Le streaming n'a pas encore enterré la télé à papa

Mickaël Bazoge |

Le streaming a pris une place importante chez les téléspectateurs, et encore plus depuis la crise sanitaire qui a forcé des millions de gens à rester chez eux. Beaucoup de place donc, mais pas toute la place : aux États-Unis du moins, le linéaire a encore de beaux jours devant lui, tout comme le câble. Une étude Nielsen, qui outre Atlantique joue un peu le même rôle que Médiamétrie pour l'audimat télévisé en France, montre que la télé à papa en a sous la pédale.

Au mois de mai, les téléspectateurs américains ont passé 39% de leur temps devant les télés du câble, 26% devant les réseaux de télévision classiques (broadcast), et 26% sur les plateformes de streaming. Netflix et YouTube sont en tête de cette catégorie avec chacun 6%, suivis par Hulu, Prime Video et Disney+. Apple TV+ est intégré dans le paquet « Autres » qui représente 8% du temps passé devant le poste.

La méthodologie de « The Gauge », le petit nom de ce baromètre mensuel, est ici importante à comprendre. Nielsen a fait installer chez 14 000 foyers américains un boîtier qui scrute le trafic internet transitant par le routeur. Et plus significatif encore, l'appareil ne mesure pas ce qui est regardé sur un smartphone, une tablette ou un ordinateur. C'est seulement ce qui se passe sur la télé qui est pris en compte.

Par conséquent, il faut prendre ces chiffres avec des pincettes, on peut en effet imaginer qu'une grosse partie de la consommation de contenus en streaming se déroule ailleurs qu'au travers de la bonne vieille lucarne. La nature ayant horreur du vide, ces données de Nielsen pourraient tout de même finir par faire autorité, étant donné l'absence de statistiques précises de la part des plateformes de streaming (Netflix donne parfois des chiffres difficiles à exploiter).


avatar anonx | 

@seb5454

Et bien fallait être indépendant 😂

Ceci dit les fameux enfants seront des consommateurs et payeront (oui les retraites n’étant qu’un exemple hein) une multitude d’autres impôts dont tu profiteras directement ou indirectement.

Là il suffirait que les TV ne disposent plus de Tuner (chose dont on a de moins en moins besoin et d’ailleurs complètement inutile pour les moins 40 ans aujourd’hui) pour ne plus payer cette ridicule redevance TV, ce qui existe avec un écran pc et une Apple TV (la situation étant là même en fait si ce n’est le prix de l’écran pc qui sera un poil plus cher à taille similaire) … bref oui…

avatar MarcMame | 

@anonx

"Mmm non puisque je peux disposer d’un écran « PC » ou video projecteur (un appareil sans tuner) et d’une Apple TV 4K sans pour autant y contribuer 😉
C’est un peut hypocrite m’enfin…"

————
C’est faux.
Tout dispositif permettant de recevoir les programmes TV sont soumis à déclaration de redevance.
Avoir un écran sans tuner ne t’en dispense pas.
Tu es donc dans l’illégalité.

avatar supermars | 

@anonx

Arrête ! Tu veux qu’ils l’augmentent ?!
😂

avatar anonx | 

@supermars

😂😂😂😶‍🌫️😶

avatar Silverscreen | 

Etude pas fiable du tout. On est 6 dans mon foyer. Si une ou deux personne regardent sur un écran TV classique, mes ados n’utilisent que leurs smartphone ou ordi, ma fille une tablette qu’on lui prête. Et encore 90% du temps ma femme et moi utilisons nos tablettes respectives. Donc la TV doit représenter moins de 5% de notre usage.
Avec une telle enquête ce serait 100%.

La seule donnée fiable c’est la chute des revenus publicitaires pour les chaines TV classiques. Et vu la course au buzz depuis 4-5 ans et l’émergence des « polémistes » à la TV, je dirais que ça commence à devenir compliqué de rentabiliser la TV classique (fictions, sport et divertissements). D’où les talks show qui se multiplient…

Avec les droits de retransmission (tennis, foot) qui échappent dorénavant aux chaînes, ça va devenir encore plus compliqué…

avatar joel_1978 | 

La « TV à papa » n'est pas morte, mais je pense qu'une grande partie de ces audiences sont liées aux événements sportifs. Le sport reste le grand absent du streaming (même si ça commence un peu à arriver).

avatar toto_tutute | 

Au fond le streaming n'a rien de nouveau, c'est juste de la télé payante comme il en existe depuis les années 80, notamment en France avec Canal+, les chaînes du câble, etc.

