Batteries : le bridage de l'iPhone pourra être désactivé, annonce Tim Cook

Mickaël Bazoge |

Une prochaine mise à jour d'iOS permettra d'avoir une meilleure visibilité de la santé de la batterie de l'iPhone. Le système préviendra quand les performances de l'appareil seront réduites pour éviter une extinction inopinée ; mais si l'utilisateur le souhaite vraiment, alors il lui sera possible de désactiver cette fonction de bridage des performances.

Tim Cook a donné ces précisions à ABC News, durant une interview où il présentait les dernières initiatives d'Apple pour l'investissement aux États-Unis (lire : Apple veut rendre l'Amérique encore plus grande).

Ces fonctions seront proposées dans une bêta d'iOS qui sera disponible pour les développeurs le mois prochain (sans doute après iOS 11.2.5 qui en est à sa sixième préversion), puis pour le grand public peu de temps après. Si l'on savait qu'Apple planchait effectivement sur une meilleure présentation de la santé de la batterie, en revanche le réglage qui permettra de désactiver le bridage du processeur est nouveau.

Apple donnera donc le choix à l'utilisateur : bénéficier des performances maximales mais risquer de voir l'iPhone s'éteindre d'un coup pendant un appel par exemple, ou accepter des performances réduites mais avec une batterie qui tiendra le choc plus longtemps. En fin de compte, cette solution ressemble au meilleur des deux mondes. Tim Cook ne recommande pas de désactiver le bridage néanmoins, « parce que nous pensons que les iPhone des utilisateurs leur sont vraiment importants, et on ne peut jamais dire quand [un appel] est urgent ».

Tim Cook a aussi ajouté que lorsque la mise à jour qui a commencé à brider les processeurs de l'iPhone a été mise en place, « nous avons dit ce que c'était ». Mais « je ne crois pas que beaucoup de gens ont fait attention ». Effectivement, il y a sans doute eu comme un problème de communication car ce n'était pas du tout clair.

Et si vraiment la batterie est flinguée, le programme de remplacement à 29 € est toujours là jusqu'à la fin de l'année. Et pourquoi pas des batteries gratuites ? Tim Cook considère que « beaucoup de gens s'attendent à [investir dans] une nouvelle batterie à un moment donné ».

Cliquer pour agrandir

Apple a pensé qu'il fallait réduire un peu les performances pour empêcher les extinctions inopinées des iPhone, en raison d'une batterie faiblarde (lire : Pourquoi Apple ralentit les iPhone aux batteries vieillissantes). « Peut-être que nous aurions dû être plus clair sur ce que nous faisions », admet Tim Cook. « Nous nous excusons profondément auprès de tous ceux qui pensaient qu'il y avait une autre motivation » : manière de répondre aux accusations d'obsolescence programmée. « Notre motivation, c'est l'utilisateur », assure le patron d'Apple.

Quant au fait de proposer des iPhone plus abordables, le CEO a expliqué que les appareils étaient vendus à un niveau de prix « cohérent » avec la valeur du téléphone. « Nous mettons beaucoup d'innovation dans ces téléphones, et nous pensons qu'ils sont à un prix raisonnable », justifie-t-il.

Made in America

Autre sujet abordé durant cette interview, le rapatriement des fonds actuellement stockés en dehors des États-Unis, qui n'est pas une opération blanche pour Apple. L'entreprise profite certes de la réforme fiscale qui abaisse le taux d'imposition sur les sociétés (il passe de 35% à 20%) ainsi que la baisse des taxes sur les bénéfices réalisés à l'étranger. La Pomme va tout de même signer un gros chèque de 38 milliards de dollars pour solde tout compte.

