Windows phone 7



Les W7 et W8, premiers Nokia sous Windows Phone

Selon Eldar Murtazin, spécialiste de Nokia, les W7 et W8 seront les premiers Windows Phone de la firme d'Espoo. Le W8 serait un dérivé du N8, best-seller de la gamme Symbian, ce qui le ferait ressembler au modèle ci-dessous.

skitched

Le W7 serait quant à lui assez proche du X7 dévoilé il y a quelques jours (lire : Nokia : un Symbian "Anna" pour les nouveaux E6 et X7) : utilisé en interne comme plateforme de développement, il serait le premier à être disponible et utiliserait un capteur 8MP avec autofocus et flash. Comme tous les smartphones équipés de Windows Phone, ceux de Nokia utilisent le châssis défini par Microsoft, donc des chipsets Qualcomm, ce qui n'est pas dans les habitudes de la firme.

Enfin, Murtazin indique que Nokia devrait sortir une douzaine de modèles sous Windows Phone 7 en 2012.



Windows Phone "Mango" : 1500 API et Angry Birds

Si l'on ne devait retenir qu'un seul moment fort de la présentation Windows Phone de Microsoft lors de la conférence Mix 11, ce pourrait être l'arrivée promise pour le 25 mai d'Angry Birds. Le jeu des plateformes mobiles sérieuses et populaires. En marge de cette petite satisfaction, on retiendra aussi, et surtout, que Microsoft se retrousse les manches pour hisser son OS au niveau de ses concurrents.

L'éditeur a livré de nombreux détails sur "Mango" une importante mise à jour prévue pour le courant 2011 (apparemment à l'automne). La liste des nouveautés rappellera nombre de choses déjà existantes dans iOS ou Android. De même, à deux mois du lever de rideau sur iOS 5 (dont on ne sait rien sinon qu'Apple va en faire un gros morceau de sa conférence des développeurs), le risque est de voir Mango rester toujours une foulée derrière. Mais qu'importe, les amateurs de Windows Phone ont de quoi se rassurer et saliver, les autres y trouveront peut-être des arguments supplémentaires pour franchir le pas.

http://static.igen.fr/img/2011/4/phpMf6yHhnewapis-20110413-211646.jpg

Après avoir été doté du copier-coller au début de l'année avec "NoDo", Mango va donner de nouvelles armes aux développeurs au travers de 1500 nouvelles API. Le multitâche s'ouvre aux applications tierces avec la capacité de lire de l'audio en arrière-plan (idem pour des contenus HTML5 dans IE) ou de transférer des fichiers. Spotify et Skype, vont pleinement en profiter et ont été promis pour l'OS.

http://static.igen.fr/img/2011/4/20110413-09423856--img6019-1302715382-20110413-211704.jpg

La remise en route d'une application repassant au premier plan a été accélérée, ainsi que les lancements en général et leur occupation mémoire. Ces applications trouveront de nouveaux ressorts dans le système de tuiles sur l'écran d'accueil. Elles pourront afficher des notifications et envoyer l'utilisateur vers une fonction précise d'une application. Un exemple a été donné avec l'utilitaire d'Amazon qui lançait directement la fonction de scanner de barres codes. Rien par contre n'a été dit sur une fonction d'achat in-app.

La réalité augmentée est de la partie (Layar fut montré) avec des API pour la caméra, les compas et gyromètres. Les développeurs accéderont à plus de ressources système comme le carnet d'adresses, l'agenda, les sockets pour des échanges réseau et à la base de données SQL du système pour des recherches globales.

Internet Explorer utilise l'accélération matérielle pour les contenus HTML5. Microsoft a opposé dans un test son futur système à iOS sur iPhone 4 et Android sur Nexus S pour montrer des performances nettement supérieures. Twitter sera intégré au système dans l'un des hubs, et les applications Office fonctionneront plus étroitement avec le nuage, via le Skydrive.

Microsoft compte à ce jour 38 000 développeurs qui disposeront d'un nouveau SDK le mois prochain. 13 000 applications Windows Phone 7 sont disponibles. Le Marketplace va également ouvrir dans 19 pays supplémentaires, en plus des 16 déjà servis par cette boutique.



