Curve : la carte bancaire pour les remplacer toutes

Mickaël Bazoge |

L'époque où l'on mourait en ayant vécu avec une seule carte bancaire est révolue. La bonne vieille carte bleue est certes toujours d'actualité, mais les consommateurs avisés qui ne veulent pas mettre tous leurs œufs dans le même panier transportent avec eux plusieurs cartes.

Il n'est pas rare aujourd'hui d'être client de plusieurs établissements bancaires. Et la prolifération des fintech, ces « néo-banques » plus souples que les banques de brique et de mortier, ne fait qu'accélérer la marche du progrès.

Cliquer pour agrandir

Mais voilà, le revers de la médaille est qu'il faut constamment jongler entre les comptes et les cartes bancaires. Au risque de s'y perdre si on en possède vraiment beaucoup, et puis on n'est jamais à l'abri d'une vraie perte physique, ou d'un vol, des précieux sésames de plastique.

C'est à ce problème que s'attelle Curve, un service britannique lancé début janvier en bêta pour les clients "business", les freelances, les cadres et dirigeants. Si vous émargez dans une des catégories précédentes, vous pouvez d'ores et déjà commander une carte ; pour le grand public, il faudra attendre la fin de l'année (on nous a annoncé une disponibilité en novembre ou décembre). Nous avons passé quelques semaines avec Curve avant l'ouverture du service à tous.

Une carte pour les remplacer toutes

La solution de Curve pour résoudre le problème de manipulation de nos trop nombreuses cartes bancaires peut sembler un peu paradoxale : le service s'incarne en effet dans… une carte. Oui, une carte supplémentaire, mais qui a un pouvoir bien particulier, celui de remplacer toutes les autres cartes qui encombrent le porte-monnaie.

La carte de Curve est une Mastercard tout ce qu'il y a de plus classique. Techniquement, il s'agit d'une carte prépayée qui sera généralement considérée comme une carte de débit classique. On peut payer dans tous les commerces qui acceptent les cartes Mastercard, que ce soit "sans contact" dans les boutiques qui acceptent ce système de paiement, ou avec la puce, ou encore avec la bande magnétique au dos — un moyen de paiement peu sécurisé que l'on ne rencontre plus guère qu'aux États-Unis. Il est aussi possible de retirer de l'argent dans les distributeurs.

Mais la carte de Curve ne dissimule pas de compte bancaire. La société n'est pas une banque à proprement parler, plutôt un intermédiaire. Curve n'a pas pour ambition de remplacer toutes les autres cartes bancaires, bien au contraire : tout l'intérêt du service est justement de faciliter le jonglage entre plusieurs cartes, ce qui n'a un intérêt que si on en possède plus d'une.

Tout passe par l'application compagnon. Curve demande d'enregistrer toutes les cartes bancaires en sa possession. Les Visa et les Mastercard sont prises en charge, ainsi que certaines cartes prépayées comme N26 (la liste des cartes compatibles est à consulter ici).

Le processus d'enregistrement est simple, il passe par la numérisation de chacune de ses cartes, l'app utilisant l'appareil photo de l'iPhone pour scanner les informations nécessaires.

Cliquer pour agrandir

Après la reconnaissance du numéro de la carte (pour ce qui me concerne, j'ai dû saisir à la main le numéro d'une de mes cartes), l'utilisateur doit ensuite remplir le code CVV (Visa) ou CVC (Mastercard) à trois chiffres au dos de la carte. Il a ensuite le choix d'un coloris, et pour finir il faudra lui donner un petit nom à la carte.

Cliquer pour agrandir

La procédure n'est cependant pas terminée. L'application demande une vérification de l'authenticité de la carte. Habituellement, quand il s'agit de cartes Visa, cela passe par le service 3D Secure qui envoie un code chiffré par SMS, après une transaction immédiatement remboursée de 1 £ (environ 1,10 €), sur le compte lié à la carte bancaire.

Cliquer pour agrandir

Une fois le processus d'identification terminé, la carte bancaire est prête à servir. L'intérêt de Curve étant de faciliter la gestion au quotidien de toutes les cartes en sa possession, il faudra multiplier les enregistrements de cartes dans l'application.

Cliquer pour agrandir

La navigation dans l'app fait la part belle aux visuels des cartes (on peut les modifier en touchant le bouton « i »). Deux modes d'affichage sont proposés : uniquement les cartes bancaires enregistrées, ou en vue "liste" présentant les dernières transactions.