Cet argent n'aurait pas été versé avec l'ancien système fiscal, reconnait Tim Cook. Il est de notoriété qu'Apple réclamait une réduction du taux de rapatriement de l'argent réalisé à l'étranger. Apple « n'a jamais pensé que l'ancien système était bon pour les États-Unis » ; il poussait les gens à « investir ailleurs plutôt qu'au pays ». Le CEO ne donnera pas son sentiment en ce qui concerne les effets de la réforme fiscale pour les individus.

Le centre de données d'Apple, à Reno. Cliquer pour agrandir

Tim Cook espère que cet argent va servir à l'éducation, à la création d'emplois et aux infrastructures du pays qui ne sont pas spécialement en bon état. Le fonds consacré par Apple à l'emploi manufacturier et à l'innovation industrielle va être multiplié par cinq (5 milliards de dollars) : le constructeur a déjà investi 200 millions chez Corning par exemple.

Le groupe va également construire un nouveau campus pour abriter une partie des 20 000 nouveaux salariés qui seront embauchés dans les cinq ans ; ce campus ne sera pas en Californie ni au Texas. En revanche, Tim Cook a précisé qu'il voulait encore étendre les lieux où Apple est déjà présente.

Donald Trump a salué, dans son style habituel, l'initiative d'Apple. « J'ai promis que ma politique permettrait à des entreprises comme Apple de ramener aux États-Unis d'énormes sommes d'argent. C'est formidable de voir qu'Apple profite des RÉDUCTIONS DE TAXES. Une grande victoire pour les travailleurs américains et pour les États-Unis ! ».

L'entreprise est cependant en face d'un sérieux problème. Il y a en effet une « énorme pénurie » de développeurs logiciels et informatiques. « La demande dépasse de loin l'offre disponible », se désole Tim Cook. « Voilà quelque chose où l'on peut constater un décalage entre les personnes formées et les besoins de nos entreprises ». Un message que le patron d'Apple n'est pas le seul à vouloir faire passer à des autorités qui par ailleurs, veulent réduire drastiquement l'immigration.

C'est aussi ce qui explique les 2 500 $ en actions donnés à chacun des employés d'Apple, une largesse rendue possible par le rapatriement des fonds de l'étranger. « Nous sommes une des rares, et probablement une des seules entreprises de notre taille, où chaque personne est propriétaire de l'entreprise ». Ces actions « gratuites », c'est aussi une manière de stimuler la loyauté des employés. « Plutôt qu'un bonus unique, nous voulions faire quelque chose qui dure un certain temps ».


avatar Bigdidou | 

@Doctomac

J’utilise du matos Apple depuis l’Apple IIe, et je ne crois pas savoir comment Apple fonctionne, étant peu dans le secret de leurs délibération.
Mais, nul doute que toi, tu sais.
Mais circee dit pareil, et vous ne devez pas entendre les mêmes choses...
Mon grand.

C’est un fil de champion, ici.
Entre celui qui confond le juge de proximité ou le Tribunal d’instance avec les prud’hommes et vient nous faire des cours de droit, l’autre qui « connait » Apple parce qu’il a acheté un mac avant l’apparition de l’iPhone...

avatar Doctomac | 

@Bigdidou

Mon moyen, tu ne me lis pas. Je te dis qu’Apple a toujours « imposé » ce qu’ils estimaient être le mieux pour les utilisateurs ou pour le plus grand nombre d’utilisateurs.

Si tu connais Apple depuis l’Apple IIe, alors tu ne peux qu’être d’accord avec moi.

avatar Bigdidou | 

@Doctomac

« Si tu connais Apple depuis l’Apple IIe, alors tu ne peux qu’être d’accord avec moi. »

Pas vraiment, non.
Apple fait pour moi passer le dogme avant l’utilisateur depuis toujours et de façon de plus en plus marquée et caricaturale, surtout depuis quelques années.
Puis cherche à persuader l’utilisateur que le dogme ‘st son intérêt

avatar Chris66 | 

Non, croyez bien que je ne suis pas dans un recherche d'une quelconque théorie du complot... mais tant de maladresses et de revirements d'Apple ne peut qu'interpeller, à tout le moins.
A mon tour, je vous invite à ne pas donner trop vite blanc-seing à Apple sur vos seules certitudes.

avatar Doctomac | 

Demi-revirement. Apple ne supprime pas la fonctionnalité mais permet de la désactiver.

