Une action collective réclame 900 millions d'euros à Apple dans l'affaire des iPhone bridés

Félix Cattafesta |

Cinq ans après, l'affaire du battery gate continue de tourmenter Apple. Une plainte vient d'être déposée au Royaume-Uni contre le fabricant : 768 millions de livres sont réclamés, ce qui représente presque 900 millions d'euros.

La batterie d'un iPhone 6. Image : iFixit.

Cupertino est attaqué pour abus de position dominante ainsi que pour pratiques commerciales abusives et déloyales. La plainte accuse Apple d'avoir poussé les utilisateurs à télécharger des versions d'iOS trop gourmandes pour les batteries de leurs iPhone, ce qui a pu amener des arrêts impromptus. Elle reproche à Cupertino d'avoir fortement incité ses clients à passer sur une nouvelle version du système pouvant réduire les performances, sans l'avoir explicité clairement.

« Au lieu de faire ce qui est honorable et légal pour ses clients et d'offrir un remplacement gratuit, un service de réparation ou une compensation, Apple a trompé les gens en dissimulant un outil dans les mises à jour logicielles qui ralentissait leurs appareils jusqu'à 58 % », affirme le plaignant.

L'action est menée au nom de 25 millions d'utilisateurs britanniques par Justin Gutmann, un spécialiste de la défense des consommateurs. Elle concerne les clients ayant acheté un téléphone d'Apple de l'iPhone 6 à l'iPhone X (iPhone SE compris). Un site internet a été lancé pour l'occasion. Rappelons qu'à l'époque, Apple avait déployé un programme de changement de batterie pour 29 € au lieu de 89 €.

« Nous n'avons jamais - et ne ferions jamais - rien pour raccourcir intentionnellement la durée de vie d'un produit Apple, ou dégrader l'expérience utilisateur pour motiver le client à installer une mise à jour. Notre objectif a toujours été de créer des produits que nos clients aiment, et faire en sorte que les iPhone durent aussi longtemps que possible en est un aspect important », a déclaré Apple dans un communiqué.

Bien que l'affaire ne date pas d'hier, les plaintes à ce sujet continuent de tomber régulièrement : elles ont été déposées en Belgique, en Espagne, en Italie ou encore au Portugal. En France, Apple a écopé d'une amende de 25 millions d'euros pour « défaut d’informations des consommateurs » en 2020.


avatar armandgz123 | 

@klouk1

Et ? J’ai l’exemple inverse chez moi

avatar klouk1 | 

@armandgz123

Et bien tous les p8 du boulot ont été remplacés, tous . C’est peut être une indication

avatar armandgz123 | 

@klouk1

C’est un smartphone milieu de gamme de 2015 aussi… et les premiers smartphone HUAWEI ne sont pas terrible (surtout le P7).

Il y avait d’autres marques fiables comme Samsung

avatar Insomnia | 

@onehumanonearth

Tu peux pas comparer android et iOS, le système de mise à jour est différent même si il y a pas de mise à jour de sécurité, les applications sont toujours suivit et les paramètres importants d’androïd sont aussi mise à jour par Google. Ce qui n’est plus le cas avec iOS dès qu’il n’est plus mise à jour. Ça t’a pas choquer quand Apple a décidé que les apps du store soit plus compatible avec les iPad 32bits, bref essaie pas de trouver des excuses à Apple qui est un champion dans cette catégorie.

avatar lmouillart | 

"on peut pas avoir des mises a jour 7 ans après et pleurer parce que le téléphone ralentit"
Si, c'est un choix des constructeurs d’alourdir grandement les OS mobiles avec de plus en plus de gimmick et autres bloatwares et ce que ce soit chez Google ou Apple.
Heureusement côté Android on a différents forks qui sont bien plus léger et permettent aux client d'avoir précisément ce qu'ils souhaitent.

avatar byte_order | 

@onehumanonearth
> Je dis pas que si android fait pire c’est chouette je dis juste qu’on peut pas avoir
> des mises a jour 7 ans après et pleurer parce que le téléphone ralentit

Sauf que là c'est pas 7 ans après :
iOS 10.2.1 introduit le bridage caché en Janvier 2017.

