Leximio, une app pour réviser son vocabulaire sur iPhone et iPad

Nicolas Furno |

Leximio est une app sortie récemment qui permet de réviser du vocabulaire. Si l’app ne fournit pas le contenu, elle permet de saisir rapidement des fiches de vocabulaire avec un mot ou une expression dans une langue et la traduction dans une autre. Une fois les fiches enregistrées, l’app peut vous permettre de réviser votre vocabulaire en demandant la traduction d’un mot, avec des statistiques pour évaluer vos progrès.

La liste de fiches à gauche, création d’une fiche au centre et une fiche au complet à droite. Image iGeneration.

L’app est simple, mais très bien faite. Parmi les bonnes idées, la langue de chaque mot est détectée automatiquement par iOS et le drapeau correspondant s’affiche sur le côté. En cas d’erreur, il est toujours possible de changer la langue en touchant le drapeau, même si cela a bien fonctionné pendant mes essais. Cela permet en tout cas d’aller beaucoup plus vite pour ajouter du vocabulaire, en particulier si vous avez des fiches pour plus de deux langues.

Si Leximio est gratuite au téléchargement, ses fonctions sont payantes. Il y a deux options, soit en paiement unique, soit en abonnement, selon vos envies et besoin. Pour 0,99 €, vous lèverez la limite sur le nombre de fiches que vous pourrez ajouter, sachant que j’ai pu en ajouter 15 sans être inquiété. Pour 49,99 €, toutes les fonctionnalités seront débloquées, y compris le module de révision. Côté abonnement, un mois est facturé 1,99 € et l’année est affichée à 19,99 €. Un essai respectivement de 3 et 7 jours est prévu avant que l’abonnement ne commence.

Développée par un Français, Leximio est aussi entièrement traduite dans notre langue. iOS 17 est nécessaire au minimum.

Lire les commentaires →

Forfaits : Sosh booste son entrée de gamme, B&You/RED poussent sur la 5G

Florian Innocente |

Les quatre grands opérateurs ont revu leurs offres depuis le pointage d'il y a un mois. Sosh a augmenté l'attrait de son premier forfait, Free a augmenté le prix de sa formule "Série" et le duo RED et B&You pousse vers une formule 5G de 130 Go en la vendant moins chère qu'un forfait inférieur.

Enfin, il y a quelques jours, l'Arcep a publié les chiffres du marché français du mobile au quatrième trimestre 2023. Il en ressort notamment qu'il y a 14 millions de cartes 5G actives (c'est 17 % du total) et que le volume moyen de data consommé par client en 4G s'élève à 15,7 Go (+0,7 Go comparé à la fin 2022).

Sosh ne propose plus le forfait bien trop cher pour ce qu'il offrait, de 1 Go pour 7 €. Il s'est aligné sur RED avec 10 Go pour 6,99 €. B&You fait mieux avec 20 Go pour ce même prix. Son offre 130 Go a pris 1 € à 12,99 € et pas de 5G à ce niveau.

Sosh

Chez SFR RED, les 20 Go à 6,99 € sont devenus 10 Go et le 20 Go en 5G a disparu. Les forfaits 100 Go en 4G et en 5G ont augmenté de 1 € à respectivement 10,99 € et 13,99 €.

Néanmoins, pour la 5G mieux vaut prendre le 130 Go qui revient à 12,99 €. On a plus de DATA que le 100 Go en 5G et c'est moins cher. Certainement un moyen d'accoutumer l'abonné à la 5G et à une grosse enveloppe.

RED

Du côté de B&You on est le mieux disant pour le premier forfait à 6,99 € avec deux fois plus de data. La formule à 130 Go est alignée sur RED et l'opérateur la vend également moins cher que celle en dessous en 5G avec 80 Go.

B&You

Pour Free, le changement se situe sur le forfait "Série" qui a augmenté de 1 € à 10,99 €. Un prix valable un an avant la bascule automatique sur le forfait supérieur.

Free

  • 140 Go à 10,99 € (18 Go en Europe). Prix sur 1 an puis on bascule sur la formule 250 Go, avec 5G et 35 Go à l'étranger pour 19,99 €
  • 250 Go avec 5G à 19,99 € (35 Go en Europe). Les abonnés Freebox ont droit, comme toujours, à des conditions plus avantageuses.

Lire les commentaires →

Dyson utilise le LiDAR d’un iPhone pour vérifier si l’aspirateur est passé vraiment partout

Nicolas Furno |

Vous passez l’aspirateur à l’ancienne, en poussant vous-même l’appareil sur le sol pour retirer toutes les poussières au lieu de confier cette tâche à un robot ? Mais alors comment savoir que vous l’avez passé vraiment partout ? Dyson a pensé à vous avec une nouvelle fonctionnalité nommée « CleanTrace™ » qui devrait arriver d’ici l’été. Le principe est de positionner un iPhone sur le tube rigide d’un aspirateur balai et d’exploiter le LiDAR présent au dos pour repérer le sol de la pièce. Pendant que vous passez l’aspirateur, une app se charge d’identifier les zones qui n’ont pas été traitées et elle les affiche en réalité augmentée.

