarder les annonces du patron.

Même la retransmission en direct avec ses multiples hoquets est tournée en dérision (lire Mauvaise retransmission du keynote : la faute à Apple ?). Les autres piques visent le contenu même des annonces : des écrans plus grands pour les iPhone (comme chez les concurrents depuis longtemps), l'absence de stylet intégré pour le 5,5" ; toujours pas de multifenêtrage dans iOS ; la batterie qui dure plus longtemps mais ne se charge pas plus vite pour autant.

À chaque fois les nouveautés (ou leur absence) sont mises en regard du tout dernier Galaxy Note, pionnier et champion des phablettes.

Enfin, la nouvelle Watch, avec laquelle le Genius de Samsung parade devant son collègue en essayant de minimiser le fait qu'elle ait besoin de l'iPhone caché...

Lire la suite

Samsung fait déborder l'écran de ses Galaxy Note

03/09/2014 | 16:45

Samsung a rompu la monotonie de ses annonces de nouvelles phablettes Galaxy Note grâce à un surprenant modèle "Edge" à écran déversant. Ce Galaxy Note Edge utilise une dalle OLED de 5,6" (2460x1440 + 160 pixels supplémentaires sur le profil) dont le côté droit déborde sur la tranche du téléphone, formant une mince bande d'affichage (dans les faits ce sont deux écrans séparés). Samsung avait montré cette technologie en janvier 2013 alors qu'elle était au stade du prototype. La voilà mise en application et commercialisée (pas encore de prix mais on le pressent élevé).

Via Engadget - Cliquer pour agrandir

L'affichage latéral sert à présenter des notifications lorsqu'on a son téléphone posé (et que l'on est allongé à côté), ou alors qu'une autre activité a lieu à l'écran, comme une lecture vidéo par exemple. Les contrôles de lecture d'un film sont d'ailleurs déportés dans cette zone. Cette bande sert aussi de lanceur lorsqu'il affiche les icônes des applications souvent utilisées. Les usages ne s'arrêtent pas là, cet affichage est ouvert aux idées et aux applications des développeurs tiers en plus de celles intégrées par Samsung (une alarme, une règle !, des infos météo…).

Un problème d'ergonomie...

Lire la suite

Samsung présente le Gear VR Innovator Edition, un casque de réalité virtuelle encore en bêta

03/09/2014 | 16:17

Samsung a annoncé lors de sa conférence de presse Unpacked 2 le Gear VR Innovator Edition, un casque de réalité virtuelle. La surprise du fabricant coréen avait été largement éventée il y a quelques semaines. Le Gear VR Innovator Edition utilise la technologie d'Oculus, le spécialiste du domaine acheté 2 milliards de dollars par Facebook au printemps, avec qui Samsung a collaboré au cours des douze derniers mois.

Contrairement au casque qu'Oculus est en train de développer de son côté, le Gear VR n'a pas d'écran intégré. Il a été conçu pour accueillir le Galaxy Note 4. Inséré dans le casque et relié en micro USB, le smartphone est censé offrir une immersion totale avec son écran Super Amoled 5,7" Quad HD (2560 x 1440 pixels). « L'imagination devient réalité » déclare un Samsung emphatique qui assure que le tout fonctionne à 60 images par seconde. Le champ de vision est de 96°.

Le casque, qui utilise des matériaux flexibles et légers, dispose de multiples capteurs (accéléromètre, gyromètre, capteur de proximité et magnétomètre), d'un trackpad, d'un bouton pour revenir en arrière et de touches pour contrôler le volume.

John Carmack, le créateur de Doom (entre autres) qui a rejoint Oculus l'année dernière, a fait une apparition sur scène pour vanter le Gear VR.

L'étrange suffixe Innovator Edition est là pour indiquer qu'il s'agit d...

Lire la suite

Galaxy Tab contre iPad, une pub super molle de Samsung

29/08/2014 | 10:00

Galaxy Tab S contre iPad Air. Samsung a publié sur YouTube un nouvel épisode de sa série de comparaison entre ses produits et ceux de son client et concurrent. Le principe est rodé - un micro-trottoir - et le scénario ne ménage aucun espace pour un quelconque suspens sur l'issue du match.

La Tab S est un modèle de 10,5" de 465 grammes dont la principale nouveauté est son écran de type Super AMOLED (2560x1600). Elle a 3 Go de RAM, 16 Go de stockage (port micro-SD pour compléter avec 128 Go) pour 6,6 mm d'épaisseur. L'Air a un écran de 9,7" (2048x1536) pour 469 grammes et 7,5 mm d'épaisseur. On notera l'écart de 4 grammes entre les deux modèles qui paraît éclatant chez les passants lorsque les deux tablettes sont soupesées ensembles.

Dans cette pub, de la Galaxy Tab S - énième modèle de Samsung - on ne retiendra finalement pas grand chose, sinon qu'elle est légère et que son écran offre des couleurs lumineuses en extérieur avec son nouvel écran Super AMOLED. On a connu Samsung bien plus mordant.

Lire la suite

Samsung et LG réinitialisent leurs montres

28/08/2014 | 10:31

LG et Samsung ont chacun dévoilé leur nouvelle montres connectée, avec des design plus ou moins modifiés par rapport à leurs produits déjà sur le marché. Et chacun a pris une route différente. Avec sa Gear S, Samsung réalise une synthèse entre son bracelet Gear Fit à écran incurvé [notre test] et sa montre Gear 2. La S utilise un écran Super AMOLED de 2" en 360x480 (1,63" et 320x320 pour la Gear 2) et se voit dotée d'une connexion 3G qui faisait défaut à la Gear 2, en plus du Wi-Fi, du Bluetooth et du GPS. En revanche l'appareil photo a été retiré, probablement jugé superflu et encombrant.

Samsung Gear S

Le logement pour la carte SIM, indispensable pour la 3G

Samsung insiste sur ce point en expliquant que la montre peut désormais recevoir des notifications, des alertes de réseaux sociaux, guider l'utilisateur en déplacement à pied avec le service HERE de Nokia ou encore émettre des rappels de calendrier sans être à proximité de son téléphone. On s'en servira aussi pour recevoir des appels ou même composer des messages avec le clavier affiché à son écran (mais que les photos distribuées ne montrent pas en action). De nouveaux écouteurs tour de cou, les Gear Circle, sont aussi proposés en option. Ils sont équipés d'un vibreur pour signaler les appels et les alertes.

La Gear S utilise toujours le système d'exploitation Tizen et un processeur dual core à 1 GHz. Même...

Lire la suite

Mille apps pour les montres Tizen

27/08/2014 | 15:10

Il faut bien débuter quelque part : le catalogue d'applications de la plateforme Tizen contient plus de mille références. Samsung, principal promoteur du système d'exploitation, l'a fait savoir au travers d'une infographie décrivant quelques uns des logiciels disponibles, comme Runtastic, un clone de 2048, un traducteur, … Ces applications se destinent en tout et pour tout aux trois montres Gear du constructeur : les Gear 2 et Gear 2 Neo, ainsi que la Galaxy Gear d'origine sur laquelle on pourra troquer Android pour Tizen. Samsung aurait dû lancer un premier smartphone fonctionnant avec l'OS au début de l'été, mais finalement rien n'est venu.

Cette annonce survient au lendemain d'une déclaration fracassante de Richard Yu, le patron de Huawei, qui a fait part de sa déception envers Tizen dans une interview au Wall Street Journal. La plateforme Tizen n'a d'après lui « aucune chance de connaître le succès », même si plusieurs de ses partenaires opérateurs lui ont demandé de concevoir des smartphones Tizen. Huawei avait mis en place une unité de recherche à cette fin, mais elle a fermé ses portes.

Samsung reste donc un des seuls constructeurs à s'intéresser au système d'exploitation, fruit d'un développement commun avec Intel. Mais face à iOS et surtout à Android, il faudra sans doute un peu plus qu'une poignée de montres pour réussir à s'imposer.

Lire la suite

Samsung et TSMC se partagent le gâteau à la pomme

25/08/2014 | 17:45

Difficile d'un trait de plume de supprimer les livraisons de composants de Samsung. Même si Apple diversifie son portefeuille de sous-traitants, le constructeur de Cupertino est toujours dépendant des chaînes de production de son grand rival pour plusieurs des pièces stratégiques de ses produits mobiles, notamment les processeurs Ax qui lui sont fournis par l'usine de Samsung à Austin (Texas)… du moins était-ce le cas en totalité jusqu'aux iPhone 5s/5c : pour la prochaine génération du smartphone, le taïwanais TSMC devrait être en charge de la majeure partie des commandes de processeurs A8; Samsung reste néanmoins en piste, l'entreprise partageant ce marché avec TSMC (lire : TSMC rejoint Samsung dans la production de l'A8).