Les iPhones qui avaient des problèmes d'extinction inopinées en raison de batterie sous dimensionnés :
- iPhone 6, sorti en septembre 2014 : au pire, le ralentissement apparait via maj de iOS 2 ans et 4 mois après l'achat dès sa mise sur le marché.
- iPhone 6S, sorti en septembre 2015 : 1 an et 4 mois après l'achat immédiat à sa sortie
- iPhone SE, sorti en mars 2016 : 10 mois après
- iPhone 7, sorti en septembre 2016 : 4 mois après

Et encore, c'est si l'utilisateur a acheté l'un des appareils touchés par le problème caché par le bridage juste au moment de sa mise sur le marché par Apple.

Dans tous les cas, on est très loin des 7 ans après que vous avancez.

Et pour rappel, du moins en UE, la garantie légale de conformité est de 2 ans minimum.
Quelqu'un qui a acheter un iPhone 6 pour son noel 2014 se voit infliger une dégradation caché des performances de son appareil alors qu'à un mois près il est encore sous cette garantie. Tous les autres cas d'achats plus tardifs ou de modèles plus récents sont de facto dans la fenêtre de garantie légale de conformité.

Ce n'était pas une mise à jour qui ralentissait un appareil vieux de 7 ans.
C'était bien plus récent que cela, nettement plus.

Et par ailleurs, Apple n'a pas du tout communiquer sur le fait que pour ces appareils cette maj pourrait entrainé une perte de performance ni sur quel modèle d'iPhone. Elle l'a caché, ne permettant donc pas aux utilisateurs de choisir ou pas courir le risque de subir des ralentissements sur son appareil en toute connaissance.

avatar onehumanonearth | 

@byte_orde

avatar Darkgam3rz | 

@pagaupa

Bonsoir

Dans une autre News vous m’aviez prévenu que le changement de batterie de changerait rien sur mon 6s…et bien vous avez entièrement raison… avec iOS 15.5 et une batterie neuve, je ne fais la journée qu’avec 2 ou 3 recharge ! Une galère sans nom ! Sans parler des coups de chaud de l’appareil et j’en passe !

Et mon utilisation est basique : sms, appels, mails, et c’est tout !!

avatar pagaupa | 

@Darkgam3rz

On est au moins deux à vivre ça alors…

avatar Darkgam3rz | 

@pagaupa

Et il faut que ça tombe sur nous 😂

Blague à part, je ne l’utilise plus du tout, au bout d’une semaine j’ai craqué j’en avais marre de courir après une prise pour avoir assez de batterie.

avatar pagaupa | 

@Darkgam3rz

Priez pour que ce soit votre seule déception chez Apple… ce n’est pas gagné !

avatar Darkgam3rz | 

@pagaupa

Ça ne risque pas… j’utilise mon iMac/Watch/iPad jusqu’à ce qu’ils tombent en panne et je remplacerai par autre chose 🤷🏻‍♂️.

avatar pagaupa | 

@Darkgam3rz

Justement la panne peut arriver très vite chez Apple et vous n’aurez que vos yeux pour pleurer puisqu’au mieux on vous remplacera votre achat par le même… ayant le même défaut….

avatar Darkgam3rz | 

@pagaupa

Ah si vous saviez… mon iMac est de 2012, ma Watch c’est une 3, donc c’est recyclage direct 😂 et ça me permettra de me couper encore un peu plus du numérique, j’en fais une overdose 😂.

Quand je vois en parallèle que le Samsung A40 (qui est un appareil modeste) me tient 2 jours en utilisation intensive à base d’appels, mails, teams de 2h, sms, surf et j’en passe, et que je soit j’ai 60% de batterie, franchement ça fait rêver 😂. Et à côté de ça, mon iPhone perso est dans ma sacoche, sans être utilisé il a moins de batterie le soir 😂.

MAIS je préfère quand même iOS. Mais je ne suis plus la cible d’Apple niveau nouvel iPhone, je préfère utiliser mon argent autrement (voyage, voyage, et voyage)

avatar fte | 

@onehumanonearth

"Ralentissement qui peut être souvent annulé"

Ralentissement qui a été découvert par clients, sans information de la part d’Apple qui a dissimulé ce bridage.

