Lorsque le premier iPod se cachait dans un boitier gros et moche

Florian Innocente |

Avant de sortir sous la forme du baladeur que l'on connaît, les prototypes du premier iPod ont connu plusieurs formes et celle-ci n'est pas piquée des vers.

iPod : 20 ans qu

iPod : 20 ans qu'on l'aime

En l'honneur des 20 ans du baladeur, l'éditeur Panic a sorti de son grenier ce boitier jaunasse aux lignes imposantes et grossières qui contenait toute l'électronique du futur iPod. L'intérieur de ce châssis de fortune était essentiellement rempli… de vide.

Images : Panic

Tony Fadell a expliqué dans un tweet que ce prototype, baptisé P68/Dulcimer, avait été fabriqué très rapidement — la roue marchait, mais assez mal — en attendant la finalisation du design.

Il ne s'agissait pas de faire quelque chose de ressemblant, l'objectif, comme souvent en pareille occasion, est de ne surtout pas donner d'indications sur l'aspect ou le rôle exact du produit.

Vingt ans de l

Vingt ans de l'iPod : quel a été votre modèle préféré ?

Lire les commentaires →

Forfaits mobiles : 200 Go à 15 €/mois chez B&You et SFR RED 🆕

Stéphane Moussie |

Mise à jour 24/10 — , le thème du week-end, ce sont les forfaits 200 Go. Jusqu’à lundi soir, SFR relance ses offres BIG RED. Vous avez au choix 80 Go pour 10 € par mois, 100 Go pour 12 € ou surtout 200 Go pour 15 €. Seul inconvénient de cette offre : l’absence de 5G.

Bouygues Telecom fait de même avec ses offres B&You. Bizarrement, les prix sont identiques : 80 Go pour 10 €, 100 Go pour 12 € et 200 Go pour 15 €. Égalité en matière de roaming sur les forfaits à 200 Go : 15 Go chacun.

Autrement, Cdiscount mobile casse le prix de son forfait 200 Go à 9,99 €/mois. Après un an la facture augmente à 19,99 €/mois, mais le forfait est sans engagement. L'opérateur mobile virtuel exploite le réseau de Bouygues Telecom. Inconvénient de cette offre par rapport aux autres : le débit 4G est limité à 100 Mb/s.

Article original 22/10 — La valse des étiquettes continue sur les forfaits mobiles. Après des abonnements 30 Go à 10 €/mois la semaine dernière, les opérateurs se montrent plus généreux. SFR RED et B&You proposent l'un comme l'autre 80 Go pour 10 €/mois en ce moment. Les tarifs sont valables jusqu'au jour où les opérateurs décident une augmentation.

L'offre est censée se terminer le 25 octobre chez le premier et le 27 chez le second. Petites différences entre les deux (outre le réseau) : Bouygues inclut 15 Go en Europe/DOM contre 10 Go pour SFR, mais ce dernier permet de choisir une eSIM dès la commande.

Lire les commentaires →

Vingt ans de l'iPod : quel a été votre modèle préféré ?

Jean-Baptiste Leheup |

Nous fêtons aujourd'hui les 20 ans de l'iPod, le petit baladeur qui a révolutionné le monde de la musique et sorti Apple d'une profonde ornière. Dans ses différentes versions, classique, shuffle, mini, nano, touch, le petit baladeur s'est glissé dans des centaines de millions de poches.

Quel est le modèle dont vous gardez le meilleur souvenir ? Celui qui vous a fait découvrir Apple, redécouvrir votre musique ? Celui qui vous a occupé durant d'interminables trajets en train, celui que vous n'avez jamais voulu revendre et qui prend aujourd'hui la poussière dans un tiroir ?

Lire les commentaires →

iPod : 20 ans qu'on l'aime

Jean-Baptiste Leheup |

Que faisiez-vous le mardi 23 octobre 2001 ? Étiez-vous déjà un spectateur assidu de l'actualité d'Apple ? Étiez-vous déjà connecté à Internet, en 56k ou parmi les premiers clients de l'ADSL de Wanadoo ? Étiez-vous seulement déjà né ? Car le 23 octobre 2001, Apple présentait son premier iPod, « un lecteur de musique MP3 révolutionnaire capable d'emmagasiner jusqu'à 1 000 chansons de qualité CD dans un boîtier ultra portable ».

Apple, toute fière de présenter son iPod — ainsi qu'un bénéfice trimestriel de 66 millions de dollars, soit à peine plus de six heures de bénéfice à son rythme actuel…

Et vous, amis lecteurs, qu'en pensiez-vous ?

Alors là, bien sûr, tout le monde a applaudi des deux mains, crié au génie, loué ce sacré visionnaire de Steve Jobs, et couru à l'Apple Store du coin pour précommander cette brillante nouveauté. Non, évidemment ! Déjà parce que des Apple Store, en octobre 2001, il n'en existait qu'une douzaine, et tous aux États-Unis, et aussi parce que comme l'avait assez finement analysé le premier de nos lecteurs à réagir sur notre forum :

Mais qu'est-ce qu'est allé foutre Apple dans cette galère ?

