Orange, l'opérateur toujours incontournable de l'iPhone

Soumis par Stéphane Moussie le 20h30

En 2007, si vous vouliez un iPhone, vous vous abonniez à Orange. En 2017, si vous voulez une Apple Watch, vous vous abonnez à Orange. Dix ans après la commercialisation exclusive du premier iPhone en France, Orange a en effet l’exclusivité sur la connexion cellulaire de l’Apple Watch Series 3 actuellement.

Ce nouveau privilège n’est pas aussi crucial que celui de l’iPhone EDGE à son époque, mais il montre que « le partenariat de longue date » entre Apple et Orange est toujours d’actualité, comme n’a pas manqué de le souligner Fabienne Dulac, directrice exécutive de l’opérateur, lors du lancement de la nouvelle montre.

À la différence du premier iPhone, cette nouvelle exclusivité tient plus dans des raisons techniques que commerciales. Il y a dix ans, Apple avait sciemment décidé de limiter le nombre de ses partenaires en Europe pour distribuer l’iPhone le plus rapidement possible.

C’est après l’échec des négociations avec Vodafone qu’Apple avait sélectionné Orange en France sur la base de plusieurs critères tels que la renommée de la marque, la taille du réseau de distribution, le nombre de clients, ainsi que des facteurs technologiques — Bouygues Telecom avait été disqualifié en raison de sa « réticence à rentrer de plain-pied dans le 3G et ses errances technologiques ».

L’accord commercial entre Apple et Orange avait été cassé fin 2008 par l’Autorité de la concurrence au motif que « l’exclusivité d’Orange sur l’iPhone était de nature à introduire un nouveau facteur de rigidité dans un secteur qui souffre déjà d’un déficit de concurrence [Free Mobile n’était pas encore sur le marché, ndr] et à un moment où le développement de l’Internet mobile et le lancement d’offres illimitées d’échange de données par les opérateurs pourraient contribuer à animer le marché. » Une autre époque.

Même si l’Apple Watch domine largement le marché des montres connectées, on ne s’attend pas à ce que Bouygues, SFR ou Free attaque l’accord d’exclusivité sur la Series 3 Cellular, tout simplement parce qu’il n’y en a pas. Apple a précisé à des journalistes qu’il n’y avait pas de contrat d’exclusivité et que les autres opérateurs pourront proposer des forfaits compatibles avec l’Apple Watch dès qu’ils seront prêts techniquement.

La technique, c’est le nœud du partenariat entre Apple et Orange. L’opérateur n’a pas répondu à nos questions, mais un employé nous a confié qu’il y avait eu une collaboration déterminante avec le fabricant californien pour être prêt dès le lancement de l’Apple Watch Series 3. Même s’il ne s’agit pas de la toute première montre à connexion cellulaire, de nouveaux développements, réalisés dans un temps limité, ont été nécessaires chez Orange.

Avant l’Apple Watch, l’opérateur historique a aussi été à la pointe sur plusieurs technologies réseau exploitées par l’iPhone. Il active la VoLTE, qui permet de passer des appels téléphoniques sur le réseau 4G, dès début 2016 (Bouygues Telecom le fait également à la même période).

Mi–2016, ce sont les appels Wi-Fi qui deviennent disponibles sur iPhone. Orange sort pour l’occasion une publicité en partenariat avec Apple. Il faudra attendre un an pour voir arriver cette fonctionnalité chez la concurrence.

Dans la prise en charge de l’écosystème Apple, Bouygues Telecom peut toutefois se prévaloir de deux avantages : la facturation iTunes/App Store sur l’abonnement mobile, et, par un heureux jeu de bandes de fréquences, la 4G sur iPhone 5. L’harmonie entre Apple et Orange a aussi été brouillée à quelques reprises par des lenteurs de connexion à l’App Store.

Mais l’engagement de l’opérateur auprès de la Pomme dépasse le cadre du réseau cellulaire. Orange a pu inciter les possesseurs d’iPhone à rester ou venir chez lui avec Orange Cash, l’un des premiers services compatibles avec Apple Pay en France. « Victime de son succès », Orange Cash a d’ailleurs vu son lancement un peu perturbé parce que l’opérateur n’avait pas prévu une demande si forte.

Outre des promotions intéressantes sur les AirPods et l'Apple Watch, la dernière main tendue aux utilisateurs d’iPhone, c’est Orange Bank, compatible lui aussi avec Apple Pay. Un Orange Bank présenté par le PDG Stéphane Richard lors d'un keynote à la Apple.