Instagram n'a pas besoin d'une version iPad

Florian Innocente |

On peut considérer Instagram de deux manières : une plateforme sur laquelle on publie ses images et une plateforme sur laquelle on apprécie de simplement regarder les contenus publié par d'autres, comme on feuilletterait un album ou un catalogue qui n'auraient jamais de fin.

Instagram en grand format

Une version iPad serait tout à fait adaptée à cette seconde occupation où l'on s'émerveille ou s'amuse de tout ce que l'on peut voir sur ce réseau social. Las, Instagram n'a jamais développé de version pour les grands écrans mobiles d'Apple. Et ça ne semble pas prêt de changer, comme l'a répété Adam Mosseri, le patron d'Instagram.

Dans une story, il a justifié cette absence par un manque de ressources et par d'autres priorités pour l'entreprise :

[On] aimerait concevoir une app iPad. Mais nous n'avons qu'un nombre limité de personnes, et beaucoup de choses à faire, et ça n'est pas apparu comme la chose la plus urgente à faire dans l'immédiat.

On peut formuler ces propos autrement : financièrement ça n'a aucun intérêt pour Instagram. Le différentiel entre le nombre d'utilisateurs d'Instagram sur mobiles iOS et Android et celui que pourrait toucher une version iPad doit être tel, qu'il n'y a pas de raison d'investir dans une app iPadOS et s'imposer de l'entretenir ensuite. Il y a la version web pour ça.

Au moins il y a une constance. En décembre, Mosseri avait déjà dit que rien n'était prévu à l'horizon, sans pour autant fermer complètement la porte à cette hypothèse.

Lire les commentaires →

iOccasion : notre cote occasion pour iPhone (février 2020)

Aymeric Geoffre-Rouland |

C'est en regardant nos forums que nous nous sommes aperçus que de nombreux lecteurs souhaiteraient qu'une cote de prix pour iPhone d'occasion voie le jour sur iGeneration.

Pour vous aider et en parcourant notre site dédié aux petites annonces de produits Apple, iOccasion, nous avons ainsi érigé un tableau qui comprend le prix moyen de revente constaté, et donc conseillé, pour chaque iPhone d'occasion mis en vente (colonne jaune). Bien évidemment, cette cote est à titre purement indicatif et n'est en aucun cas officielle. N'hésitez cependant pas à nous donner votre avis en commentaires ou sur notre forum dédié.

Les critères retenus

Pensant qu'il était judicieux d'agrémenter cette colonne d'informations supplémentaires, nous avons ajouté deux autres colonnes au tableau :

  • Le prix minimum et maximum de revente constaté d'un iPhone sur iOccasion de décembre à janvier 2020, en fonction de plusieurs critères (voir plus bas)
  • Le prix de reprise maximum d'un iPhone avec Apple Trade In (en Apple Store physique ou en ligne) pour l'achat d'un nouveau modèle.

La « fourchette » de prix (deuxième colonne) a été érigée en fonction de plusieurs critères :

  • Si la boîte a déjà été ouverte ou non,
  • Si l'appareil est débloqué tous opérateurs ou non,
  • De la présence de la facture,
  • Du modèle,
  • De son espace de stockage,
  • De son état général (état de l'écran, rayures, chocs)
  • S'il a déjà été réparé, si oui, si les réparations ont été effectuées par un réparateur agréé
  • De l'état de la batterie (généralement annoncée en pourcentage),
  • Du temps restant de garantie,
  • De la présence d'Apple Care+ ou non
  • De la présence des accessoires Apple originaux ou non

Les prix peuvent également (et subjectivement) varier en fonction de la localisation de l'annonce voire, de la rareté du modèle. Pour exemple, l'iPhone X est resté plutôt cher d'occasion pendant plusieurs mois, malgré la sortie du XS et du XR.

Voici notre cote pour ce début d'année 2020 :

Que faire si je souhaite vendre mon iPhone d'occasion ?

Voici quelques étapes à respecter si vous souhaitez revendre votre ancien précieux :

  • Désactiver le jumelage Apple Watch,
  • Faire une sauvegarde de vos données,
  • Se déconnecter d'iCloud, d'iTunes Store et de l'App Store,
  • Désactiver iMessage (si vous quittez iOS),
  • Effacer vos données Général > Réinitialiser > Effacer contenu et réglages,
  • Enfin, n'oubliez pas d'enlever et de récupérer votre carte SIM 😉 (on ne sait jamais).

Que faire si je souhaite acheter un iPhone d'occasion ?

Même si ce n'est pas sans risques, acheter un iPhone d'occasion présente plusieurs avantages. D'un point de vue financier, c'est bien évidemment une économie substantielle, la plupart des iPhone récents étant vendus aujourd'hui au-dessus de la barre des 1000 €. C'est également une bonne alternative pour éviter le surplus de gâchis de déchets électroniques et préserver (au moins un peu !) notre bonne vieille planète.