Le service offert est simple : il suffit de sélectionner la carte bancaire dans l'application afin que la carte Curve prenne sa place. Régler ses achats avec la carte Curve, c'est comme payer avec la carte bancaire d'un de ses comptes, sauf qu'on n'a qu'une seule carte à transporter avec soi, les autres pouvant rester à la maison : l'application les remplace toutes.

Attention, pour passer d'une carte à une autre il faut non seulement que l'iPhone dispose de suffisamment de batterie, mais aussi qu'il ait accès à un réseau. Dans le cas contraire, c'est la dernière carte choisie dans l'application Curve qui sera débitée. Malheureusement, le service n'est toujours pas disponible sous la forme d'une app watchOS, ce qui aurait été pratique pour changer de carte, ou consulter rapidement les dernières opérations.

Autre irritant : dans la plupart des lieux où j'ai payé avec la carte Curve, j'ai noté un temps d'attente plus long qu'avec une carte Visa pour obtenir la confirmation du paiement. Une lenteur remarquée avec les règlements sans contact ou avec la puce. Cela s'explique par la demande d'autorisation systématique effectuée par le terminal de paiement du commerçant qui doit vérifier si la carte contient suffisamment d'argent pour procéder au paiement. Au contraire des cartes françaises à autorisation différée (merci guiguidu31300). De plus, certains terminaux de paiement se montrent lents à la détente en raison de leur connexion GPRS.

Touch ID, pas encore Apple Pay

L'ouverture de l'application Curve est protégée par Touch ID. Pour activer la protection par empreinte digitale, il faut d'abord établir un code à 4 chiffres pour déverrouiller l'app ce qui, en termes de sécurité, n'est pas la panacée. Un code à 6 chiffres ou mieux, un code alphanumérique bien plus fort est recommandé.

En revanche, pas d'Apple Pay au rendez-vous. Le service « espère » prendre en charge le système de paiement mobile d'Apple dans l'avenir, ainsi qu'Android Pay, mais ce n'est pas encore programmé.

Dommage que Curve ne se montre pas aussi agressif sur Apple Pay que sur le reste : le service pourrait ainsi palier les déficiences de bien des banques traditionnelles qui tardent à passer au 21e siècle, ce qui constituerait un atout très intéressant à mettre en avant.

Suivre ses dépenses de près

Curve ne se limite pas à un jonglage entre les cartes bancaires. L'application comprend plusieurs fonctions très utiles, à commencer par… des notifications. Cela parait anecdotique, mais mine de rien c'est un changement de taille quand on doit comme moi se battre avec une banque — fort sympathique au demeurant — pas spécialement ouverte à la technologie (Axa Banque pour ne pas la nommer).

C'est pourtant une banque en ligne, mais la modernité ne l'a pas encore effleurée : pas d'Apple Pay, pas de Touch ID, et pas d'alerte après un achat bien sûr. Curve coche deux cases sur trois : l'app embarque Touch ID comme on l'a vu plus haut, et elle prévient immédiatement après un paiement.

Cliquer pour agrandir

La notification (ici sur une Apple Watch) est immédiate, elle arrive plus rapidement que le ticket de caisse du commerçant, voire plus vite que la confirmation du terminal de paiement ! C'est même la fête à la notification quand la banque choisie dans l'app Curve assure aussi un service d'alertes : les notifications de Curve et de la banque (ici N26) se suivent immédiatement l'une après l'autre.

La notification de Curve affiche le montant de la transaction, le nom du commerçant, ainsi que le nom de la carte qui a servi au paiement. Le client reçoit aussi un courriel que l'on pourra archiver :

Ces services n'ont l'air de rien, mais cela a été une vraie nouveauté pour moi, client d'une banque qui n'a jamais entendu parler de ces fonctions.

Une gestion de tous les instants

L'application Curve liste aussi les opérations pour chaque carte. Les transactions peuvent être détaillées très finement ; par défaut, l'application fait rentrer chaque opération dans une catégorie, une information renseignée par le MCC (Merchant Category Code, on utilise aussi le code NAF en France) du commerçant.

En haut, on peut choisir d'afficher le total des dépenses sur la semaine ou sur le mois. Cliquer pour agrandir

On peut évidemment changer de catégorie (shopping, divertissement, facture, transport, voyage…), dommage toutefois que l'on ne puisse pas en créer une ou les modifier. Chaque transaction peut s'accompagner du ticket de caisse (on peut le numériser) et d'une note.

Une des fonctions les plus intéressantes de Curve est la possibilité de transférer une transaction déjà réalisée d'une carte à une autre. C'est le service "Back In Time", disponible pour chaque paiement dans les 14 jours suivant la transaction (qui ne doit pas dépasser les 1 000 £, environ 1 114 €).

