Fermer le menu
Nos tests de l'iPhone 6, de  l'iPhone 6 Plus et de l'iPad Air 2 sont en ligne !

samsung

Samsung : deux Galaxy monocorps ultra-fins

31/10/2014 | 13:00

Les difficultés financières de Samsung ne vont pas arrêter le déferlement de nouveaux smartphones auquel le constructeur nous a habitués. Après le Galaxy Alpha qui inaugurait des finitions métalliques plus en phase avec les terminaux premium du secteur, le groupe annonce aujourd'hui deux nouveautés plutôt orientées milieu de gamme, proposant là aussi une coque unibody en métal et un chanfrein qui n’est pas sans rappeller un certain iPhone. L'A5 et l'A3 se destinent tous deux à une clientèle adepte des égoportraits, puisqu'ils intègrent des capteurs photo de 5 mégapixels en façade avant (l'appareil photo Facetime HD de l'iPhone 6, qui se contente de 1,2 mégapixel, réussit également de très beaux selfies).

L'A5 propose un écran Super AMOLED de 5 pouces (720p), un processeur à quatre cœurs cadencé à 1,2 Ghz, le support de la 4G, un capteur photo de 13 mégapixels au dos. L'A3 intègre lui un écran Super AMOLED de 4,5 pouces (960 x 540), le même processeur que son grand frère, mais un capteur photo de 8 mégapixels à l'arrière. Ils fonctionnent sous Android 4.4. En plus de leur conception tout métal, Samsung vante surtout la finesse de ces terminaux : 6,7 mm pour l'A5, 6,9 pour l'A3, ce qui en fait les smartphones les plus fins du pléthorique catalogue du constructeur (l'iPhone 6 de 4,7 pouces a une épaisseur de 6,9 mm).

Ces deux mobiles, dont on ignore les tarifs, seront commercialisés le mois prochain en Chine, puis dans le courant de l'année prochaine ailleurs dans le monde.

Lire la suite

Samsung flanche et va réformer son catalogue de produits

30/10/2014 | 14:45

Les smartphones, ça eut payé pour Samsung… mais ça ne paie plus. Les résultats trimestriels du groupe coréen confirment l’alerte sur résultats lancé le 7 octobre : au troisième trimestre, le bénéfice d’exploitation de l’entreprise a bel et bien chuté de 60% par rapport à la même période de 2013. Celui-ci se monte à 3,8 milliards, alors que les revenus tirés des ventes sont de 19,7% inférieurs au même trimestre de l’an dernier. La division Mobile a particulièrement souffert, avec des profits en chute libre de 73,9% — rapporté à la globalité de l’entreprise, les bénéfices tirés de cette division trébuchent de 34%, plus que la moyenne du groupe donc.

C’est un sérieux problème pour Samsung : la branche IT & Mobile Communications, dont la surface des activités recouvre sensiblement celle d’Apple, est (était ?) le principal pourvoyeur de bénéfices de l’entreprise (à hauteur de 70% depuis le début de l’année), qui produit aussi des téléviseurs, de l’électro-ménager et des composants de toutes sortes (notamment pour Apple). Si cette branche éternue, c’est tout le groupe qui s’enrhume, et les produits en cause sont aussi les vitrines de Samsung : les Galaxy S et Note ne se vendent pas aussi bien qu’ils le devraient. Le Galaxy Note 4 lancé en toute fin de trimestre n’a pu offrir qu’une « hausse marginale » des ventes.

Kim Hyun-joon, vice-président de Samsung en charge de la division mobile, ne se cache pas derrière son petit doigt et annonce des mesures drastiques : le chaebol a l’intention de « réformer fondamentalement son catalogue de produits ». Au menu, standardisation des composants qui équipent les smartphones du constructeur, présence d’un modèle sur chaque segment...

Lire la suite

Faille de sécurité pour le Localiser mon iPhone de Samsung

30/10/2014 | 07:30

La fonction Find my Mobile mise au point par Samsung pour ses smartphones ressemble beaucoup au Localiser mon iPhone d’Apple : elle permet en effet à l’utilisateur d’un mobile de la marque de remettre la main sur le terminal, d’en bloquer l’utilisation, voire d’en effacer les données à distance. Une faille a cependant permis à des malandrins de tromper le service en se faisant passer pour le propriétaire légitime de l’appareil. Le chercheur en sécurité Mohamed Baset a découvert que Samsung avait mal sécurisé la manière dont les requêtes Find my Mobile parvenaient au service.

Résultat : il était possible à un pirate d’afficher un message sur l’écran du smartphone, localiser le dernier emplacement connu du mobile, le faire sonner à plein volume durant une minute, et même en supprimer les données. Business Insider a obtenu une réaction de Samsung, selon laquelle la faille avait été bouchée par l’entremise d’une mise à jour datant du 13 octobre. L’honneur est sauf…

Samsung montre ses batteries souples

21/10/2014 | 17:40

Si la course à la miniaturisation est désormais monnaie courante, les grands noms de l’industrie tentent désormais une nouvelle approche afin de séduire encore davantage les utilisateurs récalcitrants aux smartphones et autres objets connectés, avec en ligne de mire les batteries souples.

