Fermer le menu

sony

Toute l'actualité sur sony

Sony va fermer ses magasins au Canada

| 19/01/2015 | 18:01 |  

Alors qu’il envisage de vendre ses départements Bravia (téléviseurs) et Xperia (smartphones et tablettes), Sony va fermer ses différents magasins situés au Canada.

DR

14 Sony Store sont concernés, comme l’a indiqué le fabricant japonais à The Ottawa Citizen. Les consommateurs seront invités à se rediriger vers le magasin en ligne de Sony, ou tout simplement vers ses partenaires comme Best Buy.

Avec ces fermetures, Sony entend continuer sa vague de suppressions d’emplois — 5 000 d’ici la fin de l’année fiscale fixée à la fin mars —, et qui a notamment permis à son action de revenir au plus haut (aux alentours de 15 $ actuellement). En 2014, une vingtaine de Sony Store ont également fermé leurs portes aux États-Unis.

> Accéder aux commentaires

Sony ne voudrait plus de ses smartphones et de ses télévisions

| 14/01/2015 | 17:15 |  

Sony ne va pas très bien, on le sait depuis déjà quelques mois, et ce, malgré la très bonne santé de la branche PlayStation. L’une de ses représentantes, la PS4, s’est vendue à plus de 18 millions d’exemplaires depuis son lancement il y a un peu plus d’un an.

Une position étrange qui s’avère problématique pour la firme japonaise, et qui pourrait donner lieu à la création d'une co-entreprise pour ses pôles Xperia (smartphones et tablettes) et Bravia (télévisions) selon Reuters, voire à une revente. Cette décision, si elle se confirmait, interviendrait un an après l’abandon du marché des PC par Sony, et la revente de sa division VAIO à Japan Industrial Partners.

Le géant nippon se reconcentrerait donc sur ses principales forces : la gamme PlayStation donc, mais aussi la photographie, et il compte bien se refaire une santé au sein du marché de la musique avec son tout nouveau Walkman lors du CES 2015.

> Accéder aux commentaires

CES 2015 : Sony relance le Walkman

| 06/01/2015 | 03:50 |  

Le groupe Sony proposait cette nuit sa conférence visant à dévoiler ses produits qui seront ensuite présentés lors du CES 2015 débutant dans quelques heures. Le constructeur japonais a à sa disposition un vaste échantillon, allant des téléviseurs aux smartphones, en passant par les appareils photo, les caméras, des lecteurs MP3, mais aussi sa PlayStation 4 (et sa portable, la PS Vita).

Mais avant de débuter la conférence, Kaz Hirai, le président de Sony, a souhaité dire quelques mots concernant l’affaire du hack autour des données de Sony Pictures Entertainment, et notamment de la sortie dans l’imbroglio le plus total du film L’Interview qui tue. Le PDG a souligné sa volonté de faire triompher la vérité autour de cette histoire, tout en mettant en avant « le plus important : la liberté d’expression ». On rappelle que le film a pu sortir, mais uniquement dans 300 cinémas, et sur plusieurs services en ligne aux Etats-Unis.

PlayStation Vue, voir et revoir en différé

Sony est revenu brièvement sur le PlayStation Vue qu’il avait dévoilé en novembre dernier. Pour le moment uniquement en beta et surtout réservé à un public américain sélectionné (possédant une PS4), ce service permettra de voir et revoir des programmes de plusieurs grandes chaînes et groupes comme NBC Universal (SyFy, USA Network, NBC…), Viacom (Comedy Central, MTV…) ou encore FOX et CBS. Un lancement est prévu pour cette année de l’autre côté de l’Atlantique, sans plus de précision.

L’idée, selon Kaz Hirai, est de proposer « un ensemble de produits et de services cohérents, et le meilleur endroit possible pour le divertissement ». Cela permettra surtout à la firme japonaise d’avoir une vraie plateforme sur laquelle mettre en avant ses propres productions, notamment sa série originale, conçue pour la PlayStation et baptisée Powers (basée sur le comics éponyme), qui sera diffusée sur le PSN US le 10 février prochain. Et ainsi venir concurrencer Netflix.

La voiture connectée, qui illumine votre maison

En première place des annonces, Sony indique qu’elle va travailler avec l’industrie automobile pour apporter des technologies avancées pour les constructeurs, mais aussi pour les conducteurs. Sans trop rentrer dans les détails, le constructeur a notamment évoqué une technologie appelée « High Sensitivity CMOS Image Sensors », et qui permettra de disposer dans son véhicule de plusieurs caméras et capteurs pour améliorer la conduite, la rendre plus agréable « pour qu’elle soit plus qu’un quotidien...