Maladresse ? Mais ce n’est pas ce que les gens demandaient ? Avoir la possibilité de désactiver cette fonction ?

avatar sachouba | 

@Docromac :
Depuis quand donne-t-on aux gens ce qu'ils veulent ? Tu sais bien que les gens ne savent pas ce qu'ils veulent, c'est toi-même qui tiens ce genre de propos.

avatar Doctomac | 

@sachouba

??? La quintessence de la mauvaise foi.

avatar Chris66 | 

Vous retombez vite dans votre péché mignon cher ami... demi-revirement... pas de maladresse... vous voilà à nouveau aveugle défenseur de la cause.
Mais permettez-moi une autre remarque. Vous arguiez auprès d'un autre que moi que votre connaissance d'Apple remontait fort loin, aux temps disiez-vous de l'Apple IIe. Et bien figurez-vous que c'est aussi mon cas. Une machine extraordinaire dont il suffisait d'ouvrir le capot pour brancher une nappe d'un autre clavier que celui intégré, ajouter un second floppy disk de 5 1/4, d'un monstrueux disque dur externe non Apple de 100 Mo, ou même, d'ajouter une barrette mémoire de 8Ko ce qui doublait la RAM !
Oui, Apple en ce temps là avait un esprit unique, communautaire, ouvert et faisait partie des pionniers de l'informatique domestique.
Ce n'est point faire je crois de recherche d'une quelconque théorie du complot que de dire que, mis à part la question du prix de leurs machines qui a toujours été très élevé, les temps ont bien changé. Les us et coutumes de la marque également. Mais peut-être pas votre regard sur cette belle époque.

avatar Doctomac | 

@Chris66

Et te voilà encore dans le sillon de la théorie du complot ou/et dans l’Apple bashing primaire.

Oui demi-revirement car Apple ne supprime rien et point de maladresse car Apple fait ce que le troupeau demande (à mon grand désespoir).

Ne t’inquiètes mas, on peut toujours connecter un clavier tiers sur un Mac. Par ailleurs, oui Apple évolue aussi (le contraire serait plus inquiétant), peut-être pas dans le sens que tu veux mais à ce moment là, d’autres produits existent pour toi.

avatar Chris66 | 

Votre manque total d'ouverture d'esprit associé à votre rigidité intelllectuelle m'amène hélas au diagnostic que je présentais depuis le début : vous êtes incurable.
Et avant de me sauter à la gorge dans le prolongement de votre pulsion, rappelez-vous un propos que je vous ai tenu il y a un moment déjà : on est tous le fou de quelqu'un d'autre.

avatar Doctomac | 

@Chris66

Ahh ça bascule dans le dénigrement. Sûrement le signe d’une santé mentale irréprochable et d’une grande souplesse intellectuelle.

avatar Chris66 | 

Ce n'est pas moi qui classe les gens soit dans la case des complotistes, soit dans celle du bashing, sans aucune autre alternative. Alors en ce qui concerne la souplesse intellectuelle, un poil d'introspection individuelle ne vous ferait pas de mal.
Mais vous en êtes bien simplement incapable.

avatar Doctomac | 

@,Chris66,

Bien il faut un peu assumer ce que tu es et assumer ce que tu fais. Ce n’est pas moi non plus qui classe les gens dans la case du fanboy. Je cite ton tout premier message :

"Nous n'avons pas encore eu le plaisir de votre réaction à cette nouvelle alors que vous me semblez habituellement bien plus prompt à diffuser la sainte parole.
Quelques commentaires à cette étonnante (et bienvenue) décision de la Sainte Pomme ?"