Une première application rejetée sur Windows Phone 7

Brandon Watson avait raison de se féliciter des bonnes performances de Windows Phone 7 et de ne pas s'inquiéter pour le Windows Marketplace (lire : WP7 : Microsoft tacle Google, Apple et RIM) : la boutique d'applications mobiles de Microsoft vient de rentrer dans la cour des grands en rejetant sa première application, Imagewind.

skitched

Cette application affichait un flux d'images issues de Twitter en temps réel, ce qui a déplut à Microsoft : Imagewind ne proposait aucun filtre et des images un peu plus osées que la moyenne aurait pu tomber sous les yeux de jeunes utilisateurs.

La raison du rejet n'est pas le seul point qui fait ressembler cette affaire à n'importe quelle expulsion sur l'App Store. L'application est en fait présente sur le Windows Marketplace depuis un mois, Microsoft ne s'étant « réveillée » qu'à la troisième mise à jour. Le développeur de l'application a proposé l'ajout d'un message expliquant que le contenu n'était pas filtré, mais ce n'était semble-t-il pas suffisant pour la firme de Redmond.

skitched

Le développeur s'en est alors ému : Microsoft refuse son application alors même que contrairement à iOS, WP7 ne possède pas de classification par âge dans le Windows Marketplace, une des solutions à son problème. Imagewind n'est donc plus disponible que par le biais d'un simple fichier XAP que l'on pourra utiliser avec un smartphone Windows Phone 7 déplombé.

Via Neowin



WP7 : Microsoft tacle Google, Apple et RIM

Il y a un an, Microsoft ouvrait Windows Phone 7 aux développeurs. Pour fêter cet anniversaire en fanfare, Brandon Watson, senior director de Windows Phone 7, tacle Google, Apple et RIM — rien que ça.

windows-phone-7-marketplace

Le Windows Marketplace compte désormais 11 500 applications, un nombre certes non négligeable, mais minuscule face aux centaines de milliers d'applications sur l'Android Market. Watson ne s'en inquiète pas, expliquant que Microsoft privilégie « la qualité à la quantité » et accusant les plateformes concurrentes de jouer avec les chiffres. « L'important est d'avoir de bonnes applications sur notre plateforme et non de gonfler artificiellement les chiffres du nombre réel d'applications disponibles en comptant les fonds d'écrans comme catégorie ou en permettant à des applications d'une plateforme concurrente d'être utilisée sur notre plateforme pour charger la barque » écrit Watson, amochant au passage Google pour Android et RIM pour sa Playbook.

iOS n'est pas épargné : « de même, nous ne cautionnons pas la pratique consistant à compter les applications "Lite" comme du contenu de qualité unique. Elles n'existent en fait que parce que les développeurs n'ont pas accès à une API de période d'essai ». Windows Phone 7 permet de tester les applications avant de les acheter, avec des mécanismes spéciaux pour les jeux. Watson a aussi insisté sur le fait que Microsoft était prompte à valider les applications (1,8 jour de délai en moyenne), alors que Google ne fait pas le tri ou presque et qu'Apple est réputé pour parfois laisser traîner les choses.

Chacun de ces arguments peut être contesté d'une manière ou d'une autre, mais le reste de l'article de Watson est un peu plus factuel : les 11 500 applications pour Windows Phone 7 ont été téléchargées 1,5 million de fois, et sont à 65 % payantes (7 500 applications, une structure similaire à iOS). Un peu plus de 1 100 applications WP7 sont monétisées à l'aide de publicités Microsoft : un développeur, Richard Foster, a déjà touché 20 000 €. En moyenne, chaque utilisateur de Windows Phone 7 téléchargerait 12 applications par mois (sur un iPhone, ce sont en moyenne 88 applications qui sont installées).

À la prochaine conférence MIX11, qui ouvrira ses portes le 12 avril, Microsoft devrait donner plus de détails sur Mango, la prochaine mise à jour de Windows Phone 7. Après NoDo qui est déployée en ce moment et apporte notamment la compatibilité CDMA et le copier-coller, Mango devrait inclure l'intégration native de Twitter, un système de multitâche, Internet Explorer 9, et une intégration avec Kinect (lire : MWC 2011 : toutes les annonces Microsoft sur Windows Phone 7).