Cliquer pour agrandir

Le passage d'une carte à une autre est presque un jeu, mais attention : une fois l'opération terminée, il est impossible de transférer de nouveau la transaction vers un autre compte. Après le transfert, l'app envoie une notification ainsi qu'un courriel.

Cliquer pour agrandir

Et bien sûr, la transaction apparait sur la liste des dépenses de la carte sur laquelle a été transférée la transaction.

Chaque carte présente donc sa liste des opérations, mais l'utilisateur peut aussi consulter l'historique des transactions réalisées avec toutes les cartes. Des filtres sont disponibles pour une présentation granulaire des dépenses (par carte, montant, dates, catégories, devises…).

Cliquer pour agrandir

Un moteur de recherche est disponible pour fouiller dans ses dépenses, on peut saisir un montant, une catégorie ou le nom d'un commerce afin d'obtenir des résultats en fonction. L'app sait aussi générer un fichier CSV que l'on pourra envoyer par e-mail et ouvrir sur Numbers, Excel, n'importe quel tableur ou un logiciel de gestion financière. Curve promet des options d'exportation supplémentaires à l'avenir.

Une carte digitale et numérique

La carte Curve peut être gérée directement depuis l'application bien sûr. On peut ainsi bloquer la carte en cas de perte ou de vol, et la débloquer dans la foulée si on remet la main dessus.

Cliquer pour agrandir

Il est aussi possible de voir le code PIN à 4 chiffres attaché à la carte (non sans s'être identifié au préalable, via Touch ID ou le code de déverrouillage de l'app). Malheureusement, au contraire de N26, il est impossible de choisir ou modifier le code PIN de la carte.

Cliquer pour agrandir

On peut également consulter les plafonds autorisés par la carte Curve : 5 000 £ (5 573 € environ) de paiement maximum par jour pour un maximum de 15 000 £ sur 30 jours glissants (16 721 €), ou encore 500 £ (557 €) pour un retrait dans un DAB. Si c'est insuffisant, on peut toujours demander à Curve de rehausser les plafonds. Bon à savoir : les retraits dans un DAB de la même devise que le compte bancaire connecté à la carte Curve sont gratuits.

Pour donner un ordre d'idée face à la concurrence, à la Banque Postale ces limites sont de 3 000 € de paiement sur 30 jours glissants, ou 1 000 € de retrait sur 7 jours glissants depuis un distributeur de la banque.

Perfide Albion

Curve est un service mis au point au Royaume-Uni, et ça se voit. L'application est en anglais de bon aloi ; l'historique des opérations est présenté en livres sterling avant de passer en euros après une première transaction. Dans certains DAB, l'interface bascule automatiquement dans la langue de Britney Spears. Ça fait un choc (rassurons les anglophobes, la plupart des distributeurs donnent le choix de la langue) :

Cliquer pour agrandir

Plus intriguant, des DAB proposent de convertir la somme demandée en livres sterling, taux de change à l'appui. Il faut impérativement sélectionner l'option « Continue in EUR » (dans le cas ci-dessous) afin de poursuivre dans la devise du compte bancaire lié à la carte Curve. Sinon, on risque de payer des frais de change. Si on retire 50 €, le compte bancaire lié à la carte Curve sera donc bien débité de 50 €, sans frais supplémentaires.

Cliquer pour agrandir

La carte Curve prend en compte la devise du compte bancaire enregistré : en euros donc, pour un compte provenant d'une banque de la zone euro.

Curve à l'étranger

Lors d'un paiement dans un commerce à l'étranger (dans un pays situé en dehors de la devise « domestique » de son compte bancaire), Curve applique le taux de change Mastercard du moment plus une commission de 1% sur la transaction. La Banque Postale prend par exemple une commission de 2,30%, en plus bien sûr de l'application du taux de change.

Curve ajoute 2 £ de commission (environ 2,22 €) lors d'un retrait dans un distributeur de billets à l'étranger, en plus de ses conditions standard (taux de change + 1%). C'est bien plus intéressant qu'à la Banque Postale, qui prélève 3,30 € par opération de retrait dans un DAB à l'étranger, plus une commission variable de 2,30%. Chaque banque applique sa propre recette (un coup d'œil sur les tarifs pratiqués est plus que recommandé si vous comptez voyager à l'étranger).

Cliquer pour agrandir

L'application Curve permet de changer la devise dans laquelle vous souhaitez gérer la carte bancaire afférente (touchez le bouton « i » à côté de la carte). Curve supporte la plupart des grandes devises internationales : euro et livre sterling évidemment, dollar US et canadien, yuan, yen, franc suisse (la liste est ici).