Image Dyson.

Ce n’est peut-être pas l’idée la plus utile qui soit, c’est tout du moins une idée originale pour utiliser le LiDAR et la réalité augmentée. Au départ, Dyson a prévu de proposer cette fonctionnalité aux possesseurs d’iPhone compatibles, c’est-à-dire un iPhone 12 Pro (Max) ou un modèle Pro (Max) plus récent, et aux utilisateurs du Gen5Detect, son dernier aspirateur balai vendu 899 €, oui tout de même.

Il faudra acheter séparément un support pour positionner le smartphone et l’app devrait arriver courant juin. On ne connaît pas encore le prix de la pince et on ne sait pas pourquoi un seul modèle d’aspirateur est compatible, puisque dans le principe ça devrait être le cas pour tous les modèles de Dyson et même tous les modèles tout court. Si le constructeur britannique ne veut pas le faire, un développeur pourrait sans doute reproduire la fonctionnalité pour tous les aspirateurs.

Tant qu’à vérifier que son aspirateur n’a pas raté une seule poussière, pourquoi s’embêter à le faire en posant son iPhone sur l’aspirateur quand on peut le faire avec un casque de réalité virtuelle sur la tête ? Ce concept réalisé sur un Quest de Meta donne une bonne idée pour l’Apple Vision Pro. Le futur est formidable.

Lire les commentaires →

YouTube peut afficher son propre économiseur d'écran sur l'Apple TV

Nicolas Furno |

Un lecteur nous a signalé une nouveauté dans l’app YouTube de tvOS. Après avoir laissé l’app dans son coin pendant quelques minutes, un économiseur d’écran s’est affiché. Non pas celui, magnifique comme chacun sait, de l’Apple TV, c’est bien le service de streaming de Google qui gérait ces images affichées après quelques minutes d’inactivité. D’après les photos qu’il nous a envoyées, il s’agit d’une image statique avec effet « Ken Burns », issue d’une vidéo dans l’immense catalogue de YouTube. Un clic sur la télécommande permet d’ailleurs de lancer la vidéo, si on souhaite la regarder.

La fonctionnalité en action, merci Malek.

Cet économiseur d’écran intégré à YouTube semble se nommer « Ambient Display » d’après les informations affichées sur son iPhone. Après quelques recherches, on note que c’est une fonction qui existait depuis quelques années dans l’app YouTube de certains téléviseurs connectés. C’est a priori nouveau sous tvOS, même si c’est difficile à dire et je n’ai pas réussi à l’obtenir pendant mes essais. Est-ce parce que je ne suis pas abonné au service, contrairement à ce lecteur ? Ou bien parce que je n’ai pas été sélectionné pour ce test à grande échelle ?

Si vous utilisez régulièrement l’app de YouTube sur votre Apple TV, avez-vous noté cette nouveauté récemment ? N’hésitez pas à témoigner en commentaire.

Lire les commentaires →

Promo : le pack de trois détecteurs d'ouverture Aqara à 44,8 € au lieu de 56

Nicolas Furno |

Si vous avez un pied dans l’écosystème de domotique d’Aqara, cette promotion pourrait vous intéresser. Amazon propose actuellement le pack de trois détecteurs d’ouverture à 44,8 €, soit une réduction de 20 % par rapport au tarif habituel de 56 €. Destinés à être placés sur le bord de fenêtres ou portes, ces petits capteurs vous indiqueront si l’ouverture en question est fermée ou ouverte, de quoi enrichir vos automatisations pour mieux gérer le chauffage ou encore recevoir une alerte en cas d’ouverture imprévue.

Notez qu’il s’agit du modèle classique d’Aqara, qui repose sur du ZigBee et qui nécessite par défaut un hub du constructeur. La gamme est compatible HomeKit, ce qui veut dire que vous pourrez ajouter les détecteurs de porte dans l’app Maison et les utiliser dans le cadre d’automatisations du côté d’Apple. Avec leur taille compacte et leur autonomie réelle de plusieurs années, c’est un bon choix. Et à moins de 15 € l’unité, c’est un bon prix pour un produit de cette catégorie compatible nativement avec HomeKit.

Si vous avez franchi le pas et basculé dans l’univers de Home Assistant, vous trouverez des détecteurs d’ouverture ZigBee encore moins chers. Les produits ZigBee Tuya se trouvent autour de 5 € (choisissez bien la variante ZigBee avant de commander) et à part leur encombrement bien supérieur qui peut poser problème, ils fonctionnent remarquablement bien dans mon expérience.

Lire les commentaires →

Apple ouvre ses iPhone aux réparations avec des pièces d'occasion

Florian Innocente |

Apple autorisera dans quelques mois ses clients ainsi que les réparateurs indépendants à utiliser des pièces d'origine d'occasion pour remettre en état un iPhone.