L’information de la part d’Apple, l’indication dans iOS, la possibilité d’annuler le bridage, sont arrivés bien après la découverte du pot au roses, au milieu d’une campagne de damage control franchement foirée.

Il y a eu dissimulation. Il y a eu et il y a encore incitation forte à mettre iOS à jour. Il n’y a souvent aucun moyen de revenir en arrière, ou pendant un temps très court.

Ce sont des faits.

À la justice de trancher si la conjonction de ces faits doit ou non donner lieu à une compensation des clients qui ont vu leurs appareils réduits à l’état de limace sans retour en arrière possible.

avatar pagaupa | 

@fte

« réduits à l’état de limace »
L’attitude d’Apple est d’ailleurs aussi gluante qu’une limace…

avatar CorbeilleNews | 

@onehumanonearth

Quand la batterie est sous dimensionnée les problèmes arrivent aussi plus tôt qu’ils ne le devraient

C’est surtout ce qu’a cherché à dissimuler Apple pour éviter le lever de bouclier qui serait apparu immédiatement et en quantité avec des bugs sur des milliers voir millions d’iPhone s’ils n’avaient pas baissé les performances pour ménager donc éviter que cela ne se voit

Malheureusement cela ne s’est pas passé comme ils l’auraient souhaité.

Je pense même qu’ils espéraient peut-être que le phénomène serait moins important et que le renouvellement des téléphones se ferait plus rapidement pour que le problème ne se voit pas

avatar armandgz123 | 

@onehumanonearth

iOS 13 n’est pas iOS 9 ou iOS 10.
Les rappels sont INTEMPESTIFS sur ces versions. Un clic sans faire exprès et la mise à jour s’installe dans la nuit

avatar armandgz123 | 

@onehumanonearth

Les smartphones Android ont rarement une batterie sous dimensionnée comme c’était le cas du 6s entre autres.

avatar Insomnia | 

@onehumanonearth

Apple n’a surtout pas été maladroit, ils savaient très bien ce qu’ils faisaient. Quand à ceux qui veulent récupérer leurs dû, ils en ont le droit, Apple a profiter de leurs crédulités

avatar byte_order | 

@onehumanonearth
> La où la pomme a été maladroite c’est qu’elle n’a pas dit que l’iPhone pour ce
> protéger briderais les performances.

Et on peut sincèrement se demander pourquoi elle a choisi de cacher ce que vous présentez comme une "fonctionnalité de protection de l'appareil".

> En revanche c’était une option qu’on pouvait à ses risques et périls désactiver

Faux.

Cette option n'a été ajouté par Apple que *après* la découverte du bridage introduit par Apple dans iOS, face au bad buzz que cela a généré. L'option a été ajoutée dans une mise à jour suivante, elle n'était pas présente dès son introduction dans iOS, loin de là.

Justement.

> Ca doit pas arriver énormément aux androids vu leur mort prématurées par rapport
> aux iPhones ^^
> Je vous vois les Samsung s4 sortie en même temps que le 5s avec certes moitié moins de > technologie pour le coréen mais rare sont les modèles qui ont survécus ^^

Le batterygate concernent les iPhones 6, 6S et SE, sorties respectivement en septembre 2014, 2015 et 2016. Le bridage caché dans iOS 10.2.1 est introduit lui aussi en février 2017.

En septembre 2014, c'était le Samsung Galaxy S5 qui était le plus récent modèle. Puisque que vous comparez la longévité des Iphones 6, 6S et SE avec des smartphones Android de cette même période, prendre un modèle datant déjà d'un an et demi (s4 sorti en mars 2013) c'est comme comparer la durée de vie d'une pile neuve avec une pile déjà utilisé depuis 1 an et demi !

Ce n'est que mon expérience personnelle, mais mon Samsung Galaxy 5 acheté fin 2014 de l'époque a tenu 4 ans avant que la batterie commence a poser des problèmes notables (autonomie trop réduite et coupure spontanée en dessous de 30%).