La fonction Back In Time peut aussi être utilisée pour transférer une transaction d'une devise à une autre, mais sous conditions : un achat réalisé en euros depuis un compte en euros ne peut être transféré que sur un compte en euros ; un achat réalisé en euros depuis un compte en livres peut être transféré sur un compte en euros ou en livres.

Plutôt bleu ou plutôt noir ?

Comme beaucoup d'autres cartes, Curve permet d'accumuler des points que l'on peut ensuite dépenser dans des enseignes partenaires. Le détenteur d'un compte Curve possède aussi une carte virtuelle Curve Awards qui lui permet de cumuler des points en payant chez ces commerçants : de 1,5 à 3% du total des transactions pour les détenteurs d'une carte Curve Blue, et de 3 à 5% pour ceux qui ont craqué pour la carte Curve Black. Un point correspond à 100 £ d'achats.

Cliquer pour agrandir

La carte Blue est actuellement gratuite ; la carte Black est facturée 50 £ (environ 55 €). Ce n'est pas un forfait ou un abonnement, on paye les frais de 50 £ une fois et c'est tout.

Cliquer pour agrandir

Quelques unes de ces enseignes ont pignon sur rue en France, à l'instar des hôtels Marriott, des fringues GAP, des jouets Toys'R'Us… Beaucoup d'autres nous sont en revanche inconnues. Pas la peine de se précipiter de toutes manières, le système de points ne concerne que les commerces basés au Royaume-Uni, mais Curve souhaite évidemment étendre sa liste de partenaires à toute l'Europe. À terme, le service a l'ambition de permettre de dépenser les points accumulés n'importe où, dans les boutiques où Mastercard est accepté.

Pour conclure

Curve est un service bien pensé pour tous ceux qui en ont soupé de jongler avec plusieurs cartes bancaires. L'idée de base, à savoir une carte qui permet d'utiliser toutes ses autres cartes, est séduisante et l'application lui donne corps. L'app n'oublie pas d'être agréable et pratique à utiliser.

Cliquer pour agrandir

On regrette d'autant plus qu'il n'y ait pas d'équivalent pour l'Apple Watch et qu'Apple Pay ne soit toujours pas de la partie. Il faut aussi attendre la disponibilité pour le grand public pour en profiter (c'est prévu pour novembre ou décembre). Pour le moment, les conditions d'octroi de la carte sont encore floues, il faut justifier de sa condition de freelance ou de patron ; pour les autres, on peut toujours s'enregistrer sur le site.

Le programme de récompenses se limite toujours au Royaume-Uni : il faudra voir dans quelle mesure il s'étendra à la France. Enfin, il y a la question du prix : la carte Blue est gratuite et la carte Black coûte 50 £. Il s'agit d'une promotion durant la période de bêta-test, ensuite les prix devraient être de 35 £ et 75 £ respectivement.

La carte Curve est bien commode, mais les services qu'elle rend permettent-ils de rentabiliser son coût ? La réponse penchera d'autant plus vers le oui si vous possédez beaucoup de cartes bancaires…

Tags
avatar matthew3321 | 

J'ai lu des avis mitigés concernant la rapidité des transactions et certaines personnes se sont vus bloquer leur compte 😶
Du coup ça m'a refroidi alors que je trouvais l'idée canon...

avatar Mickaël Bazoge | 
Oui, j'ai noté aussi des lenteurs dans le traitement des paiements en caisse. Bon, ça passe toujours mais j'aurai voulu que ça aille aussi vite qu'avec mes Visa.
avatar JustGeek | 

@MickaëlBazoge

Le délai c’est le même avec N26 par exemple. C’est le temps de l’autorisation systématique du paiement.

Ce qui n’est pas le cas avec des VISA ou des MasterCard classiques par exemple

avatar C1rc3@0rc | 

@matthew3321

Il semble aussi que seul le paiement soit pris en charge, mais cela zappe les assurances qui sont associées (en cas de transaction frauduleuse, mais aussi les assurances voyages et autres trucs qui justifient les tarifs bancaires fallacieusement ou pas d'ailleurs) ainsi que les services et cela pose aussi probleme sur les achats avec retrait en magasins (quid des retraits des billets de trains sur les bornes par exemple)

Sinon, il semble aussi qu'on perd le principe de la carte de credit pour passer au principe du debit. En France c'est pas trop dramatique, mais aux USA tout fonctionne sur le credit...

Au final cela ressemble plus a une augmentation des frais bancaires pour moins de services et assurances...
Peut etre que limiter ses comptes est plus rationnel...