Apple a largement assoupli sa politique en matière de réparation des téléphones, mais elle restait fortement critiquée pour sa politique de "sérialisation" (ou appariement/jumelage) de pièces. Au point, en France, d'être sous la menace d'une possible action en justice (lire Obsolescence programmée, sérialisation : le parquet de Paris ouvre une enquête sur Apple).

Image Apple.

Lorsqu'une pièce détachée est utilisée pour réparer un iPhone, l'appareil en vérifie l'identité et peut en empêcher le fonctionnement ou afficher un message à l'utilisateur pour l'informer que son appareil ne contient pas une pièce d'origine Apple. Ce que d'aucuns voient comme une entrave à la libre réparation, Apple le considère comme une assurance sur la qualité d'une pièce (qui fonctionnera comme attendu) et sur la sécurité (la qualité d'une batterie, l'intégrité d'un composant biométrique).

« La façon dont nous voyons les choses », explique John Ternus, vice-président de l'ingénierie matérielle d'Apple à propos notamment des capteurs biométriques, « est que nous devons savoir quelle pièce se trouve dans l'appareil, et ce pour plusieurs raisons. D'abord nous devons nous assurer qu'il s'agit d'un véritable composant biométrique Apple et qu'il n'a pas été usurpé ou quelque chose comme ça. […] L'étalonnage est l'autre raison ».

Plus loin, Ternus estime que la réparabilité ne doit pas être une fin en soi, mais un moyen. Le but véritable est de fabriquer des produits qui durent dans le temps : « Si vous vous concentrez trop sur [la nécessité de rendre chaque pièce réparable], cela finit par produire des conséquences imprévues qui sont pires pour le consommateur et pires pour la planète. »

Les iPhone 15 pour commencer

À partir de cet automne, les pièces d'occasion d'origine Apple (prises par exemple dans un vieil iPhone pour en réparer un autre) pourront être exploitées. Apple va d'abord se roder avec les iPhone 15 (batterie, écran, caméra…) qui pourront alimenter d'autres iPhone ou recevoir des pièces (dans la mesure bien sûr où il y a une comptabilité physique et technique, on ne déshabillera pas un iPhone 11 pour réparer un iPhone 15).

Depuis deux ans, ajoute Ternus, ses équipes travaillent dans cette optique de rendre les composants Touch ID et Face ID réutilisables dans un autre iPhone. Et les prochaines générations d'iPhone ont été préparées pour accepter ces composants biométriques d'occasion.

Encore à l'automne, un composant d'occasion (ou neuf) installé dans son nouvel hôte sera directement calibré par celui-ci sitôt qu'il est en place. Enfin, les clients et réparateurs qui commandent des pièces détachées pour une réparation auprès du magasin de Self Service Repair ne seront plus tenus de fournir le numéro de série de l'appareil à réparer, sauf lors d'une commande de carte-logique.

Un autre volet de l'annonce du jour touche à l'amélioration de la fonction de verrouillage d'activation. Celle qu'on utilise avec l'app Localiser pour verrouiller à distance le téléphone qu'on a égaré ou qui a été dérobé.

La nouveauté va consister à détecter si une pièce d'occasion qui est en train d'être installée pour une réparation provient d'un téléphone qui était dans ce mode de verrouillage d'activation ou en mode perdu. Auquel cas on est plus sûrement dans le contexte d'une pièce de recel. L'étape d'étalonnage sera alors bloquée pour ce composant.

Indication de l'utilisation d'une pièce d'origine pour le remplacement d'un écran.

Enfin, à l'automne aussi, iOS affichera plus d'informations dans ses réglages sur l'origine des pièces qui ont été installées pour réparer cet iPhone. On saura avec cet historique amélioré si les pièces en question étaient neuves ou d'occasion. Cet affichage a été mis en place depuis iOS 15.2 et donne plus ou moins d'informations selon la génération de l'iPhone.

Self Service Repair : on (n’)a (pas) réparé notre iPhone avec le kit de réparation d’Apple

Self Service Repair : on (n’)a (pas) réparé notre iPhone avec le kit de réparation d’Apple

Lire les commentaires →

Promo : la batterie magnétique d'Ugreen à seulement 24 € (-20 %)

Félix Cattafesta |

Si vous avez prévu de partir en vacances prochainement, voici un achat qu’il sera bien pratique de laisser au fond d’un sac : une petite batterie magnétique venant recharger sans fil votre téléphone. Ugreen affiche ce matin une bonne ristourne sur son modèle standard, qui passe de 30 € à 24 €, soit 20 % de réduction. C’est un prix correct quand on voit que les modèles similaires des autres fabricants sont plutôt vendus dans les 45 €.

L’accessoire affiche un format compact et un poids plume de seulement 145 grammes. La charge n’est pas MagSafe (7,5W), mais vous pourrez toujours emporter un câble USB-C si votre téléphone a besoin d’un coup de fouet. Pensez juste à vérifier que votre coque est compatible MagSafe avant de passer commande.

Lire les commentaires →

Pages