Samsung a sur les bras les écrans OLED dont Apple ne veut pas

| 18/02/2018 18:32 | 33 commentaires

Apple ferait fabriquer moins d'iPhone X. La rumeur n'est pas nouvelle, et Nikkei en remet une couche en décrivant un effet collatéral inattendu : Samsung aurait sur les bras des dalles OLED dont il ne sait que faire. Le fournisseur d'Apple, qui produit 95% des écrans de ce type, aurait ainsi pris son bâton de pèlerin pour chasser des constructeurs qui seraient intéressés par des composants dont Apple ne veut plus.

Deux smartphones qui carburent à l'OLED : Galaxy S8+ et iPhone X.

Une situation de surcapacité liée à une baisse de la demande provenant d'Apple, qui aurait taillé dans la fabrication d'iPhone X en raison d'une « faible demande », selon le site. Selon les estimations du site, la production du smartphone aurait même été divisée par deux au premier trimestre de cette année, alors que les estimations initiales faisaient état de 40 millions d'unités.

Samsung espérait que d'autres clients allaient prendre le relais, mais ces derniers ne semblent plus aussi pressés d'intégrer des écrans OLED dans leurs smartphones en raison du coût de cette intégration. La situation est d'autant plus difficile pour Samsung que les fabricants chinois ont mis le turbo pour produire des dalles OLED : l'offre étant plus importante, les prix sont donc orientés à la baisse.

Samsung facture 100 $ pièce ses écrans OLED accompagnés de capteurs tactiles. Le double du prix des dalles LCD de l'iPhone 8 Plus, relève Nikkei. Ce qui explique aussi pourquoi les constructeurs du milieu de gamme en restent pour le moment au LCD : ils se battent sur les prix et ils n'ont pas de marge pour absorber le coût d'un écran OLED. Utiliser un tel écran revient à augmenter le tarif d'un smartphone, et on sait à quel point le segment haut de gamme est difficile.

Le marché évoluera dans les prochains mois, plusieurs fournisseurs ayant décidé de muscler leurs capacités de production d'OLED : LG Display, BOE Technology Group et Tianma Microelectronics vont se lancer et cela fera sans doute baisser les prix du composant, le rendant ainsi plus abordable. Les capacités de production devraient ainsi doubler en 2020 par rapport au niveau de l'an dernier.

> Accéder aux commentaires

LG dévoilerait son nouveau smartphone haut de gamme "Judy" avant l'été

| 16/02/2018 22:47 | 82 commentaires

Les G5 et G6 n'ayant pas vraiment ramassé la mise, LG aurait changé son fusil d'épaule : exit la dénomination "G quelque chose" qui porte la poisse, la gamme de smartphones premium du constructeur coréen va s'appeler différemment. C'est une manière comme une autre de faire table rase du passé (lire : LG met un point final à sa gamme de smartphones G).

Le G6 de LG. Image : Android Authority.

LG devrait dévoiler son nouveau smartphone haut de gamme en juin, raconte VentureBeat ce soir, et il porterait le nom de code "Judy". L'appareil proposerait un écran 18:9 de 6,1 pouces, significativement plus grand que celui du G6 donc (5,7 pouces). Pour l'occasion, LG inaugurerait une nouvelle technologie pour la dalle, baptisée MLCD+ : plus de luminosité (800 nits) pour une consommation plus économe (35% de moins que les écrans LCD IPS).

Le reste des caractéristiques obéit au cahier des charges des smartphone grand luxe habituels sous Android : Snapdragon 845, 4 Go de RAM, 64 Go de stockage, deux appareils photo à l'arrière (16 mégapixels, ƒ/1.6), certification IP68, haut-parleurs stéréo, support du HDR10, recharge par induction, intelligence artificielle pour l'appareil photo et l'assistant embarqué. Si la présentation aura peut-être lieu en juin, il faudra cependant attendre cet été pour voir l'appareil dans les rayons.