Sinon d'un point de vue informatique, j'y vois surtout un nouveau niveau ou les cycbercriminel peuvent s’engouffrer. Plus on multiplie les intermédiaires, plus c'est lents, plus on multiplie les risques de failles, de fishing etc... et d'espionnage.

avatar Paquito06 | 

@C1rc3@0rc

“Sinon, il semble aussi qu'on perd le principe de la carte de credit pour passer au principe du debit. En France c'est pas trop dramatique, mais aux USA tout fonctionne sur le credit...”

Juste pour ca en effet, c’est eliminatoire pour le marche US, sans compter tous les frais ajoutés par Curve.

______

Enfin, pinaillons un peu:

“Curve est un service mis au point au Royaume-Uni, et ça se voit. L'application est en anglais de bon aloi ; l'historique des opérations est présenté en livres sterling avant de passer en euros après une première transaction. Dans certains DAB, l'interface bascule automatiquement dans la langue de Britney Spears.

Britney est americaine (du Sud en plus - Louisiane), donc pour la langue du Royaume-Uni. W. Shakespear suffit (ou Guillaume secoue sa lance) 😎

avatar kymm | 

Je l’ai c’est top

avatar iG | 

Attention, les achats ne sont plus assurés par la carte d’origine, si jamais vous aviez des services de ce genre avec une de vos cartes. Exemple si vous achetez des billets d’avion, le forfait de ski etc.

avatar melaure | 

Il y a beaucoup de petits détails qui ne sont pas en faveur de cette carte.

Ensuite avoir une seule carte n'est pas une bonne idée, surtout en voyage. Il suffit qu'elle devienne muette pour être bien embêté. Il vaut mieux avoir plusieurs CB physiques au cas où ...

Et puis d'ailleurs combien de gens ont réellement plus de 2 vraies CB ?

avatar MKO | 

Deux remarques :
1/ toutes les opérations ne passent pas donc il faut avoir un autre carte en secours
2/ qui de la responsabilité notamment assurance ? Est ce cette carte qui portera l'assurance en cas de problème ou la vrai carte derrière ? (Par ex transaction froduleuse ou assurance paiement) ?

avatar Mickaël Bazoge | 
Ah, c'est une bonne question sur laquelle je n'ai pas encore de réponse (je mettrais à jour l'article dès que j'en saurais plus). J'aurais tendance à dire qu'il vaut mieux payer avec sa carte d'origine dans ces cas-là histoire de ne pas tenter le diable, mais je ne sais pas pour ce cas de figure.
avatar alex9517 | 

@MickaëlBazoge

Effectivement de ce que j’ai compris pour les différentes assurances offerts par les carte dorée par exemple, il est obligatoire de payer avec la carte d’origine et non avec Curve, étant donner que le paiement est considérée comme un paiement sur internet. A vérifier..

avatar guiguidu31300 | 

Quelques petites précisions (je suis titulaire d'une Curve depuis plus de 6 mois maintenant). Le délai allongé pendant un paiement est dû à l'autorisation systématique. En effet, nos cartes françaises habituelles sont des cartes de crédit à autorisation différée, ce qui fait que nous avons très peu de délai entre la validation du code PIN et l'acceptation du paiement par le terminal de paiement du commerçant. En revanche, avec une carte à autorisation systématique (Curve, Revolut, N26, Electron, Maestro,...), le terminal doit vérifier si l'argent est bien sûr le compte, et obtenir une autorisation en temps réel. Dans les pays outre-antlantique, ce système est très courant et tous les magasins ont une ligne internet (chez nous c'est encore du GPRS parfois).
Autre point : le changement de code PIN. Vous pouvez le changer (ce que j'ai fait), mais uniquement sur les DAB (j'en ai trouvé qu'à Londres, aucun en France qui le gère)

avatar Mickaël Bazoge | 
Merci pour les précisions, je vais ajouter ça.
avatar oflorent | 

@guiguidu31300

Désolé, vos remarques sont erronées. En effet, les cartes françaises ne sont justement pas des cartes de crédit à proprement parlé. Sauf celles qui sont associées à une réserve d’argent. Ce n’est pas la majorité du parc. C’est le montant de la transaction qui détermine la demande d’autorisation ou non, sauf pour les cartes à contrôle de solde ou TR effectivement. Compte tenu que Curve, comme N26, sont assimilées à des cartes étrangères en France, il y a donc demande d’autorisation... ce qui explique le délai.
Enfin, la plupart des TPE (terminal de paiement) sont sous internet aujourd’hui (via box, plus de RTC) sauf ceux qu’on trouve chez les commerçants ou autres itinérants disposant du GPRS.