Le gouvernement détaille l’interdiction des contrôles routiers dans Waze et Coyote

Nicolas Furno |

On sait depuis le printemps que les apps comme Waze et Coyote ne pourront plus signaler la présence des forces de l’ordre sur les routes dans certains cas. Tout l’enjeu restait de savoir dans quels cas précisément et à quelques jours de la mise en application de ces nouvelles règles, le gouvernement a enfin répondu aux questions et posé le cadre d’application. Comme le résume BFM, c’est un cadre très strict qui ne devrait pas changer grand-chose pour les utilisateurs des apps.

Le signalement des forces de l’ordre restera possible en toutes circonstances dans les apps, comme ici dans Waze.

À compter du premier novembre, les apps devront masquer les contrôles routiers réalisés par les forces de l’ordre et signalés par leurs utilisateurs si le préfet ou le ministre de l’Intérieur en fait la demande, uniquement sur les routes communales et départementales, sur une zone précise, pendant une durée limitée et pour une liste de raisons bien définies.

Concrètement, le rayon maximal d’interdiction prévu est de deux kilomètres dans les agglomérations et dix kilomètres hors des villes. La durée maximale sera de deux heures pour les contrôles d’alcoolémie et stupéfiant et dix heures pour les contrôles liés à un enlèvement ou un acte terroriste. Cette nouvelle règle ne concerne pas les contrôles de vitesse, par exemple ceux effectués à la jumelle, qui ne pourront ainsi pas être masqués dans les apps, même à la demande du préfet.

Par ailleurs, il s’agit uniquement de masquer l’information, pas de bloquer sa collecte. Du point de vue des conducteurs, rien ne change et il sera toujours possible de signaler n’importe quel contrôle routier sans risquer de sanction. C’est aux apps que revient la responsabilité de les masquer, si ces signalements ont lieu dans une zone interdite définie par les autorités.

Lire les commentaires →

App Store : les guidelines revues pour permettre aux développeurs de communiquer avec leurs utilisateurs

Mickaël Bazoge |

Le vendredi soir, c'est le moment toujours idéal pour balancer des annonces sur lesquelles on n'a pas trop trop envie de communiquer. Apple ne faillit pas à la tradition en dévoilant des changements dans la jungle touffue des directives de l'App Store. Pour les développeurs, le passage le plus intéressant concerne l'article 5.1.1(x) qui leur donne la possibilité de demander à l'utilisateur des informations basiques, comme leur nom et adresse e-mail afin de pouvoir communiquer en direct avec eux.

Apple met de sérieux garde-fous : la requête est optionnelle et elle ne doit pas conditionner la fourniture de services ou l'activation de fonctionnalités. C'est un assouplissement qui a été annoncé cet été, pour éteindre une class-action aux États-Unis.

App Store : Apple autorise les développeurs à communiquer davantage avec leurs utilisateurs

App Store : Apple autorise les développeurs à communiquer davantage avec leurs utilisateurs

À l'époque, il s'était posé la question de savoir si cette disposition n'allait concerner que les développeurs américains : ce n'est pas le cas, et tous les développeurs de par le monde peuvent en bénéficier (le contraire aurait été étonnant, mais avec Apple le diable est toujours dans les détails).

Par conséquent, Apple supprime l'article 3.1.13 qui interdisait aux développeurs d'obtenir des informations dans l'application pour communiquer aux utilisateurs l'existence de méthodes d'achat alternatives à celle d'Apple.

Un autre changement dans les guidelines concerne les métadonnées des événements in-apps, qui seront mis en place la semaine prochaine (article 2.3.13).

Lire les commentaires →

Les nouvelles listes de lecture « humeur et activité » à écouter sur Apple Music

Mickaël Bazoge |

Les nouvelles listes de lecture annoncées par Apple durant le keynote ont commencé à apparaître dans Apple Music. Comme d'habitude (malheureusement) avec le service de streaming, c'est toujours un peu difficile de s'y retrouver, il n'existe pas de répertoire qui liste ces fameuses playlists. Il faut donc y aller au petit bonheur en demandant à Siri de jouer une liste de lecture correspondant à un moment particulier ou une ambiance.

Il y a vraiment de tout, de la séance d'entraînement à la fête sur la plage, en passant par le café du matin, la colère noire, « je regarde mes e-mails » et même Bar Mitzvah parce que évidemment ! Selon MacStories, il y a actuellement plus de 250 listes de lecture du même tonneau, chacune ayant sa propre jaquette animée. Durant le keynote, Apple en a promis des milliers !

Parce que Siri a parfois du mal à la comprenette, le site propose un raccourci qui permet de sélectionner plus facilement une de ces nouvelles listes de lecture selon son humeur. Pour en profiter, il faut être abonné à Apple Music. Ces playlists constituent l'ossature du futur abonnement Apple Music Voice à 4,99 € par mois.

Lire les commentaires →

Pages