Sur le Galaxy S8, l’assistant Bixby aura un œil

| 20/01/2017 15:25 | 4 commentaires

Bixby, l’intelligence artificielle du prochain Galaxy S8, devrait exploiter l’appareil photo du smartphone croit savoir SamMobile. L’application Appareil photo du terminal serait équipée d’un bouton Bixby, qui activera un outil de recherche visuelle à partir de l’image captée par le smartphone. L’assistant va analyser et identifier l’objet, puis retournera des résultats en lien avec ledit objet. Il devrait même être possible de l’acheter, par exemple sur Amazon.

En plus de cet outil d’identification d’objet, Samsung aurait aussi mis au point un système de reconnaissance d’écriture opérant de la même manière. C’est depuis l’app Appareil photo que l’utilisateur de Galaxy S8 numérisera un texte ; suite au processus OCR, Bixby proposera des résultats de recherche.

Cette intelligence artificielle repose sur Viv, un assistant développé par les créateurs de Siri, acheté l’an dernier par Samsung. Le constructeur n’a pas traîné pour l’intégrer dans ses propres produits, puisqu’en plus des Galaxy S8 et S8 Plus/Edge, on devrait trouver Bixby dans le futur Galaxy Note et dans plusieurs smartphones milieu de gamme à venir.

> Accéder aux commentaires

Microsoft arrêterait le support de Minecraft sur Windows Phone

| 20/01/2017 14:33 | 6 commentaires

Minecraft ne cesse de s’étendre à de nouvelles plateformes, la dernière en date étant tvOS (lire : Minecraft disponible aujourd'hui sur Apple TV). Mais il arrive aussi que le génial jeu de construction abandonne de temps en temps des systèmes d’exploitation que plus personne ou presque n’utilise. Ce sera bientôt le cas pour Windows Phone 8.1 et Windows 10, d’après Windows Central. Le jeu ne sera plus mis à jour pour les OS mobiles de Microsoft… quand bien même Microsoft est propriétaire de Minecraft ! C’est toute l’ironie de l’histoire.

Minecraft Pocket Edition va donc tirer sa révérence sur ces deux systèmes, même si le jeu restera disponible sur le Store mobile de Microsoft. Le nombre de joueurs étant très limité (sur ces deux plateformes), Microsoft aurait décidé de ne plus allouer de ressources pour continuer à développer le jeu. Cela ne change rien pour Android et iOS, où Minecraft PE reçoit toujours des mises à jour. Le jeu ne sortira pas de bêta sous Windows Phone, alors qu’il a atteint la version 1.0 en décembre dernier sur les systèmes concurrents.

Le salut des joueurs mobiles qui tiennent à rester sous Windows passe sans doute par le support des processeurs ARM. Début décembre, Microsoft a dévoilé Windows 10 sur ARM, avec pour commencer la prise en charge du SoC Snapdragon 835 (lire : Microsoft se relance dans la course à l'ARMement). Les futurs smartphones Windows 10 devraient donc pouvoir faire fonctionner la version PC de Minecraft…

> Accéder aux commentaires

Galaxy Note7 : les détails sur les conclusions de l'enquête

| 20/01/2017 13:34 | 9 commentaires

Le Wall Street Journal a obtenu des détails sur le contenu du rapport d'enquête que commentera Samsung ce lundi, pour expliquer le fiasco du Galaxy Note7. La conférence de presse sera diffusée en direct sur le site du fabricant.

Présentation du Galaxy Note7 en aout 2016

Comme l'avaient laissé entendre de précédentes fuites, le design et la partie logicielle du Note7 n'ont pas joué de rôle particulier dans cette déconfiture. On en revient aux batteries et à leur mode de fabrication.

Au lancement du Note7 l'été dernier, Samsung recevait ses batteries de l'une de ses filiales, Samsung SDI et d'un fournisseur tiers de Hong-Kong, Amperex Technology Ltd. Certaines des batteries fabriquées chez Samsung ont présenté des irrégularités dans leurs dimensions. Une fois insérées dans le téléphone, ces malformations pouvait conduire à des échauffements excessifs et provoquer ces combustions spontanées.

Pensant le problème confiné aux batteries de sa filiale, Samsung a fait augmenter la production chez son sous-traitant pour remplacer au plus vite les Note7 rapportés par ses clients. Mais certaines unités équipées de ces batteries chinoises ne se sont pas mieux comportées. Cette nécessité soudaine d'augmenter la cadence de production a été à la source d'un autre problème, dont le Wall Street Journal n'a pas eu les détails.

Deux entreprises américaines, UL LLC et Exponent avaient été mandatées par Samsung pour analyser les batteries. Quant à l'enquête sur les processus de fabrication, elle avait été confiée à l'entreprise allemande TUV Rheinland.

Samsung a produit cette semaine à Washington le résultat de leurs travaux devant des responsables du gouvernement. Lesquels ont répondu positivement aux conclusions, explique le quotidien. Le fabricant a notamment mis en place un nouveau processus en 8 étapes de vérification et test des batteries ainsi que de leur fabrication.

> Accéder aux commentaires

4GBox : la 4G illimitée à moins de 30 € de Bouygues Telecom

| 20/01/2017 12:02 | 29 commentaires

Bouygues Telecom présentait aujourd’hui, à Neuville-de-Poitou près de Poitiers, une nouvelle offre à destination des utilisateurs habitant dans des zones peu denses où les débits ADSL sont trop faibles. La 4GBox, dont on avait déjà entendu parler en octobre dernier, propose un accès 4G (pas de 4G+, mais de 30 à 40 Mb/s avec un maximum théorique à 115 Mb/s) illimité et sans fair use. Ce sont jusqu’à 32 appareils qui peuvent se connecter à la box.

Cliquer pour agrandir

Le prix est de 29,99 € par mois (le premier mois sera offert). C’est sans engagement, mais il faut ajouter 3 € de frais de location. Bonne nouvelle : l’opérateur offre 10% de réduction pour les clients mobiles. Mauvaise nouvelle : les frais de résiliation sont de 19 €.

« La fibre est naturellement une technologie d’avenir », explique Bouygues, qui mitonne une annonce sur un « plan très ambitieux ». L’Arcep a tancé Orange ces derniers jours à ce sujet. Mais voilà, « la fibre ne va pas arriver tout de suite sur tout le territoire. Il faut d’autres solutions ». Et la 4GBox fait partie de ces solutions pour apporter le haut débit dans des zones mal servies.

La priorité est donnée aux zones peu denses, avec un élargissement programmée jusqu’en 2018. Les zones éligibles comptent actuellement 7 millions de foyers, autant de clients potentiels pour le service — Bouygues compte franchir le seuil des 10 millions de clients dès le mois de mars.

La box, fabriquée par Huawei, ne servira qu’à l’accès internet : il ne s’agit pas d’une offre triple-play. Pour les services de vidéos, le débit est limité à 2 Mb/s… « pour se sécuriser », précise-t-on chez Bouygues. Le P2P reste lui possible, tout comme les services de streaming dans la limite précisée ci-dessus. Lors de nos tests (dans une pièce remplie de monde connecté au même réseau), nous avons atteint entre 5 et 10 Mb/s.

...

> Lire la suite et accéder aux commentaires

L'application Meitu est-elle trop indiscrète ?

| 20/01/2017 11:03 | 14 commentaires

L’application Meitu connait un gros succès grâce à son étonnante fonction « d’amélioration » de selfie. Les images créées à partir de cette app se multiplient sur les réseaux sociaux, ce qui est plutôt bon enfant (lire : Meitu rend les selfies plus pimpants). Mais des doutes sur l’éditeur chinois de cette application, Xiamen Meitu Technology, ont commencé à jeter une ombre sur l’app et sur la protection de la vie privée de ses utilisateurs.