> Accéder aux commentaires

Comment utiliser le HomePod avec l'Apple TV

| 16/02/2018 18:08 | 118 commentaires

Le HomePod est pensé en premier lieu pour diffuser de la musique en faisant appel à Siri, mais on peut très bien l’utiliser comme sortie audio pour l’Apple TV.

Sélectionner le HomePod comme sortie audio

Pour cela, il faut que l’enceinte soit connectée au même réseau Wi-Fi que l’Apple TV (de 4e génération ou 4K). Ensuite, il y a plusieurs méthodes pour sélectionner le HomePod comme sortie.

Celle qui marche à coup sûr mais qui n’est pas forcément la plus rapide, c’est de passer par les réglages généraux de l’Apple TV : Réglages > Vidéo > Sortie audio > nom de votre HomePod (« Salle à manger » dans le cas présent).

Autrement, dans certaines parties de tvOS (écran d’accueil, application TV…), vous pouvez maintenir le bouton Lecture jusqu’à ce qu’apparaissent les sorties AirPlay.

Autre solution, quand vous êtes en train de lire une vidéo, faites un balayage du haut vers le bas sur le trackpad de la Siri Remote, rendez-vous dans les réglages audio et sélectionnez le HomePod. Cela ne fonctionne qu’avec les applications qui exploitent le lecteur vidéo standard de tvOS — ce n’est pas le cas de YouTube, par exemple.

Dans l’application Musique, il y a aussi un bouton dédié en haut à gauche de l’écran pour sélectionner la sortie.

...

> Lire la suite et accéder aux commentaires

La musique s'écoute de plus en plus en streaming en France

| 16/02/2018 15:01 | 42 commentaires

L'an dernier en France, la musique s'est beaucoup écoutée en streaming, selon le pointage du syndicat des producteurs, le Snep. Le nombre d'écoutes en streaming a bondi de 52% par rapport à 2016, soit un total de 42,5 milliards d'écoutes — dont 1 milliard durant la seule dernière semaine du mois de décembre. Le téléchargement légal, c'est à dire l'achat à la pièce, a enregistré de son côté une baisse sensible de 18,6% d'une année sur l'autre.

Malgré tout, le streaming n'est pas encore passé devant les ventes physiques traditionnelles en termes de chiffre d'affaires : les écoutes en ligne ont pesé 41,6% des ventes (243 millions d'euros), alors que les bons vieux CD et vinyles représentaient 51,2% du montant généré par l'industrie (298 millions d'euros). Néanmoins, les ventes de streaming ont augmenté de 23% par rapport à l'an dernier et si on ajoute au streaming l'achat à la pièce, le numérique pèse 48,8%.

Le marché physique recule de 4,7%, mais on notera l'épatante forme du vinyle dont le volume des ventes est en hausse pour la sixième année consécutive : la galette représente 12,2% du chiffre d'affaires du « physique », un résultat en hausse de 5,3 points par rapport à 2016 !

Évolution de la structure des ventes.

En revanche, c'est la soupe à la grimace pour l'achat définitif de morceaux et d'albums en ligne, qui ne pèse plus que 6% du chiffre d'affaires : à ce rythme, on craint une disparition à plus ou moins court terme. C'est clairement le streaming qui a le vent en poupe en France : on dénombre ainsi 4,4 millions d'abonnés à un des services disponibles, soit 500 000 de plus qu'en 2016.

La progression des indicateurs du streaming.

La part des abonnés payants est en hausse de 21%, ils représentent 35% du total des revenus engrangés par l'industrie, et 83% de ceux du streaming. Le Snep ne précise pas la ventilation suivant le service, mais rappelons qu'Apple Music a dépassé le seuil des...

> Lire la suite et accéder aux commentaires

Ce support permet d’accrocher un HomePod au mur

| 16/02/2018 13:30 | 17 commentaires

Le HomePod a été conçu pour être posé n’importe où dans une pièce et offrir un son de bonne qualité dans tous les cas. La réalité est un petit peu différente, mais quoi qu’il en soit, un accessoiriste a imaginé un scénario différent. Ce support mural permet d’accrocher le HomePod à un mur, ou bien sur le côté d’un gros meuble.