Et tu oses évoquer l’introspection ? Clairement tu en es incapable. Mais bon, t’es pas capable de grand chose.

avatar Chris66 | 

Et vous "oubliez" astucieusement dans votre citation ma dernière phrase qui donnait un sens au reste (en général, je ne rajoute pas une phrase pour faire joli) qui était "PS:qui aime bien taquine bien".
Cette phrase donne de toute évidence le ton de la légèreté, de l'humour, de la bienveillance.... mais vous non. Bien sûr. Envers Apple, tout humour semble proscrit et sans intérêt, et oser nommer cette firme la Sainte Pomme (que vous soulignez en gras pour bien marquer l'objet du délit) relève pour vous d'une sorte d'affront insupportable.
Pourquoi tant d'agressivité Doctomac ?
Reprenez le fil de cette discussion. Au début, j'y fait un trait d'humour en vous interpellant. N'importe qui aurait naturellement répondu sur le même ton. Mais vous non. Vous justifiez tout de suite le thème de "demi-revirement".
Je vous explique par la suite que j'ai cette même histoire que vous visiblement avec l'Apple IIe que j'ai adoré et qui m'a fait aimer Apple mais que depuis d'autres évolutions m'ont de toute évidence donné un sens plus critique.
Est-ce une insulte ? Une provocation ?
Mais vous, la seule réponse à cela est de juger, sectoriser. Je devais faire mon retour dans vos satanées petites cases : soit complotiste, soit faisant du Apple bashing. Nulle alternative, nul dialogue d'échange, nul intérêt sur ce qui m'a amené à développer des critiques envers Apple.
Votre monde semble se résumer en trois catégories. Les pro-Apple, les complotistes et les auteurs d'Apple bashing.
L'homme est passionnant par sa complexité. Qu'il aime ou qu'il déteste les choses, se sont bien souvent de multiples facteurs qui en sont le puissant moteur. L'émotion, la raison, la passion, le social, l'estime, la finance, la science ou tout simplement l'envie.
Alors s'il vous plait, arrêtez avec vos trois misérables cases pro-Apple/complotiste/bashing et ouvrez un peu les yeux sur le monde et sa diveresité.
Science sans concscience n'est que ruine de l'âme.
Belle journée Doctomac.

avatar Doctomac | 

Oui oui, on insulte les gens et on se préserve en invoquant l’humour. C’est bien connu.

Je te rassure, de mon côté c’était aussi de l’humour.

S’il te plaît, par pitié, arrête la psychanalyse de bistrot, c’est pathétique. Oui tout à fait, il y a beaucoup de diversité dans les forums de MacG depuis quelques années : on a droit aux haineux (tout ce qu’Apple fait, est pourri) ; aux complotistes (Apple est méchant et nous veut du mal) ; aux basheurs ; aux basheurs-menteurs (j’ai un produit Apple dans ma tête et ça m’autorise donc à basher) ; aux basheurs-envieux (j’ai envie d’un produit Apple mais je ne peux pas l’acquérir donc je bashe) ; aux prêcheurs (ce sont les spécialistes plus talentueux que les mecs chez Apple et qui donnent des leçons en ingénierie, en marketing, en science, en batterie, en processeur, en design, en logiciel,...) ; et aux baratineurs qui n’assument rien mais pondent des lignes de texte d’un ennui total (c’est toi).

avatar Bigdidou | 

@Doctomac

« S’il te plaît, par pitié, arrête la psychanalyse de bistrot, c’est pathétique »

Puis :

« on a droit aux haineux (tout ce qu’Apple fait, est pourri) ; aux complotistes (Apple est méchant et nous veut du mal) ; aux basheurs ; aux basheurs-menteurs (j’ai un p etc... »

Chercher l’erreur, la paille et la poutre.
Et la sociologie de bistrot.

avatar Doctomac | 

@Bigdidou

Revois la signification de psychanalyse avant de tenter d’analyser.

