Belkin a une télécommande HomeKit dans ses tuyaux

Mickaël Bazoge |

Belkin a ses nouveaux produits qui fuitent ! Après le boîtier pour tout connecter en AirPlay 2 SoundForm Connect, c'est au tour de la WeMo Stage Scene de faire son apparition, encore une fois dans la base de données de la FCC (le régulateur américain des communications). Et ce produit est plutôt intéressant : il s'agit d'une télécommande Bluetooth dont les trois boutons permettent d'activer une scène HomeKit. On l'avait déjà aperçue au CES de janvier 2020.

D'après le manuel d'utilisation, chaque bouton peut enregistrer deux scènes chacun, qu'on pourra lancer d'un appui court ou d'un appui long. On peut ainsi imaginer qu'un appui court allume les lumières d'une pièce de la maison, et qu'un appui long les éteignent. La télécommande intègre une LED qui signale le statut d'une scène et du niveau de batterie (elle fonctionne avec une pile bouton CR2032). Belkin fournit aussi un support mural. Le tout devrait être vendu dans les 35 $, reste à savoir quand.

Lire les commentaires →

Le nouveau service de streaming Paramount+ veut diffuser en Europe

Mickaël Bazoge |

Dans la désormais très longue liste des services de streaming qui se terminent par un +, je demande… Paramount+ ! La plateforme, qui remplace et enrichit CBS All Access, sera lancée le 4 mars aux États-Unis, au Canada et en Amérique latine. Dès le 25 mars, le service sera disponible en Scandinavie, puis en Australie un peu plus tard.

L'Europe continentale fait partie des projets de ViacomCBS, le monstre qui exploite Paramount+. Kelly Day, responsable des opérations à l'international, explique à Hollywood Reporter que le service envisage de se lancer sur le vieux continent, et qu'une annonce sera faite dans les prochains mois, le temps de finaliser l'offre.

Pour donner une idée du prix, Paramount+ sera proposé à 6,99 € par mois en Finlande (9,99 $ aux États-Unis, où une formule à 4,99 $ sera aussi disponible avec de la pub). Pour ce prix, on aura le droit de se noyer dans le contenu : plus de 30 000 épisodes, 2 500 films, ainsi qu'un millier d'événements sportifs (des diffusions en direct seront disponibles aux États-Unis, ce qui explique aussi pourquoi l'abonnement y est plus cher).

En plus des catalogues des chaînes (BET, CBS, Comedy Central, MTV, Nickelodeon, Paramount Pictures et Smithsonian), Paramount+ proposera des exclusivités bien évidemment : 50 séries originales dans les deux prochaines années, dont 36 la première. Parmi ces contenus tout frais, il y aura des séries Halo (adaptée des jeux vidéo), Flashdance et The Italian Job (inspirées des films), une nouvelle série Star Trek: Strange New Worlds (CBS est la « maison » de Star Trek)…

Les films du studio y seront disponibles entre 30 et 45 jours après leur sortie en salles, dont le 7e épisode (!) de Mission: Impossible, Top Gun: Maverick, Sonic the Hedgehog 2, Transformers 7 (!!), Dungeons and Dragons, Scream… Bien sûr, c'est en fonction de la chronologie des médias dans chacun des pays. D'ici la fin du printemps, la plateforme ajoutera dans ses rayons de grosses franchises comme Hunger Games et James Bond (la rumeur avait annoncé l'intérêt d'Apple pour le prochain épisode, No Time To Die, et pour la licence au complet).

Bref, beaucoup, beaucoup de contenus et si peu de temps pour en profiter… ViacomCBS est également à la manœuvre pour Pluto TV, une offre de streaming en AVOD (gratuite et financée par la publicité) qui s'est lancée 8 février en France. Selon Kelly Day, les premiers résultats sont solides et après le Royaume-Uni, l'Allemagne et l'Espagne, un lancement est prévu en Italie. Paramount+ et Pluto TV sont présentés comme complémentaires.

