Apple n'a pas voulu des Telemoji de Telegram calqués sur le design de ses propres émojis

Mickaël Bazoge |

Pavel Durov, cofondateur et patron de Telegram, avait sorti les grands mots pour rameuter l'attention médiatique sur l'absence de feu vert d'Apple à une mise à jour de l'application de messagerie. Une nouvelle version qui devait « révolutionner la manière dont les gens s'expriment entre eux », mais que l'App Store se refusait à autoriser depuis deux semaines et sans raison, assurait-il.

La révolution en question était des émojis animés, les « Telemoji », au design calqué sur ceux d'Apple. Et ça coinçait du côté du constructeur. Après la couverture médiatique portée à cette histoire, Apple est revenue vers Telegram pour demander le retrait des Telemoji. « C'est une décision déroutante de la part d'Apple, car les Telemoji auraient apporté une toute nouvelle dimension aux émojis statiques [d'Apple] basse résolution, et ils auraient considérablement enrichi son écosystème », écrit Durov dans un autre post.

Telegram va désormais plancher sur des émojis animés « uniques et reconnaissables ». Apple n'a pas confirmé qu'il s'agissait d'un problème de copyright, mais on peut assez facilement comprendre que ça a dû tiquer à Cupertino au vu du travail réalisé par les équipes du constructeur pour produire ces fameuses imagettes.

Les 1001 questions que pose la création d

Les 1001 questions que pose la création d'emojis aux designers d'Apple

D'un autre côté, laisser Telegram (ou n'importe quel développeur) dans le flou pendant deux semaines sans dire pourquoi une mise à jour n'est pas autorisée est effectivement un problème. Et il est malheureux qu'il faille pousser une gueulante en ligne pour obtenir des clarifications.

Quoi qu'il en soit, après le retrait des Telemoji, l'App Store a validé la mise à jour de l'app qui inaugure une « plateforme ouverte d'émojis » permettant aux utilisateurs Premium d'utiliser des émojis personnalisés. Les notes de version sont disponibles à cette adresse.

Lire les commentaires →

Un iPhone à écran pliable vous intéresserait-il ?

Stéphane Moussie |

Galaxy Z Fold4, Z Flip4, Xiaomi Mix Fold 2 et Motorola Razr 2022 : pas moins de quatre appareils à écran pliable ont été présentés cette semaine. Si Samsung est maintenant concurrencé par plusieurs marques, c'est bien le fabricant coréen qui domine de la tête et des épaules cette catégorie de produits. Il a écoulé l'année dernière 10 millions de Fold et de Flip, ce qui ne représente que 5 % de ses ventes totales de smartphones, mais la croissance est forte.

Galaxy Z Flip4 et Z Fold4

Apple se tient pour l'instant à l'écart de ces appareils flexibles. Des rumeurs d'iPhone à écran pliable surgissent de temps à autre, mais on ne devrait pas voir la couleur de ce très hypothétique produit avant des années. D'abord escomptée en 2023, cette chimère a été repoussée ensuite en 2024 puis en 2025 par ceux qui manient les boules de cristal. Ça nous laisse au moins le temps d'économiser.

Un iPhone à écran pliable vous intéresserait-il ?

Lire les commentaires →

Apple rappelle l'existence d'Apple One dans une nouvelle pub

Mickaël Bazoge |

Apple rappelle au bon souvenir de tous l'existence de son bouquet de services Apple One, disponible depuis la fin de l'année 2020 et qui n'a guère connu de gros changements depuis si ce n'est l'apparition un an plus tard de la formule Premium en France, avec Fitness+ et 2 To de stockage iCloud.

Est-ce pour autant une raison de bouder cette offre tout compris ? Bien sûr que non. C'est en tout cas le message que veut faire passer le constructeur avec cette nouvelle publicité pour Apple One qui recense tout ce que comprend le bouquet : Apple Music, Apple TV+, Apple Arcade, iCloud+, News+ et Fitness+, à partir de 14,95 € par mois.

Peut-être qu'Apple compte faire évoluer son offre tout compris à la rentrée, en y ajoutant un palier comprenant un abonnement à l'iPhone et Apple Care+ ? C'est une des possibilités soulevées en mars dernier par la rumeur…

Un abonnement à du matériel serait en préparation chez Apple 🆕

Un abonnement à du matériel serait en préparation chez Apple 🆕

Lire les commentaires →

Apple aurait bien voulu croquer un bout de l'activité publicitaire de Facebook

Mickaël Bazoge |

Apple n'a pas toujours été ce farouche défenseur de la vie privée face à l'ogre Facebook. En fait, avant que le constructeur ne se décide à faire de la défense de la confidentialité un argument commercial, les deux entreprises cherchaient à trouver un terrain d'entente, rapporte le Wall Street Journal.

Images : Apple/Meta.

D'après les sources de la publication, Apple aurait proposé à Facebook une idée d'abonnement au réseau social permettant de supprimer les publicités. Un abonnement sur lequel Apple aurait bien sûr prélevé sa commission… La Pomme aurait également cherché à tirer profit du système de « boost » des statuts, qui contre monnaie sonnante et trébuchante, permet à un message d'être plus largement distribué et mis en avant.

Apple a un temps considéré que ces boosts pouvaient être assimilés à des achats intégrés et que par conséquent, elle pouvait toucher un petit quelque chose là dessus. Mais peine perdue, cette proposition n'a pas abouti. Le WSJ indique que des dirigeants d'Apple étaient frustrés par le succès de Facebook dans l'App Store, un succès sur lequel le constructeur n'a jamais pu capitaliser.