L’idée n’est pas mauvaise sur le papier, mais il faudrait vérifier que cela ne dégrade pas la qualité sonore en pratique. Le son est diffusé sur 360° et le HomePod détectera sans problème le mur pour renvoyer la musique correctement. En revanche, les haut-parleurs à l’intérieur de l’enceinte sont orientés vers le bas, ce qui veut dire que le support sur lequel elle est posée doit avoir un rôle.

Dans tous les cas, l’idée est bonne, mais on ne peut pas trouver ce produit en France pour le moment. On le trouve sur la version britannique d’Amazon pour 33 £ (37 €), mais le support ne traversera pas la Manche.

> Accéder aux commentaires

Castro 3 et Drafts 5 passeront à l'abonnement

| 16/02/2018 12:30 | 22 commentaires

L’abonnement s’impose petit à petit chez les développeurs indépendants. Les créateurs du lecteur de podcasts Castro ont annoncé que sa prochaine version majeure allait adopter ce modèle économique. Au lieu de payer 5,49 € une fois, il faudra payer 5,49 € par an.

Castro

Dans leur dernier podcast, les deux personnes travaillant sur Castro justifient ce choix par l’impossibilité de faire payer les mises à jour et par le fait qu’Apple pousse ce modèle. Si tout ne semble pas encore décidé, les utilisateurs actuels devraient tout de même conserver les fonctions dont ils disposent et une offre gratuite mais limitée fera son apparition.

Drafts

La prochaine version du carnet de notes Drafts va prendre la même voie. Contrairement à Drafts 4, la version 5 sera téléchargeable gratuitement, mais pour bénéficier des fonctionnalités avancées, il faudra prendre un abonnement dont le prix n’est pas encore défini. Le développeur promet d’une part de nombreuses nouvelles fonctions, et d’autre part de continuer le support Drafts 4 pendant un moment.

> Accéder aux commentaires

Back Market, la meilleure alternative aux iPhone neufs

| 16/02/2018 10:41 | 0 commentaire

Les prix des iPhone ne cessent d’augmenter. De ce point de vue, l’iPhone X bat tous les records. Il existe différents moyens d’acheter un terminal à un prix relativement moindre, mais souvent ce n’est pas sans contrepartie, comme les forfaits avec engagement par exemple. Dans le lot, la piste du reconditionné est probablement la plus intéressante. Les terminaux sont vendus moins cher, sans contrepartie et c’est un geste écologique ! Le reconditionné, c’est bien, mais encore faut-il avoir les bonnes adresses…

Back Market, l’alternative séduisante

Lancé en 2014, Back Market propose une alternative séduisante. Ce site de vente en ligne est en fait une place de marché. Back Market ne reconditionne pas directement les iPhone qu’il met en vente. Cette start-up travaille avec plus de 200 reconditionneurs français qu’elle sélectionne et audite régulièrement pour s’assurer que la qualité est au rendez-vous. À ce jour, elle a déjà vendu plus de 500 000 terminaux.

© Back Market

Pour le consommateur, c’est tout bénéfice. La société parvient à proposer un large choix d’appareils tout en s’assurant de la qualité des produits qu’elle propose à la vente. Sur Back Market, on trouve des iPhone, mais pas seulement. Le site vous permettra de faire des économies sur l’achat d’un iPad, d’un ordinateur (Mac / PC), d’appareils électroniques (appareil photo, audio, TV, vidéo, consoles et caméras…) voire lorsque vous faites l’acquisition d’un produit électroménager. Back Market a une sélection de produits allant de la friteuse au lave-linge en passant par le four à micro-ondes. De manière générale, on trouve des produits de 30 à 70 % moins chers que le neuf.

De la transparence dans les offres

La chose très agréable avec Back Market, du fait sans doute que cet acteur se positionne en tiers de confiance, c’est que non seulement vous avez du choix, mais vous savez parfaitement où vous allez lorsque vous partez à la quête d’un iPhone.

