Samsung travaille officiellement avec un cloneur de la marque Supreme

Mickaël Bazoge |

À l’occasion du lancement du Galaxy A8s en Chine, Samsung a cru réaliser un bon coup en annonçant un partenariat avec Supreme, la célèbre marque américaine de vêtements streetwear et d’accessoires de mode. Les dirigeants de la branche chinoise de Samsung et ceux de Supreme étaient sur scène pour vanter leur collaboration.

Sauf qu’il ne s’agissait pas du « vrai » Supreme, mais… d’un cloneur italien, Supreme Italia ! Par la grâce d’une zone grise dans le droit des marques (Supreme USA n’ayant pas enregistré sa marque en Italie), cette entreprise peut vendre des copies « légales » des produits de son modèle. Le tout avec la bénédiction de la justice italienne. Samsung s’est donc fait pigeonner en beauté par un cloneur…

Toutefois, Leo Lau, le directeur du marketing numérique de Samsung en Chine, a expliqué sur Weibo que son entreprise avait bien noué un partenariat avec Supreme Italia, pas le Supreme américain. D’ailleurs, ce dernier n’a pas l’autorisation de vendre des produits sur le sol chinois, contrairement à son copieur !

Supreme Italia nourrit de grandes ambitions en Chine, avec l’ouverture prévue d’un magasin de sept étages (!) dans le mall Sanlitum, à Pékin (on y trouve aussi un Apple Store). Les produits Samsung conçus en collaboration avec ce vrai/faux Supreme risquent donc bien de se limiter à la Chine, où les lois sur la propriété intellectuelle sont de toutes manières plus « élastiques » qu’ailleurs.

Supreme US confirme de son côté ne pas travailler avec Samsung, ni avoir en projet l’ouverture d’une boutique à Pékin. « Ces propos sont manifestement faux et propagés par une organisation de contrefacteurs ».

Tags
avatar broketschnok | 

Ça leur reste bien à cette bande d’escrocs qui profitent de la crédulité de leurs clients pour vendre des mauvaises copies d’iPhone

avatar srochette67 | 

Qui s’assemble se ressemble...

avatar iPop | 

@srochette67

C’est pas plutôt qui se ressemble s’assemble ?

avatar Arpee | 

@iPop

Ben oui. Génération à-peu-près. « C correc, puiske je lévu sur Facebook »

avatar anonx | 

@iPitch93

😂😂

avatar samheraan | 

C’est une honte de collaborer avec de la contre façon...

avatar Sacha12 | 

@samheraan

C’est samsung 😖🤮

avatar Clément34000 | 

Alors là, il y a de quoi sourire

avatar redchou | 

@Clément34000

- Ok, le clone je qui a plus de droit en Chine que la marque originale.. Limite, je ne suis pas étonné... Même si ça fait sourire jaune quand même...
- Mais en Italie, quand bien même la marque n’est pas déposée..
Du coup, il faut déposer ses marques dans tous les pays du monde entier au cas où si je comprends bien?

avatar monsieurg33K | 

LVMH ayant racheté Supreme, je vois plus une collab LV x Apple que LV x Samsung.

avatar samheraan | 

@monsieurg33K

Lvmh n’a jamais racheté suprême :)
Ils ont seulement collaboré l’an dernier

avatar v_kowal | 

@samheraan

Et encore leur collaboration n’a pas duré…

avatar headoverheel | 

J’espère que Samsung ne va pas annoncer que leur prochain Galaxy a été conçu en collaboration avec Steve Jobs (Marque italienne de jeans dont le logo est une pomme).

avatar Osei Tutu | 

Dire dans le même article qu'ils se sont fait pigeonner et préciser que Samsung a signé en connaissance de cause, c' est tendancieux et mesquin. Vouloir à tout prix montrer que celui qui n'a pas le même choix que moi est un idiot, c' est le problème du monde aujourd'hui

avatar byte_order | 

> cette entreprise peut vendre des copies « légales » des produits de son modèle. Le tout
> avec la bénédiction de la justice italienne.

Euh, c'est faux :
La justice Milanaise a bel et bien jugé l'activité de Supreme Italia comme étant de la contrefaçon.

Le hic c'est que depuis cela a été cassé en appel parce que pour qu'une contrefaçon soit établie, il faut un délit de marque contrefaite, et donc que la marque contrefaite existe dans le champ légal considéré.
Hors Supreme US n'a pas jugé bon de déposer sa marque en UE... Y établir quelques boutiques very hype dans quelques capitales hyper tendances, oui, mais y enregistrer sa marque... non !?!

Du coup, à défaut d'avoir une marque juridiquement établie sur le territoire européen, il ne peut y avoir de contrefaçon de cette marque... puisqu'elle n'existe pas légalement.

Il semblerait que Supreme US n'ait réalisé que très tardivement qu'elle devait bel et bien déposé juridiquement sa marque partout dans le monde pour pouvoir prétendre juridiquement à cette marque partout dans le monde. Et depuis elle galère sévère pour l'établir, d'autant plus que ni son nom ni son logo n'est particulièrement distinctif.

avatar byte_order | 

> Supreme, la célèbre marque américaine de vêtements streetwear et d’accessoires de mode.

Sauf que... une marque, cela se dépose. C'est ballot, mais pour prétendre être le propriétaire d'une identité commerciale distinctive, faut faire des démarches légales, pas juste vendre des trucs avec un logo dessus en espérant que tout le monde sera d'accord pour vous laisser tranquille parce que vous êtes célèbre...

Le commerce, c'est surtout la jungle.
C'est pour ça qu'un minimum de règles ont été définies. Supreme US engrange des dizaines voir des centaines de millions depuis plusieurs années, en consacrer quelques uns à se payer un conseil juridique spécialisé en droit commercial n'aurait pas été idiot...

avatar anonx | 

Euh parce que les vêtements us sont mieux que italiens? 😁

La contrefaçon de meilleure qualité 😍🤣

avatar Hideyasu | 

Il est excellent ce titre

avatar whocancatchme | 

J’avais pas fais le rapprochement mais à mon avis Samsung a fais ça en rapport avec le petit stickers présent sur le MacBook de la nouvelle pub de noel en animation !

CONNEXION UTILISATEUR