Les problèmes rencontrés par les propriétaires de ces iPhones 6/6S et SE, quand ils avaient lieu, n'ont pas commencé 4 ans après, soit en 2018 minimum, vu que Apple a explicitement introduit le bridage caché pour dissimuler ce problème de sous dimensionnement.

avatar onehumanonearth | 

@byte_order

Je suis entièrement d’accord et je ne comprends toujours pas les raisons qui ont poussées Apple à ne pas communiquer la dessus. Je trouve que l’option est Excellente si elle permet de protéger son appareil et ça aurait pu être un atout de laisser le choix aux gens. Malheureusement Apple aime bien prendre la décision et préfère une expérience utilisateur suivant sa vision

avatar byte_order | 

@onehumanonearth
> je ne comprends toujours pas les raisons qui ont poussées Apple à ne pas communiquer la dessus.

Parce que le bridage a été introduit non pas, comme elle l'a prétendu ensuite, pour "protéger" les iPhone 6, 6S, SE et 7, mais pour que les problèmes d'extinctions inopinées vécus par une part non négligeable des propriétaires de ces modèles soient évités, au prix d'une dégradation notable des performances de l'appareil.

Parce qu'en tout logique ces appareils auraient dû bénéficier d'un remplacement gratuit soit de batterie soit de l'appareil tout entier (vu que même le SAV d'Apple n'était pas informé de la root cause), la garantie de la batterie n'était pas épuisée bien souvent lors de l'apparition des coupures.

A la place, elle a vu l'opportunité de dissimuler le problème *et* d'inciter à un renouvellement d'appareil par une clientèle qu'elle sait être particulièrement loyale voire captive de sa marque.
Même avec sa "promotion" de batterie à 29€, elle y a gagné nettement plus ainsi.

Vous pensez bien que si elle avait eu juste à remplacer gratuitement quelques dizaines de milliers, voir même quelques centaines de milliers de batterie, elle l'aurait fait. Le simple fait qu'elle ai choisi de "corriger" le problème via un bridage logiciel montre que son estimation de coût de correction était loin d'être neutre.

Même avec une amende de 900 millions de dollar, je suis persuadé qu'elle s'en tire de toute façon bien quand même.

> Je trouve que l’option est Excellente si elle permet de protéger son appareil

Elle ne protège pas. Elle prolonge sa vie, en le mettant dans un état un peu plus végétatif. On est plus dans de la thérapie palliative, hein.

> Malheureusement Apple aime bien prendre la décision et préfère une expérience utilisateur
> suivant sa vision

Plutôt une expérience financière suivant sa vision, je dirais.

avatar anonx | 

Il y a pas eu le problème sur les iPad? 🤔

avatar byte_order | 

@anonx

Non, car sur les iPads y'a toujours eu assez de place pour mettre une batterie de capacité correctement dimensionnée.

avatar pagaupa | 

Et pas de tâches noires sur l’écran de votre imac? Quelle chance!

avatar Darkgam3rz | 

@pagaupa

Même pas 😅

Et il tourne d’enfer sous monterey le bougre 😂

avatar pagaupa | 

@Darkgam3rz

Une chance de cocu alors! 😉

avatar Darkgam3rz | 

@pagaupa

Allez savoir 😂😂😂

avatar laraigneegypsymontealagouttiere | 

« Nous n'avons jamais - et ne ferions jamais - rien pour raccourcir intentionnellement la durée de vie d'un produit Apple, ou dégrader l'expérience utilisateur pour motiver le client à installer une mise à jour. »

On en veut pour preuve tous les Mac qui font très bien tourner des versions de MacOS plus récentes alors que ces Mac ne sont pas censés les supporter officiellement 🙄

avatar Arthegor | 

Pour le coup ce qui as été problématique dans cette histoire c’est surtout le fait qu’Apple ne préviennent pas que ce système avais été mis en place.

Pour l’histoire des batteries sous dimensionné c’est une très probable erreur de conception comme au temps des problèmes réseaux de l’iPhone 4 par exemple, ou de la batterie du feu note 7. Mais ce n’est pas de l’obsolescence programmée.