Ce n’est pas non plus de la sociologie mais juste de l’humour.....

avatar Gueven | 

@Doctomac

"Ahh ça bascule dans le dénigrement. Sûrement le signe d’une santé mentale irréprochable et d’une grande souplesse intellectuelle."

Le fanboyisme n’est pas une preuve de santé mentale irréprochable.

avatar Doctomac | 

@Gueven,

Le haterisme non plus.

avatar Gueven | 

@Doctomac

Je ne déteste nullement Apple si c’est ce que tu supposes dans ta phrase. Je suis content de mon MacBook Pro 2013, de mon AW 3, mes TC, mon Apple TV.

Mais, j’ai été scandalisé par le problème des dalles de l’iMac (tâches) où j’ai du batailler avec Apple (j’ai obtenu gain de cause).

Concernant mon iPhone 6s, je suis par la même occasion scandalisé par le comportement d’Apple.

Je défends juste mes droits de consommateur.
Quand un appareil a un vice de fabrication j’utilise mes droits et quelque soit le constructeur.

Considérer cela comme de la haine, c’est faire preuve de Fanboyisme.

Aucune marque n’est au dessus des lois.

avatar Doctomac | 

@Gueven

Bien sûr que tu peux défendre tes droits de consommateur mais ça ne te dédouane pas de raconter n’importe quoi.

avatar Bigdidou | 

@Doctomac

« Le haterisme non plus. »
Il y a certainement une haterisation de ces forums.
Devons-nous l’accepter ?
Devons-nous contre-hateriser ?
C’est une vraie question.

avatar Katsini | 

@simK

Très bien raisonné ??

avatar hirtrey | 

Extrait pertinent d’un quotidien sur le rapatriement de la cagnotte d’Apple au USA :

« En résumé, Apple (comme Google, Microsoft, Amazon et tous les géants américains) a payé des impôts réduits à l’étranger en profitant de l’optimisation fiscale pendant des années, et il peut aujourd’hui rapatrier aux Etats-Unis son trésor de guerre à des conditions très avantageuses. »

avatar IRONMAN65 | 

Apple ou comment ramasser de la crème sur de la merde.....

avatar VSG | 

J’utilisai mon iPhone 6 (2014) pour la randonnée avec l’excellente application de cartographie IGN « Iphigénie ». Pour finir la journée, j’avais une batterie de réserve, car le GPS « tirait » sur la batterie, mais c’était satisfaisant.
Et puis est venue la mise à jour : je ne pouvais plus utiliser « Iphigénie » à cause de ralentissements, d’extinctions et tout le temps au moment où j'en avais le plus besoin.
L’iPhone, à part téléphoner ou faire joujou, n’était plus opérationnel.
Mi-décembre, j’ai donc remplacé la batterie par une batterie iFixit et tout est rentré dans l’ordre.
Alors quand je lis sur ce forum (y compris des rédacteurs de Macgé) qu’une batterie, ça s’use parce que c’est de la chimie, qu’on ne sait pas se servir d’un iPhone, que c’est normal de brider la batterie, même si des applications essentielles ne sont plus opérationnelles, je me dis qu'il y a vraiment beaucoup de fumistes dans ce bas monde.

avatar pao2 | 

Le choix sera vraiment un plus. C'est très bien. Mais il me semble que le problème est ailleurs.
Personne ne va contredire que c'est normal qu'une batterie s'use, donc pert en capacité. Et donc que le téléphone "tiendra" moins longtemps qu'avec une batterie neuve. Mais la nouveauté est qu'en plus de tenir moins longtemps, elle ne supporte plus non plus la puissance "instantanée" maximum demandé. Et que le téléphone ne peut plus tourner à son maximum. Et ce deuxieme point ressemble fortement à un problème de conception de la batterie. On peut y voir un défaut "ponctuel" de quelques batteries, si cela n'arrive que sur peu de téléphone. Mais si ca arrive à presque tous les téléphones après disons 1 à 3 ans, et je ne parle que du manque de puissance instantanée, pas de la perte de capacité, dans ce cas c'est effecivement un gros bug de conception ou de cahier des charges de la batterie.