Pour chaque fiche produit, vous avez un descriptif complet de l’appareil avec son état. Pour aider le consommateur à s’y retrouver, Back Market propose des labels allant de « Stallone » (rayures et/ou impacts visibles) à « Shiny » (comme neuf).

Pour chaque modèle mis en vente, vous pouvez comparer son prix avec celui du neuf, vous avez le nom de la société qui a reconditionné le produit, vous savez très exactement ce qui a été testé, le nombre de modèles encore en stock et la garantie proposée. Encore un doute ? De nombreuses fonctionnalités peuvent vous rassurer avant d’acheter sur...

> Lire la suite et accéder aux commentaires

Actions, un nouveau gestionnaire de tâches sur iOS par Moleskine

| 16/02/2018 09:37 | 9 commentaires

Moleskine ajoute à sa petite palette d’applications iOS un gestionnaire de tâches. Si vous êtes sensible au design élégant et fluide de l’agenda Timepage, il y a des chances pour qu’Actions vous séduise puisque l’application reprend son esthétique et plusieurs de ses concepts.

L’accent est mis sur le planning hebdomadaire plus que sur les listes thématiques de tâches, même s’il est possible d’en créer différentes. Les tâches apparaissent dans des rectangles colorés peut-être trop gros pour qui note absolument tout ce qu’il doit faire, l’écran étant vite saturé.

Actions est moins adapté aux gros projets qu'un Things ou un 2Do. Il s'agit plus d'un gestionnaire de tâches du quotidien. Les fonctionnalités indispensables sont présentes (rappel, répétition, synchronisation…), mais il n’y a pas d'aspect collaboratif.

Actions peut fonctionner de concert avec Timepage ; un bouton permet d’ouvrir rapidement l’agenda et d’ajouter un élément comme un événement plutôt qu’une tâche — les événements apparaissent d’ailleurs en petit dans Actions.

À l’instar de Timepage qui a récemment adopté ce modèle économique, Actions nécessite un abonnement. Les 12 mois coûtent 11,99 € (on peut l’essayer gratuitement pendant une semaine). Il s’agit d’un abonnement distinct de Timepage qui coûte lui 12,49 € par an.

> Accéder aux commentaires

YouTube, Amazon Prime Video : des apps tvOS médiocres pour une plateforme en péril

| 16/02/2018 08:00 | 129 commentaires

Les éditeurs privilégient souvent iOS au détriment d'Android : les utilisateurs d'iPhone et d'iPad profitent des apps les plus intéressantes avant leurs camarades d'en face. Cela a été le cas avec Super Mario Run par exemple, mais on pourrait multiplier les exemples. La raison en est simple : la plateforme iOS compte des centaines de millions d'utilisateurs qui dépensent deux fois plus que sous Android (lire : Téléchargements records sur Google Play, mais l'App Store reste le plus rémunérateur).

Les choses sont très différentes sur le marché des box de streaming TV. Selon des chiffres concernant les États-Unis qui datent de juillet dernier, l'Apple TV se trainait avec 21,3 millions d'unités, loin derrière le Fire TV d'Amazon (35,8 millions), le Chromecast (36,9 millions) et le Roku (38,9 millions). Le boîtier d'Apple est également derrière les consoles de salon, qui sont aussi souvent utilisées pour du streaming (la PS4 est à 29 millions d'unités, la Xbox One 22 millions).

Amazon Prime Video.

Dans ces conditions, tvOS n'est pas une plateforme d'exception pour les services de distribution de contenus : c'est simplement une plateforme comme une autre et même plutôt moins intéressante que la concurrence. Pour Pavan Rajam, c'est en grande partie ce qui explique pourquoi des applications comme Amazon Prime Video et la nouvelle version de YouTube sont mal adaptées à l'Apple TV.