Bref, il y aura toujours un marché pour de la télévision gratuite. Encore plus pour les évènements en direct comme le démontre le carton des équipes nationales de foot lors des grandes compétitions mais aussi le carton de certaines fictions françaises (10 millions pour HPI ! 7 millions pour Marleau...).

Les gens aussi ont besoin de sujets de discussion à la machine à café et la télé a papa (linéaire) permet cela puisque les programmes sont diffusés en même temps pour tous.

avatar Silverscreen | 

Sur le site de l’INSEE : « Un phénomène nouveau apparaît : les jeunes sont de moins en moins équipés d'un téléviseur (79 % en 2018 contre 97 % en 2010) ».
Si le taux d’équipement des ménages en TV est stable (96%) avec un pic à 98% en 2010, on a aucun détail des usages (streaming ou Youtube, jeux vidéos…) et les chaînes classiques ont tout intérêt à entretenir le flou de leurs vraies audiences.

Mais si on se base sur le taux de croissance des plateformes de streaming et de video en ligne, sachant que le temps de loisir dont on dispose n’est pas extensible à l’infini, un choix est fait par l’utilisateur et ça doit forcément de traduire par une chute des audiences des chaines TV.
Sachant aussi que les publics les plus rentables pour la pub ne sont certainement pas les plus de 60ans, je pense que l’âge d’or de la TV est bien bien derrière elle… quoi qu’en dise cette étude.

avatar toto_tutute | 

@ Silverscreen

Vous confondez un peu tout à mon avis. Notamment le téléviseur en tant qu'écran d'affichage et "la télévision" (les chaînes de télévision).

Les jeunes de moins de 25 ans, par nature déjà, sont moins équipés en téléviseur que la population générale. Problème de place, de finances, substitution par d'autres écrans, etc. Pour autant, ils regardent encore la télévision sur les autres supports (smartphones, laptop, tablettes) et de façon délinéariser (Replay, Youtube, Molotov, service TV des opérateurs, applications des chaînes, MyTF1, 6Play, etc.).

Après, oui, les journées ne font pas plus de 24h mais c'est valable également pour les services de streaming.

Autrement, le public le plus rentable, c'est la fameuse ménagère de moins de 50 ans aujourd'hui appelé la FRDA (femme responsable des achats) qui elle, reste très attachée à la “télévision à papa” (chaînes classiques, en linéaire).

avatar pat3 | 

@toto_tutute

"Autrement, le public le plus rentable, c'est la fameuse ménagère de moins de 50 ans aujourd'hui appelé la FRDA (femme responsable des achats) qui elle, reste très attachée à la “télévision à papa” (chaînes classiques, en linéaire)"

Ta ménagère, aujourd’hui, elle bosse ! La femme au foyer, ce n’est plus la représentation dominante aujourd’hui. Les nanas s’arrêtent de bosser au plus jusqu’à ce que les mômes rentrent en maternelle.

En revanche, le•la jeune retraité•e est aussi très très rentable : bonne retraite (de moins en moins, cependant), grosse consommation personnelle, et consommation familiale quand il y a des petits enfants.

avatar rolmeyer | 

@Silverscreen

y a pas de flou sur les vraies audiences aux US par exemple.
Allez je prend QUE des chaines gratuites
années 70 dernier épisode de MASH 100 millions.
années 2000 une bonne audience c’est CSI las vegas avec 40 millions.
années 2020, les mecs sont contents avec 20 millions genre ncis….

Bien sûr que l’audience s’érode. Mort ? pas encore.
Et les mecs se contentent de peu, tu prends The Black List qui commence à 15 millions, en saison 8 c’est 5 millions. Ben les mecs sont contents avec 5 millions une saison 9 est signée.

J’ai cité exprès des séries sur des chaines gratuites, genre CBS NBC, accessibles à tout le monde.

avatar Glop0606 | 

La télé de Papa a ses avantages: Pas besoin de chercher des heures ce que l'on va regarder vu que c'est imposé, souvent des rediffusions de bons vieux films (vous savez ceux où on développe l'intrigue, ceux où on a pas l'impression d'être sous emphétamine, ceux où il y a des acteurs de plus de 40 ans, ;) etc...) et aussi les émissions de variétés, infos et talkshow... Perso, j'ai à peu près le même temps devant l'écran, le streaming étant comme une chaîne supplémentaire. Ce qui a par contre radicalement changé c'est l'achat de Blu Ray, je n'achète plus que très rarement des UHD.

avatar toto_tutute | 

@ Glop0606

+1

Après une journée métro (ou bagnole) boulot, on a pas fait mieux que se plouquer dans son fauteuil et appuyer sur la touche 1 de la telco en mode cerveau débranché. Pour ça que les audiences des Hanouna, Plus Belle la vie, Demain nous appartient, N'oubliez pas les paroles, des journaux de 20h, etc. sont d'une constance déconcertante au fil des années.

Ce sont des repères pour les gens. La télévision à papa reste la reine de la tranche 18h/21h, là où elle fait l'essentiel de son chiffre d'affaires par ailleurs.

On voit d'ailleurs une différence d'usages marquée entre les jeunes et les actifs.

avatar hogs | 

"On voit d'ailleurs une différence d'usages marquée entre les jeunes et les actifs."
Comment lire celà: entre les jeunes et les personnes en emploi ? un sans emploi de 25 ans est un jeune ? un vieil inactif ? bref ce n'est pas très clair pour moi.
Peux-tu repréciser les catégories pour une meilleures compréhension de ton message ?

avatar pilipe | 

@Glop0606

Les films de vieux quoi.

avatar klouk1 | 

@pilipe

"Les films de vieux quoi."

Non, des vieux films

avatar Glop0606 | 

@pilipe

C’est ça les bons films quoi 😉

avatar Dziga_Vertox | 

Une étude américaine c’est gentil mais on aurait préféré en avoir une française. Merci.

avatar Gerrer | 

Je me doit de laisser un petit commentaire,

J’ai 19 ans , et je regarde la tv sur mon iPhone 12PM , grâce aux appli arte, rmc et France tv. Mais ça m’empêche pas de d’être abonné as adn et as l’époque (il y as 1 an) j’étais abonné as netflix mais le faible catalogue et la mauvaise qualité des programmes destinés aux collégiens m’ont fait résilier l’abonnement. La tv n’est pas prête de mourrir, elle va évoluer mais pas disparaître. C’est comme Nintendo, ça fait 40 ans qu’ont dit qu’ils sont morts et pourtant ils sont toujours là et plus riche Que jamais .

avatar User5678 | 

En même temps, aux US ils écoutent encore de la country sur la radio AM… :D

avatar hogs | 

En ce qui me concerne, je ne consomme que l'équivalent de la "Télé à papa associée à un magnétoscope". En version 2020, cela veut dire les chaines de ma box, sur la base d'une grille de programmes proposées par un diffuseur, avec un enregistrement possible pour visionnage différé.
Pas de Netflix, Disney, Canal ou autres AppleTV, juste l'offre usuelle de mon opérateur.

J'apprécie particulière le fait qu'un programme me soit proposé, m'ouvrant également sur d'autres horizons. La pub n'est pas un problème, soit je laisse, soit je regarde en léger différé pour la zapper, soit je regarde un enregistrement et là je zap simplement.

En ce qui me concerne, avoir un choix trop important génère un désintérêt important. Le dicton "trop de choix tue le choix" est une réalité dans mon visionnage TV

avatar Adodane | 

@hogs

Je trouve ce large choix même agressif et contre productif dans le plaisir du visionnaire en ce qui me concerne.

avatar pat3 | 

Bon, faut juste que vous sachiez que la moyenne d’âge des chaînes de télévision est de 60 ans et plus. Et que ce public, dans lequel il y a beaucoup de retraités, est un public qui regarde beaucoup la télévision. Ça vous aidera à comprendre que la télé n’est pas encore morte, et que le streaming, pour la plupart des chaînes, n’en s’adresse pas à eux.
Pour le comprendre, regardez Drucker le dimanche et regardez ses audiences.

Vous n’êtes pas toujours le nombril du monde.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR