Fermer le menu

Test du Logitech Mobile Speakerphone P710e

Anthony Nelzin | | 13:55 |  1

Avec FaceTime, Skype, Hangouts, Lync ou WebEx, il est indéniable que les appareils iOS font d’excellents appareils de communication en entreprise. Mais à un bureau ou dans une salle de conférence, ils ne sont pas toujours confortables à utiliser. Un problème que Logitech entend régler avec son Mobile Speakerphone P710e, qui est à la fois un haut-parleur Bluetooth doté d’un micro et un stand pour iPhone et iPad. Une bonne formule ? La réponse dans notre test.

Le Mobile Speakerphone P710e est plus joli que son nom barbare ne le laisse entendre. Moins anguleux qu’un pavé mais moins arrondi qu’un galet, il est recouvert de plastique noir mat aussi sobre et solide que prompt à attirer les traces de doigts. Les contrôles d’appels sont capacitifs et le câble USB utile à la charge de la batterie intégrée est astucieusement dissimulé dans un enrouleur sous l’appareil : seuls les boutons d’allumage et d’appairage dépassent de cet ensemble élégant.

Le contraste entre la grille métallique du haut-parleur et le capot en plastique trahit le petit secret du P710e : sa partie supérieure coulisse pour révéler un emplacement dans lequel glisser son iPhone ou son iPad le temps de la vidéoconférence. Il est suffisamment profond pour accueillir n’importe quel iPhone, y compris un iPhone 5/s/c avec un étui ; il est suffisamment stable pour accueillir un iPad mini ou un iPad Air, à la verticale comme à l’horizontale, mais sans étui. Dans un cas comme dans l’autre, l’appareil est incliné de manière à correctement cadrer les participants.

Le P710e est doté d’une puce NFC qui facilite l’appairage : il suffit d’approcher son smartphone du côté gauche pour qu’il se connecte automatiquement en Bluetooth. Mais comme les appareils iOS n’ont pas de puce NFC, il faut passer par un processus classique de connexion en appuyant sur le bouton Bluetooth et en passant par les réglages d’iOS. C’est un peu moins direct, mais ce n’est pas beaucoup plus compliqué — et une fois que c’est fait, c’est fait pour de bon, l’iPhone ou l’iPad se connectant automatiquement à l’allumage du P710e.

À ce propos, il est sans doute dommage que l’allumage et l’extinction ne soient pas déclenchés par l’ouverture et la fermeture du capot. Les boutons seraient toujours nécessaires, car rien n’empêche d’utiliser l’accessoire de Logitech avec un Mac ou un PC, mais son utilisation serait encore plus agréable. En l’état, il est assez facile d’oublier de l’éteindre et donc de vider bêtement sa batterie qui tient environ douze heures (contre quinze annoncées par le fabricant). On peut heureusement l’utiliser pendant qu’il se recharge, et sa qualité sonore est tellement bonne qu’on voudra l’utiliser pendant qu’il se recharge.

La batterie sert à alimenter le P710e (on peut aussi l’utiliser branché), pas à recharger un iPhone ou un iPad. C’est dommage : l’appareil iOS se déchargera sans doute avant l’accessoire de Logitech, qui n’est donc pas une solution parfaitement mobile. On aurait été prêt à accepter un encombrement un peu plus conséquent pour une fonction unique sur le marché.
La batterie sert à alimenter le P710e (on peut aussi l’utiliser branché), pas à recharger un iPhone ou un iPad. C’est dommage : l’appareil iOS se déchargera sans doute avant l’accessoire de Logitech, qui n’est donc pas une solution parfaitement mobile. On aurait été prêt à accepter un encombrement un peu plus conséquent pour une fonction unique sur le marché.

Le P710e prend en charge le « signal vocal à large bande » et le « son Hi-Fi », dixit Logitech. Disons simplement qu’il restitue parfaitement la qualité tout à fait acceptable des appels FaceTime ou Skype, sans déséquilibre prononcé d’une partie du spectre sonore, et avec un volume de 70 dB à un mètre similaire à celui d’une conversation de visu. La qualité et le volume sont, sans surprise, bien supérieurs à ceux produits par les petits haut-parleurs d’un iPhone ou d’un iPad.

Pour l’autre sens de la conversation, Logitech vante la qualité du « microphone omnidirectionnel » du P710e, capable d’une « couverture à 360° » et prenant en charge le « signal bocal à bande large et étroite ». Mais le P710e n’est doté que d’un seul micro placé sur la face avant, là où certains produits concurrents ont un micro placé sur la face supérieure, voire plusieurs micros. De fait, ce micro est très directionnel, et le P710e est plus adapté à un usage personnel qu’à un usage en salle de réunion.

Dans ce cadre, il est indéniable que le système d’annulation d’écho acoustique et de réduction des bruits est efficace : le correspondant n’entend pas son propre retour et les éventuels bruits de fond sont correctement supprimés (mais pas les bruits soudains comme une sonnerie de téléphone, une limitation de la technologie d’annulation du bruit). La commande de gain automatique compense efficacement les variations brutales de niveau, et Logitech n’a pas oublié de réserver un bouton à la coupure du micro.

De manière générale, donc, le Mobile Speakerphone P710e est un très bon petit haut-parleur/micro/stand Bluetooth. Vaut-il les 149,99 € que Logitech en demande ? Tout dépend de votre pratique de la vidéoconférence. Si vous avez besoin d’une solution mobile et de bonne qualité, il vaut largement le coup (et le coût), d’autant qu’il se glisse facilement dans un sac avec sa pochette de protection fournie. Mais encore faut-il que ayez besoin d’une solution mobile : il existe des produits de facture et de qualité similaires bien moins chers parce qu’ils n’intègrent pas de batterie.

8
10
Mobile Speakerphone P710e de Logitech 2014-04-26t13:55:00+02:00 Anthony Nelzin Configuration

  • Finition sobre et solide

  • Très bonne qualité audio

  • Autonomie acceptable


  • Micro très directionnel

  • Incapable de recharger un iPhone ou un iPad


Les derniers dossiers

Connexion utilisateur