De telles solutions ouvrent de nouvelles possibilités : les fameuses montres connectées, l’Apple Watch en tête, pourraient disposer de batteries qui épousent mieux leur forme, avec à la clé une meilleure autonomie — puisque la possibilité de caser une batterie plus grande.

Aujourd’hui, l'autonomie est le véritable point noir des montres connectées, comme la Moto 360 de Motorola qui tient à peine une journée (lire : Moto 360 : 249 dollars, autonomie non comprise). Il reste donc du travail, et c’est ce qu’entreprend Samsung aujourd’hui avec ce projet pas prévu avant 2017.

Du côté des smartphones, l’idée pourrait également faire son chemin. On pense notamment au G Flex de LG qui n’avait pas vraiment convaincu de par un écran incurvé qui ne l’était pas autant que sur la publicité du constructeur, mais qui faisait aussi davantage office de gadget que de véritable amélioration des usages.

On sait qu'Apple travaille également sur des batteries incurvées. Au cours de ces dernières années, l'entreprise a déposé plusieurs brevets ayant trait à cette technologie.

Samsung adopte l'ultra-rapide Wi-Fi 60 GHz

13/10/2014 | 12:45

Samsung va adopter le Wi-Fi opérant sur la bande de fréquence des 60 GHz, capable de très forts débits. Là où l'actuel 802.11ac (5 GHz) plafonne à une vitesse théorique de 1,3 Gbit/s, le 802.11ad annonce 7 Gbit/s. Concrètement, ce qui vaut en théorie pour le premier sera de l'ordre de la pratique pour le second.

Samsung explique ainsi qu'il a pu multiplier par 5 un débit ordinaire : il a atteint les 4,6 Gbits/s (575 Mo/s) contre 866 Mbit/s (108 Mo/s). Autre illustration offerte : le transfert par ce biais d'un film de 1 Go se ferait en moins de trois secondes. De quoi donner une assise solide au streaming de films en 4K.

Crédit : Samsung Tomorrow

Cette norme a toutefois un côté face, elle n'est utilisable que sur de très courtes distances car elle ne franchit pas les murs. Elle reste confinée à un usage à l'intérieur d'une pièce. Ce 802.11ad travaillera donc main dans la main avec les autres normes, incapable qu'elle est de les remplacer purement et simplement. Des routeurs tri-bandes s'occuperont de gérer la bascule de cette fréquence vers les autres lorsque nécessaire. À l'avenir il faudra se tourner vers le 802.11ax pour avoir un vrai successeur au 802.11ac, mais pas avant 2019.

Samsung entend commercialiser des produits compatibles dès le début 2015, dans plusieurs domaines : audio/vidéo, télécommunications, domotique, objets connectés ou encore le médical.

Le constructeur n'est pas le seul sur le sujet et ses efforts devraient contribuer au développement du WiGig. Qualcomm a acheté cet été Wilocity, un pionnier de l'utilisation de cette norme,...

Lire la suite

Samsung veut aussi se charger des entreprises

08/10/2014 | 07:30

L'intérêt d'Apple pour le monde de l'entreprise s'est incarné cet été par l'annonce d'un partenariat stratégique avec IBM, selon lequel les deux larrons fourniront smartphones, tablettes et applications métier aux sociétés souhaitant s'adapter aux réalités de la mobilité (lire : Apple + IBM : une nouvelle aventure pour un vieux couple). Cette initiative a réveillé les ardeurs d'autres acteurs de la Silicon Valley : il s'est murmuré un temps que Google pourrait s'allier à HP afin d'offrir des services plus ou moins équivalents, et très récemment ce même HP a décidé de se scinder en deux entités afin de mieux servir sa clientèle d'entreprises.

Après avoir inondé le grand public de leurs appareils, les constructeurs cherchent des relais de croissance auprès des milieux professionnels : les entreprises sont des marchés à fort potentiel étant donné les volumes de commande et des facilités fiscales (comme l'amortissement) que n'ont pas les particuliers. Samsung ne pouvait rester plus longtemps à l'écart de ce secteur; même si le constructeur a mis au point une offre orientée vers les pros et le BYOD (avec, entre autres, l'application Knox), ce qu'il propose jusqu'à présent n'a pas l'ampleur de l'initiative MobileFirst d'Apple et d'IBM.

...

Lire la suite

Samsung : la chute continue au troisième trimestre

07/10/2014 | 10:12

La période faste de Samsung est révolue. Après un deuxième trimestre décevant, le troisième trimestre s'annonce lui aussi sous de mauvais auspices. Samsung Electronics a prévenu avant la présentation des résultats financiers que son bénéfice d'exploitation allait chuter d'environ 60 % par rapport à l'année dernière à 3,8 milliards de dollars. Les ventes seront elles aussi à la baisse (-20 %).