avatar comboss | 

Bien joué, ils gèrent sur ce coup ;)

avatar occam | 

@comboss

Non, ils réagissent. Sous pression. Gérer, c'est prévoir.

avatar kouriachicoach | 

Alors ceux qui nous expliquaient ici même qu'il n 'y avait pas de problème vont maintenant nous expliquer pourquoi Tim s'excuse si Apple n'avait rien à se reprocher

avatar Yoskiz (non vérifié) | 

Je trouve Tim Cook honnête dans ce qu’il dit et propose aux utilisateurs. Bravo.
Combien d’entreprise peuvent se targuer de faire la même chose ?

avatar sachouba | 

@Yoskiz :
Combien d'entreprises brident le processeur de leurs smartphones parce que leur batterie est sous-dimensionnée ?

avatar Yoskiz (non vérifié) | 

@sachouba

Aucunes, elles doivent sans doute laisser le smartphone s’éteindre tout seul, ce n’est pas un problème uniquement pour Apple les batteries usées.

avatar Doctomac | 

"Combien d'entreprises brident le processeur de leurs smartphones parce que leur batterie est sous-dimensionnée ? »

Apple ne bride pas vraiment le processeur, déjà renseigne toi.

Par ailleurs, les concurrents aussi ont des problèmes d’extinctions inopinées (comme je te l’ai montré, tu étais d’ailleurs choqué que cela concerne aussi les téléphones de chéri Samsung). Est-ce que leurs batterie sont sous-dimensionnées.

Qui est vraiment à plaindre ? Les entreprises qui laissent les téléphones s’éteindrent ou l’entreprise qui a apporté une solution (qui encore une fois n’est pas un bridage processeur).

avatar Gueven | 

@Doctomac

"Apple ne bride pas vraiment le processeur, déjà renseigne toi. "

Brider la fréquence maximale du CPU, ça veut dire quoi ?
Je réfléchi, ..., je dois vraiment être trop bête.
Ah oui c’est pour notre bien.
Merci Apple. Pour le prochain iPhone je veut un cortex M0.

avatar Doctomac | 

Et bien, ce n’est pas juste un cortex qu’il te faut.

Comme je l’ai expliqué à un autre, la modulation de fréquence d’un processeur (à la baisse) est un mécanisme qui est utilisé dans tous les appareils électroniques, notamment ceux contraints à l’autonomie d’une batterie. En effet, tous les smartphones, tous les PC, tous les Mac, voient leur fréquence du processeur diminuée (par l’OS), notamment quand les charges ne sont pas importantes pour justement économiser de l’énergie :

https://en.wikipedia.org/wiki/Dynamic_frequency_scaling

Donc, ce que tu appelles un bridage de l’iPhone est en fait une fonctionnalité universelle implémentée dans tous les processeurs modernes.

Je l’ai expliqué moult fois. L’algorithme ne repose pas sur du throttling (comme l’ensemble de la presse l’écrit, à tort) mais sur un lissage des tâches du processeur sur plusieurs cycles. Au lieu qu’une tâche donnée est faite, disons en 10 cycles processeurs, elle est faîte en 20 cycles (donc plus lente). Voilà ce que fait l’algorithme (en plus aussi de vider le contenu info des apps des cellules mémoires vers le SSD pour ne plus les alimenter.....c’est ce qui explique la lenteur de lancement des apps mentionnée par Apple sur des batteries très usées).

Donc, mon ami, au lieu de perdre ton temps sur un site dédié à une marque que tu détestes, je t’invite à te cultiver et surtout t’informer !

avatar sachouba | 

@Doctomac :
Le dynamic frequency scaling n'a rien à voir avec ce qu'Apple a mis en place sur les appareils à batterie usée... Tous les iPhone et smartphones Android l'utilisent, même quand ils sont neufs.

