Le retour à l'aluminium pour le futur iPhone « abordable » de 6,1" ?

Soumis par Mickaël Bazoge le 07h00

Il est encore un peu tôt pour avoir une image précise du cru 2018 de l'iPhone, même s'il ne fait guère de doute que dans le secret de l'Apple Park, on sait précisément à quoi les futurs smartphones vont ressembler. Sur la foi d'une source, Nikkei s'aventure à annoncer un modèle LCD de 6,1 pouces équipé d'un dos métallique, accompagné de deux iPhone dotés d'écrans OLED : un de 5,8 pouces comme l'iPhone X actuel, l'autre de 6,2 ou 6,3 pouces.

Cliquer pour agrandir

Ce tableau partage un air de famille avec ce que Ming-Chi Kuo décrivait mi-novembre. C'est Casetek, une filiale de Pegatron, qui serait chargé de fabriquer les châssis en métal — en plusieurs coloris — pour le modèle de 6,1 pouces (le sous-traitant produit déjà les coques des iPad).

On peut se demander pourquoi Apple voudrait ainsi reculer sur une des fonctions phare de la gamme actuelle, à savoir la recharge par induction. Les iPhone 8/8 Plus et X ont troqué l'aluminium pour du verre, au travers duquel l'énergie circule plus facilement. Le retour au bon vieux métal empêcherait ce futur iPhone de 6,1 pouces de se remplumer sur un pad de recharge comme le futur AirPower.

Toutefois, dans l'optique où Apple voudrait proposer un iPhone à la fois grand format et plus abordable, le choix de l'aluminium moins coûteux peut se comprendre. Ce d'autant que l'analyste de KGI a parié sur une dalle moins définie que les deux autres modèles OLED. Le prix annoncé par Ming-Chi Kuo oscillait entre 650 $ et 750 $.