L’obsolescence programmée, mot que certain utilise a tors et à travers, est une volonté de construire un appareil avec un composant qui est sciemment programmé pour faire cesser le bon fonctionnement de cet appareil dans un laps de temps donné. Un des exemples connu est le cas des imprimantes Epson à une époque qui possédait une puce qui coupais le fonctionnement de l’imprimante au bout d’un certain nombre de page, indépendant de l’état de cette dernière.

Mais ce sont des cas extrêmement rare ce que beaucoup pensent être de l’obsolescence programmée sont juste des produit construit avec un cahier des charges favorisant le coût le plus bas, au détriment de la longévité. Ou alors dès erreur de conception comme celle-ci par exemple

avatar FrDakota | 

@Arthegor

« L’obsolescence programmée, mot que certain utilise a tors et à travers, est une volonté de construire un appareil avec un composant qui est sciemment programmé pour faire cesser le bon fonctionnement de cet appareil dans un laps de temps donné. »
Comme celui des iPhone 6 / 6 Plus qui te mettait un bandeau gris en haut de l’écran et rendait le tactile foireux ?
Ou alors plutôt une sacrée erreur de conception qu’Apple faisait payer cher à réparer.
Perso je ne l’ai jamais eu mais un ami oui et que j’ai eu peur d’avoir après remplacement de la batterie (au bout de 5 ans et le genius me disait qu’elle allait très bien ) par Apple.

avatar Arthegor | 

@FrDakota

Clairement une mauvaise conception, pas de l’obsolescence programmée. Un défaut au niveau de la nappe (de souvenir c’est parce que elle était trop courte).

Après ils faut se rendre compte aussi que trop d’erreur de conception ou de cahier des charge tirant le coût trop bas peuvent endommager durablement l’image de la marque. Quelqu’un qui as eu des soucis répété avec un produit se tournera vers une autre marque et à terme cela peut être fatal à la marque.

avatar byte_order | 

@Arthegor
> Pour l’histoire des batteries sous dimensionné c’est une très probable erreur de conception
> comme au temps des problèmes réseaux de l’iPhone 4 par exemple, ou de la batterie du
> feu note 7.

Oui.

> Mais ce n’est pas de l’obsolescence programmée.

Non.
Cela n'ote pas la responsabilité d'Apple s'assumer à ses frais les coûts de correction d'un défaut dont elle a connaissance. Hors à la place, elle a mis en place une solution palliative dissimulant le problème de sous dimensionnement conceptuel, solution entrainant une dégradation de la qualité du bien du client, sans l'avertir de ce fait et de sa cause (qui relève de la responsabilité d'Apple).

Vous citez l'exemple de la batterie du Note 7 : Samsung a assumé intégralement les conséquences du défaut de conception (ou plus de qualité de fabrication) de la batterie Note 7. Impact sur son image compris.

Apple, elle, a tout fait au contraire pour ne rien assumer : toutes les conséquences ont d'abord et avant tout été assumé par la victime du défaut, l'utilisateur : il a du faire face à un ralentissement artificielles (mais caché) des performances de son appareil, entrainant probablement un renouvellement plus tôt que prévu de modèle d'iPhone, il a du faire remplacer à ses frais une batterie de conception défectueuse par une nouvelle, a priori avec d'ailleurs la même conception défectueuse, et la "promotion (en fait, marge réduite)" a 29€ au lieu de 75€ limite l'impact mais c'est toujours pas Apple qui assume le moindre coût.

Une erreur de conception cela arrive, et c'est rarement volontaire.
Par contre choisir d'échapper à votre responsabilité en dissimulant le problème via un bridage artificielle et caché des capacités de l'appareil, ça c'est bel et bien volontaire.

C'est ça la grosse différence.
C'est pas de l'obsolescence programmée, mais c'est bel et bien un refus d'assumer sa garantie constructeur, un refus programmé.
Littéralement. Dans du code iOS bridant les perfs.

avatar DG33 | 

« L'action est menée au nom de 25 millions d'utilisateurs britanniques »
Il y aurait vraiment autant de « victimes » en GB ?

avatar simnico971 | 

L'iPhone 6s ait le pire modèle que j'aie eu, entre la batterie, les surchauffes et les problèmes d'écran, vraiment pas un souvenir bien glorieux.

avatar loupgarou22 | 

Je constate que de manière générale, les utilisateurs d'Apple affirment des choses sur Android concernant les mise à jour qui sont en partie fausses, car ils transposent le fonctionnellement d'iOS alors que ça n'a rien à voir.