Pourquoi les éditeurs devraient-ils investir de précieuses ressources pour optimiser leurs applications à destination de la plateforme la moins populaire ? Google a ainsi privilégié la version PS4 de son app YouTube (sortie l'automne dernier pour la console de Sony). tvOS n'était pas la priorité du moteur de recherche, qui a adapté l'application a minima en ne tenant pas compte (ou si peu) des spécificités de l'interface et des possibilités d'interaction de l'Apple TV.

...

> Lire la suite et accéder aux commentaires

Une barre de navigation et des icônes dans Google Maps

| 16/02/2018 00:00 | 29 commentaires

Ce n'est pas tous les jours : Google a revu l'interface de Google Maps. On retrouve désormais une barre de navigation en bas de la fenêtre principale, qui donne en tout temps accès à l'exploration des lieux, au trafic routier et aux informations de transport. Tout cela se présente sous forme de cartes au-dessus de la barre de navigation, il suffit de faire glisser le panneau vers le haut pour obtenir toute l'information.

Cette nouveauté est déjà de l'histoire ancienne sur Android, puisqu'elle y était apparue l'an dernier. Dans cette version 4.45, l'application offre aussi de personnaliser l'icône des adresses enregistrées, avec une sélection d'images toutes plus évocatrices les unes que les autres (parfois pas).

Pour modifier l'icône de votre domicile ou de votre travail, touchez les trois petits points.

> Accéder aux commentaires

Apple rafraîchit l'interface de Shazam

| 15/02/2018 22:56 | 33 commentaires

En décembre dernier, Apple s'offrait Shazam, le fameux service de reconnaissance de morceaux. Le constructeur n'a pas l'intention de laisser végéter l'application iOS, qui vient de recevoir un rafraichissement de l'interface des titres identifiés.

Cette nouvelle page affiche en gros une photo de l'artiste (ou de la pochette si Shazam n'a pas d'autres images en stock). Il est possible de balayer de droite à gauche pour accéder à des contenus en lien avec le morceau : paroles (elles peuvent défiler au rythme de la chanson), vidéo, titres similaires… On peut aussi écouter les morceaux sur Apple Music bien sûr, et malgré l'acquisition par la Pomme, les liens Deezer et Spotify sont toujours de la partie.

L'App Store continue de proposer deux versions de Shazam, une gratuite avec de la publicité, l'autre payante (3,49 €), sans pubs évidemment. On peut penser qu'à terme, Apple n'en conservera qu'une seule, et ce sera sans doute la mouture gratuite.

> Accéder aux commentaires

À partir d'avril, les nouvelles apps devront prendre en charge l'iPhone X

| 15/02/2018 21:56 | 47 commentaires

À partir du mois d'avril, toutes les nouvelles applications iOS soumises à l'App Store devront avoir été développées avec le SDK d'iOS 11, c'est à dire avec Xcode 9. Toutes les nouvelles apps pour l'iPhone, y compris les applications universelles, auront obligation de prendre en charge l'écran Super Retina de l'iPhone X. Apple l'écrit noir sur blanc sur cette page du portail destiné aux développeurs.

Il s'agit bien sûr pour Apple d'encourager les développeurs à adopter les dernières technologies d'iOS 11, comme ARKit, Core ML, les interfaces de programmation pour l'appareil photo, les nouveaux domaines SiriKit, … et surtout, l'iPhone X, son ratio 19,5:9 et son encoche.

Il faut peut-être aussi y voir le prélude au fameux projet Marzipan qui viserait à unifier les applications iOS et macOS, et inversement (lire : Marzipan : est-ce une bonne idée d'unifier les apps iOS et macOS ?). Ce mois d'avril sera chargé pour les développeurs, puisqu'ils devront aussi fournir des mises à jour d'apps watchOS conçues avec le SDK de watchOS 2 minimum.

> Accéder aux commentaires

Plus de la moitié des revenus de l'industrie des smartphones dans la poche d'Apple

| 15/02/2018 21:30 | 24 commentaires

Grâce à l'iPhone X, Apple s'est emparée de plus de la moitié des revenus générés par l'industrie du smartphone au dernier trimestre 2017. Strategy Analytics a mouliné les résultats des uns et des autres et en jouant habilement de la calculette, la maison d'analyses a pu établir que les constructeurs de téléphones intelligents avaient encaissé un chiffre d'affaires de 120,2 milliards de dollars sur les trois derniers mois de 2017.