Les rumeurs, quant à elle, font mention de la possibilité que le Kin Studio soit ressuscité. Ce service, hérité de Danger, permettait la sauvegarde de toutes les photos et vidéos prises avec votre smartphone Kin et de tous les SMS reçus et envoyés. Il offrait aussi la possibilité de retrouver ces contenus dans son navigateur favori. L'apparition d'une offre d'emploi pour un Mobile Studio sur le site de Microsoft a affolé les antennes de Mary-Jo Foley : la spécialiste de Microsoft prédit qu'il n'est rien d'autre qu'une réincarnation du Kin Studio pour Windows Phone 7. WP7 fait déjà un grand usage du nuage avec une intégration native de Windows Live et de Facebook pour le partage de médias.

skitched

Le Kin Studio


Windows Phone 7 : copier coller et autres améliorations enfin disponibles

Les propriétaires de Windows Phone vont recevoir "NoDo" la première sérieuse mise à jour système de leur téléphone. La précédente - qui avait connu quelques ratés sur des appareils Samsung - n'avait été envoyée que pour préparer l'arrivée de cette révision majeure. Son déploiement a commencé et il se fera progressivement sur les terminaux en circulation.

image34nodo

NoDo (v. 7.0.739.0) amène le copier-coller, un temps de lancement des jeux et des applications qui a été réduit, un moteur de recherche amélioré sur le Marketplace (l'équivalent de l'App Store), un téléchargement des applications plus stable, notamment aussi pour celles dépassant les 20 Mo, la possibilité de transformer une app démo en version complète avec une carte de crédit non américaine, du mieux dans la gestion des adresses Wi-Fi, dans la récupération des photos envoyées par des iPhone via autre chose qu'un compte Exchange, des progrès aussi avec l'intégration de Facebook, la réception des MMS, la bascule entre l'appareil photo et le mode caméra, ou encore avec l'utilisation de casques Bluetooth.

Sur le même sujet :
- Aux origines de l'interface des Windows Phone 7
- Un mois avec Windows Phone 7 : notre verdict



De la NFC pour Windows Phone 7 ?

skitched Selon le New York Times, la NFC pourrait être intégrée dans une prochaine version de Windows Phone 7, l'OS mobile de Microsoft. Cette technologie de communication en champ proche, utilisée par les cartes de transport ou certains terminaux de paiement, est déjà intégrée dans Android 2.3 et le Nexus S de Google, et pourrait faire son apparition dans le prochain iPhone, Apple ayant beaucoup travaillé au mode peer to peer de la NFC (lire : Brevet : un système pour lier des iPhone).

Une source forcément bien informée saurait ainsi qu'« un fabricant partenaire de Microsoft travaillerait à l'intégration de cette technologie dans un prochain téléphone Windows Phone » ». La deuxième partie de l'information est encore plus intéressante : « cette personne dit aussi que le partenariat entre Nokia et Microsoft pourrait favoriser l'adoption de cette technologie par le grand public, Nokia ayant déjà indiqué qu'elle ajouterait la NFC dans des téléphones en 2011 ». Nokia avait en effet annoncé en juin 2010 que 2011 serait l'année de la NFC dans son catalogue de smartphones, à l'époque sous Symbian.

La firme finlandaise fait partie des sociétés hors Japon ayant le plus travaillé sur ces technologies avec une demi-douzaine de modèles compatibles utilisant notamment l'implémentation SIM-NFC, qui a la préférence des opérateurs. Verra-t-on bientôt un Nokia Windows Phone compatible NFC ?



NoDo : la première (vraie) mise à jour de Windows Phone 7 fin mars

Sur son blog Frogz, Microsoft France a vendu la mèche : la première véritable mise à jour de Windows Phone 7, nom de code NoDo, sera disponible pendant la deuxième quinzaine de mars. Cette mise à jour apportera notamment le support du copier-coller et des améliorations de performances (notamment au niveau du lancement des applications), en plus de la compatibilité avec les réseaux CDMA et une fonction de recherche améliorée sur le Windows Marketplace.