Galaxy Alpha. Photo John Biehler CC BY

Samsung explique notamment cette chute par des dépenses marketing qui ont augmenté alors que le prix de vente moyen a pris, lui, le chemin inverse. « Le nombre de modèles haut de gamme vendus a baissé en proportion, à quoi s'est ajoutée une baisse des prix pour les modèles plus anciens », a déclaré le fabricant.

Le Galaxy S5 n'a visiblement pas fait son travail. Sorti au printemps dans 125 pays, il devait servir de locomotive au moins jusqu'à cet automne. Depuis l'annonce des 11 millions d'unités vendues en un mois, Samsung n'a plus communiqué sur ses ventes qui se sont apparemment essoufflées.

Les nouveaux smartphones phares du constructeur ne sont pas arrivés à temps pour sauver ce troisième trimestre. Le Galaxy Alpha vient tout juste de sortir tandis que...

Lire la suite

Le #gapgate de Samsung se creuse

03/10/2014 | 23:00

À chacun son #gate. Malgré le tsunami médiatique autour du BendGate qui a obligé Apple à ouvrir les portes de sa salle de torture (et Consumer Reports à se livrer à des pliages en bonne et due forme), les ventes d'iPhone 6 et de 6 Plus ont l'air de fort bien se porter (lire : Quatre millions d'iPhone 6 auraient été précommandés en Chine). En bout de course, s'il y a sans doute une fragilité dans la structure de la coque de la phablette au niveau des boutons de volume, pour plier un iPhone 6 Plus, il faut tout de même le vouloir. Samsung, comme d'autres constructeurs (dont LG, qui s'est bien ridiculisé) a bien compris tout le profit qu'il était possible de tirer du #bendgate au travers par exemple d'une vidéo démontrant à quel point le Galaxy Note 4 était résistant (sous entendu, plus que l'iPhone 6 Plus) :

Mais on a le #gate que l'on mérite. Le lancement de la phablette vendredi dernier en Corée du Sud a occasionné une controverse autour de l'appareil. Il se trouve qu'entre l'écran et son contour, il existe un jeu suffisamment grand pour y glisser une carte de visite :

...

Lire la suite

Samsung va produire le successeur de l'A8 en 14 nm

02/10/2014 | 17:01

Samsung a indiqué à ZDNet Corée qu'il produira le futur système sur puce d'Apple en 14 nm. L'A8, que l'on retrouve dans les iPhone 6 et qui devrait aussi faire tourner la nouvelle génération d'iPad, est gravée en 20 nm. D'après Samsung, la gravure en 14 nm FinFet (utilisation de transistors 3D) réduit la consommation électrique de 35 % et permet de faire des puces 15 % plus petites.

Photo iFixit

Il y a une incertitude sur la place que va occuper le géant coréen dans la production de ce futur processeur, qui devrait être baptisé A9 si Apple ne change pas son fusil d'épaule. Son concurrent TSMC, responsable de 70 % de la production de l'actuel A8, ne prévoit en effet que de graver en 16 nm l'année prochaine. Est-ce à dire que Samsung va rafler toute la production de l'A9 ? On en saura certainement plus dans les prochains mois.

Si TSMC se fait doubler sur le 14 nm, il prend les devants sur encore plus petit. Le fondeur a annoncé avoir renouvelé son partenariat technologique avec ARM. Les deux acteurs vont s'affairer à préparer un process de gravure en 10 nm FinFet. Selon Hardware.fr, la production en volume pourrait intervenir en 2017.

Des dalles Samsung pour l'iPad Air 2 et l'iPad Pro

30/09/2014 | 21:30

Même si Apple essaie de toutes ses forces de rayer d'un trait de plume Samsung de sa liste de fournisseurs, rien n'y fait : les lignes de production de composants du géant de l'électronique restent toujours utiles aux produits du constructeur de Cupertino, même si la Pomme tente de trouver des alternatives (comme c'est le cas des processeurs A8, fabriqués dans leur grande majorité par TSMC).

iFixit

Les puces ne sont pas les seuls composants produits par Samsung dont a besoin Apple; d'après le site coréen inews24 (repris par Digitimes), le sous-traitant va commencer à manufacturer des écrans IPS destinés aux futurs iPad. Et le site évoque ici les tablettes de 9,7 pouces et de 12,9 pouces, le fameux « iPad Pro » qui devrait fonctionner avec un processeur A8X. Les premières livraisons auront lieu d'ici la fin de l'année. Le même rapport indique que c'est LG qui fournit les deux tiers des écrans de petite taille pour l'iPhone 6 et l'Apple Watch.

Toujours du côté des lignes d'assemblage asiatique, le même Digitimes écrit que Foxconn s'est lancé dans un vaste programme d'embauches pour ses usines de Shenzhen et de Zhengzhou afin de faire face à la forte demande d'iPhone 6 et d'iPhone 6 Plus. Apple veut lancer ses nouveaux smartphones dans 115 pays d'ici la fin de l'année (la Chine est...

Lire la suite

Pages