> Lire la suite et accéder aux commentaires

Une tablette grand format pour Sony en 2015

| 26/12/2014 | 08:15 |  

L'année 2015 se portera grande. On attend ainsi d'Apple un iPad Pro de 12 ou 13 pouces, et le constructeur de Cupertino ne sera pas le seul à s'intéresser aux tablettes grand format; Samsung va sans doute nous gratifier de nouveaux modèles de Galaxy Tab et Note Pro, et Digitimes, dont la fiabilité n'est pas la plus grande des qualités (méfiance donc), annonce que Sony aussi compte répondre à cette demande encore embryonnaire.

La Galaxy Note Pro de 12,2 pouces.

Techniquement, la future tablette du constructeur nippon embarquerait un écran de 12,9 pouces (3 840 x 2 400), un processeur Qualcomm, un capteur photo de 8 mégapixels, le tout dans un boîtier de 8,6 mm. La chaîne d'assemblage aurait achevé la production des composants et laissé la main à Pegatron pour monter les unités (Pegatron produit aussi l'iPad et la Surface Pro). Il ne faudra toutefois pas s'attendre à un produit bon marché : le site évoque un prix qui pourrait dépasser les 1 000$. L'appareil devrait faire son apparition au premier semestre 2015.

Du côté d'Apple, les dernières indiscrétions provenant du Japon annoncent un iPad Pro (ou Air Plus) de 12,2 pouces dans des dimensions de 305,31 x 220,8 x 7 mm – sensiblement plus fin donc que la tablette de Sony. On pourrait aussi y trouver quatre haut-parleurs sur les 2 côtés pour un effet stéréo. L'appareil devrait sortir au deuxième trimestre.

> Accéder aux commentaires

Microsoft et Google diffuseront The Interview aujourd'hui

| 25/12/2014 | 09:19 |  

Google pourrait donner un sérieux coup de main à Sony pour la diffusion en ligne de The Interview. D’après Re/code, la fiction sur l’assassinat du leader Nord-coréen devrait être proposée commercialement sur YouTube, Google Play et Sony Pictures le mettrait finalement aussi sur sa propre plateforme Crackle.

CNN avait eu des échos similaires plus tôt dans la journée, mais pour l’heure rien n’a encore été officialisé. L’objectif est cependant de rendre le film disponible demain 25 décembre. Rien de nouveau n’est venu au sujet d’Apple, sinon qu’il n’est pas entièrement exclu qu’iTunes propose The Interview dans un second temps.

[MàJ : 18h38] Sony a confirmé une sortie sur Youtube et Google Play pour cette nuit aux Etats-Unis soulignant la grande aide qu'avait apporté Google dans cette sortie sur le web, même si 300 cinémas américains le programmeront également dès demain. La société indique cependant n'avoir "aucun doute sur le fait que les problèmes vécus ces dernières semaines ne prendront pas fin avec cette sortie". Il faut croire que l'on s'attend du côté de Sony Pictures à de nouvelles révélations embarrassantes...

[MàJ le 25 décembre] : Ce sont finalement Google et Microsoft qui vont s'occuper de diffuser le film sur leurs plateformes respectives : Google Play, YouTube (accessible via l'Apple TV), Xbox Video ainsi que seetheinterview.com, un site mis en place par Sony (qui curieusement n'utilise pas son PlayStation Store pour l'occasion).

Le film sera visible aux États-Unis et au Canada à partir de 19h heure française. Il coûtera 5,99 dollars en location et 14,99 dollars à l'achat. Les deux groupes ont justifié leur décision, non pour le contenu du film proprement dit mais pour défendre le simple principe de la liberté d'expression.

> Accéder aux commentaires

Apple ne diffusera pas The Interview sur iTunes à Noël

| 24/12/2014 | 07:18 |  

Apple ne diffusera pas The Interview sur iTunes pour les fêtes de Noël, explique le New York Times. Sony Pictures cherche depuis quelques jours des circuits de distribution pour ce film qui a été à l'origine des sévères attaques sur ses serveurs et d'un énorme piratage de ses données. Les hackers avaient fait part de leur volonté de ne pas aller plus avant dans leur diffusion, notamment les informations touchant les salariés de Sony, si ce dernier déprogrammait son film.

D'après des sources du quotidien, le studio s'est tourné vers la Maison Blanche pour obtenir un coup de main et trouver un partenaire technique capable d'assurer cette diffusion, en l'occurrence Apple et sa plateforme iTunes. Mais Apple ne s'est pas montrée intéressée ou du moins pas pour le faire dans les plus brefs délais.