avatar bigfafa | 

@oflorent

« Désolé, vos remarques sont erronées. En effet, les cartes françaises ne sont justement pas des cartes de crédit à proprement parlé. Sauf celles qui sont associées à une réserve d’argent. »
Faux : depuis des 2015 (règlement européen) les cartes de crédit en France c’est aussi les cartes à débit différé

« C’est le montant de la transaction qui détermine la demande d’autorisation ou non, sauf pour les cartes à contrôle de solde ou TR effectivement. »
Partiellement faux : c’est un critère parmi d’autres. Sur internet, il y a souvent une auto systématique

avatar TyrellWellick | 

@guiguidu31300

Tu as fais tous les magasins américains pour avoir une telle affirmation ? Parce que j’ai vu des magasins US sans ligne internet.
Mais bon les affirmations sans preuves, pour faire croire ce que l’on souhaite, beaucoup sont coutumiers ici.

avatar shaba | 

Max va proposer le même service, Apple Pay en prime. J'attends ça :)

avatar alex9517 | 

J’utilise cette carte depuis 3 semaines aux USA, je contourne les frais à l’étranger en indiquant que ma carte N26 est une carte en $, l’es paiement en devise étant gratuit chez N26, le tout devient gratuit sans frais.
Il y a même eu 3 fois ou ma carte N26 ne passait pas, alors que la carte Curve n’a eu aucun problème de paiement.
Donc c’est complémentaire pour mon utilisation
Super Curve !

avatar Hydrog3n | 

@alex9517

Bien vu ce genre d’embrouille :D

avatar alex9517 | 

@Hydrog3n

Ahah oui ça passe bien 😂

avatar Hydrog3n | 

Salut macg,

J’utilise la curve depuis 8 mois bientôt et j’ai qu’une seule carte c’est pas gênant mais pour les personnes qui vont souvent en Angleterre c’est top car il n’y a pas de frais entre livre et euro seulement le taux de change du jour défini par MasterCard.

Pour les autres pays c’est super avantageux, 1% c’est tellement rien. Pour les USA les distributeurs de billets sont comme un achat en magasin donc pas de frais par curve sauf les 1% (il y a des frais par l’atm).

Le niveau de vitesse c’est grandement amélioré. Avant c’était vraiment long mais ça reste quand même encore trop long.

Pour les limites vous donnez celle de la black qui ne sont pas les mêmes que la blue.

Si non vous avez bien résumé :)

avatar Mickaël Bazoge | 
De ce que j'ai pu en voir, les limites sont les mêmes entre les deux cartes (le programme d'incitation notamment).À moins que j'ai loupé un truc.
avatar Hydrog3n | 
avatar Armand07 | 

Pour info. Avec N26. Retrait en Albanie semaine passée. En monnaie locale. Frais zéro. Taux officiel du matin (un samedi). Notification dans les 15’ maxi. Parfait !

avatar Theketchupman | 

Carte parfaite. Je peux gérer entre carte pro, carte perso et compte joint d’une touche.

J’attends Apple Pay et ce sera la carte parfaite. En noir elle est magnifique (je me suis fait ce petit cadeau ;-) )

avatar Moumou92 | 

Sinon il y a apple Pay qui est encore plus pratique…

avatar alex9517 | 

@Moumou92

Malheureusement pas disponible pour tout le monde encore. Et le vrai plus, c’est la possibilité de payer avec une carte, en utilisant plusieurs carte

avatar ancampolo | 

@Moumou92

Je suis d’accord avec toi mais ça foire encore sur certain tpe, j’aimerai me balader avec ma watch au poignet et payer ou je veux et la somme que je veux.
Les banques françaises font chier!!!

avatar adixya | 

Mariez-vous vous avec les gars qui ont plusieurs cartes bancaires XD
Je suis dispo !

avatar noodles73 | 

Super article bien détaillé. Je fonce, avec mes 4 cartes ça va être pratique !

avatar getz35 | 

J'ai une N26 Black et une Visa Premier, je trouve pas ca long non plus les validations avec la N26.

avatar chriseg | 

Je ne savais pas que Curve considérait N26 comme une carte prépayée et que Revolut était compatible. Merci de l'information

avatar Lonsparks23 | 

Cela fait 1 an tout pile aujourd'hui que j'ai la mienne et franchement que du bon ! Les notifications sur l'Apple Watch, le Back in Time, les suivis depuis l'application (qui a bien évoluée). C'est surtout pour mes voyages à l'étranger que j'aime particulièrement, je suis parti en Suède et aux US dernièrement et les frais appliqués par ma banque étaient parfois 5x plus élevés que Curve !

