App Store : le bannissement controversé des apps créées à partir de modèles

Stéphane Moussie | | 17:57 |  27

Apple a entrepris l’année dernière un grand ménage dans l’App Store pour « faciliter la découverte d’applications géniales ». Le tenancier de la boutique a commencé par retirer les applications qui ne fonctionnaient pas correctement et celles qui n’avaient pas été mises à jour depuis longtemps.

À la WWDC 2017, Apple a étendu son coup de balai aux « apps créées par des services vendant des modèles tout prêts ou qui se proposent de les générer eux-mêmes. » Cette nouvelle règle, inscrite dans le chapitre indiquant que les applications de l’App Store doivent être uniques et utiles, est en train de bouleverser tout un segment de la création d’apps.

L’équipe de validation de l’App Store a rapidement commencé à bannir des applications concernées. Faute de pouvoir continuer à proposer à ses clients la publication de leurs apps préfabriquées dans l’App Store, le service Shoutem a fermé.

« Bien que nous comprenons les intentions [d’Apple], l’approche générale qu’ils ont adoptée s’est avérée assez injuste pour nos clients professionnels qui construisaient en réalité des applications entièrement personnalisées sur notre plateforme et qui ne partageaient pas beaucoup de code commun avec les autres apps basées sur notre solution », a déclaré le CEO de Shoutem à TechCrunch.

Un service affecté dresse un parallèle avec le web : selon lui, c’est comme si un hébergeur refusait d’accueillir des pages web parce qu’elles ont été créées avec un modèle WordPress ou Wix.

Shoutem

Les acteurs du milieu font aussi remarquer qu’Apple envoie des signaux contradictoires. Le service ChowNow, qui permet aux restaurants de créer leur propre app sans connaissance en programmation, était pendant un temps présenté par Apple comme un exemple à suivre car il était l’un des premiers à prendre en charge Apple Pay. Sauf qu’à partir du 1er janvier 2018, ses apps ne seront plus acceptées par Apple. D’autres services qui avaient eu un sursis feront face au même mur dans trois semaines.

À l’opposé, Apple encourage les entreprises à créer des applications en se basant sur les modèles de la plateforme MobileFirst for iOS dans le cadre de son partenariat avec IBM.

« La règle 4.2.6 est une illustration concrète du danger de la position dominante d’Apple, estime Jérôme Granados, responsable marketing de GoodBarber, auprès de TechCrunch. Elle empêche de nombreux journaux locaux, médias en ligne, associations, communautés, clubs de sport, écoles, administrations locales et autres acteurs avec des moyens limités de toucher les utilisateurs d’iPhone. »

Le service français a vu ses recrutements baisser de 30 % au mois d’août et a revu ses offres en conséquence. Il mise beaucoup sur les Progressive Web Apps (PWA), des web apps qui se rapprochent des applications natives en pouvant envoyer des notifications push et être utilisées sans connexion. Mais si les PWA sont très bien prises en charge par Android, c’est moins le cas sur iOS.

Les générateurs d’apps et leurs utilisateurs ont reçu récemment le soutien d’un parlementaire américain. Dans une lettre, l’élu démocrate Ted Lieu demande à Tim Cook de revoir cette règle de l’App Store afin de ne pas pénaliser les petites organisations qui n’ont pas les moyens de payer une app conçue de zéro. Tim Cook répondra-t-il avec une lettre type ?


Les derniers dossiers sur iGeneration

Ailleurs sur le Web


27 Commentaires Signaler un abus dans les commentaires

avatar fousfous 11/12/2017 - 18:07 via iGeneration pour iOS

Si ça fait disparaître les copies sans âmes c'est tant mieux.

avatar C1rc3@0rc 12/12/2017 - 02:30

Y a pas que les copies qui sont une plaie, y a aussi tout ce qui est une app et ne devrait pas l'etre.
Par exemple les "bouquins" qui sont sous forme d'app et pas d'ePub,... mais plus generalement, on voit des app qui ne sont rien d'autre que des sites web embarqués.

Pourquoi utiliser un generateur d'App? Pour ne pas payer un webmaster qui va realiser un site vitrine...
Un app ça a un meilleur impact marketing des le depart, ça fait croire a l'utilisateur que le fournisseur le prend en compte et fait un effort dans la direction de son iPhone...