Apple a su, par le passé, orchestrer des avant-premières mondiales sur iTunes : sorties d'albums (U2, Beyoncé), diffusion de bande annonces (prochain Star Wars) mais Sony a trouvé porte close. Est-ce que la proximité politique entre la Chine (marché majeur comme on le sait pour la Pomme) et la Corée du Nord, pointée du doigt dans ce piratage, ont rendu Apple infiniment prudente ? S'agit-il de raisons purement techniques ? Est-ce que le film apparaîtra quand même sur iTunes à terme ? Aucune hypothèse ni explication ne sont avancées, l'entreprise n'a pas communiqué sur le sujet, même officieusement.

Il en est allé de même pour Sony avec des opérateurs du câble, satellites et autres plate-formes en ligne qui craignent de subir des représailles techniques. Sony a en outre besoin d'une plateforme capable de vendre ce film puisque le studio a des responsabilités financières vis à vis des partenaires engagés dans sa réalisation. Il ne peut ainsi utiliser son propre service en ligne Crackle, gratuit, et YouTube ne s'est pas non plus révélé une solution suffisamment pertinente sur ce point.

À défaut pour le moment d'avoir trouvé un refuge en ligne de manière légale, The Interview sera distribué le jour de Noël, comme prévu initialement, dans 200 petits cinémas à travers les États-Unis. Les grands multiplex n'ayant pas accédé pour le moment aux demandes du studio de reprogrammer le film.

> Accéder aux commentaires

La montre eink de Sony existe déjà

| 28/11/2014 | 16:15 |  

Les montres connectées de Sony, regroupées au sein de la gamme SmartWatch, sont certainement de très bons produits informatiques, mais elles ne sont pas particulièrement jolies et finissent rapidement au fond d'un tiroir. Le constructeur compte néanmoins rebondir : la rumeur selon laquelle il préparait une nouvelle montre connectée entièrement recouverte d'un écran eink est vraie. Le Wall Street Journal explique aujourd'hui que le développement du produit s'est réalisé au su et au vu de tous… mais que Sony avançait masqué.

Cliquer pour agrandir

Un porte-parole du groupe a confirmé que l'entreprise travaillait sur un projet baptisé Fashion Entertainment, qui consiste à utiliser la technologie d'encre électronique de manière un peu plus mode. Cette équipe a mis au point la Fes Watch, une montre dont le cadran et le bracelet sont effectivement recouverts d'eink, dont l'apparence se modifie au gré des mouvements et des envies du porteur. 24 modèles sont ainsi disponibles.

Fashion Entertainment, qui a pignon sur web, orchestre même une campagne de financement participatif sur le site japonais Makuake pour lancer la production d'un premier lot de 800 unités (au prix de 135 euros environ, livraison en mai). Le projet a dépassé les 2 millions de yens de son premier objectif (13 500 euros environ) en trois semaines, et il continue d'amasser du financement, avec 3,5 millions de yens en plus.

« Nous voulions masquer [le nom de] Sony parce que nous avions envie de tester la valeur réelle du produit, si il y aurait de la demande pour notre concept », précise une source anonyme. Sony n'indique pas si ce modèle particulier sera la montre que le constructeur souhaite produire à plus grande échelle, puisqu'il s'agit d'abord et avant tout de tester l'intérêt que pourrait générer ce type de produit.

Mais Sony n'a pas l'intention de se limiter aux seules montres. Fashion Entertainment a ainsi mis au point… un nœud papillon (!) doté de cette même technologie !

> Accéder aux commentaires

Sony : moins de smartphones, plus de PlayStation 4

| 26/11/2014 | 17:15 |  

En début d'année, Kaz Hirai le patron de Sony, donnait sa vision du groupe qu'il présidait alors depuis deux ans. Avec des ambitions renouvelées dans le secteur du smartphone et des téléviseurs, et soutenu par la croissance des ventes de la PlayStation 4, le constructeur donnait l'impression de sortir de l'ornière dans laquelle il était plongé (lire : Sony veut inspirer et susciter la curiosité). Malheureusement, ce n'est pas encore tout à fait le cas. Depuis 2010, Sony accumule les pertes : 8,5 milliards de dollars sont partis en fumée.

Si la PS4 devrait confirmer son statut de best-seller durant Noël et maintenir la tête hors de l'eau à l'ensemble du groupe, le reste des activités n'est pas en grande forme. Reuters explique ainsi que Sony va revoir sa stratégie : chercher le profit plutôt que la part de marché… à l'image d'Apple qui, dans le secteur de la téléphonie, capte 80% des bénéfices pour une part de marché sans commune mesure.

Un nouveau plan sur trois ans a été élaboré pour tenter de faire revenir Sony sur les bons rails. Dévoilé devant un parterre d'investisseurs, il s'agit d'alléger le catalogue de smartphones et de téléviseurs afin de réduire les coûts, ce qui rappelle au passage une stratégie identique chez Samsung. Pour l'anecdote, l'entreprise ne va pas renouveler son contrat de parrainage de la FIFA.