Par contre attention aux US dans dernières bornes spécifiques (métro par ex.) elles ne fonctionnent pas car les bornes demandent des codes ZIP. On doit tout de même avoir une carte de back-up au cas où.

Deux petits défauts pour moi, pas d'Apple Pay et que les paiements de catégorisation (Transport, Alimentation, etc.) ne sont pas compatibles avec Bankin' . Un peu relou mais ils m'ont dit bosser sur le sujet.

Enfin, petite mention pour les gars toujours au top sur Twitter !

avatar Zefram | 

Code zip ? Tu parles d’un code postal ?
Si oui, est-ce qu’on ne peut pas mettre n’importe lequel ?

avatar Paquito06 | 

@Zefram

Le Code Postal en Europe est ce que le Zip Code est en Amerique du Nord. Quand on n’entre pas de code Pin avec une carte de credit (pompe a essence ou automate metro) on peut se faire demander le zip code auquel est rattachee la carte, c’est a dire l’addresse du detenteur. Il y a 5 chiffres donc faut le deviner. Sinon c’est refusé.
Comment Curve fait de l’argent?
Personnellement ca ne m’apporterait rien de plus qu’avec une Amex et 2 Visa sur moi, quand je n’utilise pas Apple Pay dans la majorite du temps.

avatar Lonsparks23 | 

Oui oui un code postal. J'avais trouvé une astuce sur un forum qui disait de mettre 99999 à la place mais ça n'a jamais fonctionné pour moi. Et après vérif' avec Curve il m'ont dit que c'était juste pas compatible avec ce type de borne (pour NY en tous cas). Je comprends pas trop techniquement pourquoi mais voilà, toujours une carte de secours.

avatar Cinefil | 

Quelle différence entre ce service et la future carte Max du Crédit Mutuel censée faire la même chose ?

avatar Zefram | 

Super article sur Curve 👍🏻 Je l’ai depuis plus d’un an. J’ai été un des 1er à recevoir la carte en France, suite à la lecture de ce blog: https://b0b.fr/2016/03/13/curve-la-carte-bancaire-du-futur/
Je me suis aussi rendu dans leur locaux à Londres pour prendre une 2eme carte Curve pour ma copine. Le fait d’avoir ses opérations en temps réel sur l’iphone et l’app Watch devient vite indispensable. Pour garder l’historique et me faire rembourser mes frais c’est réellement pratique.
Dans les distributeurs de billets en Anglerre il est possible de changer le code à 4 chiffres de la carte.
Voici mon code de parrainage qui vous permettra d’avoir un crédit de 5£ : 2P5YB

avatar jean512 | 

oui bon il reste 1% de taxe sur le retrait en devises. ça me fait 40€ de frais à chaque fois que je retire $4000 juste pour une réaliser pauvre transaction informatique qui prends 0.0001 seconde ....

avatar Thegoldfinger | 

Est-ce un publireportage ?

Non pas que ça me dérange que macg fasse du publireportage (faut bien manger) , mais j'aimerais le savoir.

avatar Xap | 

@Thegoldfinger

Non sinon ils l’auraient précisé.

Au sujet de Curve, c’est bien joli mais pour un utilisateur d’Apple Pay, le service n’a absolument aucun interêt.

J’ai 4 cartes dans mon iPhone dont 2 Amex et passer de l’une à l’autre se fait en un tap et les notifications sont instantanées (merci Starling Bank) donc pas besoin d’un intermédiaire supplémentaire, Apple fait très bien le boulot.

avatar Mickaël Bazoge | 

@Thegoldfinger

Non ce n’est pas un publi sinon on l’aurait indiqué dans le titre. Le service est bien, il a aussi quelques défauts, mais je trouve qu’il fonctionne comme il faut et j’ai essayé de donner le maximum de détails.

avatar Thegoldfinger | 

Merci beaucoup, bon travail en effet

avatar mielpops_one | 

Ça ne marche pas pour les péages ou les DAC (il faut demander la levée du blocage à Curve mais les critères sont obscurs et je n’ai toujours pas eu cette possibilité). Je confirme que parfois les paiements ne passent pas. J’ai donc toujours une carte de secours (quand je les interroge ils répondent qu’ils sont en bêta, c’est vrai...). A noter un super bon point : un support efficace et très réactif (réponse en moins d’une heure en général) mais en anglais.
J’aime beaucoup.
Si certains veulent essayer (c’est gratuit...), pensez à renseigner le code UTYPZ.
Si vous avez des questions n’hésitez pas (je l’utilise depuis plus d’un an). Très pratique et évite aussi de payer une seconde cotisation pour une carte jumelle (compte joint).
Bon, comme indiqué dans l’article, il faut un peu mentir parfois sur sa profession pour être éligible actuellement.