Autant je suis contre le filtrage d'Apple face aux applications qui concurrence ses services, restrictions arbitraires de contenus, autant la je suis tout a fait pour l'elimination de ces generateurs d'App.
C'est pas difficile de realiser une app native, meme si c'est juste une interface qui balance des donnees mise en forme sur un serveur web... Et sinon faut faire un site web.

avatar bidibout 11/12/2017 - 18:12 via iGeneration pour iOS

En revanche je trouve moyen de virer des applis qui n’ont pas été mise à jour depuis longtemps, une app peut avoir été correctement codée et ne pas nécessiter de maj, après si il faut ajouter des nouveautés régulièrement pour pouvoir rester sur le store c’est curieux non ? Ou alors j’ai mal compris.

avatar ovea 11/12/2017 - 18:24 via iGeneration pour iOS

@bidibout

Exactement !
Bien codées, ça veut dire que l'interface s'adapte automatiquement aux nouveaux écrans … pour faire court !
Pour la programmation graphique uniquement, Apple ne se donne absolument pas les moyens de bannir le code qui n'a aucun intérêt — l'équivalence entre les deux est une réalité.
La règle est de ne pas redévelopper inutilement quand on a des méthodes génériques.

avatar Rez2a 11/12/2017 - 18:26 via iGeneration pour iOS

@ovea

À ma connaissance on n’a jamais eu le cas où une appli pouvait s’adapter toute seule à une nouvelle taille d’écran, ça demande au minimum une recompilation avec le dernier SDK, même si tout est déjà bien fait.

avatar C1rc3@0rc 12/12/2017 - 02:36 (edité)

@Rez2a

lors du passage au retina, il me semble que l'upscale etait automatique. Apres est venu le probleme des differents ratio d'ecran, qui avec l'iPhone X ne fait qu'empirer.
En théorie, si on utilise des controles standards il peuvent se positionner automatiquement selon la surface disponible, par contre des qu'on utilise des images specifiques, la faut fournir une liste exhaustive et bien evidement ça ne marche qu'avec l'existant, les futurs formats ne sont pas geres.

Le fait d'eliminer les applications existantes qui avaient ete accepté ça porte un nom: retroactivité. Dans le cas present ça en porte aussi un autre: obsolescence programmee...

avatar marc_os 12/12/2017 - 10:11 via iGeneration pour iOS

@C1rc3@0rc :
Non. L'obsolescence programmée provient en premier lieu des éditeurs qui cassent volontairement leur App pour les anciens OS comme l'a fait la SNCF par exemple en rendant leur App Voyages incompatible avec iOS 7 via des changements sur leurs serveurs. D'un seule coup, l'App n'était plus capable de récupérer les tickets achetés sur Internet sans aucune raison valable.

avatar Rez2a 11/12/2017 - 18:25 via iGeneration pour iOS

@bidibout

Ils ne vont quand même jusque là, il s’agit d’applis qui sont vraiment plus à jour, du genre de celles qui n’ont pas été recompilées depuis iOS 7, ou qui ne sont même pas adaptées aux tailles d’écran de l’iPhone 6 voire 5...

avatar ovea 11/12/2017 - 18:30 via iGeneration pour iOS

@Rez2a

Ouiii c'est dommage qu'Apple fasse l'impasse sur l'adaptation automatique aux nouveaux format d'écran sans recompilation, sachant qu'elle est responsable de la bibliothèque permettant l'affichage : si la bibliothèque changement, l'application s'adapte automatiquement.

avatar fousfous 11/12/2017 - 18:57 via iGeneration pour iOS

@bidibout

Bah les apps en 32 bits déjà.

avatar ovea 12/12/2017 - 08:46 via iGeneration pour iOS

@fousfous

32—>64bits !?
Mais combien d'application utilise des nombres et des contrôles de dépassements de capacités ?
À-t'on encore besoin pour faire de l'Apple, de développer ses propres modèles d'adressages et d'allocations … même en 2bits ?

Quoi d'autre : quand on voit le temps que prend l'édition de lien dynamique par le système sur l'utilisation réel ????
Il y'a des domaines d'utilisation qui dépendent d'optimisation en fonction du type de plateformes qui n'ont absolument aucun intérêt à être sans cesse redéveloppé … au dessus du système, par les développeurs.

