L'iPad mesuré contre l'iPhone et le Nexus One de Google

Florian Innocente |

L'iPad ne déçoit pas sur le plan de la vitesse d'exécution des applications, c'est ce que montrent différents tests, qui le comparent avec son plus proche parent, l'iPhone 3GS ou le Nexus One. Chez Furbo.org, Craig Hockenberry (de l'éditeur IconFacory), avec des fonctions mathématiques ou tests JavaScript, la tablette est grosso modo 2 fois plus rapide que l'iPhone.

Chez Gizmodo, une comparaison a été faite dans le lancement d'un jeu, Plants vs Zombies, où l'iPad a fini de charger le titre lorsque l'iPhone commence à faire bouger la barre de progression (vidéo). En revanche, précise le site, les applications Apple (Notes, Calendrier, Contacts, etc) s'exécutaient dans les mêmes délais sur les deux appareils. Observation identique quant à l'affichage de certaines pages dans les deux versions de Safari Mobile.

plantszombies

Anandtech a réalisé une série de mesures de chargement de sites et de performances JavaScript où sont confrontés l'iPad et son A4 à 1 GHz, le Nexus One de Google avec un SnapDragon 1 GHz signé Qualcomm et l'iPhone 3GS avec son Cortex A8 600 MHz. Chaque test a été réédité 5 fois et Flash a été désactivé sur le Nexus One.

anandtechbench

La combinaison iPhone OS, Safari et processeur A4 a été la plus rapide à 8 reprises sur les 9 sites testés. Avec des écarts - dans le match A4 contre SnapDragon - allant de 8,7% à un peu moins de 60% dans le meilleur des cas. Au passage, le Nexus One a battu l'iPhone. Ce dernier est justement supposé adopter une puce dans la lignée de l'A4 pour sa prochaine génération. Une perspective engageante au vu des résultats.

Dans un autre test JavaScript, basé sur le SunSpider d'Apple, l'A4 s'est montré 37,6% plus rapide que le SnapDragon. Sur les raisons de cet écart entre deux processeurs de même fréquence, il peut y avoir plusieurs hypothèses, parmi elles la conséquence d'une bonne optimisation entre le matériel et le logiciel, Apple étant à la manoeuvre dans les deux cas. Autre piste fournie, l'iPad enfermant une batterie sans comparaison possible avec celle du Nexus One, Apple a pu se permettre relâcher la bride sur le cou de son processeur, n'ayant pas avec sa tablette les mêmes contraintes d'autonomie que sur un smartphone.

22334bencha4

Pour autant, malgré ces résultats, l'auteur du test estime que les performances globales affichées par la tablette dans une utilisation courante sont plus proches du "correct" que des qualificatifs enflammés souvent lus ça et là.


Tags
#iPad
avatar batou160 | 
De toutes manières l'iPad comme l'iPohne 3Gs est clairement prévue pour être multi taches et ceux dès sa conception, maintenant il faut savoir quand Apple va enfin lâcher cette fonction sur ces deux appareils, je penche pour la sortie de iPhone OS 4.0. L'autre enjeu on le vois bien se situe au niveau de l'autonomie de ce nouveau "type" d'ordinateur car s'en est un et là Apple a en dans tous les cas bien pris soin de choyer la durée de vie de sa batterie, 10h ce qui est énorme. De toutes manières même si l'iPad est encore d'une certaine manière attacher à iTunes, un jour Apple décideras certainement de le rendre complètement autonome. Il ne manques plus qu'a Apple de trouver une solution pour le multi taches, le multi fenestrage ainsi qu'un module d'impression dans iPhone OS pour avoir enfin un véritable ordinateur 100% autonome.
avatar Otto Mator | 
Aucun rapport avec le multitâche. Cependant il est un peu stupide de comparer l'ipad à un smartphone... C'est bien ça va plus vite, maintenant comparons-le a un netbook puis a un laptop...
avatar batou160 | 
si cela n'a rien à voir, bha désolé......si. La vitesse du microprocesseur pour gérer les taches de fonds est plus importante que la mémoire vive embarqué dans l'appareil, même si cette dernière est importante. La vitesse d'exécution de l'iPad montre une chose: qu'Apple a bel et bien décider d'intégrer le multi task sur sa tablette ainsi que sur le 3GS, pour le 3G je reste plus que prudent car tout n'est pas fluide quand il ya 6 pages dans Safari qui sont ouvert sur des sites de plus en plus lourd.
avatar Mayorkam | 
"Pour autant, malgré ces résultats, l'auteur du test estime que les performances globales affichées par la tablette dans une utilisation courante sont plus proches du "correct" que des qualificatifs enflammés souvent lus ça et là." Les qualificatifs enflammés viennent de l'usage, pas de touche pipi sur des chiffres. Quantité de netbooks ou de tablettes Pcs auront plus de puissance brute que l'iPAd. Combien à l'usage se montreront aussi réactives que l'iPAd dont TOUS les testeurs vantent la vitesse de lancement des applis, l'extrême réactivité du touch, le retour au bureau immédiat et autres qualités plus qu'appréciables en VRAI ? Très peu... L'optimisation Matériel/logiciel, c'est aussi cela. J'ai bossé sur des Pcs qui avaient des procs derniers cris de course et qui étaient pourtant des brouettes à l'usage. Il suffit de voir comment à l'usage encore, les concurrents de l'iPhone déçoivent pour le plupart alors qu'ils ont des procs 1 ghz, plus de ram et j'en passe (qu'est-ce que ça va être avec l'iPhone Version 4 !!).
avatar Robert Tripoux | 
Je suis d'accord avec shenmue. C'est pas puissante ressentie qui compte et pas la puissance brute. merzhin > Je pense que tu te trompes largement en pensant qu'Apple a boosté la puissance du proc uniquement dans une optique d'intégration d'un multitâche généralisé. La différence de vitesse se perçoit tout aussi bien en "mono-tâche".
avatar Mirage Breton | 
J'ai un iPhone 3G S - 16Go version 3.1.3 (12 Go dispo). Pourtant, mes résultats de temps de chargement sont infiniment plus courts que ceux indiqués sur votre tableau :-) : m.cnn.com : 4" arstechnica : 8" gizmodo : 7" digg.com : 6" etc... et mon iPhone est chargé de 97 applications. Comment expliquer ces bonnes performances ?
avatar Kelv | 
Un meilleur débit peut être ^^
avatar Mirage Breton | 
Je suis dégroupé total Free. Lors de mes tests, j'avais un débit descendant qui a varié entre 9.400 et 10.200 Kbits/s.

CONNEXION UTILISATEUR