Le WSJ précise que ces négociations se sont déroulées entre 2016 et 2018. Depuis, les relations se sont franchement tendues, en particulier depuis iOS 14.5 qui, à partir d'avril 2021, a resserré l'encadrement du suivi publicitaire. D'après Insider Intelligence, 37 % des utilisateurs d'iPhone et d'iPad ont autorisé Facebook à les suivre. C'est peu, même si cela parait encore très élevé.

Après la mise en place de cette fenêtre de demande de suivi, Facebook aurait réfléchi de nouveau à cette idée d'abonnement. Mais le système représente plusieurs défis : la personne qui possède plusieurs comptes de réseaux sociaux aurait-elle droit à une expérience sans publicité pour l'ensemble de ses comptes ? Finalement, Facebook a abandonné cette idée.

Un porte-parole d'Apple n'est pas entré dans les détails. Il a simplement expliqué au quotidien que « chaque jour, nous rencontrons et nous collaborons avec des développeurs pour leur faire des suggestions, rapporter des problèmes, et les aider à continuer à faire progresser leur activité ». Contre l'évidence, ce représentant assure que les mêmes règles s'appliquent de manière égale à tous les développeurs « parce que nous pensons qu'une application équitable [des règles de l'App Store] se traduit par la meilleure expérience utilisateur ».

Un autre porte-parole d'Apple affirme aussi qu'il n'y a pas de lien entre des discussions de partenariats et les changements apportés au suivi publicitaire.

Lire les commentaires →

Un harceleur condamné après avoir utilisé un AirTag pour espionner sa victime

Mickaël Bazoge |

Un homme britannique a été condamné à 9 semaines de prison pour avoir espionné son ex-compagne avec un AirTag. Christopher Paul Trotman avait caché le traqueur dans le pare-choc arrière de la voiture de sa victime, ce qui lui a permis de suivre sur son iPhone les moindres mouvements de son ancienne petite amie.

La victime s'est rendue compte que quelque chose n'allait pas lorsqu'elle a acheté un iPhone : elle a alors reçu des notifications d'AirTag inconnu, ce qui a été confirmé par l'iPhone de sa fille. Après avoir fouillé sa voiture de fond en comble et soupçonné Trotman, elle s'est adressée à la police qui a pu confondre le harceleur.

En plus de la prison, Trotman écope d'une ordonnance de protection lui interdisant de contacter son ex. Le fait divers montre combien il est facile pour un harceleur de détourner l'usage de la balise blanche d'Apple, conçue à l'origine pour retrouver des objets perdus. Le constructeur a mis en place des garde-fous et même resserré les boulons pour éviter cette utilisation du traqueur, mais c'est encore insuffisant.

AirTags : un élu américain veut une loi contre le pistage de personnes

AirTags : un élu américain veut une loi contre le pistage de personnes

Lire les commentaires →

Avec le futur iPad d’entrée de gamme, les appareils iOS diraient adieu à la prise jack

Mathieu Fouquet |

Nous en parlions il y a une semaine mais un petit détail nous avait échappé : le futur iPad d’entrée de gamme, non content d’inaugurer un design avec des tranches plates, enterrerait également la prise jack, ce qui est cohérent avec les rendus 3D de cet hypothétique iPad 10e génération. Si cela se confirme, ce serait la fin de la prise jack sur les appareils iOS et iPadOS après une longue agonie qui dure depuis l’iPhone 7.

Images MySmartPrice.
Aucune prise jack en vue…

La fameuse prise audio qui a fait couler tant d’encre avait déjà disparu de l’iPad Pro, de l’iPad Air et, plus récemment, de l’iPad mini. Jusqu’ici, seul l’iPad classique a survécu au massacre. Ce ne sera peut-être bientôt plus le cas, mais au moins la prise jack survit-elle encore dans les Mac Apple Silicon. Réponse d’ici cet automne, sans doute.

Lire les commentaires →

Derniers jours pour obtenir une carte cadeau de 50 € pour l'achat d'une Apple TV

Stéphane Moussie |

C'est le moment où jamais pour acheter une Apple TV. Une offre promotionnelle lancée le 1er août se termine très bientôt. Jusqu'au 15 août seulement, Apple offre une carte cadeau de 50 € pour l'achat d'un de ses boîtiers de salon. La carte cadeau est valable pour les produits en Apple Store ainsi que pour les apps et services dans les boutiques de contenu dématérialisé d'Apple (App Store, Apple Music, Apple Books…).

Cette offre est disponible uniquement en Apple Store, que ce soit en ligne ou en boutique physique. Elle est valable aussi bien pour l'Apple TV HD (159 €) que pour l'Apple TV 4K (à partir de 199 €). Même si vous n'avez pas de téléviseur 4K, nous vous recommandons vivement de choisir l'Apple TV 4K, car celle-ci sera beaucoup plus durable que la version HD équipée d'une vieille puce A8. Les conditions générales de l'opération sont consultables sur le site d'Apple.

Il y a une rumeur de nouvelle génération d'Apple TV disponible d'ici la fin de l'année, mais celle-ci ne réinventerait rien, ce serait juste une mise à niveau technique avec une puce plus récente.

Lire les commentaires →

Pages