Y'a un moment où il faut arrêter de perdre son temps avec des logiques industrielles totalement obsolètes favorisant le bricolage qu'Apple impose, qui génère à coup sûr de futures problématiques, et surtout qui empêche l'inter-opérabilité …

avatar SIMOMAX1512 11/12/2017 - 20:20 via iGeneration pour iOS

@bidibout

Je pense que le sous entendu pas mise à jour depuis longtemps ça veut dire pas optimiser pour les nouveaux appareils ou dernière versions de iOS . Genre une app crée pour iPhone 5 pas mise à jour depuis iOS 8 et qui n’est donc pas adapter aux iPhone 6-7-8 et leur version plus. Apple souhaite que les app disponible sur son AppStore soit compatible avec tout les iphones récents çà me semble normal. Une vieille app pas compatible iOS 10-11 n’a rien à faire sur l’appstore

avatar bidibout 11/12/2017 - 21:07 via iGeneration pour iOS

@SIMOMAX1512

En effet vu comme cela ça semble logique, merci à tous pour vos éclaircissements.

avatar iPop 11/12/2017 - 23:23 via iGeneration pour iOS

@SIMOMAX1512
Une vieille app pas compatible iOS 10-11 n’a rien à faire sur l’appstore.

Et il font comment les iPhone , iPod, Ipad qui sont restés en 32 bit ?
Apple doit conserver les anciennes, voire toutes les versions pour ses utilisateurs.

avatar ovea 11/12/2017 - 18:18 via iGeneration pour iOS

Un tissue de conneries venant d'Apple.
Apple ne fait pas son travail et fait porter le chapeau à ses administrés … rien de neuf !

avatar FloMo 11/12/2017 - 19:25 via iGeneration pour iOS

Ils devraient aussi faire le ménage dans les apps hybrides qui ne sont que des contenus web encapsulés. Autant avoir une app web.

avatar Domsware 11/12/2017 - 19:35 via iGeneration pour iOS

Bonne décision. L’AppStore n’étant pas une poubelle dans laquelle on balance n’importe quoi.

avatar iPop 11/12/2017 - 23:19 via iGeneration pour iOS

@Domsware

Si vous vous rappelez la Nintendo 64, Nintendo désirait avoir et garder la crème de la creme. On a vu ce que cela a donné : un store désert.
Au final les développeurs risque de ne plus développer pour iOS mais avant tout pour Android.

avatar Domsware 11/12/2017 - 23:29 via iGeneration pour iOS

@iPop

Justement ici il n’est pas question de développement du tout mais de la production en masse d’application quasi identiques. Ce qui nuit à tout le monde.

avatar Horfilas 12/12/2017 - 10:54 via iGeneration pour iOS

@iPop

Nintendo a surtout refusé de passer au CD-ROM lors de l’arrivée de la N64, ce qui a provoqué le départ de nombreux développeurs vers la concurrence.

avatar Ducletho 11/12/2017 - 19:37 via iGeneration pour iOS

Ils devraient enlever les app que j’ai décidé inutiles

Allez y faites vos vœux, c’est bientôt Noël

avatar stefann 12/12/2017 - 10:33 via iGeneration pour iOS

@Ducletho

Facebook ! 😂😂

avatar heu 11/12/2017 - 19:44 via iGeneration pour iOS

Si leur app n'a rien à apporter de plus que leur site Web, qu'ils fassent une PWA. Ils pourront alors avoir un site et une app inutile pour le même prix.

avatar LisbethSalander 11/12/2017 - 23:32 via iGeneration pour iOS

Je comprend pas.. PandaSuite sera aussi affecté ?

avatar colossus928 12/12/2017 - 00:48 via iGeneration pour iOS (edité)

Combien de fois cherché une application spécialisée, en ai installé 6 ou 7 et ai finalement constaté que c'était toutes les mêmes...
Un petit ménage ne fera pas de mal.
Ça m'est arrivé il y a moins d'un mois d'ailleurs.

avatar JadEstuaire 12/12/2017 - 07:01 via iGeneration pour iOS

C’est stupide, par exemple des modèles d’applications pour les mairies ou communautés de communes pourrait être mise à disposition ces technologies deviendraient plus accessibles pour celles qui n’ont pas de gros moyens techniques et financiers.😔

avatar DG33 12/12/2017 - 08:10 via iGeneration pour iOS

Il y a bien des Apps qui sont devenues bien plus lentes à utiliser que le site web du même service.
PagesJaunes par exemple met un temps fou à se lancer.
Autant toucher un signet de Safari déposé sur une page écran.