Comme l’a montré le chercheur en sécurité Jonathan Zdziarski au travers d’une série de tweets, Meitu multiplie les outils de pistage des utilisateurs, sans doute à des fins publicitaires. Ça n’a rien d’étonnant, l’application et le service sont gratuits et il faut bien que l’éditeur se rémunère quelque part. Mais Xiamen Meitu demande beaucoup de données, notamment sur Android : localisation, données sur les appels, informations sur l’opérateur, connexions Wi-Fi, numéro d’identifiant unique…

Sur iOS, Meitu fouine également et cherche à obtenir des données sur l’opérateur, à savoir si l’appareil est jailbreaké… Zdziarski se demande si le code de l’application n’enfreindrait pas quelques règles de l’App Store. Pour d’autres spécialistes versés dans l’analytics, l’app iOS « collecte des informations qui sont “partiellement sensibles”, sur l’opérateur mobile par exemple, mais ce n’est pas rare avec les outils d’analyse. Beaucoup font de même », explique Will Strafach de Sudo Security Group.

Les demandes de permission de Meitu sur Android — Cliquer pour agrandir

De fait, bien d’autres applications gratuites essaient d’obtenir un maximum d’informations sur leurs utilisateurs ; bien plus que nécessaire pour le bon fonctionnement des apps. Devant les interrogations, Xiamen Meitu a tenu à rassurer son monde : à Cnet, un porte-parole indique que les données recueillies par l’application ne sont vendues à personne. En Chine, les éditeurs locaux ne pourraient exploiter les services de tracking fournis par les boutiques officielles comme l’App Store et le Play Store : ils sont bloqués.

C’est pourquoi Xiamen Meitu...

> Lire la suite et accéder aux commentaires

Switch : pas de streaming vidéo, mais une image de l'interface

| 20/01/2017 09:52 | 6 commentaires

C’est le 3 mars que la Switch sera commercialisée (il est possible de la précommander sur Amazon au prix de 324,90 €). On connait presque tout de la console de Nintendo grâce aux démonstrations proposées la semaine dernière (lire notre Prise en main de la Nintendo Switch et de ses premiers jeux). Mais le constructeur n’a pas dévoilé l’intégralité de ses cartes encore ! Le studio Nicalis, qui vient de sortir la version iOS de The Binding of Isaac: Rebirth, travaille à l’adaptation de ses jeux sur la Switch. Tout à leur enthousiasme, les développeurs ont partagé sur Twitter une image de l’écran d’accueil de la console :

Cliquer pour agrandir

L’image, qui montre les visuels de The Binding Of Isaac Afterbirth+, 1001 Spikes, Cave Story et Hydra Castle Labyrinth, a été rapidement supprimée. Il faut sans doute y voir une demande express de Nintendo qui n’avait pas dévoilé le mode « nuit » de l’interface de la Switch. On note aussi la présence d’une option pour changer rapidement d’utilisateur.

D’autres pièces du puzzle sont dévoilés au compte-gouttes par le constructeur. Kotaku a ainsi appris que la console ne prendrait en charge aucun service de streaming vidéo — ni Netflix, ni Hulu, rien. Du moins dans un premier temps. Nintendo souhaite se concentrer sur les jeux vidéo. Mais une prochaine mise à jour pourrait bien apporter le support de ces applications très populaires.

Il sera possible de créer jusqu’à 8 comptes sur une seule Switch, chacun pouvant acheter du contenu sur la boutique eShop de la console. Les avatars Mii seront moins présents que sur la Wii U par exemple, mais la Switch conserve tout de même un atelier de création de bonshommes.

> Accéder aux commentaires

Les ressources d'interface d'iOS 10 cachent-elles un mode nuit ?

| 20/01/2017 09:03 | 15 commentaires

À force de le voir un peu partout, Apple finira bien par nous l’apporter ce fameux mode nuit dans iOS ! La première bêta d’iOS 10, en juin dernier, avait donné quelques espoirs, mais Cupertino n’est pas allé plus loin que des interfaces sombres pour une poignée d’applications intégrées au système (lire : iOS 10 : toujours pas de thème sombre pour des iPhone OLED). Des apps tierces n’ont pas attendu Cupertino pour offrir un affichage plus doux pour les yeux, comme c’est le cas d’iGeneration,Tweetbot, ou encore récemment Twitter.

En livrant cette nuit les ressources graphiques d’iOS 10 à destination des développeurs, Apple a relancé le moulin aux rumeurs : on trouve en effet dans les fichiers bon nombre d’éléments noirs comme des barres de menus.

Cliquer pour agrandir

La suspicion d’un mode « nuit » au sein d’iOS 10 est encore renforcée par le nom des fichiers : des calques “Light”, d’autres “Dark”…

Cliquer pour agrandir

Mais ces ressources graphiques pourraient n’être que des éléments liés au mode d’affichage inversé, disponible dans les réglages Général > Accessibilité > Adapter l’affichage > Inverser les couleurs. Une option qui donne des résultats renversants :

Cliquer pour agrandir

Il est encore impossible de dire si oui ou non Apple compte intégrer un mode « nuit » au sein d’iOS, même s’il s’agit d’une requête qui revient beaucoup dans les doléances des utilisateurs. La Pomme sait tout l’attrait d’un tel affichage, elle l’a d’ailleurs offert aux utilisateurs d’Apple TV ; mais sur iOS, le constructeur a préféré pour le moment miser sur la fonction Night Sh...

> Lire la suite et accéder aux commentaires

Emojis : ça sent bon pour les roux

| 20/01/2017 08:16 | 71 commentaires

Des émojis blancs, jaunes, noirs, marrons, de toutes les couleurs de l’arc-en-ciel… C’est beau. Oui mais voilà, il y manque la représentation d’une part non négligeable de l’humanité, les roux ! Mine de rien, ils représentent 2% de la population mondiale, soit 183 millions de personnes sur Terre, et ce n’est pas très gentil de les laisser sur la touche.

Les roux sont partout !

En mars 2015, un site web spécialisé, Ginger Parrot, avait lancé une pétition pour qu’Apple intègre à iOS des émojis roux (lire : Les roux aussi veulent leurs emojis). Après tout, on se noie déjà dans la masse d’émojis, alors un peu plus un peu moins.

Cliquer pour agrandir

Nos amis poil de carotte vont peut-être être entendus. Les émojis roux sont en effet au menu de la prochaine réunion du comité technique d’Unicode, le consortium en charge de la destinée des petites imagettes. La semaine prochaine, cette réunion présidée par Apple va tenter de clarifier l’approche qu’Unicode entend prendre pour intégrer la rousseur et ses différentes nuances au sein des émojis, raconte le site spécialisé Emojipedia.

Les représentants des constructeurs et des éditeurs ont plusieurs options sur la table ; ils peuvent ainsi décider de créer un nouvel émoji « personnage avec des cheveux roux » (à décliner en homme et en femme), ou plus simplement une nouvelle chevelure qui s’appliquerait aux personnages existants.

Cliquer pour agrandir
(Ces images sont des mock-ups) — Cliquer pour agrandir

Aucune décision formelle n’a encore été prise concernant cet épineux dossier. Si c’était le cas, il faudrait de toutes façons attendre 2018 au plus tôt avant de voir apparaître ces flamboyants émojis sur iOS et macO...

> Lire la suite et accéder aux commentaires

Galaxy Note7 : conférence en direct le 23 janvier pour les résultats de l'enquête

| 20/01/2017 07:08 | 6 commentaires

Samsung a confirmé officiellement la tenue d'une conférence de presse ce lundi 23 janvier, veille de l'annonce de ses résultats financiers, où il dévoilera les causes des problèmes techniques rencontrés par les Galaxy Note7. Deux enquêtes ont été menées en parallèle.

Le fabricant fera les choses en grand puisque la réunion sera retransmise en direct depuis son site. Samsung détaillera ensuite les mesures qu'il a prises pour éviter que de tels dysfonctionnements ne se répètent.

La semaine dernière, une source de l'agence Reuters affirmait que les conclusions des expertises pointeraient la responsabilité en premier lieu de la batterie. Un contact du Korea Time parlait de son côté de lacunes présentes dans le processus de contrôle et de mesure des batteries qui n'auraient pas été corrigées lorsque Samsung a fabriqué les batteries du Note7

> Accéder aux commentaires

Apple a clos le programme de remplacement des iPod nano 1G 

| 19/01/2017 22:56 | 19 commentaires

Apple en a terminé avec son programme de remplacement de certains iPod nano de première génération vendus entre septembre et décembre 2005. La fiche détaillant l'opération était encore en ligne avant le week-end-end dernier, mais elle a maintenant disparu de la liste des programmes de SAV en cours.