Chez Apple, une fois les mise à jour de l'OS terminées pour un modèle, dans les 3-4 ans qui suivent on ne peut plus installer les mise à jour des applis, ou installer beaucoup d'entre elles. Certes ça n'empêche pas d'utiliser une bonne partie qui sont restées sur une ancienne version, mais si l'iPhone est réinitialisé c'est foutu on ne peut plus réinstaller la plupart des applis. Au final avec un modèle un peu vieux bloqué sur iOS 10-11-12 on ne peut plus trop l'utiliser réellement comme smartphone, car même le navigateur est obsolète et on ne peut quasi plus rien installer dessus en applis, c'est juste bon pour téléphoner et envoyer des SMS (je schématise, mais en gros c'est ça).

D'où le fait qu'Apple est obligé de mettre à jour ses iPhones pendant au moins 5 ans.

Sur Android, les API utilisées par les applis sont indépendantes de l'OS, et mise à jour pendant des années après la fin des mise à jour de l'OS, ce qui fait qu'un Android 5 ou 6 sorti il y'a 6-7 ans peut encore installer 98% des applis du store.

D'où le fait que les constructeurs Android s'en tapent de mettre à jour l'OS de leurs téléphones puisque ça n'empêche pas de pouvoir l'utiliser très longtemps et de profiter de 98% des applis du store qui seront mis à jour même des années après.

Et ça c'est le gros défaut des iPhone où les API des applis devraient être mise à jour indépendamment de l'OS.

Je précise que je ne suis pas anti Apple, je suis même quasi full équipé chez eux. Je voulais juste rétablir les contre vérités qu'on lit souvent ici et qui laissent penser que sur Android c'est pareil alors que ça n'a rien à voir.

avatar webHAL1 | 

@loupgarou22 :
« Je constate que de manière générale, les utilisateurs d'Apple affirment des choses sur Android concernant les mise à jour qui sont en partie fausses, car ils transposent le fonctionnellement d'iOS alors que ça n'a rien à voir. »

Tout à fait. Certains, c'est par méconnaissance du monde Android, et une fois qu'ils lisent des explications sur la différence d'approche entre les deux systèmes, ils arrêtent avec ces affirmations fausses. À noter que les médias (y compris parfois technophiles) font généralement plus de mal que de bien, en ne se focalisant que sur le nombre de mises à niveau majeures qu'un téléphone peut recevoir.

Malheureusement, pour une petite partie, ils le font pour s'auto-persuader qu'iOS c'est mieux qu'Android, et que l'appareil qu'ils ont payé parfois plus de 1000€ est bien évidemment infiniment supérieur à un truc pourri d'un autre constructeur vendu la moitié ou le tiers de cette somme.

Ces personnes-là ne sont pas intéressées par le côté technique ou conceptuel d'Android et d'iOS, mais par l'image que la possession d'un appareil de marque X ou Y leur renvoie. Ce sont souvent les plus fanatiques d'une marque qui vont raconter n'importe quoi sur les concurrents de cette marque.

Ce qui est particulièrement stupéfiant, ce de voir certains venir déclarer de façon péremptoire qu'un appareil Android ne tient pas plus de deux ans, ou qu'Android est un enfer sécuritaire dans lequel chaque utilisateur se chope des logiciels malveillants à tour de bras. Et cela, en sachant qu'il y a 3 milliards d'appareils Android dans le monde, qu'une immense partie à 4 ans, 5 ans voire plus, et que la très grande majorité de leurs usagers vivent sans aucun souci.

avatar loupgarou22 | 

@webHAL1

Exactement ! 👍

J'ai beau ne pas aimer Android et préfèrer iOS, à un moment faut arrêter de raconter n'importe quoi sur Android, qui quoi qu'on en dise à une durée de vie bien supérieure aux iPhones concernant le support des applis.

Pour la sécurité l'iPhone est bien meilleur, sur Android si t'as pas "Blokada" c'est vite le bazar avec les fausses pubs qui incitent à installer des applis vérolées.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR