L'école du disque

vincent absous |

Après la musique, c'est le cinéma. Déjà visés par une série d'actions judiciaires, aux États-Unis et en Europe, en France notamment, destinées à refroidir les ardeurs de certains "pirates", les internautes amateurs de DivX n'ont qu'à bien se tenir. La puissante MPAA (Motion picture artists association) entend en effet défendre les intérêts des studios d'Hollywood qu'elle représente. Elle vient ainsi d'annoncer qu'elle déposerait plainte le 16 novembre contre certains internautes (on en ignore le nombre) qu'elle accuse de fréquenter trop assidûment les réseaux P2P. Pour l'heure, on ne sait pas encore si la MPAA entend cibler ceux qui mettent à disposition du contenu ou si elle élargira son action à ceux qui téléchargent les films. En tout état de cause, l'association s'appuie sur l'exemple de l'industrie du disque qui a engagé de telles actions ces derniers mois, sans qu'on soit d'ailleurs certain de leur efficacité.


CONNEXION UTILISATEUR