eMusic revient

vincent absous |

eMusic veut se relancer. Pionnier de la distribution de musique en ligne, le service de téléchargement n'a jamais vraiment su convaincre. La faute certainement à une offre tarifaire au forfait qui s'est avérée trop contraignante. Le contenu éditorial est plus développé : il s'agit manifestement de faire moins supermarché et plus disquaire de quartier. Les fichiers non protégés sont au format MP3, ce qui permet à l'utilisateur de les écouter sur toutes les machines qu'il veut (Mac, PC, iPod et tout autre baladeur compatible avec ce format). En tout cas, revendu l'an passé à Dimensional Associates, le service (ouvert à tout le monde) compte trouver sa place sur le marché en s'appuyant avant tout sur un catalogue composé pour beaucoup de labels indépendants. Pour le reste, on trouvera des titre des Black Keys, de Jonnhy Winter, des Pixies, de Bill Evans, de Ray Charles, de Glenn Miller, des Black Twig Pickers, etc., etc.


CONNEXION UTILISATEUR