Flash sur iPad : (l'autre) réponse d'Adobe

Anthony Nelzin-Santos |

A nouvelle hypothèse pour expliquer le non-support de Flash sur iPad, et plus généralement sur iPhone OS (lire : L'autre raison de l'absence de Flash sur l'iPad (et l'iPhone)), nouvelle réponse de la part d'Adobe, cette fois par la voix de Mike Chambers, le directeur produit responsable de la relation avec les développeurs pour Flash.

iPad Flash

Il tient à assurer que les événements de type "hover" (survol du curseur) fonctionnent bel et bien sur écrans tactiles, citant l'exemple du Nexus One, qui supporte Flash, et ce type d'événements. Il tient ensuite à préciser que les problèmes avec ce type d'événements ne touchent pas que Flash — on pourrait lui objecter que sur iPhone, les hover Javascript sont parfaitement supportés. Enfin, Chambers explique que Flash ne repose pas QUE sur le survol de la souris — pas que, c'est sûr, mais l'usage de cette fonction est très, très répandu.

Il liste ensuite les événements Flash qui ne peuvent fonctionner sur écran tactile. Comme prévu, la plupart concernent la souris : clic du milieu, clic droit, défilement de la molette. Il conseille aux développeurs utilisant ce type d'événements de mettre à jour leurs animations s'ils souhaitent proposer une expérience cohérente sur toutes les plateformes.

Il explique que le plus simple pour supporter les événements de type survol est de d'abord appuyer (pour "placer" le curseur), puis de relâcher en déplaçant (pour simuler le survol). C'est ainsi qu'Apple supporte les événement de ce type en Javascript, ce qui n'est ni pratique ni évident, mais fonctionne. Mais peut-être Apple fait-elle là le choix de supporter correctement ce qui est un standard du Web ouvert, ce qui serait en droite ligne de ces dernières déclarations. Mike Chambers a enregistré une petite vidéo pour démontrer le fonctionnement de Flash sur iPhone :

Chambers admet que le fonctionnement de Flash sur écran tactile n'est pas de tout repos : en plus de problèmes de performances et d'interface éventuels, les différences en terme d'entrée de données (il rappelle le problème du clavier virtuel) ajoutent une couche de complexité. Mais il le clame haut et fort : tous ces problèmes ne sont pas spécifiques au Flash, et touchent tous les contenus HTML. 1 partout la balle au centre, et retour à la case départ, serait-on tenté de dire.