avatar Epoque | 

Pour les péages, c’est dépendant de la société exploitante : j’utilise ma Curve sans souci sur 95% de mes trajets ; mais c’est vrai que c’est dommage pour les DAC :(

avatar mielpops_one | 

Un truc inquiétant aussi (mais il ne faut pas s’inquiéter m’ont ils répondu) : les demandes d’autorisation apparaissent comme des opérations classiques (mais ne sont pas débitées). Quelques frayeurs. Ils doivent améliorer leur app pour que l’on puisse distinguer les opérations et les autorisations. De même les remboursements ne sont pas très lisibles.

avatar Antwan | 

C’est le pendant des cartes de débit à autorisation instantanée. Les montants et notifications s’affichent en temps réel grâce à ça.

avatar Malvik2 | 

Toujours pareilles ces cartes la...c’est sexy, t’as ton Touch ID, parfois (rarement)ton Apple Pay, tes jolies notifications à chaque achat, ton appli géré façon "Geek" etc...
Sauf que quand tu te retrouves à un péage d’autoroute, avec 15 bagnoles derrière et que tu peux pas payer, tu es bien soulagé de sortir ta "vrai" carte de crédit pour sortir de ton stress...!

Même chose au poste à essence, t’es perdu au fin fond de la campagne, en pleine nuit, il te reste 50 balles sur ton compte(ça peut arriver hein) et 10 kilomètres d’autonomies: ça passera pas car la pompe sur ce type de carte voudra se payer du plein, à savoir 120€.
Bref bonjour la galère.
Quand a l’attente aux terminaux de paiement c’est pareil, nous autres réclamons Apple Pay à tort et à travers pour payer facilement ET rapidement aux différentes caisses, et maintenant il faudrait patienter trois plombes avec ce genre de service..? Allons

Je ne critique pas Curve en particulier, mais toutes ces cartes de substitution, type N26 ou Nickel; je les ai utilisé moi même pour tester, mais clairement jamais je n’envisagerai de partir à l’étranger sans ma " vrai" carte BPO,qui elle je le sais ne me laissera pas en plan à 5000 bornes de chez moi...sinon bonjour le stress à chaque paiement, avec le barrage de la langue genre au Japon( qui ne sont pas anglophones ) ça doit être funny.
Pour moi tous ces services ont surtout une vertu, c’est celle de pousser les banques "historiques" à se mettre au niveau, car clairement elles accusent un bon retard.

Edit: pour la petite histoire, essayer d’ouvrir un abo sosh avec un compte nickel(au hasard pour une watch série 3); ils vont vous demander, étant donné que pour eux vous utilisez un compte dit " prépayé", un joli chèque de 280€, qu’ils peuvent vous rendre sur je cite, "motivation écrite " lol ils vous considère tellement comme un client " sûr" que oui, ils veulent être payé avec 1 an d’avance ! Ça m’avait hallucinant, mais je suis sur que c’est la même chose avec pleins d’autres organismes...
Pour eux, toutes ces cartes ont une connotation client "fichés banque de France" (ce qui est certes bien moins vrai maintenant qu’il y a 18 mois)

Bref tous ces services sont bien sympas mais loin, très loin de se suffire à eux même.

avatar Krimson | 

Bonjour,

J'ai une Curve Black depuis 6 mois environ et étant leur profil utilisateur type (Grand voyageur professionnel basé à Londres), celle-ci m'a fait économiser des milliers d'euros!!!

En effet, non seulement les banques facturent des frais supérieurs aux 1% de Curve mais elles appliquent aussi un taux de change beaucoup moins avantageux!

Je dirais que en moyenne Curve me fait économiser de 5 à 10% par transaction en devise étrangère!

Ajoutons à ca les 3% de cash-back chez Argos (Numéro deux de la vente en ligne après Amazon) ou Boots et les économies sur le long terme sont substantielles!

Leur support est également très réactif.

Bref, si vous correspondez au profil, je ne peux que vous la recommender.

C'est un peu mon produit de l'année!

(Et oui, j'ai créé un compte MacG pour poster ce commentaire car je ne me rappelle plus de mes anciens identifiants ni de l'email associé mais je ne suis absolument pas associé/affilié à la société Curve)

avatar ATCHOUM59 | 

Parce que, tu peux perdre une carte une fois, mais pas 15 !

Pages

CONNEXION UTILISATEUR