Galaxy S IV : un S III en mieux avec plus de logiciels

Florian Innocente |

Les fuites, photos et vidéos du Galaxy S IV de ces derniers jours avaient décrit avec justesse le modèle présenté cette nuit par Samsung. Il n'y a pas eu de surprise de dernière minute, l'essentiel des nouveautés a donc porté sur la partie logicielle. Sur un plan plus général, c'est moins un tout nouveau téléphone que le groupe coréen a présenté, qu'une itération du S III. On peut voir une rediffusion de la conférence de New York.

Prévu pour la fin avril, le S IV propose dans un habillage en polycarbonate, un écran Super AMOLED de 5" (4,99" au lieu de 4,7") en 1080p en 441 ppp (au lieu de 1280 x 720 en 306 ppp) qui, détail, pourra être utilisé aussi avec des gants. Comme le S III, le nouveau téléphone équipé d'Android 4.2.2 fonctionnera selon les pays avec un processeur deux fois quatre coeurs Exynos 1,6 GHz ou - généralement aux États-Unis - sur un Qualcomm S600 à quatre coeurs de 1,9 GHz.

Il double sa capacité RAM à 2 Go, propose 16, 32 ou 64 Go de stockage, de la 3G et 4G, du Wi-FI ac, un port infrarouge pour la détection des mouvements faits par l'utilisateur avec les mains ou pour télécommander des équipements électroniques, puis du Bluetooth 4, une caméra qui passe de 8 à 13 mpx (2 mpx en façade) et des capteurs d'humidité et de température. Il devrait aussi proposer un système de recharge par induction avec une façade arrière que l'on mettra à la place de celle proposée en standard.

Son poids est identique (3 grammes de moins), il est quasiment de la même hauteur, mais il est plus fin avec ses 7,9 mm au lieu de 8,6 mm.

Sur la partie logicielle il y a donc le Smart Pause qui interrompt une vidéo lorsqu'on détourne le regard de l'écran, le Smart Scroll pour le défilement des emails, pages web par une inclinaison du poignet (les utilisateurs de l'application Instapaper sur iOS connaissent), Air View montré hier en vidéo pour interagir avec l'interface et obtenir des informations supplémentaires en approchant le doigt très près de l'écran, mais sans qu'il soit nécessaire de le toucher et Air Gesture où l'on change de piste, prend ou rejette un appel ou fait défiler une page en balayant la main devant l'écran lorsqu'on ne peut pas le toucher ou l'atteindre (lire Galaxy S IV : nouvelles photos et vidéo et fin du suspens).

Des applications "S" complètent l'équipement. "S Voice Drive" pour commander à la voix son téléphone en voiture, "S Translate" pour faire traduire des textes et contenus audio vers d'autres langues, "S Health" qui, au moyen de capteurs (podomètre, capteurs d'humidité et de température), va par exemple comptabiliser les distances parcourues par l'utilisateur et donner d'autres renseignements à caractère physique en s'appuyant sur des accessoires que l'on portera ou associera au téléphone.

Les fonctions audio, photo et vidéo ont aussi des améliorations. Par exemple la "Dual Camera" qui prend simultanément une photo avec la caméra arrière et celle en façade puis insère l'image de l'utilisateur dans le cliché principal au travers de vignettes de différentes formes. LG, avant-hier, histoire de couper un peu l'herbe sous les pieds de Samsung, avait annoncé une fonction identique pour ses Optimus haut de gamme, ainsi que l'équivalent du Smart Pause pour les vidéos (lire LG veut ringardiser le Galaxy S IV).

Autres évolutions :
- "Dual Video Call" pour une visioconférence où l'on voit l'interlocuteur, sa propre photo ainsi qu'une vidéo de ce qu'il y a autour de soi, que l'on montre ainsi à son contact.