Inauguré en 2010 au Japon, puis lancé en Corée du Sud et enfin élargi au reste du monde en 2011, ce programme concernait les lots initiaux de ce tout premier iPod nano au design resté assez joli aujourd'hui, malgré son tout petit écran. Leur batterie avait tendance à surchauffer et pouvait présenter des risques de sécurité.

Cliquer pour agrandir

Au fil de ces échanges, Apple s'était rapidement retrouvée à cours de versions originales de ce modèle (de 2 ou 4 Go). Elle envoyait à la place des nano beaucoup plus récents, le 6G de format carré à écran tactile et d'une capacité de 8 Go. Un bon plan pour l'époque si l'on avait gardé dans un tiroir l'un de ces baladeurs touchés par le problème…

Cliquer pour agrandir

> Accéder aux commentaires

Meitu rend les selfies plus pimpants [màj]

| 19/01/2017 17:30 | 16 commentaires

La vie et le poids des ans pèsent inexorablement sur nos visages qui perdent peu à peu le pimpant et l’éclat de la jeunesse. Il existe fort heureusement une application qui permet de retrouver un peu d’allant et de beauté… Peut-être même un peu trop. Meitu [6.1.1 – US – Gratuit – 102 Mo – Xiamen Meitu Technology Co., Ltd.] est de prime abord une application banale qui applique toutes sortes de filtres sur les selfies. De fait, on retrouve beaucoup de fonctions déjà vues ici ou là, qu’il s’agisse d’édition, de retouche, … Il y a aussi un petit atelier de scrapbooking plutôt bien fichu.

Cliquer pour agrandir

Mais la version 6.1.1 disponible depuis peu apporte une nouvelle fonction épatante : elle transforme un selfie façon dessin « à la main ». Les portraits ainsi bidouillés ressemblent à des personnages de manga assez improbables. Il est évidemment recommandé de tester tous les filtres à disposition pour obtenir le résultat le plus crétin kawaï possible.

Cliquer pour agrandir

L’option « Hand-Drawn » nécessite une connexion internet, l’image étant moulinée sur les serveurs de l’éditeur. Ça vaut le coup.

Mise à jour — Le chercheur en sécurité Jonathan Zdziarski prévient que Meitu ne respecte pas certaines règles de l'App Store. Malgré la vigilance légendaire d'Apple, l'application a reçu le feu vert. Meitu sera-t-elle supprimée de la boutique en attendant une mise à jour ? Y a-t-il un problème de sécurité qui se pose ? Pour le moment, Zdziarski n'a pas encore rendu son verdict.

Après quelques tweets sur le sujet, Zdziarski explique que cette app est surtout bourrée de code de pistage pour récupérer des informations sur les faits et gestes de son utilisateur, certainement à des fins publicitaires ultérieures. En observant le code de l'app il a par exemple remarqué qu'elle s'intéressait à l'identité de votre opérateur téléphonique et observait si celui-ci venait à changer.

> Accéder aux commentaires

Orange « conteste vivement » les accusations de Qobuz

| 19/01/2017 17:00 | 23 commentaires
Un extrait de la page d’accueil du site de Qobuz.
Un extrait de la page d’accueil du site de Qobuz.

Orange « conteste vivement » les accusations portées à son encontre par le dernier communiqué de presse de Qobuz. Le service de streaming et de téléchargement de musique « Hi Res » se plaint d’une dégradation de la qualité de son service, causée par des problèmes d’appairage. Tout en confirmant l’existence de ces problèmes, Orange rejette la responsabilité des ralentissements et coupures que subissent les clients de Qobuz.

« Orange n’est en rien responsable de la qualité des services de Qobuz », nous explique un représentant de l’opérateur. Le distributeur de musique « a confié le traitement et l’acheminement du trafic de ses contenus à un tiers » : ses données sont hébergées chez Amazon depuis quelques mois, et transitent notamment par le réseau de l’opérateur japonais NTT Communications et celui de l’opérateur scandinave Telia.

Deux opérateurs dont les interconnexions avec Orange sont visiblement sous-dimensionnées, comme le reconnait d’ailleurs Qobuz. Mais l’opérateur en rejette la faute : « il est (…) du ressort entier de Qobuz de s’assurer auprès de ce tiers qu’il dispose des capacités suffisantes pour acheminer ce trafic. » Si ces problèmes d’appairage sont réels, nous nous étions interrogés sur l’incapacité de Qobuz à les anticiper.

Car ils ne sont pas nouveaux : les utilisateurs de Twitch et de Steam, pour ne citer que ces deux services, sont aussi victimes de ralentissements dus à des problèmes d’appairage. « C’est pourquoi Orange conteste vivement toute responsabilité sur cette situation, puisqu’elle achemine le trafic des contenus qui lui sont livrés dans les mêmes conditions pour tous », explique l’opérateur, qui souligne ainsi que Qobuz n’est pas spécifiquement visé.

Cette précision est d’autant plus importante que Qobuz a attaqué « la neutralité de cet opérateur », actionnaire et partenaire de Deezer, qui propose des offres de streaming « Hi-Res » concurrentes. Une estocade d’autant plus facile à porter que certains conseillers d’Orange ont été maladroits en conseillant aux clients de passer à Deezer, qualifié par Qo...

> Lire la suite et accéder aux commentaires

Molotov affiche la télé en Picture in picture sur iPad

| 19/01/2017 16:00 | 23 commentaires

L’application Molotov a été saluée de toutes parts, aussi bien chez Apple que… par vous, puisqu’elle a été élue App de l’année sur MacG ! Malgré ces lauriers mérités, le service TV continue de s’améliorer, notamment sur iOS. La version 1.4 disponible depuis peu intègre le support du mode Picture in picture : il est enfin possible de regarder en douce son émission télé préférée pendant qu’on travaille sur la tablette !

Cliquer pour agrandir

Le menu latéral s’offre aussi un léger ripolinage, avec un accès plus rapide aux enregistrements (les fameux bookmarks activés en fin d’année dernière) et aux catégories de programmes préférées. Enfin, la gestion des Chromecast s’affine : on pourra ainsi “caster” un programme sur la télé tout en continuant à utiliser son iPad ou son iPhone à d’autres choses.

> Accéder aux commentaires

Pas de nouveaux iPad avant le second semestre 2017 ?

| 19/01/2017 15:01 | 38 commentaires

Digitimes va à l’encontre des principaux pourvoyeurs de confidences en affirmant que les nouveaux iPad pourraient ne pas sortir avant le deuxième semestre 2017. Le site qui s’appuie sur des sources industrielles ne précise pas la raison de ce supposé lancement tardif.

Déjà en décembre, Digitimes avait déclaré que la sortie initialement prévue en mars pourrait être contrariée à cause d’un problème de production de processeurs. Faux, avait rapidement démenti TSMC sans citer directement Apple parmi ses clients, mais il en était bien question dans l’article de Digitimes.

Au cours de ces derniers mois, Bloomberg, Macotakara et l’analyste Ming-Chi Kuo, qui font partie des plus fiables en matière de rumeurs, ont tous prédit une sortie autour du printemps. Digitimes est donc seul sur ce coup, mais un problème de production de dernière minute ne peut être exclu, s’il s’agit bien de cela.

Le site asiatique répète par ailleurs qu’il devrait y avoir trois nouveaux modèles : un iPad 9,7“ d’entrée de gamme, un iPad Pro 10,5” en remplacement de l’iPad Pro 9,7“ et un iPad Pro 12,9”. Macotakara parlait en octobre également d’un nouvel iPad mini « Pro », mais les rumeurs qui sont apparues depuis l’ont complètement éludé.