Avant de vous lancer, sachez qu'il vaut toujours mieux privilégier une remise en main propre, histoire d'éviter les mauvaises surprises lors de la réception. C'est aussi une manière plus simple de tester l'appareil et de tout vérifier sur place. D'une manière générale, exigez également toujours la facture d'achat de l'iPhone.

Avant l'achat, vous pouvez vérifier que l'iPhone n'a pas été volé : récupérez le numéro IMEI de l'iPhone (en composant *#06# ou dans Réglages > Général > Informations). Une fois l'IMEI en votre possession, vous pouvez vérifier l'état de verrouillage de l'iPhone sur des sites Internet tiers comme Stolen Phone Checker.

Par ailleurs, profitez-en pour demander le numéro de série de l'iPhone pour vérifier la couverture de service et d'assistance à cette adresse. Vous pourrez notamment voir la date d'activation de l'appareil, sa garantie, et si c'est bel et bien un produit officiel Apple (ou non !). Le numéro de série se trouve derrière la boîte de l'iPhone ou dans Réglages > Général > Informations.

Demandez également si l'iPhone a déjà été réparé et si oui, à quel endroit. Même si ce n'est pas catégorique, méfiez-vous des iPhone réparés en dehors des Apple Store ou des réparateurs agréés. Cela vous évitera de potentielles mauvaises surprises dues à des composants de mauvaise qualité. Dans les deux cas, exigez les factures.

Même si cela semble logique, vérifiez l'état de l'appareil : l'ensemble de l'écran (en déplaçant les icônes sur toute sa surface, par exemple), les connecteurs (essayez de le charger et branchez des écouteurs), le son, tentez de passer un appel (pour vérifier si vous entendez bien la personne et si celle-ci vous entend bien), connectez-vous au Wi-Fi et au Bluetooth, testez l'appareil photo (photo et vidéo) ainsi que les boutons (de volume, etc.).

Si possible et quitte à paraître insistant(e) auprès du vendeur, vérifiez que l'iPhone n'a pas subi de dommages liquides. Les réparations à l'avenir vous coûteront bien plus cher (et seront forcément hors garantie !) et le risque de panne sera considérablement plus élevé. Pour ce faire, ouvrez le compartiment de la SIM et vérifiez avec un flash si vous ne voyez pas de traces de liquides. Vérifiez également l'écran une fois allumé : si vous voyez des sortes de « taches », c'est probablement qu'il a été en contact avec un liquide.

Voici enfin un dernier conseil : assurez-vous que l'iPhone ne soit pas bloqué sur un compte Apple. Si vous tombez sur l'écran « Verrouillage d'activation » ou sur « Saisissez le code » une fois l'iPhone allumé, c'est que soit celui-ci est verrouillé, soit l'ancien propriétaire n'a pas supprimé ses données. C'est une des raisons pour lesquelles la remise en main propre est plus sécurisante : à distance, difficile de vous assurer qu'il ne l'est pas.

Photo Apple

Si l'iPhone ne demande pas de code et qu'il est déjà déverrouillé sur l'écran d'accueil, vous pouvez vérifier qu'il n'est pas bloqué. Allez dans Paramètres > Général > Réinitialiser > Effacer contenus et réglages. Insérez ensuite votre carte SIM une fois l'appareil redémarré. Si vous tombez sur la page « Verrouillage d'activation », c'est qu'il est bel et bien bloqué. À moins que l'acheteur ne le débloque lui-même, évitez l'achat car vous ne pourrez pas vous servir de l'appareil. Par ailleurs, il faut savoir que l'unique moyen de débloquer un iPhone verrouillé est de se déplacer en Apple Store avec l'iPhone, la facture et une pièce d'identité au même nom.

Dans tous les cas, ne faites pas l’acquisition d’un iPhone d’occasion qui est toujours associé au compte de son ancien propriétaire.

Où vendre, où acheter un iPhone d'occasion ?

Sur iOccasion.fr, notre site de petites annonces dédié aux produits Apple, bien évidemment 😊 !

L'inscription à iOccasion.fr est entièrement gratuite et ne prend que quelques secondes. Elle vous permet de poster des annonces en toute sécurité ainsi que de profiter de services supplémentaires comme une messagerie, l'historique des annonces ou encore les annonces VIP. Contre quelques euros, les annonces VIP bénéficient d'une mise en avant sur le site, ce qui vous permet de vendre plus rapidement votre produit.

Et si les appareils Apple sont très présents sur iOccasion, du Mac à l'iPhone en passant par l'iPad et même l'iPod, vous trouverez aussi une sélection de produits et d'accessoires tiers.