avatar branlouk | 
Cette vidéo ne montre rien.
avatar PtitRital67 | 
la vache ce combat va devenir très très très lourd. Poubelle flash ceux qui n'en veulent pas prennet un Android ou autre qui le supporte et c'est tout. On peut vivre sans flash l'iPhone l'a clairement démontré.
avatar valcapri | 
On peut vivre sans Flash, surtout quand on n'utilise pas l'Iphone pour aller sur Internet. Qui va sur le net a longueur de journée via un iPhone dont l'écran est minuscule ? Sur un iPad, la différence va se faire sentir.
avatar PtitRital67 | 
je surf sur tous mes sites préférés avec l'iPhone sans jamais rencontrer de soucis, je vois pas pourquoi avec l'iPad ce serait différent, j'utilise aussi clicktoflash sur mon mac et aussi bizarre que ça puisse paraître y'a pas tant de flash que ça :P Mais le peu qu'il y a je le dégage quand même
avatar valcapri | 
oomu, c'est bien de faire table rase mais il faudrait que les choses supprimées ne soient plus utilisées. Ce qui n'est pas le cas de Flash. C'est pas Flash qui va payer le prix, c'est plutôt l'iPad qui va payer le prix du choix de ses dirigeants. Si tu ne veux pas Flash, tu peux ne pas l'installer, tout comme tu peux le desinstaller sur tu l'as déjà. Pourquoi ne pas laisser à l'utilisateur le libre choix d'installer ce qu'il souhaite ? La prochaine gueulante (qui rappelons le, est injustifiée puisque Flash est bien intégré dans Android & Windows mobile) ne sera pas contre Silverlight, ils vont s'acharner sur Adobe, leader (et de loin) sur ce marché. Bref, si Apple choisit pour moi les logiciels qui lui semble bon, je vais choisir le passage sur Windows.
avatar gilzecat | 
Fais donc dafunker on s'en voudrait de te retenir. Pour la navigation sur l'iphone, je crois qu'il serait temps que tu t'intéresses un peu aux statistiques. Bref...
avatar royalmistral | 
Trouvé sur www.latribune.fr (15/02/2010), article de Pascal Boulard, "La mobilité menacée par l'engorgement des réseaux" : "Aujourd'hui, la consommation moyenne d'un iPhone est de 400 mégaoctets (Mo) par mois. À titre de comparaison, l'utilisation d'un téléphone portable uniquement pour la voix ne consomme que 5 Mo par heure (10 à 15 Mo en moyenne par mois en Europe)." Si je sais compter, cela représente entre 385 et 390 Mo en moyenne par mois pour l'Internet mobile sur iPhone. Ce n'est pas colossal, mais on ne peut effectivement plus parler de consommation marginale ou occasionnelle.
avatar josselinrsa | 
L'autre possibilité, c'est qu'Apple ne voulait pas de flash parce que c'était une voie de développement d'application qui évitait de passer par les outils d'Apple. Grace à ce choix, il y a plein de développeurs iPhone qui pourront facilement passer au développement Mac :)
avatar Tiberius | 
C'est évident que si Flash était autorisé sur iPhone et iPad, la plupart des sites Flash seraient inutilisables. Il faut rappeler que Safari Mobile récupère quasiment tous les évènements de l'écran tactile. La page web ne reçoit que le tap (clic). Le drag, le tap long (pour faire un "clic droit"), le pinch à deux doigts, le double tap pour zoomer, etc. ne sont JAMAIS récupérés par la page, mais sont interprétés par le navigateur. Et c'est sans compter sur l'absence du survol de la souris. Imaginez un site en Flash contrôlé uniquement par des clics, et vous comprendrez pourquoi Flash est inutile sur iPhone et iPad. A moins qu'Adobe et Apple sortent une version "mobile" de Flash, non compatible avec le Flash PC, et qui permette de faire la même chose que Flash mais avec des interfaces adaptées. Dans tous les cas, Safari pourrait déléguer les évènements de l'écran tactile et de l'accéléromètre à une FlashView, ce qui permettrait d'utiliser le plein potentiel de Flash. On pourrait alors avoir de vraies applets dans Safari Mobile. Mais une telle chose demanderait une coopération entre Apple et Adobe, ce qui ne semble pas être d'actualité. Les gens veulent bêtement le Flash et le multi-tâches entre applications alors qu'ils ne savent absolument pas ce que ça implique comme difficultés et comme contraintes. Les responsables d'Adobe devraient faire preuve de plus de retenue car ils savent très bien que dans l'état actuel des choses mettre Flash PC sur un mobile à écran tactile est aussi ridicule que mettre Windows XP sur un smartphone.
avatar BeePotato | 
"La page web ne reçoit que le tap (clic)" c'est complètement faux. bien sûr c'est différent car il fallait être compatible avec l'existant et mettre en place des gestures pratiques, mais... http://developer.apple.com/safari/library/documentation/AppleApplications/Reference/SafariWebContent/HandlingEvents/HandlingEvents.html
avatar hellhasnofury | 
Encore une fois ;) :bigsmile: J) Ce n'est pas aux clients / utilisateurs de supporter les différents entre Apple et Adobe
avatar PtitRital67 | 
personne ne t'impose la lecture de ces articles. Si apple a choisi des engins sans flash ce n'est pas à la suite d'un différent avec Adobe c'est le fait de ne pas mettre flash qui créé les tensions c'est différent.
avatar nimal | 
La guerre continue...