> Accéder aux commentaires

Livres audio : Bruxelles salue la fin de l'exclusivité entre Apple et Amazon/Audible

| 19/01/2017 14:19 | 0 commentaire

La Commission européenne se félicite d’un accord entre Apple et Amazon/Audible mettant fin à une exclusivité commune sur la distribution de livres audio. Apple et Audible avaient passé un contrat (avant l’acquisition d’Audible par Amazon en 2008) qui obligeait la Pomme à se fournir exclusivement auprès de la plateforme de livres audio. En contrepartie, Audible ne devait pas fournir d’autres distributeurs qu’iTunes.

La Commission européenne a enquêté sur cet accord à partir de 2015 à la suite d’une plainte d’une association allemande des éditeurs et des libraires, avec comme résultat l’annonce du jour. « Cette mesure devrait renforcer la concurrence dans le secteur de la distribution d’audiolivres téléchargeables en Europe », applaudit l’institution.

> Accéder aux commentaires

iPhone 8 : nouvelle rumeur de recharge à distance de la batterie

| 19/01/2017 14:16 | 46 commentaires

La recharge sans fil semble avancer pour le futur iPhone. Digitimes explique que Lite-On Semi aurait été choisi par Apple pour lui fournir des composants indispensables pour cette technologie. Le sous-traitant se serait assuré la moitié des commandes totales du constructeur californien. Le site cite une rumeur provenant du Commercial Times chinois : l’indiscrétion est donc à prendre avec la clé de 12 habituelle, mais elle est en phase avec ce qu’on entend depuis quelques mois du côté d’Energous.

Pour recharger son futur smartphone, Apple aurait voulu éviter aux utilisateurs de déposer l’iPhone sur un socle spécifique. La technologie WattUp d'Energous permet de charger la batterie d’un produit à distance. Pour en profiter, il faut installer un boîtier transmetteur, que l’on pourra installer chez soi (on imagine que les commerces, les aéroports et autres lieux publics pourront s’en équiper). Si on veut pousser le bouchon de la spéculation un peu plus loin, on peut même s’amuser à imaginer un futur Apple TV capable d’alimenter des produits compatibles WattUp par la seule force des ondes émises.

Durant le CES, le créateur de cette technologie a fait entendre que le lancement de sa solution est calé pour la fin de l’année (lire : Energous fait miroiter une recharge à distance pour l'iPhone 8). Pour accompagner la sortie de l’iPhone 8 ?

> Accéder aux commentaires

LinkedIn libère Bluepill, son outil de tests parallèles d'apps iOS

| 19/01/2017 12:28 | 3 commentaires

Besoin de faire de nombreux tests de votre application iOS pour vous assurer qu’elle fonctionne bien sur tous les terminaux ? LinkedIn met à disposition Bluepill en open source, un outil développé en interne qui permet de lancer simultanément plusieurs tests d’interface sur un même Mac.

Pas satisfaite des solutions existantes, la filiale de Microsoft a créé cet outil avec l’évolutivité et la stabilité comme priorités. Pour donner une idée, l’application LinkedIn nécessite 2 000 tests d’interface qui prendraient environ 15 heures avec Xcode.

Bluepill en action

En menant plusieurs tests en parallèle à l’aide de multiples simulateurs, Bluepill, qui tire son nom de Matrix, permet d’abaisser la durée totale à seulement 3 heures.

L’outil, qui a été inspiré par le xctool de Facebook qui n’est plus mis à jour, sait aussi regrouper les tests automatiquement en fonction de leur durée, redémarrer un simulateur quand il plante et générer un rapport comprenant les statistiques importantes.

> Accéder aux commentaires

Netflix multiplie les abonnés grâce au contenu original

| 19/01/2017 10:31 | 30 commentaires

Netflix n’a pas trop à s’en faire pour son avenir. Lors de la présentation des résultats de son dernier trimestre 2016, le service de sVOD a recruté 7,04 millions d’abonnés, dont la majorité (5,12 millions) provient d’en dehors des États-Unis. Au quatrième trimestre 2015, l’entreprise avait annoncé 5,59 millions d’abonnés supplémentaires. En janvier 2016, Netflix s’était ouvert largement au monde avec le lancement du service dans 130 nouveaux pays : le pari est donc payant.