C'est un résultat record, en hausse de 8% par rapport au quatrième trimestre de 2016. Apple a avalé la part du lion de ce gros gâteau : 61,4 milliards de dollars, soit 51% ou encore 2,5 points de mieux que l'année précédente. Strategy Analytics attribue cette performance à l'iPhone X, au prix plus élevé. D'une année sur l'autre, le panier moyen de l'iPhone a augmenté d'une centaine de dollars, à quasiment 800 $ : signe que les ventes du smartphone premium ont été bonnes.

Apple fait ici trois fois mieux que son plus proche rival, Samsung, qui a capté 15,7% du chiffre d'affaires de l'industrie entre octobre et fin décembre (18,9 milliards de dollars). Le constructeur coréen a bénéficié de bonnes ventes pour ses Galaxy S8 et Note8, des modèles aux prix élevés. Huawei est troisième, loin derrière, avec 7% (8,4 milliards).

Apple est habituellement le principal bénéficiaire de l'industrie du smartphone, aussi bien en termes de revenus comme on l'a vu, qu'au niveau des profits. Habituellement, les pourcentages sont même beaucoup plus élevés (lire : Apple : 91% des profits de l'industrie des smartphones).

> Accéder aux commentaires

ARCEP : « les terminaux n'offrent à l'utilisateur qu'un accès limité à internet »

| 15/02/2018 21:00 | 93 commentaires

Dans un rapport remis aujourd’hui au gouvernement, l’ARCEP met en garde contre l'accès limité à internet qu'offrent les smartphones, tablettes et assistants vocaux, selon elle. Pourquoi l’autorité des télécoms s’attaque aux terminaux ? Parce qu’elle est la garante de la neutralité du net et qu’elle considère les terminaux comme des opérateurs, les uns comme les autres conditionnant l’accès aux contenus et services.

Sébastien Soriano. Crédits : ITU Pictures (CC BY 2.0)

Or, les terminaux sont trop fermés sur de nombreux aspects, juge l’autorité. Un des exemples est la distribution des applications sur iOS et Android, avec Apple et Google comme gardiens des temples.

« Qui décide quelle application sera disponible ? Pourquoi les applications sont-elles suggérées dans un certain ordre ? Ça n’est pas innocent, car 84 % du trafic sur Internet se fait à partir des applications », s’émeut le président de l’ARCEP auprès du Parisien. Sébastien Soriano parle en connaissance de cause, Apple ayant refusé l’application de l’ARCEP dédiée à la neutralité du net (les raisons du rejet ne sont pas données, mais il était arrivé la même mésaventure à une app portant sur le même thème).

Les autres atteintes à un internet ouvert sont l’impossibilité de supprimer des applications préinstallées, la privatisation de certaines fonctionnalités (puce NFC de l’iPhone réservée à Apple Pay, par exemple), ou bien encore certaines contraintes imposées aux développeurs.

« En choisissant notre téléphone, nous choisissons en réalité notre montre, nos enceintes, un service de musique et, au bout du compte, la playlist qui accompagnera notre dîner entre amis. Demain, c’est à l’assistant vocal de notre voiture que nous demanderons “mets-moi les informations”. Et de fait, l’enjeu deviendra démocratique s’il ne l’était pas déjà », expose par ailleurs Sébastien Soriano dans une tribune publiée sur L’Obs.

...

> Lire la suite et accéder aux commentaires

HomePod : enfin une protection pour éviter les traces sur les meubles !

| 15/02/2018 20:32 | 38 commentaires

C'est ce qu'on appelle avoir du flair commercial. Pad & Quill, un fabricant de produits en cuir en tout genre (portefeuilles, étuis) rebondit sur l'actualité chaude du moment, à savoir… les fameuses traces blanches laissées par le HomePod sur certains meubles en bois ! L'entreprise a lancé des Coaster (un dessous de verre en quelque sorte) à poser sous la base de l'enceinte pour éviter qu'elle ne marque le bois.