Apple a limité la fréquence maximale du processeur. C'est bien différent.

avatar Doctomac | 

@sachouba

Oui c’est ce que je dis (mais c’est ce que les médias écrivent) et non plus, Apple ne limite pas la fréquence max du proc.

avatar Gueven | 

@sachouba

"Apple a limité la fréquence maximale du processeur. C'est bien différent."

Tout à fait.

avatar Gueven | 

@Doctomac

Comme d’habitude tu parles de choses que tu ne connais pas. Ici Apple a baissé la fréquence FreqMax de la plage de fréquence [MinFreq, MaxFreq].
L’objectif est de diminuer la puissance Max crête demandé par le processeur pour palier l’augmentation de la résistance interne des batteries lorsque celles ci vieillissent ou ont un coup de froid. En résumé, le processeur demande trop de puissance à une batterie sois-dimensionné lorsque celle ci vieilli.
Apple n’a pas limité que la FreqMax mais aussi le BrigtnessMax et d’autres choses qui peuvent provoqué une demande de puissance crête trop forte.

avatar Doctomac | 

Non non et non, ce n’est pas possible ça.

Apple ne limite anormalement pas la puissance max du processeur (ce qui est une forme de CPU throttling commun à tous) mais LISSE les pics d’activités sur plusieurs cycles processeurs. C’est ce qu’avait d’ailleurs observé John Poole où il observait une distribution multimodale des scores en single-core avec iOS 11.2.0.

Voilà la distribution avec un iPhone 6S sous iOS 10.2.0 (sans l’algorithme) :

https://www.geekbench.com/img/blog/2017/iPhone%206s%20-%2010.2.0.png.

Une distribution unimodale avec un pique situé au niveau du score moyen.

Voilà la distribution avec un iPhone 6S sous iOS 11.2.0 :

https://www.geekbench.com/img/blog/2017/iPhone%206s%20-%2011.2.0.png

Une distribution multimodale avec le même au niveau du score le plus haut mais aussi plusieurs petits piques dans des scores plus bas.

Cela traduit le lissage d’une tâche processeur gourmande qu’une batterie usée ne pourrait alimenter en un cycle processeur mais sur plusieurs cycles.

"En résumé, le processeur demande trop de puissance à une batterie sois-dimensionné lorsque celle ci vieilli. »

Tu peux enlever le terme sous-dimensionnée, et garder juste vieillie. Car ce phénomène est commun à tous les smartphones de la planète. Demande à ton copain Sachouba, il a été choqué de l’apprendre.

avatar Bigdidou | 

@Doctomac

« Apple ne limite anormalement pas la puissance max du processeur (ce qui est une forme de CPU throttling commun à tous) mais LISSE les pics d’activités sur plusieurs cycles processeurs »
Autrement dit, avec le lissage, il faut plusieur cycles au processeur pour faire ce qu’il fait normalement en un seul.
Ça ne s’appelle pas du tout ralentir un processeur, simplement étaler la tâche dans le temps :D :D :D

avatar Gueven | 

@Doctomac

Tu es bien gentil de confirmer nos propos avec les deux charts de GeekBench. En effet ces deux charts confirment qu'en fonction de l'usure de la batterie on obtient des résultats différents de bench.
On perçoit d'ailleurs les différents paliers.

De plus, le frequency boost des processeurs ARM est effectué en soft contrairement aux processeurs Intel/AMD. Donc, ton explication du lissage est inhérente à l'architecture ARM, et Apple l'utilisait déjà.
Apple a modifié son algorithme en bridant plus fortement la fréquence maximale.
Ce qui est confirmé par Geekbench.
Bref, tu dis n'importe quoi. Et c'est encore pire quand tu parles de batterie.