avatar Francis Kuntz | 
Donc à vous écouter, si demain Flash était fonctionnel sur iPhone/iPad, grâce à une activation volontaire de la part de l'utilisateur, ces appareils perdraient de leur attrait ? ... Je peux comprendre qu'on ne soit pas intéressé par l'arrivée de Flash, mais être radicalement contre et applaudir S. Jobs pour un choix commercial qui n'est lucratif que pour lui, ça me dépasse...
avatar PtitRital67 | 
Si flash était fonctionnel (mais vraiment hein pas comme sur mac par exemple) l'iphone aurait tout à y gagner, mais ce n'est pas le cas flash est un produit lourd et plantogène. Forcer les gens à l'intelligence ça à toujours été mon crédo. :p
avatar Francis Kuntz | 
Ok, mais qui est-ce qui force la tienne ? ^^ Flash n'est ni lourd ni plantogène sur iPhone : il n'existe pas. Et de toutes façons même si c'était le cas, ça ne répond pas à la question : qu'as-tu à gagner au fait qu'un plug-in (activable volontairement) ne soit pas disponible ???
avatar royalmistral | 
Oomu vient de répondre : l'utilisateur a bien sûr raison de souhaiter pouvoir visualiser tout de même, s'il le souhaite, des éléments en Flash ; mais ce n'est pas l'intérêt d'Apple d'intégrer Flash. Et les raisons ne sont pas financières. Flash n'est pas acceptable pour le développement d'un meilleur Web, il représente un frein à l'innovation, pour des raisons qui ont été parfaitement exposées par Oomu. On ne peut pas contester qu'il en résulte de sérieux inconvénients pour les utilisateurs, mais laisser les choses en l'état en présente d'autres, non moins significatifs. L'essentiel est d'admettre qu'il ne s'agit pas d'un coup de colère ou d'un caprice de Steve Jobs, mais d'un choix technologique sur le long terme.
avatar Tiberius | 
[quote]qu'as-tu à gagner au fait qu'un plug-in (activable volontairement) ne soit pas disponible ???[/quote] - L'homogénéité dans les interfaces, - La simplicité dans l'accès aux logiciels (App Store unique), - L'absence de pubs qui clignotent et font du bruit, - L'absence de logiciels prévus pour la souris et un grand écran et non prévus pour le doigt sur un écran tactile, - Le faible nombre de plantages de Safari, le non énervement du processeur, et la rapidité de chargement des pages (si on considère qu'une version iPhone de Flash aurait les mêmes "qualités" que la version Mac). - ... ? Je suis d'accord qu'en contrepartie on aurait plusieurs avantages à avoir Flash sur iPhone/iPad, mais ce n'était pas ta question ^^.
avatar Francis Kuntz | 
Non en effet, ma question était : "qu'as-tu à gagner au fait qu'un plug-in (ACTIVABLE VOLONTAIREMENT) ne soit pas disponible ???" Comme ça c'est plus clair ? ;)
avatar Tiberius | 
@Bjeko : Même réponse, à restreindre aux personnes qui ne vont pas activer ton plugin.
avatar Francis Kuntz | 
Ça revient à ce que je disais : je comprends qu'on puisse s'en ficher, mais plus difficilement qu'on soit contre.
avatar royalmistral | 
Lis ou relis plus haut ce qu'en a dit Omu et mon propre commentaire. Il y a de solides raisons techniques de ne pas vouloir même d'un plugin désactivable. Mais l'utilisateur va souffrir avant que des formules alternatives soient trouvées, c'est certain...
avatar Tiberius | 
@Bjeko : Le problème c'est que les gens qui vont activer ton plugin ne vont pas profiter des avantages de l'absence de Flash.. Et ça Apple pourra difficilement l'accepter.. Ceux qui activeront ton plugin auront donc : - L'Hétérogénéité des interfaces, - L'accès multiple aux logiciels (App Store + web/Flash), - Les pubs qui clignotent et font du bruit, - Des logiciels prévus pour la souris et un grand écran et non prévus pour le doigt sur un écran tactile, - Un grand nombre de plantages de Safari, l'énervement du processeur, et la lenteur de chargement des pages (si on considère qu'une version iPhone de Flash aurait les mêmes "qualités" que la version Mac). - ... ?
avatar valcapri | 
C'est un formidable avantage de ne pas avoir Flash quand je vais sur deezer, jiwa, google finances, google analytics et portails de jeux flash. Merci l'avantage, merci Apple. Les pub sont remplacé par des GIFs plus lourd. Que viens faire l'heterogeneité des interfaces, est-ce un desavantage de voir un site qui sort du lot dans le bon sens du terme ? Est-ce que toutes les pages webs doivent se ressembler, j'espere que non.
avatar valcapri | 
Il faut quand même dire que la navigation web de l'iPad est loin d'être l'ultime expérience. Clavier virtuel, Aucun effet de rollover (du coup certains sites bancaires ne vont pas gérer le trucs [j'ai bien dis certains, pas tous]), pas de Flash, des pubs en GIF bien lourd (sinon on aura des pubs HTML5 (avec son et tout) après la mort de Flash tellement annoncée ici). On atteint les profondeurs, retour 10 ans en arrière.
avatar royalmistral | 
L'hétérogénéité des interfaces, ce n'est pas qu'un problème d'apparence. C'est un problème d'ergonomie, d'utilisabilité, de fonctionnement. Il faut que les mêmes interactions entraînent les mêmes effets pour qu'on puisse s'y retrouver d'un site à l'autre. Pour le "retour 10 ans en arrière" : utilisais-tu une tablette tactile pour surfer sur Internet il y a dix ans ? La réponse à ton argument est dans la question... Ceci dit, je comprends ton mécontentement et je ne nie pas qu'il y ait problème.