Voilà, ce sont de bêtes ronds de cuir vendus 20 $, qui se déclinent en deux coloris de marron pour plus de discrétion. Un bon point toutefois à Pad & Quill pour avoir été le premier à y avoir pensé !

Apple a toutefois tenu à préciser que le HomePod ne laissait sa marque que sur certaines surfaces huilées ou cirées. Par ailleurs, on a appris ce soir que l'enceinte du constructeur n'était pas la seule à perpétrer un tel forfait. Avec un peu de chance, ce dessous en cuir pourra aussi servir avec d'autres enceintes.

> Accéder aux commentaires

Le HomePod n'est pas la seule enceinte à marquer les meubles en bois

| 15/02/2018 18:27 | 68 commentaires

Le HomePod n'est pas la seule enceinte connectée à marquer certains meubles en bois cirés ou huilés. Après le battage médiatique autour de cette affaire, les utilisateurs de produits concurrents du HomePod ont soulevé leurs enceintes et surprise : elles sont aussi susceptibles de laisser des traces comme le Sonos One, relève Mike Prospero de Tom's Guide.

L'effet n'est cependant pas aussi visible qu'avec le HomePod, Sonos utilisant quatre patins en silicone et pas une base ronde comme sous le haut-parleur d'Apple. Il n'empêche, l'enceinte laisse bien quatre petites marques. La bonne nouvelle ici, c'est que ces traces disparaissent avec le temps, indique le testeur. C'est du moins le cas pour celle du HomePod qui a changé de place.

Pas de problèmes, que des solutions ! @Mikah Sargent.

Apple a expliqué hier que les bases en silicone qui absorbent les vibrations peuvent marquer certaines surfaces en bois, et que cela n'avait rien d'inhabituel avec les enceintes. Le HomePod n'est donc pas le seul appareil à en souffrir… Que cela n'empêche pas Apple et Sonos de trouver des solutions.

> Accéder aux commentaires

Deux HomePod en stéréo, c’est possible, mais c’est du bricolage

| 15/02/2018 17:30 | 37 commentaires

Le HomePod a été commercialisé sans une partie des fonctions prévues au départ, et il manque notamment la possibilité d’associer plusieurs enceintes dans une même pièce pour améliorer l’image stéréo. Pour le moment, il faut se contenter d’utiliser un seul HomePod à la fois et même si ce n’est pas vraiment de la mono, ce n’est pas non plus de la vraie stéréo.

Apple entend faire oublier la stéréo traditionnelle avec ses HomePod. Chaque enceinte doit remplir la pièce avec un son correct partout. Quand on pourra ajouter un HomePod, ce son sera plus riche et plus puissant, mais pas davantage stéréo.

En attendant qu’Apple ajoute cette fonction au HomePod, il existe une solution pour utiliser deux exemplaires comme une paire d’enceintes traditionnelles, en stéréo donc. Nous avons testé à la rédaction et cela fonctionne correctement, mais autant prévenir : on est davantage dans le bricolage qui n’est pas très compliqué à mettre en place, mais qui nécessite de prendre en compte plusieurs limites.

La limite la plus importante, c’est que cette solution ne fonctionne qu’avec un ordinateur comme source. Il peut s’agir d’un Mac ou d’un PC, vous pouvez utiliser iTunes, Spotify ou n’importe quelle source, mais vous ne pourrez pas reproduire la configuration avec un appareil iOS. Par ailleurs, vous devrez utiliser un logiciel payant, mais vous pourrez tester l’astuce gratuitement avant de vous décider. Parmi les autres limites, signalons que Siri peut couper l’un des deux HomePod à tout moment et même lancer une autre musique, ce qui va ruiner l’effet et créer une bouillie musicale.