📱 Pour acheter ou revendre votre iPhone, n'hésitez pas à vous inscrire sur iOccasion dès aujourd'hui : l'inscription est gratuite !

Lire les commentaires →

iPhone 12 : Apple hésiterait encore sur le design des antennes 5G

Stéphane Moussie |

Le nom du fournisseur du modem 5G des futurs iPhone ne fait plus de doute, il s'agira de Qualcomm. Mais selon Fast Company, Apple pèse toujours le pour et le contre concernant les antennes ô combien importantes de ces modèles.

Deux options seraient sur la table. La première serait d'adopter les antennes conçues par Qualcomm (le module QTM525), sauf que ces antennes ne plairaient pas beaucoup aux équipes de Cupertino, la faute à une intégration moindre.

Solution 5G complète proposée par Qualcomm.

La deuxième option serait de créer en interne ces antennes pour un design optimal, mais cela pourrait se révéler périlleux. Non seulement il y a le précédent de l'antenna gate de l'iPhone 4, mais en plus, selon une source de Fast Company, des antennes faites maison plus récentes demandaient deux fois plus de puissance que d'autres antennes comparables pour les mêmes performances. La conception de ces composants ne serait pas encore le fort d'Apple, or on sait que les ondes millimétriques de la 5G sont particulièrement sensibles aux conditions de réception, et donc aux antennes.

Si d'aventure Apple sélectionnait la solution qui apparaît comme la plus sûre, à savoir les antennes de Qualcomm, cela se ferait au détriment de la finesse, à en croire le site. Le choix fatidique ne devrait plus trop tarder.

Lire les commentaires →

Netflix supprime son offre de période d'essai gratuit

Sabrina Fekih |

Si vous comptez tester Netflix il faudra désormais passer à la caisse. Comme toutes les autres plateformes de streaming, Netflix proposait une période d'essai de 30 jours, pour avoir accès gratuitement à son catalogue. C'est désormais de l'histoire ancienne.

Pour séduire, la plateforme change de stratégie et offre un aperçu de son catalogue à la place. Exemple avec le film À tous les garçons que j'ai aimés, une comédie romantique et une production maison. Pour le regarder, pas besoin d'entrer d'adresse mail, il est disponible gratuitement et pour tous. Par contre, pour voir sa suite, À tous les garçons : P.S. Je t'aime toujours, récemment mise en ligne, il faudra s'inscrire.

Cette stratégie de l'appât a déjà été testée au Royaume-Uni, avec la série The Crown, ainsi qu'avec plusieurs contenus régionaux en Inde, au Mexique et en Colombie. En France, Netflix avait offert, pendant 48 heures, le film d’animation de Sergio Pablos, Klaus.

Toutefois, Netflix ne rompt pas entièrement avec l'idée des 30 jours d'essai. La plateforme propose d'utiliser la version multi-supports pendant 30 jours au prix de la formule pour 1 écran.

Pour l'heure aucune annonce officielle n'a été faite pour expliquer ce changement de stratégie. Il peut s'agir d'un simple test, comme ce fut le cas pour les hausses de prix l'an passé. Avec l'apparition de nouveaux acteurs sur le marché du streaming, Netflix fait peut-être bien de miser sur ses contenus originaux pour se différencier.

Lire les commentaires →

Signal veut devenir un nouveau WhatsApp

Florian Innocente |

Moxie Marlinspike et Brian Acton veulent faire de Signal, la messagerie (sécurisée) de M. Tout-le-Monde. Dans une interview chez Wired, le créateur de Signal ainsi que son principal soutien financier (et par ailleurs co-fondateur de WhatsApp, parti de Facebook en claquant la porte) disent leur ambition de faire de leur app un nouveau WhatsApp, la messagerie aux deux milliards d'utilisateurs.

« J'aimerais que Signal touche des milliards d'utilisateurs » rêve Brian Acton à voix haute « Je sais ce que ça implique pour y arriver. Je l'ai déjà fait. J'adorerais y parvenir dans les 5 prochaines années, voire moins ». Acton a investi 50 millions de dollars il y a deux ans dans Signal et il en dirige la Fondation. C'est la technologie de chiffrement de Signal que WhatsApp utilise pour son service.

Signal sur iPad

L'équipe de Signal, est passée en 5 ans de 3 à 20 personnes mais le nombre de ses utilisateurs à travers le monde n'est pas communiqué. Tout juste Acton consent-il à préciser que 40% d'entre eux utilisent la version iOS et le décompte de téléchargements sur Google Play indique qu'il a franchi la barre des 10 millions.

Signal est d'abord une messagerie pour les gens qui ont besoin d'un logiciel multiplateforme et qui veulent redoubler de prudence dans leurs échanges, tout comme les utilisateurs de Telegram. Pour autant, s'il s'agit de devenir un logiciel capable d'intéresser le plus grand nombre, l'app doit intégrer des fonctions grand-public.

C'est de plus en plus le cas, avec l'ajout des autocollants, des icônes de réaction rapide, l'amélioration des fonctions de capture vidéo, la version iPad, etc. Des évolutions fonctionnelles qui doivent s'inscrire toutefois dans la logique de confidentialité extrême promue par le logiciel.

Dans le cas des pack d'autocollants, les serveurs de Signal ne peuvent savoir qui a créé ces jeux de petites images ni qui les envoie à ses correspondants.

Pour les conversations de groupe, Signal a travaillé avec Microsoft afin de mettre au point un système où le serveur gère les groupes et ses participants sans connaître l'identité de chacun. À chaque fois, ces nouvelles fonctions ajoutent des degrés de complexité dans leur mise au point, car tout passe par le tamis de la confidentialité, mais cela doit rester invisible aux yeux des utilisateurs. Un groupe Signal ne doit pas être plus compliqué à utiliser qu'un groupe WhatsApp ou Messages.

À terme, Signal espère pouvoir stocker les contacts sur ses serveurs et ne plus avoir besoin de demander aux utilisateurs de fournir un numéro de téléphone pour se mettre en relation. Lors d'un changement de téléphone, on disposerait de cette liste de contacts en ligne au lieu de laisser l'app utiliser le carnet d'adresses du système. Une autre équation complexe à résoudre.

Lire les commentaires →

Sur Android, Gboard mixe des émojis pour en créer des inédits

Stéphane Moussie |

Malgré les dizaines et les dizaines d'émojis ajoutés régulièrement, vous trouvez qu'il n'y en a pas assez ? Sur Android, le clavier de Google a de quoi assouvir votre appétit.

Quand on ouvre la liste des émojis dans Gboard, un nouveau champ « suggestions » est affiché à l'écran. Il suffit de sélectionner un émoji pour voir apparaître plusieurs variantes non officielles. Par exemple, la petite tête jaune qui fait un bisou est déclinée en cœur et en fantôme.

Google a créé des variantes pour de nombreux émojis, mais pas pour tous. L'autre limite de l'exercice, c'est que les émojis inédits ne sont pas envoyés comme des caractères, mais comme des images, ce qui prend plus de place et ne s'intègre pas dans les phrases.

Cette nouveauté est en cours de déploiement sur la version Android de Gboard. Si vous n'y avez pas encore accès et que vous brûlez d'impatience de l'essayer, vous pouvez rejoindre la bêta de l'application. Si vous trouvez que cela prend trop place à l'écran — ou que c'est inutile, parce que les émojis il y en a suffisamment comme ça, merci bien —, il est possible de désactiver la fonctionnalité dans les options de Gboard. On ne sait pas encore si Google prévoit de la porter sur la version iOS de Gboard.

Lire les commentaires →

HomePod : des ventes en hausse mais encore marginales

Florian Innocente |

Apple et son HomePod sont placés en sixième position dans une étude de Strategy Analytics sur les ventes mondiales d'enceintes intelligentes (avec ou sans écran). Une position qui n'a pas changé depuis la même période de 2018, même si Apple a suivi le mouvement général de progression des ventes.

Image : macfix2014

La Pomme ne fournit aucun chiffre sur les performances commerciales de son enceinte, Strategy Analytics pour sa part estime que 2,6 millions de HomePod ont été vendus cette fin d'année 2019, contre 1,6 millions un an plus tôt. Cela donnerait une part de marché de 4,7% contre 4,1% un an plus tôt. Entre les deux, Apple a lancé son enceinte en Chine en janvier 2019 puis au Japon et à Taïwan en juillet. Avec l'Inde prévue cette année, cela portera le nombre de pays à 13 pour cette enceinte sortie il y a deux ans.

Ventes (en millions d'unités) et parts de marché au quatrième trimestre 2019

En 2019, les ventes mondiales de ces enceintes ont augmenté de 70%, avec quasiment 147 millions d'unités. Apple reste loin derrière d'autres acteurs comme les chinois Xiaomi, Alibaba et Baidu et l'indéboulonnable duo de tête Google (13,9 millions d'unité sur ce trimestre/24,9%) et Amazon (15,8 millions/28,3%).

Tout le monde a progressé mais le trio asiatique largement plus. Amazon et Google tiennent encore ces concurrents chinois à distance, toutefois leurs parts de marché se sont bien érodées, passant sous le seuil des 30%.

Il faut aussi considérer le fait que ces études se focalisent sur les enceintes, alors que les assistants prennent place dans d'autres types de produits. La part de marché sur les enceintes est à découpler de celle des assistants eux-mêmes.

Lire les commentaires →

Pages