WP7 © iGeneration

Elle sera transmise par le biais du client Zune sur PC ou du Windows Phone 7 Connector sur Mac. Pour l'obtenir, il faudra au préalable installer une mise à jour mineure préparant votre téléphone au mécanisme… des mises à jour, chose qui n'est pas forcément aisée si vous possédez un Samsung Omnia 7. Une notification sur le téléphone lui-même vous avertira de la disponibilité de NoDo et vous invitera à brancher votre téléphone à l'ordinateur.

Sur le même sujet :
- Windows Phone 7 : une mise à jour mineure en attendant plus
- Windows Phone 7 : reprise de la mise à jour des Samsung
- Un mois avec Windows Phone 7 : notre verdict



Windows Phone 7 : fin des problèmes de mises à jour

Microsoft corrige jusqu'au dernier les cas, les problèmes d'installation de sa première mise à jour pour ses Windows Phone 7. Avant-hier la distribution de cette révision avait repris pour les utilisateurs de modèles Samsung touchés initialement par un problème technique (lire Windows Phone 7 : reprise de la mise à jour des Samsung).

Las, des soucis d'installation ont subsisté. L'éditeur a revu sa copie encore une fois et dénombré très exactement 100 utilisateurs à travers le monde ayant buté sur un bug. Celui-ci a été toutefois isolé et Microsoft indique la marche à suivre pour le contourner (cela consiste essentiellement à faire de la place dans l'espace de stockage de son téléphone).

2518834

Début mars Microsoft devrait normalement distribuer la première révision significative de son nouvel OS mobile. Baptisée "NoDo", elle amènera notamment le copier-coller, la compatibilité CDMA pour l'opérateur Verizon (et d'autres à travers le monde), et une fonction de recherche améliorée sur le Marketplace (équivalent de l'App Store).



Windows Phone 7 : reprise de la mise à jour des Samsung

Microsoft a repris la distribution de sa mise à jour Windows Phone 7 à destination des modèles Samsung. Ceux, précisément, dont une partie avait connu des problèmes assez sérieux (lire Windows Phone 7 : Microsoft revient sur son bug de mise à jour).

Les modèles touchés étaient inutilisables et devaient être remplacés par un nouvel exemplaire. Le nombre de smartphones concernés n'est pas connu. Le 25 janvier dernier, Microsoft avait simplement expliqué que sur 100% des personnes ayant reçu une notification de mise à jour disponible, 5% avaient rencontré de très gros problèmes pour l'appliquer.

Cette première mise à jour avait surtout une portée symbolique, puisqu'elle ne faisait que préparer le système à recevoir les futures révisions qui, elles, amèneront de nouvelles fonctions.

zune-maj%5B1%5D


Les employés Microsoft invités à développer pour Windows Phone 7

skitchedÀ la manière d'Apple qui a doté ses employés d'iPhone, Microsoft va distribuer des smartphones sous Windows Phone 7 à ses salariés. Mieux encore : la firme de Redmond invite ses propres développeurs à créer des applications sur leur temps libre. Chez Apple, la pratique est interdite : les employés de la firme de Cupertino n'ont pas le droit de développer des applications iPhone ou iPad, seuls ou en association, même sur leur temps libre, afin d'éviter tout conflit d'intérêts.

Pour les mêmes raisons, il était jusqu'ici interdit aux employés de Microsoft d'avoir une autre activité en parallèle : nécessité faisant force de loi, les règles internes ont été assouplies. Si cette deuxième activité est de développer des applications Windows Phone 7, elle est autorisée : les développeurs conservent l'intégralité de leur propriété intellectuelle et sont traités comme les autres en ce qui concerne le partage des gains (70 % pour eux, 30 % pour Microsoft).

Coïncidence ou pas, on apprend dans le même temps que ce sont désormais 9 000 applications qui sont disponibles dans le Windows Marketplace (via), la boutique associée à Windows Phone 7. À la mi-février, 8 000 applications étaient disponibles : le rythme semble donc s'accélérer, et devrait encore croître à la faveur de la fusion de l'Ovi Store de Nokia dans le Windows Marketplace.

Via NYT