Un business rentable ?

Christophe Laporte |

Vu la prolifération de disquaires sur Internet, il est légitime de penser que la musique en ligne constitue sur Internet le nouvel eldorado. Contrairement aux idées reçues, cela ne semble pas être le cas. Sur une chanson vendue 99 cents sur iTunes US, seulement 4 cents vont dans les poches d’Apple. Les maisons de disque empochent au minimum 62 cents et l’équivalent de la SACEM aux États-Unis touche 8 cents. L’étude précise enfin que les détenteurs des droits d’auteur gagnent deux fois plus de royalties sur les ventes en ligne que sur des ventes de CD.


CONNEXION UTILISATEUR