Après avoir branché et configuré les deux HomePod, téléchargez la version de démonstration d’Airfoil sur le site de son concepteur. Vous devrez ensuite lancer deux copies de l’app, une par HomePod. Sur Windows, vous pouvez simplement lancer l’application deux fois, mais ce n’est pas aussi simple sur macOS. Vous devez dupliquer l’app après l’avoir déplacée dans le dossier des applications (clic secondaire ou raccourci clavier ⌘D) et ensuite lancer les deux instances. Dans tous les cas, vous devez configurer les deux enceintes pour que celle de gauche diffuse la piste de gauche, et la droite sur celle de droite.

Airfoil configuré pour envoy...

> Lire la suite et accéder aux commentaires

Apple Pay à la Société Générale : pas de paiements à l'étranger ni sur internet pour l'instant

| 15/02/2018 15:30 | 57 commentaires

Les possesseurs d’iPhone clients de la Société Générale se réjouissent depuis hier de pouvoir enfin utiliser Apple Pay, mais la prise en charge du service n’est pas encore complète.

Pour l’heure, les paiements Apple Pay réalisés avec une carte de la Société Générale ne fonctionnent que dans les boutiques françaises. Les achats à l’étranger, dans les applications et sur le web ne sont pas encore pris en charge par la banque. Elle indique sur son site que ces possibilités supplémentaires arriveront pour les cartes VISA avant cet été.

Cette limitation tient dans le fait que la Société Générale utilise le réseau de paiement franco-français CB pour Apple Pay. Les autres banques prenant en charge Apple Pay exploitent soit le réseau VISA, soit le réseau Mastercard, qui sont tous les deux internationaux.

> Accéder aux commentaires

Un nouveau caractère spécial fait planter les apps, iOS 11.3 immunisé [màj]

| 15/02/2018 14:18 | 35 commentaires

C’est décidement le talon d’achille d’iOS : un nouveau caractère spécial fait planter Messages et les autres apps dans lesquelles il est affiché. Cette fois, c’est un caractère indien qui fait paniquer iOS 11.2.5, la dernière version stable en date.

Si un plaisantin vous envoie ce caractère par SMS, il faut supprimer la conversation entière pour éviter les plantages de Messages. iOS 11.3, actuellement en bêta, est immunisé.

Le caractère en cause.

Des bugs du même genre sont trouvés régulièrement dans iOS : caractères arabes, gros fichier .vcf, lien spécial… Apple les corrige généralement rapidement.

Mise à jour — Apple confirme que les bêtas d'iOS 11.3, tvOS 11.3, watchOS 4.3 et macOS 10.13.4 corrigent ce bug. Il faut aussi s'attendre à une mise à jour intermédiaire (de type iOS 11.2.x) qui apportera un correctif avant les versions finales de ces différentes moutures d'OS.

> Accéder aux commentaires

Nokia réévalue l'intérêt de sa division santé (ex-Withings)

| 15/02/2018 12:57 | 45 commentaires

Nokia annonce dans un communiqué de presse avoir commencé à « examiner des options stratégiques » pour sa division Digital Health. L’évaluation pourrait aboutir à « une transaction ou d’autres changements », tout comme garder le statu quo. Nokia précise que les brevets et les marques ne sont pas concernés par cette évaluation stratégique.

Nokia Steel HR, dans un cadre « connecting people ».

La division Nokia Health est née de l’acquisition en 2016 de l’entreprise française Withings. Elle a à son actif des gammes de montres et de balances connectées, ainsi que quelques autres produits santé et une caméra de surveillance.

Plusieurs signaux négatifs vis-à-vis de la longévité de la branche sont apparus dernièrement. Nokia Health a retiré une fonction spécifique de la balance Body Cardio faute d’« approbations réglementaires additionnelles » que le fabricant ne cherche pas à obtenir. La compatibilité HomeKit sur la caméra qui avait été promise pendant un temps est aussi passée à la trappe. L’héritage Withings est clairement sur la sellette.

> Accéder aux commentaires

Pages