Lire les commentaires →

Facebook : une publicité pour vanter… la publicité ciblée

Mickaël Bazoge |

Facebook tente une fois encore de convaincre du bien-fondé du suivi publicitaire… avec une nouvelle publicité ! Le clip, baptisé « Good Ideas Deserve To Be Found » (« les bonnes idées méritent d'être trouvées ») essaie de démontrer que grâce à la pub personnalisée, les produits innovants des petites entreprises sont faciles à trouver par les consommateurs. Cela s'accompagne d'un site web décrivant les différentes initiatives de Facebook pour soutenir ces mêmes entreprises.

Facebook va diffuser cette pub à la télé, à la radio et sur les plateformes en ligne durant ces douze prochaines semaines. Apple n'est jamais citée dans cette vidéo, mais il s'agit évidemment d'une nouvelle salve dans la campagne de Facebook contre l'encadrement du suivi publicitaire qui sera activé avec iOS 14.5. En décembre dernier, le réseau social avait fait paraître des pleines pages dans plusieurs grands quotidiens américains pour défendre la pub ciblée.

L'exploitation des données des utilisateurs de Facebook en fonction de leurs visites, de la localisation et de leurs habitudes en ligne permet aux annonceurs du réseau social d'afficher des réclames qui les ciblent précisément. Trop aux yeux d'Apple : Tim Cook a eu l'occasion de déplorer une collecte effrénée qui incite à la violence et à l'extrémisme.

Lire les commentaires →

Amazon Music s'écoute sur Android TV (mais toujours pas Apple Music)

Mickaël Bazoge |

L'application Amazon Music s'est adaptée à Android TV et à Google TV, l'interface du dernier Chromecast (qui fonctionne en fait sur Android TV). Pour ceux qui ont déjà tâté de la version tvOS, il n'y a pas vraiment de surprise, cette nouvelle app Android TV fonctionne de la même manière. Ça n'a pas les flonflons de l'app Musique, mais c'est efficace.

Amazon Music sur le Chromecast avec Google TV.
Il y a même les paroles.

On peut profiter d'Amazon Music de plusieurs manières différentes : en étant abonné Unlimited pour 9,99 € par mois, ou en étant abonné Prime (5,99 € par mois ou 49 € par an) pour accéder à 2 millions de titres. Aux États-Unis, une offre d'écoute gratuite est aussi disponible, financée par la pub.

La plateforme Android TV/Google TV s'enrichit donc d'une nouvelle offre de streaming musicale, il ne manque plus guère que… Apple Music ! Le service d'Apple est disponible sur Android depuis belle lurette, mais il n'existe rien pour la déclinaison destinée aux téléviseurs connectés. Même si Apple Music est offert sur Android et sur Windows (via iTunes), le service reste un parent pauvre face à Spotify et d'autres plateformes de streaming (lire : Le gospel de Spotify résonne plus fort sans chapelles).

Actuellement, c'est plutôt l'application Apple TV qui bénéficie de l'investissement d'Apple (elle est d'ailleurs disponible depuis peu sur… Google TV).

Lire les commentaires →

Genius Scan 6 aide à renommer les fichiers numérisés

Stéphane Moussie |

Mise à jour majeure pour Genius Scan, l'application des Français de Grizzly Labs qui sert à numériser des documents avec son iPhone ou son iPad. La technologie de numérisation de Genius Scan 6 a été réécrite en tirant parti de l'apprentissage profond (un des domaines de l'intelligence artificielle) pour plus de précision et de vitesse. L'application se montre en effet rapide pour isoler le document et ne se laisse pas tromper par les objets qui traînent à côté. Les filtres qui améliorent la netteté, la colorimétrie et d'autres paramètres des images ont également été réécrits pour une meilleure qualité.

Une seconde nouveauté tire profit de techniques d'intelligence artificielle : Genius Scan 6 apprend de vos habitudes en matière de nom de fichiers et prend en compte le contenu du document pour suggérer des éléments à ajouter au nom du fichier. Concrètement, on a sous forme de petites étiquettes des suggestions de mots tirés du document ainsi que des éléments contextuels, comme la date et la géolocalisation. Cela évite d'avoir à taper soi-même ces éléments dans le nom du fichier.

Genius Scan 6 est téléchargeable gratuitement. Il y a un achat in-app à 8,99 € pour débloquer le renommage intelligent, l'OCR et d'autres fonctions avancées.

Lire les commentaires →

Epic v Apple : Valve contraint de verser ses documents au dossier

Stéphane Moussie |

Finalement, Valve n'aura d'autre choix que de fournir diverses informations sur ses affaires dans le cadre du futur procès entre Epic et Apple. Le propriétaire de Steam s'était opposé à la demande d'Apple de dévoiler une partie de ses comptes, mais le juge Thomas S. Hixson en a décidé autrement.

Valve devra fournir au tribunal l'historique des ventes, des prix et d'autres informations sur 436 jeux présents sur Steam. Alors qu'Apple demandait que ces renseignements remontent jusqu'à 2015, le juge a fixé le début à 2017.

Apple tient à ce que Valve révèle ces données afin que les pratiques commerciales de l'App Store — qui sont considérées comme anticoncurrentielles par Epic — soient comparées à celles d'autres plateformes. Valve n'est pas choisi au hasard par les avocats de Cupertino : Steam occupe une place prépondérante sur le marché des jeux dématérialisés, mais surtout la boutique a longtemps appliqué une commission de 30 % identique à l'App Store.

C'est en décembre 2018, quatre jours avant le lancement de l'Epic Games Store (qui a depuis confirmé son statut de concurrent le plus sérieux pour Steam), que Valve a mis en place un système plus avantageux pour les gros studios, avec une commission passant à 25 % pour les jeux rapportant plus de 10 millions de dollars et 20 % pour ceux rapportant plus de 50 millions de dollars. Apple a fait l'inverse récemment en baissant sa commission à 15 % pour les éditeurs faisant moins de 1 million de dollars de chiffre d'affaires.

Lire les commentaires →

Homebridge active l’éclairage adaptatif pour les ampoules qui ne sont pas HomeKit

Nicolas Furno |

L’éclairage adaptatif permet de modifier les caractéristiques des ampoules et lampes HomeKit tout au long de la journée. Cette nouveauté d’iOS 14 est toutefois réservée aux produits qui le prennent explicitement en charge : les éclairages Hue, le ruban de LED Eve ou bien les éclairages Nanoleaf Essentials. Pour tous les autres, il faut attendre que les constructeurs mettent à jour le firmware de leurs appareils pour obtenir cette fonction.

Une fois l’éclairage adaptatif disponible dans votre domicile, l’app Maison affiche une notification (gauche) et permet de le configurer sur les lumières de votre choix.

Si vous avez un éclairage qui n’est pas compatible HomeKit du tout, mais qui peut le devenir grâce à Homebridge, vous pouvez peut-être bénéficier désormais de l’éclairage adaptatif. Ce serveur à installer en local pour simuler un pont HomeKit permet en effet d’activer cette nouvelle fonction sur les ampoules et autres lampes connectées à partir de la version 1.3, distribuée depuis quelques jours.

Pour que l’éclairage adaptatif soit actif, il faudra toutefois une mise à jour du plugin Homebridge qui prend en charge votre matériel. C’est le cas de la plupart des plugins populaires, d’après les concepteurs du projet, et c’est notamment le cas de celui qui gère les produits qui reposent sur l’API Tuya, la plus courante sur les accessoires domotique en marque blanche. Pour vous donner un exemple, ces ampoules connectées vendues 21 € la paire devraient ainsi bénéficier de l’option éclairage adaptatif dans l’app Maison.

Cette solution est pratique si vous avez des ampoules compatibles Homebridge, mais elle ne permettra pas d’ajouter l’éclairage adaptatif à des éclairages HomeKit natifs. Par exemple, vos ampoules TRÅDFRI ne pourront pas gagner l’éclairage adaptatif grâce à Homebridge, il faudra attendre qu’IKEA s’en charge.

Lire les commentaires →

Pages