Sur la même période, Netflix affiche un chiffre d’affaires de 2,48 milliards de dollars (36% de mieux qu’au même trimestre de l’année précédente). Sur l’année, l’activité streaming a généré un total de 8,3 milliards (+35% par rapport à 2015) ; la société compte 93,8 millions d’abonnés, dont 19 millions supplémentaires sur l’année (contre 17,4 millions en 2015). Les profits pour le dernier trimestre s’établissent à 154 millions.

Cette croissance est largement le fait du contenu original produit par Netflix. « Le contenu de qualité traverse bien les frontières » : c’est le cas pour Luke Cage, The Crown, Black Mirror, The OA… À ce propos, les fans de House of Cards devront attendre le second trimestre pour voir l’intégralité de la saison 5 (elle était prévue au premier trimestre). La série brésilienne 3% a cartonné en Amérique latine, tandis que cinq des dix séries TV les plus recherchées l’an dernier sur Google sont signées Netflix — Stranger Things étant la série la plus populaire sur le moteur de recherche. L’entreprise va investir 6 milliards de dollars dans la production de contenus originaux, un milliard de plus qu’en 2015.

> Accéder aux commentaires

Gendarmerie : 60 000 smartphones pour faciliter les contrôles

| 19/01/2017 09:25 | 16 commentaires

Pour contrôler un conducteur sur le bord de la route, les gendarmes dégaineront bientôt un smartphone. D’ici la fin de cette année, la gendarmerie nationale va en effet équiper ses pandores de 60 000 smartphones (et quelques tablettes). Ces appareils Android « grand public » sont équipés de leur propre OS, Secdroid, développé par l'Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information (Anssi), explique le Nouvel Obs.

Les gendarmes ne pourront utiliser que des applications mises spécifiquement au point pour leurs besoins. Et bien sûr, les communications sont chiffrées. L’un des objectifs de cet investissement conséquent (20 millions d’euros) est d’accélérer le traitement des contrôles routiers. Le gendarme pourra ainsi vérifier plus rapidement l’identité du conducteur et les informations du véhicule. Un simple scan de la bande au bas de la carte grise avec l’appareil photo du smartphone permettra de tout savoir de la voiture.

Le brigadier a accès au fichier des immatriculations, mais également à celui des véhicules volés (mais pas des assurances). Le contrôle du permis de conduire (et le décompte des points) sera aussi facilité. Mieux encore, si jamais le contrôlé a besoin de porter plainte (en cas de « visite » impromptue de son véhicule, par exemple), le grippe-coquin sera en mesure de pré-remplir un dépôt de plainte avec l’identité de la personne, les informations de la voiture, le tout agrémenté des photos du véhicule au besoin. « C'est vraiment beaucoup plus rapide, on doit facilement diviser le temps par trois », se réjouit le lieutenant-colonel Olivier Langou.

Et ça n’est pas tout. À terme, la gendarmerie envisage de collaborer avec des services privés, comme Waze, afin de signaler des accidents « afin de leur signaler des accidents avant même qu'on ait pu s'y rendre », précise le colonel Yves Marzin.

> Accéder aux commentaires

Trois nouveautés avec la recherche de lieux dans Waze

| 19/01/2017 07:25 | 12 commentaires

La dernière mise à jour de Waze [4.18] n'est pas dépourvue de nouveautés intéressantes mais comme de coutume, ses auteurs ne se sont pas foulés pour les détailler dans la fiche française de l'App Store.

La première est un affichage de la distance des lieux que donne l'app au fur et à mesure que vous remplissez le champ de recherche. Il est possible que les premiers essais ne donnent rien, que cet indicateur de distance reste désespérément absent. Cela finit par venir ou bien après avoir forcé une fois l'app à quitter.

Ensuite, les recherches par catégories (librairie, parking, restaurant, etc) offrent un autre moyen de trouver un lieu pas trop éloigné sans en connaître nécessairement le nom exact. Enfin, cette mise à jour comprend les recherches vocales d'un lieu effectué dans la langue du pays visité, quand bien même vous auriez Waze réglé sur une autre langue.

> Accéder aux commentaires

Pages