A vouloir défendre l'indéfendable, on se voile la face.
Apple a merdé sur ce coup.

avatar Doctomac | 

Il est magique lui. Je n’ai jamais dit qu’Apple ne modulait pas les performances en fonction de l’usure de la batterie, j’ai dit que le mécanisme principale pour le faire n’est pas un plafonnement de la fréquence du processeur.

Ce que l’on perçoit dans les graphiques, ce n’est pas une modulation de fréquence (ou sinon tu m’expliques où) mais qu’au lieu d’avoir un pic d’activité principale, l’algorithme fractionne les tâches en plusieurs pics d'activité. C’est bien ce que j’expliquait.

Par ailleurs, Apple n'utilisait pas déjà de lissage de l’activité sur plusieurs cycles puisque les mêmes graphiques montrent qu'avec iOS 10.2.0 (donc avant qu’Apple n’introduit son algorithme) ce n’était pas le cas. Mon pauvre ami, de nous deux c’est bien toi qui raconte n’importe quoi mais visiblement dans ton cas, c’est dans tous les domaines.

Donc, une modulation de fréquence (le throttling) en fonction l’activité est un mécanisme classique que non retrouve partout et Apple ne fait rien de pire ou de moins pire qu’avant. Par ailleurs, il n’y aurait aucun sens qu’Apple plafonne la fréquence du processeur de manière permanente et quelle serait la valeur retenue ? Pourquoi ? Tu la connait ?

Non, ce que fait Apple est un étalement des calculs sur plusieurs cycles.

Apple n’a pas merdé, Apple a juste pondu une solution pour empêcher les extinctions inopinées, phénomènes que l’on retrouve dans TOUS les smartphones qui présentent une usure de leur batterie PEU importe le dimensionnement de la batterie.

avatar Gueven | 

@Doctomac

Décidément tu persistes. Le frequency boost est présent depuis un bon moment sur les processeurs ARM et Apple l'utilisait (fort heureusement pour l'autonomie de la batterie).

L'échantillon de GeekBench est trop large pour mesurer la variation. Tu ne vois que la moyenne qui chute par palier lorsque la batterie est considéré comme "usée" par Apple.

On va arrêter là pour la discussion.

avatar Gueven | 

@Doctomac

Ensuite pour une marque que je déteste, essaye de me connaître avant.
On peut apprécier une marque quand elle fait du bon travail et que ton argent est « valorisé » (productivité,
plaisir) mais on a aussi le droit de ne pas être d’accord quand cette marque se comporte en voyou.

avatar Doctomac | 

Apple ne s’est jamais comporté comme un voyou. Ton exagération transpire ta haine.

avatar DarkMoineau | 

"Apple donnera donc le choix à l'utilisateur"

Comme quoi tout arrive.

avatar pilou77 | 

Belle initiative d’Apple . En effet : laisser le choix à l’utilisateur était le seul truc qui manquait et m’agaçait .

1/ je vais avoir une grosse journée : j active la «  rustine » pour être sûr de pas avoir de téléphone qui s’éteint inopinément .

2/ journée plutôt « tendre » , : je désactive le truc pour avoir un téléphone qui envoie du bois à chaque utilisation . Il se coupe ? Je m’en fou je suis chez moi .

C’est un peu comme ça que je résume la chose .

avatar quentinf33 | 

Moi ce qui m’a fait rire dans cette histoire c’est tous les idiots qui sortent que leur iPhone est lent alors qu’ils ne l’utilisent que pour Facebook, Snapchat et envoyer des Massages. Ils sont convaincus eux-mêmes qu’ils ressentent de la lenteur alors qu’il n’en est rien. C’est juste de la mauvaise foi.

Bref ce choix ne sert pas à grand chose. L’option sera désactivée, puis a force de voir son iPhone s’éteindre elle sera activée à nouveau. Donc ils n’auraient pas dû laisser le choix et rester comme ça. C’est la meilleure chose.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR