Test de l'Amazon Kindle Voyage

Anthony Nelzin-Santos | | 10:00 |  26

Le Kindle Paperwhite est une excellente liseuse… mais ce n’est pas la meilleure, en tous cas pas face au Kobo Aura H20, doté d’un superbe écran E Ink Carta. Un écran que l’on retrouve dans le nouveau Kindle Voyage, successeur annoncé du Kindle Paperwhite. De quoi permettre à Amazon de revenir dans la course ? La réponse dans notre test.

Deux mois après sa présentation, le Kindle Voyage n’est toujours pas disponible en France et en Belgique, ni même au Canada. Vous pourrez cependant le trouver — directement ou via les sites d’enchères — aux États-Unis, au Royaume-Uni, en Allemagne ou encore au Japon. C’est d’ailleurs du Japon que nous avons fait importer notre exemplaire de test, sans problème de format d’adaptateur secteur (puisqu’Amazon n’en fournit plus depuis des années), ni de langue et de compte (puisqu’on peut passer en français dès le premier démarrage). Seules les « offres spéciales » restent en anglais, mais c’est un moindre mal.

Au premier contact, le Kindle Voyage évoque moins le Kindle Paperwhite que les tablettes Fire : son dos anguleux est composé de cinq « facettes ». Le plastique brillant de la facette supérieure ne manquera pas de se rayer, mais il laisse mieux passer le signal des antennes qu’il recouvre. Les facettes latérales sont placées de telle sorte à accompagner le positionnement des doigts, et donc favoriser une bonne tenue de la liseuse…

…mais pas forcément une tenue parfaite. Le dos plat à bords arrondis du Kindle Paperwhite n’est pas spécialement ergonomique, mais il est sans doute plus neutre que celui du Kindle Voyage. Selon la taille de vos mains et votre manière de tenir une liseuse, ces facettes peuvent vous aider comme vous gêner. Au moins sont-elles symétriques, ce qui n’est pas le cas de celles du dos du Kobo Aura H20.

Autre avantage du Kindle Voyage sur son principal concurrent : son écran affleure à la surface, comme sur n’importe quel autre appareil à écran tactile. Voilà qui modernise considérablement l’apparence de la liseuse d’Amazon, qui en devient même sympathique grâce à l’apparence cartoonesque des boutons PagePress. Des boutons qui ne sont d’ailleurs ni des boutons poussoirs ni des boutons capacitifs, et demandent donc un temps d’adaptation.

Les zones PagePress surmontent des jauges de déformation, des composants dont la résistance électrique augmente à mesure qu’on les déforme. Plus on appuie fort sur ces zones, plus la résistance électrique des jauges augmente, jusqu’à ce qu’elle dépasse un seuil qui déclenche le tournage de la page. La zone inférieure permet d’avancer, la zone supérieure permet de reculer, la première étant logiquement bien plus grande que la deuxième.

Même si la « résistance » de cette zone peut être configurée, il faut toujours appuyer plus fort que lorsque l’on tape sur l’écran, mais jamais autant que sur un bouton poussoir. L’action est difficile à expliquer — disons que l’on clique sur place, comme si on voulait serrer le Kindle Voyage un peu plus fort. Des actuateurs piézoélectriques se chargent de fournir un retour haptique très discret et très localisé.

Au long cours, ne plus devoir déplacer le pouce et donc recouvrir le texte se révèle fort agréable… mais on ne peut s’empêcher de penser que tout cela est bien futile. Les boutons poussoirs procuraient la même sensation, sans impliquer autant de complexités. Des complexités aujourd’hui nécessaires pour se distinguer dans un marché nivelé par l’écran, fourni par un seul et unique fabricant.

Et il faut dire qu’à ce petit jeu, Amazon n’a pas son pareil. La finition est exemplaire, sans joints apparents ni craquements. Le bouton de mise en veille a été repositionné à un endroit où il est désormais bien difficile de l’activer par erreur. Et le rétroéclairage du Kindle Voyage est plus blanc et plus uniforme qu’aucun autre, et il peut désormais varier automatiquement en fonction des conditions de luminosité.

Il met parfaitement en valeur l’écran E Ink Carta, tout simplement superbe avec sa résolution de 300 ppp. Le passage du Kindle Paperwhite au Kindle Voyage est comparable à celui de l’iPhone 5s à l’iPhone 6 : le texte semble véritablement imprimé sur l’écran. Il est désormais impossible de distinguer les capsules « d’encre électronique », et l’on n’est plus gêné par des ombres à la surface de l’écran.

E Ink n’a donc jamais été aussi près du « rendu papier »… mais justement, tout le mérite en revient à E Ink. Amazon, elle, n’a rien changé du logiciel qui s’affiche sur cet écran. Son interface est efficace, mais sauf à passer en mode liste, on peine parfois à trouver ses livres au milieu des liens vers la boutique Kindle. Pire, le Voyage souffre des mêmes défauts typographiques que ses prédécesseurs.

Amazon vante « le texte de qualité laser » de sa liseuse — même si cela voulait dire quelque chose, ce serait faux. La légère augmentation de la résolution, l’amélioration du rétroéclairage et la « remontée » de l’écran ne font qu’accentuer l’inadéquation des choix d’Amazon. L’écran du Voyage est superbe, mais la firme de Jeff Bezos refuse de fournir un logiciel à sa hauteur.

Cela peut encore passer sur le Kindle à 59 €, équivalent électronique d’un roman de gare. Cela passe beaucoup moins bien sur un modèle à 189 € — d’autant moins bien qu’à ce prix, il faut encore composer avec de la publicité sur l’écran de veille. Quand le Kobo Aura H20 est proposé à 179,90 € avec un meilleur moteur typographique et une interface encore plus efficace, il est difficile de dire que le Kindle Voyage est repassé devant.

C’est une excellente liseuse, surtout si l’accès à l’immense catalogue d’Amazon vous importe plus que la compatibilité directe avec les fichiers ePub, mais la concurrence est tout aussi excellente. Elles ont toutes atteint un niveau de sophistication et de raffinement tel que l’on se demande bien comment elles vont pouvoir évoluer dans les prochaines années.

Sachant qu’Amazon ne devrait pas commercialiser son Kindle Voyage avant les fêtes de fin d’année, si vous souhaitez vous en procurer un dans les plus brefs délais, vous pouvez toujours jouer la carte de l’import.

7.5
10
Test de l'Amazon Kindle Voyage

  • Très bel écran

  • Meilleur rétroéclairage du marché

  • Offre d'Amazon


  • Toujours des problèmes de rendu du texte

  • Publicité sur un modèle « premium »

199 $ / 189 €

Les derniers dossiers

Ailleurs sur le Web


26 Commentaires

avatar DarkSide 08/12/2014 - 11:26 via iGeneration pour iOS

Quid de l'étanchéité qui est tout de même l'un des points forts du Kobo Aura H2O ?

avatar cdp86 08/12/2014 - 12:15 via iGeneration pour iOS

A quand les écrans E-ink couleur ? C'est l'écran du futur non ? Pouvoir enfin passer du temps sur un écran sans s'abimer les yeux (ou presque).

Est ce que ce genre d'écran reste intéressant pour des images/vidéos ?

avatar i-han 08/12/2014 - 12:29 via iGeneration pour iOS

Bofbof.
Pas prêt de changer mon paperwhite 3g pour ça.
En revanche avec le terme 'voyage' on aurait aimé :
Une sortie son et casque pour lecture de livres audio
La lecture de fichiers MP3 en local pour la musique
Une mise a niveau du navigateur 'experimental' pour au moins lire un webmail et acceder correctement au site amazon

Bref amazon ne s'est pas foulé.

avatar YAZombie 08/12/2014 - 14:01 (edité)

Ah non! Une liseuse doit rester une liseuse! C'est ce pour quoi c'est bon, et ça ne doit surtout pas devenir une "tablette", ou alors ces ajouts doivent rester des options. La seule chose que je te concède c'est le navigateur, mais uniquement pour qu'il permette d'accéder à sa bibliothèque sur un service cloud genre Dropbox (c'est catastrophique sur le navigateur actuel).

avatar Cap.Achab 08/12/2014 - 12:55

"Le Kindle Paperwhite est une excellente liseuse… mais ce n’est pas la meilleure, en tous cas pas face au Kobo Aura H20"
Oh cet appel au troll ! ^^

Reste que j'ai eu un Kindle, je suis passé à une Kobo Aura HD, soi-disant la Roll's Royce des liseuses, pour vite revenir sur une Kindle Paperwhite.
Kindle, y'a beau avoir des limitations, on a beau être dans le giron d'Amazon, ça reste quand-même pour moi les meilleurs liseuses (affichage, typos, finitions, réactivité, …).

avatar Nesus 08/12/2014 - 13:05 via iGeneration pour iOS

@Cap.Achab :
J'ai eu toutes les liseuses du marché et franchement j'ai toujours trouvé Kindle en retrait (en excluant la qualité des e-ink qui n'est le fait d'aucun vendeur de liseuse).
Le meilleur soft fut pour le nook, dommage que le matériel n'ait pas suivi et surtout la distribution.
Kobo est pour moi sans conteste le meilleur équilibre entre logiciel et matériel. Les deux tous les deux très bon.
Le Kindle est juste chiant à utiliser.
Enfin, dans tous les cas, ce sont de très bonnes machine pour lire.

avatar Godzil 08/12/2014 - 12:59

@macG/iGen: Pourquoi vous oubliez systématiquement le seul fabricant de liseuses Francais?

@cdp86

La couleur c'est le marronnier des écran eInk, et ce n'est pas prêt d'arriver malheureusement.
Quand a la vidéo, même si il existe certains démo techniques (je peux en parler je suis derrière l'une d'elle), rien de concret n'arrivera avec ce type d’écran, ils ne sont simplement pas fait pour.

avatar Cap.Achab 08/12/2014 - 13:42

Je ne suis pas du tout gêné par ça. Sur un Kindle Paperwhite, c'est inférieur à une demi-seconde, vraiment. Sur la Kobo que j'ai eu c'était également très rapide.
Une fois toutes les 3 ou 6 pages, il y a un rafraichissement plus global, un peu plus long donc, mais toujours négligeable.

En tout cas c'est moins gênant qu'une feuille qui se tourne, dans les deux cas ma lecture n'est pas gênée niveau fluidité.

avatar chmox 08/12/2014 - 15:17

Sur le kindle, il est possible de le désactiver.
La page qui s'affiche est donc légèrement moins nette puisque quelques micro-traces de la page précédente peuvent persister.
En revanche, on gagne en vitesse pour le passage d'une page à une autre.

avatar Anthony Nelzin-Santos macG 08/12/2014 - 13:34

@i-han : la sortie audio ayant disparu depuis bien longtemps, je ne reviens pas dessus. Une liseuse accessible, du point de vue d'Amazon, c'est une tablette. Quant au navigateur expérimental, paraît-il qu'il a été conçu pour permettre aux utilisateurs de se connecter sur les réseaux Wi-Fi avec portail captif (d'hôtels ou de facs). J'aurais tendance à mettre une amélioration de cette fonction dans les points négatifs, d'ailleurs. @Cap.Achab : c'est très révélateur. Amazon est un petit cran en-dessous niveau matériel, mais un grand cran au dessus côté boutique. @Gozdil : Bookeen ? On ne nous en a jamais envoyé. Je n'en ai jamais vu dans la nature.

avatar Godzil 08/12/2014 - 14:28 (edité)

@Cap.Achab: Amazon ayant de grosses pars dans PVI/eInk, ils ont generalement les nouveaux ecran en exclus 6mois avant les autres..

@Antohny: J'avoue que le "service presse", et accessoirement la communication avec le monde extérieur est plutot mauvaise, voir tres mauvaise. Par contre si on en trouve quand même un certain nombre en France, feu Virgin en avait vendu un certain nombre (je n'ai pas les chiffres exacts), on en trouve dans pas mal de librairie, quand ils arrivent a ce bouger le c*l..

Et en effet si on va pas les chercher, ils ne viendront pas vous chercher, malheureusement, ils ne connaissent pas très bien la presse "hi tech" française, j'avais pourtant a un moment poussé pour qu'ils vous contacte au moment de la sortie de l'Odyssey HD/FL.. (cad il y a maintenant un peu plus de deux ans)

Par contre l'argument "on ne nous en a jamais envoyé" ne tiens pas la route quand vous allez explicitement importer des Kindles pour les tester, ce n'est surement pas Amazon qui vous l'a prêté pour en faire un test :o

M'enfin je ne vous en veux pas de ne pas les solliciter, (mal)heureusement je n'y bosse plus donc je ne peux plus faire grand chose de ce coté, j’espère juste qu'ils ne vont pas se planter avec les deux derniers sortis qui on un peu plus de 1 an de retard..

avatar Apollo11 08/12/2014 - 15:55 via iGeneration pour iOS (edité)

J'ai eu la PaperWhite 2 et c'était une excellente liseuse. Mais le fait que Amazon ne supportè pas les ePub me gênait beaucoup, entre autres pour le prêt en bibliothèque. J'ai eu la Kobo HD, j'ai bien aimé. Mais maintenant que j'ai la Kobo H2O, j'en suis très satisfait. J'y vois plus d'avantages que d'inconvénients face à la Kindle. Je peux acheter mes livres sur n'importe quelle boutique, pas seulement chez Kobo.

avatar DarkSide 08/12/2014 - 16:25 via iGeneration pour iOS

J'ai légèrement l'impression de parler à un mur ^^
Mais je réitère ma question : quid de l'étanchéité du Kobo Aura H2O vis à vis du Kindle Voyage ? Est-il aussi étanche ?

avatar i-han 09/12/2014 - 21:29 via iGeneration pour iOS

@DarkSide :
Mais on s'en fout de l'étanchéité !
C'est a la mode partout et pour tout mais bon, faut-il lire au fond de la piscine ?
Le marketing vous fait acheter n'importe quoi.

avatar Anthony Nelzin-Santos macG 08/12/2014 - 16:33 (edité)

@Godzil : « ne tiens pas la route » : dans la mesure où je teste d'abord et avant tout ce que j'utilise et ce que je veux potentiellement utiliser, au contraire, ça explique tout. Je suis curieux, mais il y a des limites. @DarkSide : non, sinon je l'aurais dit. Et Amazon aussi.

avatar LS Zaitsev 08/12/2014 - 17:30

AHAH ! Tous ça pour avoir de la publicité et un environnement fermé Amazon !?
C'est risible.
Mais les gens achètent puisque pour le consommateur bien abruti liseuse = Kindle, et puis console de jeu = Playstation et traitement de texte = Word, n'est ce pas ?

Allez plutôt voir du côté de Pocketbook...

avatar Cap.Achab 08/12/2014 - 18:24 (edité)

Pas de pub sur le Paperwhite. Tu parles de l'entrée de gamme subventionnée à 59 € ?
Sur le PW on peut même desactiver les recommandations, et se passer complètement du store au final (USB, Calibre, tout ça).
L'abruti, c'est celui qui n'utilise pas un produit à sa façon, en fait. On peut très bien être un con en PocketBook et un bidouilleur sous Kindle.

Oups on dirait que j'ai cassé le post.. Désolé.

avatar i-han 09/12/2014 - 21:31 via iGeneration pour iOS

@LS Zaitsev :
Calibre est ton ami.
Et ton kindle lira ce que tu veux.
Pour 60€ ben c'est juste très bien.

avatar gg 08/12/2014 - 20:41 via iGeneration pour iOS

Bon.

Personne ne va être d'accord mais moi, depuis le premier iPad, je n'ai jamais autant lu de livres que sur l'iPad.

Et aucun problème pour les lire.

Alors pourquoi une liseuse ?

Au soleil, il était déjà rare (pour ne pas dire jamais) que je lise un livre papier au soleil : trop chaud et... trop éblouissant. Il fallait plisser les yeux pour lire au soleil, même un livre papier, pas vous ?

Donc, je ne lis pas non plus au soleil avec mon iPad et à l'ombre d'un arbre, lire sur iPad est aussi bien qu'un livre. Et, en plus, je lis plus en hiver, près de la cheminée.

Bref, à quoi bon un Kindle quand on a un iPad ?

Pour moi, aucun.

avatar DarkSide 08/12/2014 - 22:25 via iGeneration pour iOS

@gg :
Tu as de la chance !!! Certaines personnes (dont je fait partie) ne supporte pas la lecture prolongé sur écran rétro éclairé. Mais si ça te convient, tant mieux pour toi :-)

avatar i-han 09/12/2014 - 21:33 via iGeneration pour iOS

@DarkSide :
Si tu ne supportes pas, tu le coupes .
Le réglage est suffisamment précis pour moduler intelligemment la lumière.
Que la lumière soit.

avatar i-han 09/12/2014 - 21:36 via iGeneration pour iOS

@gg :
Clairement tu te pètes les yeux .
Et au soleil, nada.

avatar jpsaint 18/06/2015 - 10:11

#lol, igen, qui est le pro apple car c'est l'outil mondial, interopérable (mais un peu endormie sur les livre il est vrai) conseil Kobo... le minitel des années 2010... moi j'achete kobo lorsque les chinois aurons des kobo...
A 189 euros le vrai concurrent c'est l'apple mini... car c'est un super outil plus polyvalent... bon peut être plus fatigant en lecture... par contre il y a un truc qui est terrible la connexion 3G à vie... (enfin à vie du service ne révons pas)
là les 189 euros deviennent rien... car devoir prendre une puce pour son mini (qui devient de ce fait 100 euros plus cher...)
et puis les produits apple sont de plus en plus cher, bientot l'entrée de gamme iphone à 1000 euros, le moindre ipad à 600 euros et les ordi à 2000 ... amazone, oui il y a des marges trop fortes ici... merci de nous aider à calmer apple...