Image iFixit

TSMC ne compte d'ailleurs pas relâcher la pression. La société va débuter une production de test du processeur A9 gravé en 16 nm (l'A8 le sera en 20 nm), une puce qui sera le moteur des futurs produits mobiles d'Apple. Les premiers exemplaires sortiront des lignes à partir du premier trimestre 2015, à hauteur de 50 000 unités par mois; la production en volume pourrait elle commencer dès le second trimestre , soit un trimestre plus tôt que prévu.

De son côté, l'activité processeur de Samsung commence à se dégrader. Le chiffre d'affaires de cette branche habituellement très profitable s'effrite alors que le constructeur fait face à « une baisse continue de la demande des principaux clients », comme il l'a...

Lire la suite

Samsung place son produit sous un seau d'eau glacé

22/08/2014 | 18:30

Rapides, les publicitaires de Samsung en Angleterre. Ils surfent sur la mode virale du challenge de l'Ice Bucket, ce seau d'eau glacé que des gens connus ou pas se versent dessus depuis quelques jour pour faire connaître une maladie neurodégénérative et pousser aux dons financiers. Le premier rôle dans la vidéo en question est tenu par le Galaxy S5, un appareil apte à faire trempette avec sa certification IP67 (résistance à une plongée de 1m pendant 30 mn).

À la fin du clip et comme le font tous les participants à ce défi, le S5 avec son S-Voice chevrotant invite certaines de ses connaissances à faire de même. Sont appelés sous le seau de glaçons, le HTC One M8, le Nokia Lumia 930 et l'iPhone 5s. Trois modèles dont seul le premier est officiellement capable de faire aussi bien (il résiste à des projections d'eau mais pas à des plongées complètes).

Pas mal de grandes entreprises ont participé à cette opération, au travers de leurs employés ou PDG. Les CEO par exemple de Microsoft, Apple, ou Yahoo (comme Marissa Mayer dans la vidéo) y sont allés de leur baignade. Samsung Angleterre a opté pour un placement produit. C'est astucieux et rigolo sur la forme. Reste le fond.

Quizz : de quel terminal Samsung s'agit-il ?

21/08/2014 | 12:31

Alors qu'Apple a une gamme très restreinte d'iPhone, Samsung est connu pour faire exactement l'inverse. Le fabricant coréen inonde le marché d'une pléthore de modèles couvrant un nombre impressionnant de tailles et de prix. Un embarras du choix qui finit par perdre le consommateur.

C'est ce qu'a voulu montrer The Verge de façon ludique en mettant en ligne un quizz. Le but du jeu est d'identifier le modèle de smartphone ou de tablette avec une seule photo. Pour vous aider, un indice est à disposition (il faut cliquer sur le bouton « need a hint »).

Le challenge est aussi relevé qu'une partie de Swing Copters. L'auteur de ces lignes a fait 6/12. Postez votre score dans les commentaires !

Samsung met un pied dans la domotique avec l'achat de SmartThings

15/08/2014 | 14:34

Samsung veut se lancer sur le marché de la domotique et ne fait pas dans la demi-mesure. Comme prédit par la rumeur en juillet, le constructeur s'est offert les services de SmartThings pour la somme de 200 millions de dollars, précise Re/code. D'après les termes de l'acquisition, SmartThings continuera de fonctionner de manière autonome et son CEO et fondateur, Alex Hawkinson, reste en place. En revanche, tous les employés (actuellement répartis entre Washington, San Francisco et le Minnesota) seront regroupés à Palo Alto au sein de l'Open Innovation Center de Samsung.

Cet achat va permettre d'accélérer le développement et la croissance de SmartThings espère Hawkinson, qui dès la création de la start-up en 2012 (via un projet Kickstarter) voulait voir « très grand ». Avec Samsung à ses côtés qui donne véritablement l'impression de vouloir se lancer sérieusement sur ce marché, il a trouvé un partenaire idéal. Le constructeur gagne de son côté une expertise dans un secteur technologique dans lequel Google (avec Nest) et Apple (avec HomeKit) investissent déjà beaucoup.

SmartThings, qui se rêve en plateforme soutenue par des dizaines de milliers de développeurs, produit toutes sortes d'objets connectés pour la maison : un hub, des capteurs lumineux et de mouvements, des prises électriques… le tout étant évidemment connecté à internet via Wi-Fi et pilotable depuis une application mobile. En tout, grâce à son ouverture, SmartThings supporte plus de 1 000 terminaux et est présent dans 8 000 applications.

Lire la suite

Pages