avatar -oldmac- | 
Ça le fait penser a ceux qui hurlaient a la mort lors de la disparition de la disquette sur les 1er iMac. Depuis personne n'y trouve a redire ...
avatar Moki75 | 
C'est très différent On se retrouve avec des tas de gens formés à l'utilisation de Flash et qui n'ont pas (corrigez moi si je me trompe) d'équivalent en terme de logiciel de création de contenu multimedia en HTML5 ...
avatar Francis Kuntz | 
Et puis retirer un élément qui prend de la place et a un coût de production, si minime soit-il, est un "moins" compensé par un "plus". Tandis que le refus de supporter flash n'a aucune contrepartie pour les utilisateurs. PS: je parle toujours d'un plug-in activable ou pas selon la volonté de l'utilisateur (je précise car le message n'a pas l'air de passer)
avatar PtitRital67 | 
un jour les "pour flash" comprendront que c'est Apple qui décide et point. maintenant si la crémière d' en face fait du 95D je vous conseil d'aller en face. les jérémiades sur les forums ne changeront rien. Nous sommes beaucoup à apprécier l'absence de cette merde infâme si ça vous empêche de vivre faites pression autour de vous pour qu'Apple arrête de vendre, ses concurrents en on besoin.
avatar Tibimac | 
> Nous sommes beaucoup à apprécier l'absence de cette merde infâme si ça vous empêche de vivre faites pression autour de vous pour qu'Apple arrête de vendre, ses concurrents en on besoin. Inversement, je ne comprends pas pourquoi l'idée d'une installation facultative et désactivable à la volée semble vous empêcher de vivre, vous. Qu'est ce que ça peut vous faire que certains veuillent installer flash... Personne ne vous oblige. Bon je te laisse, ça va être l'heure de ta prière à Steve.
avatar Francis Kuntz | 
Je ne suis pas "pour flash", je suis pour la possibilité de l'installer si on en a envie. Par contre toi tu dis "Super, il est impossible d'installer flash !!!"... Pourquoi donc ? tu as peur de risquer de l'installer par mégarde ??? Voila, c'est tout, je me demande en quoi ça te rend heureux de ne pas pouvoir faire quelque chose que tu n'aurais de toute façon pas faite. Le reste : la crémière, la "merde infâme", ... c'est du hors sujet. Mais bon, ça commence à faire beaucoup de posts pour une réponse qui ne viendra jamais... puisqu'elle serait par définition absurde. Donc, bye ;)
avatar PtitRital67 | 
ça me rend heureux que l'on force les gens à être moins con, non pas d'installation facultative, pas d'installation point. je pars du principe que si l'on ne force pas les gens on ne progresse pas, le seul soucis c'est lorsque l'on force les gens à faire des choses mauvaises, là ça n'est pas le cas.
avatar an3k | 
Les Ayatollahs qui veulent faire le bien des gens contre leur gré m'inquiètent fortement. Le player flash sur iPhone et iPad pourrait très bien fonctionner comme le montre l'exemple du portage sur Nexus One: http://codemoiunmouton.wordpress.com/2010/02/22/demo-flash-player-sur-google-phone/ Cela pourrait être fluide et s'accomoder parfaitement du tout tactile. Maintenant que cela soit optionnel serait l'idéal. Chacun pouvant faire selon ses besoins et des désirs. Mais tous les débats 'techniques' avec les arguments plus ou moins fallacieux, cela sert à quoi ? Flash apporte un véritable plus pour le WEB aujourd'hui autant pour l'utilisateur que pour le développeur. la situation évoluera peut-être dans les années qui viennent grace à HTML5 mais c'est très très loin d'être encore le cas. On peut regretter, à raison de mon point de vue, que Flash ne soit pas libre ainsi que les bugs et _parfois_ les performances qui l'affectent mais Adobe a réussi à l'imposer et il serait dommage _que ceux qui le veulent_ ne puissent tout simplement pas en profiter. Sans compter que la partie développement (Flex & Co) et surtout ActionScript, c'est quand même super bien pensé. Derrière les querelles Apple, on sent qu'il y a surtout du politique car c'est une pan entier de la fonction de mise à disposition d'applications qui échapperait à leur contrôle.
avatar cymryr | 
adobe nous prend (nous dev) pour des ..., quand je vois la doc de php et celle de flash/flex cela me fait rire (jaune) surtout quand je vais chercher sur le site adobe la doc en french (pas facile a trouver d'ailleur), ce qui me pousse de plus en plus a m'orienter vers des soluce framework javascript jquery et autre. voila, flex bien penser ... hummm chacun son avis la dessus. que flash soit present ou pas sur ipad/iphone, chacun ses choix. mais d'un autre coter il est vrai que steve devrais laisser le choix au utilisateur de ses technologies.
avatar HolyTrinhThi | 
Visiblement les choses évolueraient dans le bon sens pour Adobe. les organismes de régulations européenne et américaine mènent l'enquête: http://www.bipad.fr/2010/08/eu-regulators-et-ftc-sinteressent-au-flash-sur-iphone/

CONNEXION UTILISATEUR