Fermer le menu

L'iPhone 5 à l'assaut de l'Asie

François Tsunamida | | 01:00 |  25

L’un des points forts de l’iPhone 5 reste la vitesse de transmission des données promise par la 4G (LTE). La situation en Asie est inégale, à côté des pays qui sont les plus avancés au monde en matière de développement de leurs réseaux 4G (Japon bien sûr, Singapour mais également Corée du Sud où la pénétration de la 4G atteint 4 à 20 % des clients des réseaux des 3 opérateurs coréens,…), on trouve une série de pays moins développés économiquement (Viêt Nam, Laos, Cambodge, Thaïlande…) où la 4G, un des avantages majeurs de l’iPhone 5 sur la génération précédente, n’est pas à l’ordre du jour.

De même, les deux pays fabriquant une bonne partie des produits électroniques que l’on consomme, se révèlent pourtant à la traine en matière de 4G : le déploiement d’un tel réseau n’aura lieu qu’en juillet 2013 à Taiwan, et on est à au moins un an d’un déploiement de la 4G en Chine, qui prendra beaucoup de temps avant de couvrir une part importante du territoire immense de ce pays.

Cependant, malgré le fait que la rapidité des transmissions 4G ne peut être utilisée comme un argument commercial sur le gigantesque marché chinois (offrant la croissance la plus forte dans les chiffres de vente de Cupertino), l’iPhone 5 possède une qualité inattendue qui devrait lui permettre de se vendre très bien en Chine : son aspect esthétique.

En effet, l’iPhone 5 ne ressemble pas à l’iPhone 4, surtout grâce à son dos bicolore. Alors que les différences entre le 4 et le 4S étaient moins apparentes, de nombreux Chinois voudront posséder le nouveau modèle (dont la date de disponibilité pour ce pays n’a pas encore été annoncée, de même que son autorisation de mise sur le marché n’a pas encore été donnée par le gouvernement communiste).

On connaît le poids de la « face », de l’apparence dans la culture chinoise, et des millions de Chinois devraient casser leur tirelire pour ne pas passer pour des indigents se contentant encore du « vieil » iPhone 4S par manque de moyens, comme de nombreux blogs chinois le remarquent déjà…

Au Japon, la compatibilité avec le réseau LTE restera un argument commercial majeur. Le plus gros opérateur est NTT Docomo. Il possède un réseau 4G LTE (Xi) qui le place n°2 (5 millions d’abonnés en août 2012) dans le monde après celui de Verizon Wireless aux USA (11 millions d’abonnés en juin 2012), et avant celui du coréen SK Telecom (3 millions en juin 2012).

Une des particularités de la 4G chez NTT Docomo est la vitesse de croissance de son réseau (un million d’abonnés un mois après le lancement de son réseau en décembre 2011, 2 millions en mars, 3 millions en juin, 4 millions en juillet et 5 millions en août 2012). Si cette croissance se poursuit, NTT Docomo aura rattrapé Verizon en moins de 6 mois.

Le coréen SK Telecom, l’autre gros opérateur 4G qui, suivant les années dispute à NTT Docomo la place de n°2, a une croissance forte, mais sans comparaison avec celle du japonais. En 6 mois, SK Telecom gagnait 860 000 abonnés 4G LTE. Dans le même temps, NTT Docomo en accueillait 3 millions !

Mais NTT Docomo est le seul des trois opérateurs nippons majeurs à refuser de distribuer l’iPhone. Il s’agit d’un problème d’ego. Malgré le fait que beaucoup de clients soient partis de NTT Docomo pour rejoindre le réseau "Au" de KDDI au printemps, quand ce dernier a accepté de passer sous les fourches caudines d’Apple et de distribuer l’iPhone au Japon, NTT Docomo refuse toujours de se plier aux exigences sévères d’Apple. Le réseau de NTT Docomo est pourtant ouvert aux possesseurs d’iPhone/iPad au Japon via un MVNO (b-Mobile) qui achète du temps réseau et le revend à ses clients.

NTT Docomo pense pouvoir se passer d’Apple grâce à la qualité et la couverture de son réseau 4G. Mais quand ses concurrents (KDDI et Softbank Mobile), qui se sont mis à bâtir leur infrastructure 4G avec un peu de retard, couvriront les principales régions du territoire où sont concentrés leurs clients, l’absence d’iPhone, modèle très prisé par les consommateurs nippons, risque de se révéler à nouveau comme un point négatif.

Le marché japonais de l’iPhone 5 est divisé en deux modèles : l’un est utilisé par Softbank (GSM/4G FDD-LTE (Frequency Division Duplex Long Term Evolution) et l’autre (référence A1429) pour KDDI et son réseau Au (CDMA/4G LTE flagrance Qualcom). Dès à présent, les deux opérateurs concurrents annoncent disponibilités et prix de l’iPhone 5 dans l’Archipel à grand renfort de publicité.

Chez tous les deux, le nouvel iPhone sera mis en vente le même jour : le 21 septembre. Les deux opérateurs offrent l’iPhone 5 gratuitement pour peu que l’utilisateur remplisse certaines conditions, dont la principale est un engagement sur deux ans.

Cependant, le coût de la vie étant plus élevé au japon, le coût mensuel l’abonnement de ces opérateurs ferait reculer plus d’un client français : 5 460 ¥, soit environ 53 € (soit un abonnement mensuel proche de ce que demandent les opérateurs japonais pour de la 4G, quel que soit le modèle de téléphone) avec des données limitées à 7 Go par mois. Et pour mettre la main sur le modèle 32 Go, il faudra tout de même débourser 10 320 ¥/env. 100,25 € chez KDDI comme chez Softbank, et 20 640 ¥/env. 200,55 € pour le 64 Go.

Catégorie : 
Tags : 

25 Commentaires

avatar voodoo10 18/09/2012 - 02:50via iGeneration pour iPhone

En même temps en France, les opérateurs te font payé 299€ le terminal, avec un abonnement à 70€ pendant 24 mois...
Ils ont du bol les japonais. De plus que leur iPhone sera compatible avec leur 4G...

avatar poluks 18/09/2012 - 03:27via iGeneration pour iPhone

Je crois que la limite de 7go fait qu'après 7 go on passe en débit 128. On ne peut pas utiliser plus de7go en 4g.

avatar Mac3160 18/09/2012 - 04:08

Les operateurs "n'offrent" pas l'Iphone, son prix est inclus dans les mensualites (d'ou le prix assez eleve), en gros on le paie a credit sur 2ans (entre 2000 et 2500yen). On peut aussi le payer cash, et diminuer ainsi ses mensualites. Concernant Docomo, ce n'est pas juste un probleme d'ego, le probleme viendrait surtout des conditions demesurees de la pomme.

avatar Kevelian 18/09/2012 - 06:44

Ben il faudrais qu'il ai des mobiles de dispo a Singapour pour qu'ils en vendent depuis vendredi 17h plus moyen de prendre une commande en ligne.

http://tinyurl.com/9dzsv3v

PS: moi les deux miens sont commandé et confirmé donc ça me dérange pas trop, mais Apple a eu les yeux trop gros cette fois en lançant sont mobile dans autant de pays en même temps.

avatar McMika 18/09/2012 - 07:52via iGeneration pour iPhone

53€ il n'y pas si longtemps, le consommateur francais se serait jeté dessus...

avatar -=(ben)=- 18/09/2012 - 09:41

C'est une blague le passage sur l'importance de l'apparence en Chine. C'est tout aussi valable en France, même si c'est dans une moindre mesure en raison d'un développement plus avancé.

avatar Lou117 18/09/2012 - 11:10

NTTDocomo n'a pas besoin de l'iPhone, ils s'en foutent assez royalement. Très peu de gens ont quitté l'opérateur pour un iPhone, et ils proposent tout un tas d'appareils qui supportent déjà la 4G dans leur catalogue...

Le Japon est un peu à part, en dehors même de l'arrivée très tardive des smartphone dans le pays (les bon vieux appareils locaux ayant encore la préférence des utilisateurs !), les japonais sont très nationalistes (sans insultes) et privilégient les marques locales.

Les smartphones ne représentent à ce jour que 23.5% des appareils nippons (http://www.comscore.com/Press_Events/Press_Releases/2012/8/Japan_Smartphone_Surge) et les marques les plus importantes sont Sharp, Panasonic, Fujitsu, NEC et Sony. Tous proposent des appareils Android qui se vendent très bien dans l'archipel tout en intégrant quelques spécificités locales qui ne seront jamais intégrées aux iPhones...

Sans changement majeur de la politique d'Apple (ce dont je doute), ils ne s'imposeront jamais là bas.

avatar YanDerS 18/09/2012 - 13:22

s'imposer pour acquerir une majorité du marché nippon, c'est certain que l'iPhone n'y arrivera pas. Du moins c'est mon avis aussi.

Pour autant, je me rappelle que quand l'iPhone est sorti en 2007, dans les sites d'infos et les forums peu pensaient que l'iPhone allait prendre et s'installer au Japon, à cause du "conservatisme" japonais, et de la soit-disant avance de la téléphonie locale.

Quand je vois que l'iPhone occupe près du tiers du marché des smartphones qui est en progression en 2012...

avatar Lou117 18/09/2012 - 14:06

@béber1 : Les téléphones nippons ne sont pas si "avancés" que cela, ils sont en réalité très spécifiques. L'avancée qui était réelle début 2000 a disparue avec le temps, et un téléphone "de pointe" de nos jours est largement plus puissant que les téléphones les plus populaires là bas.

Cependant ils ont souvent des services intégrés parfaitement adaptés à leur modes de vie. Rares sont les japonnais qui ne se servent pas de leur appareil comme ticket de transport par exemple. Chose inimaginable avec un iPhone en l'état actuel des choses.

Oui l'iPhone progresse, il a gagné la majorité des opérateurs et il se vends bien car c'est un excellent appareil, mais la majorité des japonnais ne renonceront tout simplement pas aux possibilités que l'appareil d'Apple ne pourra pas offrir. Là ou d'autres appareils peuvent avoir ces fonctionnalités.

avatar PachaColbert 18/09/2012 - 13:01

Personnellement, je trouve que ce n'est pas cher.
D'autre part je vous cite : "dont la date de disponibilité pour ce pays n’a pas encore été annoncée, de même que son autorisation de mise sur le marché n’a pas encore été donnée par le gouvernement communiste"
Il eut mieux valu dire "gouvernement chinois". Non…

Connexion utilisateur