- "Cinema Photo" qui associe prise de photos avec capture du fond en mouvement
- "Eraser" pour ôter un élément indésirable d'une image
- "Optical Reader" pour numériser des cartes de visite, obtenir la traduction d'un texte et le partager ou déclencher une action (s'il s'agit d'un numéro de téléphone par exemple)
- "Drama Shot" pour réaliser un montage rapide - un gif animé - avec une série de photos prises sur le même instant (le S IV sait prendre jusqu'à 100 images en l'espace de 4 secondes).
"Sound and Shot" qui enregistre l'audio (neuf secondes) en même temps qu'est prise une photo
- "Story Album" qui réunit des images dans un album que l'on peut faire imprimer, à la manière de l'application Cards d'Apple.
- "Group Play" pour le partage de musique, photos et autres fichiers vers plusieurs utilisateurs et "Share Music" qui joue un même morceau sur plusieurs appareils
- "WatchON" qui fait du téléphone une télécommande infrarouge

Plus évolution que refonte ce modèle prend le relais du S III avec un accent mis sur le logiciel. Ce qui a donné l'occasion au nouveau responsable marketing de HTC, Ben Mo, de relativiser la portée de l'annonce : « avec l'utilisation à nouveau d'une coque en plastique, et l'écran plus grand comme changement physique principal, le nouveau Galaxy de Samsung n'est rien en comparaison du HTC One entièrement en aluminium et unibody. C'est essentiellement la même chose. » Et de renvoyer au dernier HTC One pour qui voudrait un téléphone de qualité « premium » qui se démarque du caractère « très généraliste » du S IV…

photos Engadget, Gizmodo, SamsungTomorrow & The Verge


avatar Papapower | 
EN pré-commande cette tuile en plastique vaut 700€.
avatar Mollaret | 
Le Xperia Z est vraiment très bien et il n'a pas ce côté cheap de Samsung. Le doublet Xperia Z et tablet XperiaZ est vraiment tentant : j'attends ce que va proposer Apple pour me décider, leur donnant la priorité ! Néanmoins je trouve que 5" c'est trop pour un smart. Je préfère garder un 4S et prendre un iPad mini cellular 4G
avatar iguan | 
Qu'entends tu par "très foncé"? L'iPhone 5 a un des meilleurs écran du marché, avec un contraste de 800:1 à 1000:1, une colorimétrie avec un Delta E de 3,4 (plus on est proche de 0, mieux c'est), et une luminosité de plus de 500cd/m2. C'est proche de la perfection (qui n'existe pas, je le rappelle), et bien meilleur que le Super AMOLED du Galaxy S3 (sauf pour le contraste, qui est virtuellement infini en AMOLED) qui a une colorimétrie avec un Delta E de 5,6 (plus on est proche de 0, mieux c'est) et une luminosité de seulement 249cd/m2 dans le meilleur des cas, ce qui est plutôt faible. De même un écran AMOLED affichera aussi des couleurs dites profondes et donc "foncées" du fait du contraste élevé, tout comme l'écran de l'iPhone 5. Ce n'est pas un défaut, mais une qualité.
avatar ludmer67 | 
Plein de nouveauté, après pour beaucoup d'entre elle je me demande quelles utilisations réelles on peut en avoir... Le smart pause par exemple, donc je regarde une vidéo et dès que j'aurai le regard tourné la vidéo s'arrêtera... Ca sert à quoi réellement? Je suis dans le train en train de regarder un film, et dès que je tournerai mon regard vers la fenêtre, cela s'arrêtera? ou parce que je vois passer de jolies jambes cela s'arrêtera? Clair que pour la vidéo ça doit être le pied, à condition de regarder des films muets, parce qu'avoir le son qui coupe chaque fois que tu as le regard tourné, au secours quoi... L'impression que les parties logicielles de Samsung vont très vite devenir un foutoir sans nom, avec 20 milles menus et sous-menu... après d'autres trucs peuvent se révéler pratique, mais pourquoi dieu encombrer de truc logiciel quasi inutile, voir complètement anti ergonomique? Ils essayent juste de mettre le maximum de chose (alors c'est sur que ça claque sur un dépliant, mais dans la réalité?)

Pages

CONNEXION UTILISATEUR