Western Digital



WD TV Play : une Apple TV à 69 $

L’Apple TV n’est plus tout à fait un hobby pour Apple. Durant les trois derniers mois de l’année, elle en a vendu 2 millions. On est encore loin des volumes de l’iPhone ou de l’iPad, mais les chiffres de vente sont en progression constante (lire : Apple TV : le petit hobby devient un petit business). D’autres cherchent à exploiter le filon à l’image de Western Digital, qui annonce la commercialisation d’un petit boitier qui devrait vous rappeler quelque chose.

Comme l’Apple TV, le WD TV Play ne sait faire que du streaming. L’appareil gère le 1080p et est compatibles avec de nombreux formats : AVI, MKV, MP4/MOV, WMV9, FLV (AVC) pour ne citer que les plus célèbres. D’office, ce petit boitier permet d’accéder à un grand nombre de services : Netflix, Hulu Plus, YouTube, Vudu, Spotify, SlingPlayer, Pandora, Dailymotion, Vimeo, Deezer et Facebook (la liste est incomplète). Elle autorise également la consultation de vos flux RSS préférés.

En matière de connectique, le WD TV Play comporte une prise HDMI, un port Ethernet, un port USB, une sortie AV, une sortie optique ainsi qu’une connexion Wi-Fi. Sans surprise, la télécommande de WD possède un peu plus de boutons que celle d’Apple. Toutefois, le constructeur a fait un réel effort pour la simplifier au maximum. L’appareil pourra également être piloté depuis son smartphone.

A noter que le port USB de l’appareil peut aussi bien accueillir un clavier que votre appareil photo ou caméscope. Il est même possible de faire le ménage sur ce type d’appareils.

Tout ceci est assez prometteur sur le papier. Reste à savoir si le produit est à la hauteur. Le WD TV Live que nous avons récemment testé n’était pas un modèle d’ergonomie. Prix : 69 $.



L'impact de l'iPad sur le marché du disque dur

John Coyne, PDG de Western Digital, a confirmé du vice-président marketing de Seagate : les disques durs traditionnels vont souffrir du succès des tablettes en général, de l'iPad en particulier (lire : Les disques durs vont-ils souffrir du succès des tablettes ?). Les tablettes auraient déjà un effet sur le marché des disques durs, notamment sur le bas de gamme : la corrélation avec le ralentissement du marché des netbooks serait directe.

Reuters note ainsi que Coyne prévoit que les ventes de netbooks et d'ordinateurs portables bas de gamme baissent de 10 à 20 % sur les prochains trimestres, avec un impact direct sur l'activité de Western Digital. Ce fabricant de disques durs comme son concurrent Seagate sont tous deux au cœur de rumeurs d'acquisitions ces derniers mois, la plus forte ciblant Seagate et un éventuel achat par des sociétés d'investissement en capital à risque, qui le feraient donc sortir des marchés publics. Comme Seagate, Western Digital tient cependant à rappeler que les besoins en stockage ne font qu'augmenter grâce au passage au tout-numérique : il y a donc toujours de la place pour le disque dur, seul à même de fournir de grandes capacités.

A l'inverse, les fabricants de mémoire flash sont aux anges : Toshiba, principal fournisseur de l'iPad, pourrait augmenter son bénéfice de plus de 43 %. Le principal risque est peut-être que la demande de mémoire Flash finisse par surpasser l'offre, alors qu'Apple asphyxie déjà passablement le marché, et risque de le faire encore un peu plus si elle se met à équiper ses ordinateurs portables de stockage flash, comme la barette SSD qui pourrait équiper le MacBook Air (lire : MacBook Air : le 13" reste bien caché).

Via AppleInsider