Par contre, Sony va pousser les feux sous la PlayStation 4 et les jeux vidéo, ainsi que sous la division composants — le fournisseur livre ainsi des capteurs photo à Apple qui au contraire de ses concurrents, va très bien. Le catalogue de mesures sera décliné au premier trimestre 2015, et il faudra sans doute s'attendre à des mises à pied.

Le projet MESH.

Le salut de la société passe aussi par l'innovation. Sony développe ainsi une montre connectée avec un écran eink qui recouvrirait non seulement le boîtier de la montre, mais aussi son bracelet. Le tout serait conçu avec en tête l'envie de proposer quelque chose de design, un changement de pied par rapport aux précédentes Smartwatch très « geek ». Autre projet intéressant,...

> Lire la suite et accéder aux commentaires

Sony annonce un capteur 21 Mpx qui filme en 4K HDR

| 18/11/2014 | 15:45 |  

Sony, qui fournit habituellement l'appareil photo de l'iPhone, a présenté aujourd'hui un nouveau capteur, l'Exmor RS IMX230. Prévu pour avril 2015, ce capteur CMOS de 21 mégapixels sait gérer le mode HDR lors de l'enregistrement d'une vidéo en 4K.

Par ailleurs, les vidéos 4K sont enregistrées en 30 images par seconde, celles en 1080p jusqu'à 60 i/s et celles en 720p jusqu'à 120 i/s. L'iPhone 6 permet, lui, d'enregistrer des vidéos 720p en 240 i/s.

L'Exmor RS IMX230 dispose aussi d'un nouveau processeur de traitement numérique du signal (DSP). Son autofocus à détection de phase est décrit comme très rapide — celui de l'iPhone 6 est déjà très performant. L'autofocus peut utiliser un maximum de 192 points.

À gauche, une photo prise avec le capteur IMX135 (13,2 Mpx). À droite, le nouveau capteur IMX230. Images Sony.

Apple, qui a toujours été conservatrice en matière de mégapixels (ce qui ne signifie pas que l'appareil photo de l'iPhone soit moins bon que celui des concurrents), va-t-elle faire le grand saut vers ce capteur pour la prochaine génération ? Rien n'est moins sûr.

Le constructeur de Cupertino pourrait choisir un capteur déjà sorti (IMX240 de 16 Mpx ou IMX135 de 13 Mpx, entre autres) et lui apporter des améliorations comme elle a coutume de le faire. Le capteur 8 Mpx de l'iPhone 6 n'est pas de dernier cri, mais grâce à son DSP performant, il délivre parmi les plus belles photos du marché (lire : L’appareil photo des iPhone 6 en tête du classement DXOMark).

> Accéder aux commentaires

LittleBigPlanet en morceaux sur iOS

| 30/10/2014 | 18:30 |  

Sony continue de porter ses différentes franchises sur les plateformes mobiles et propose aujourd’hui un certain Run Sackboy! Run! [01.12 – Français – Gratuit – iPhone/iPad – 230 Mo - PlayStation Mobile Inc.], qui nous entraine dans l’univers de LittleBigPlanet.

Cette série de jeux de plateforme s’offre, pour sa première apparition sur l’App Store, un endless-runner, un genre surreprésenté. Mais celui-ci sort tout de même du lot, bien aidé par l’univers sur lequel il est basé. Il faut dire que LittleBigPlanet est une saga particulièrement sympathique, qui a vu le jour sur PS3, avant d’être portée sur PS Vita. Un troisième épisode est attendu pour le 26 novembre prochain sur PS3 et PS4. Ça tombe bien, car ce spin-off sur iOS permettra de débloquer du contenu bonus sur consoles.

Le principe est plutôt simple : le Sackboy (le héros de la série) doit fuir le Négativitron, et il va falloir courir. On peut sauter (le double saut est possible) et glisser tout en attrapant des petites bulles qui vous permettront par la suite de débloquer des bonus à utiliser en début de partie (une vie supplémentaire, un bouclier…). C’est d’ailleurs autour de celles-ci que se concentrent les achats in-app : on peut acheter des packs de bulles pour accélérer le développement du Sackboy et augmenter ses chances de survie. En plus de cela, on doit attraper des autocollants qui permettent de personnaliser le héros.

Visuellement, Run Sackboy! Run! s’en sort vraiment bien. C’est coloré, plein de détails... on retrouve cet univers cartonné du jeu sur consoles, tandis que la partie sonore conserve la bonne humeur de la série.

> Accéder aux commentaires

Pages